Jump to content
Sign in to follow this  
cigogne67

Ofre de poste à Montréal, oui mais voilà ...

Recommended Posts

Bonjour à tous,

hier une entreprise québécoise m'a proposé un poste via un Permis Temporaire.

Si il y a quelques mois, le Canada n'était encore qu'un espoir, et même si nous avions effectivement démarré les démarches, maintenant c'est du concret et l'euphorie des débuts laisse doucement place aux doutes.

Le déménagement, la vente de notre maison, des voitures, et l'inscription des enfants à l'école sur place. Nous ne sommes désormais plus certains de pouvoir tout mener à son terme et dans de bonnes conditions avant le mois d'Août ! Bref, avons-nous eu raison de vouloir partir ? Les enfants vont-ils retrouver un cadre de vie identique à celui que l'on quitte vont-ils ne pas nous repprocher d'avoir voulu partir ? Montréal étant une grande ville nous ne savons par où commencer ... Je crois que tous les immigrants sont passés par cette phase de doutes qui est natruelle, si l'on est un peu conscient des "risques".

Pouvez-vous nous rassurer ?

Le plus jeune de nos 2 fils ayant 4 ans 1/2, savez-vous quelle propotion des écoles propose, sur Montréal, une préscolaire ?

Je vais me jeter sur les FAQ, mais un soutien psychologique serait le bienvenu.

Merci à tous.

Share this post


Link to post
Share on other sites

À se poser trop de question on fait jamais rien tu sais !!

Pour les enfants tu sais , ils s'adaptent beaucoup plus vite que les adultes !!

Pour les écoles , contactes la commision Scolaire de Montréal ils sauront te répondre http://www.csdm.qc.ca/

Félicitations en tout cas :flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est mon avis puisque dans ce genre de cas une fois la décision prise, il ne faut pas reculer. Par contre, il faut avoir le tempérament pour cela. En plus, si ça ne fonctionne pas on pourra toujours rentrer en France puisque nous nous demandons si nous n'allons finalement pas mettre notre maison en location. Mais n'est-ce pas justement "trop" garder d'attache !

Ma femme n'a quasiment pas fermé l'oeil de la nuit se posant plein (peut-être trop) de question. Au départ, c'était une décision qui venait d'elle, puisqu'en quelques mois, certaines de nos connaissances (amis et familles) ont quitté la France. Elle a alors pensé que c'était une bonne idée. D'un autre coté, si à Montréal rien ne lui plait, je n'ai pas envie que cela devienne une cause de divorce ... Les sujets de discorde seront déjà certainement assez nombeux comme cela, sans en avoir avant même de partir.

Enfin, on continue à réfléchir, et merci pour ton avis.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est mon avis puisque dans ce genre de cas une fois la décision prise, il ne faut pas reculer. Par contre, il faut avoir le tempérament pour cela. En plus, si ça ne fonctionne pas on pourra toujours rentrer en France puisque nous nous demandons si nous n'allons finalement pas mettre notre maison en location. Mais n'est-ce pas justement "trop" garder d'attache !

Ma femme n'a quasiment pas fermé l'oeil de la nuit se posant plein (peut-être trop) de question. Au départ, c'était une décision qui venait d'elle, puisqu'en quelques mois, certaines de nos connaissances (amis et familles) ont quitté la France. Elle a alors pensé que c'était une bonne idée. D'un autre coté, si à Montréal rien ne lui plait, je n'ai pas envie que cela devienne une cause de divorce ... Les sujets de discorde seront déjà certainement assez nombeux comme cela, sans en avoir avant même de partir.

Enfin, on continue à réfléchir, et merci pour ton avis.

On est passés par là aussi ( permis de travail temporaire ) , avoir une offre , décider de tout quitter ... ça cause bien remise den questions ;)

Bon courage en tout cas , c'est une belle chance pour vous !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, beaucoup de personnes sont passées par là : certaines, malgré les doutes, ont persévéré avec succès dans leurs démarches, d'autres, comme nous, ont renoncé au dernier moment...

Comme vous le dites, "il faut avoir le tempérament pour cela". Nous avons également passé de nombreuses nuits à nous poser plein (trop ?) de questions et avons capitulé : mais les données n'étaient pas les mêmes que les vôtres : nous étions déjà dans un âge "avancé" et certains de nos enfants, adolescents, ne voulaient pas partir... Dans votre cas, ne vous inquiétez pas trop pour vos enfants, ils ont une facilité d'adaptation que biens des adultes leur envieraient...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

C'est toujours difficile de laisser ce qu'on connait pour l'inconnu, même si un emploi nous attend. Si vous avez entamé des démarches d'immigration, c'est qu'il y a bien des raisons qui vont ont poussé à le faire. Après chaque choix est personnel, si on veut prendre le minimum de risque, je pense qu'il vaut mieux attendre avant de tout vendre en France. Mettre sa maison en location meublée, prendre un congé sabbatique si on peut ... en attendant de voir. La première année ici n'est pas facile, pour tous les immigrants. Certains restent, d'autres repartent... Si tu as des enfants jeunes, c'est déjà un bon point, ils s'habitueront plus facilement que des ados. Par contre, pour être sûr d'avoir une place dans une maternelle, il faut avoir 5 ans avant le 30 septembre. Ce ne sont pas toutes les écoles qui font des pré-maternelles et souvent il faut s'inscrire à l'avance. Il y a beaucoup de choses à organiser mais rien n'est impossible. Personnellement nous avons immigré en famille en 2006 avec des enfants de 10 ans, 5 ans et 9 mois. Nous sommes repartis en France en 2009 et revenus ici depuis 2010. A moins de raison majeure, nous ne pensons pas retourner en France autrement que pour des vacances. Bon courage dans tes choix et bonne chance.

Marie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour,

Ce qui est surprenant c'est que l'idée vient de votre femme après avoir vu quelques connaissances partir, dites-vous.

Souvent les gens réagissent en fonction des actes des autres... Votre décision est prise. Bravo. Toutefois, pourquoi réagir en voulant tout vendre. Il faut assurer vos arrières, ne pas tout liquider sur une exaltation. Un permis de travail TEMPORAIRE, OK. Et après... Vouloir faire comme vos connaissances n'assure en rien. C'est sur ce point que vous évoquez que je me questionne.

Relire le commentaire de rmlaqc. Je pense que dans la vie il faut saisir les occasions qui se présentent et foncer pour ne pas s'entendre dire, plus tard, si j'avais su..., j'aurais du.... C'est ce qui m'a fait faire le saut en 1988 avec nos 2 enfants (3 ans et 6 ans). Nous avons assuré nos arrières (congé en disponibilités, gardé l'appartement mis en location, gardé un coussin financier au cas où !). Rien n'est définitif dans la vie. Une chose est sure VOS ENFANTS VOUS FERONT PROGRESSER car vous le ferez pour eux, pour leur avenir. Ils s'adaptent tellement vite. Et quelle richesse d'aller voir ailleurs et pouvoir y vivre, mais surtout ne faites pas ce choix parce que vos connaissances l'ont fait. J'en vois des exemples autour de moi et parfois !!!!

Bon courage pour la suite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce dernier commentaire me fait réfléchir. Je pensais la décision de ma femme murement réfléchie, mais peut-être le problème est-il ailleurs. Pour ma part ayant déjà vécu à l'étranger plusieurs fois, je suis convaincu que la richesse des cultures étrangères qui nécessite de s'ouvrir au monde, est un réel atout aussi bien pour nous mais également (et surtout) pour nos enfants. Je suis de plus en plus convaincu que son choix était pour me faire plaisir (grave erreur ...) plus que pour se faire plaisir à elle. Cependant, je vais tenter de nous laisser encore quelques jours de plus, en espérant qu'en regardant du coté de mon employeur, et demander une disponibilité d'un an, nous permettrait de partir plus sereins. Enfin effectivement, ce n'est pas parce que nous partons au Canada que nous voulons (à priori) nous y installer pour le reste de notre vie. Merci pour votre avis éclairé.

Et oh ! Désolé pour la grosse faute d'orthographe dans le titre (où bien sûr Offre prend 2 F / L'émotion certainement).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hey qu'est-ce qu'il t'arrive ? Tu ne vas pas me faire ce coup la et te dégonfler car après tout c'est ce que tu voulais non ? Penses à la chance que vous avez de décrocher un poste depuis la France, beaucoup ne l'ont pas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je peux juste m'autoriser un conseil sur votre situation : vous et votre épouse à minima (les enfants en plus c'est encore mieux) devez être convaincus de tenter cette expérience. Si un des 2 n'est pas convaincu de cette aventure, il est préférable de différer votre départ pour en reparler calmement. Arrivé sur place, poste ou pas poste, vous risquez de vous déchirer au premier coup dur, et il y en a quelques uns dans une immigration au Canada ou ailleurs. Il sera important dans ces moments d'être solidaire et ne pas se rejeter les responsabilités quant au choix de l'immigration.

Peut être que la rapidité avec laquelle les choses s’enchaînent, provoque cet inconfort et qu'un processus plus traditionnel vous permettrait de gagner en sérénité et faire de cette expérience un projet familial.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Canadadry, je suis tout à fait conscient de cela, pour cela je vais certainement différer mon départ. Mais comme on n'a rarement des 2ième chance. De différer, ce serait plutôt un abandon pur et simple. Désolé Hei. C'est comme quand une femme veut avorter alors que d'autres femmes ne peuvent pas tomber enceinte. Chacun voit midi à sa porte, et fait son choix en toute connaissance de cause.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas ce que tu me disais en début d'année, biensur c'est votre choix au final (toi et ton épouse). Enfin, je constate que ton envie d'immigrer n'est pas si grande que ça au final. Tu as bien raison, si vous n'avez pas assez de conviction, restez au pays.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans ton secteur d'activité, les chances sont permanentes tellement le marché des TI est porteur au Canada. Dans 6 mois ou 1 an tu pourras certainement te retrouver dans la même situation et peut être que vous serez plus près tous les deux en même temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Certes, les opporunités de poste sont nombreuses dans le secteur des TI, mais l'age des enfants, celui de ma femme et le mien, me faisaient croire que c'était le moment idéal. Les petits obstacles que nous avons aujourd'hui seront des murs infranchissables dans quelques années.

Bref, nous allons encore nous laisser quelques jours pour prendre notre décision définitive pesant le pour et le contre. Mais il faut que nous gardions à l'esprit que chaque grain de sable risque de se transformer en caillou inextricable, si dès le départ nous avons des doutes. Je pense que l'expérience de l'immigration doit être vécue à 100% (voire même 150%) optimiste, sinon elle est vouée à l'échec.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si c'était une résidence permanente, je serais plutôt d'avis de ne pas garder d'attaches en France...

En particulier pour l'immobilier, car à part si l'on possède son bien et que l'on ne doit plus aucun crédit, c'est quand même une source de stress de devoir des mensualités et de devoir gérer des locataires indélicats à distance et c'est ruinant de revendre une fois le bien déclaré en résidence secondaire vu les nouvelles lois sur les plus-values...

Mais, là, si je peux me permettre un conseil, la proposition que vous avez est celle d'un visa temporaire donc il faut le voir, a priori, comme une expatriation et pas comme une immigration...Personnellement, si j'étais à votre place, je saisirais cette opportunité, en lançant des démarches de RP mais en assurant votre retour et en vous mettant d'accord entre vous, en couple, sur une date butoir (au bout d'un an par exemple) où vous ferez un bilan et déciderez de rester (si vous avez la RP) ou de revenir en France. Je pense que ça peut être une expérience géniale pour vos pitchounets...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Cigogne,

Tu auras toujours des doutes, que tu décides de rester ou de partir. On se demande toujours si on a fait le bon choix mais c'est bien légitime. Je n'ai pas trop suivi tes posts, donc je ne sais pas pourquoi vous avez envie de quitter la France. C.est important de savoir pourquoi, de savoir ce que l'on cherche, d'être prêt aux changements... Il y a beaucoup de français ici, certains depuis plus de 20 ans, d'autres repartent... Personnellement j'ai rencontré toutes sortes de points de vue, certains ne désirant retourner en France pour rien au monde, d'autres étant frustrés par leur vie ici. Je pense que chaque expérience est unique et tant que tu n'auras pas vécu la tienne, tu ne pourras pas juger. C'est sûr que c'est une décision à prendre en couple mais l'âge de vos enfants joue en votre faveur.

Bonne chance !

Marie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hey Cigogne,

Tout d'abord, félicitations pour la proposition d'embauche, c'est super!

J'ai plusieurs commentaires à faire sur ton post:

- Tout d'abord, le doute est sain. Il est un garde-fou précieux, surtout dans une aventure comme celle-ci.

- Douter ne signifie pas que tu n'es pas aussi motivé que tu le pensais. Ça signifie juste que tu prends pleinement conscience des enjeux, et que s'il y a bien un moment où il faut se poser les bonnes questions et douter, c'est maintenant.

- Faire ce projet-là à deux ne signifie pas que vous devez tous les deux avoir les memes motivations pour partir. Quoi qu'on en dise, ça reste une demarche individuelle.

Je vais te faire un bref retour de ma petite experience, car je suis à Montreal depuis un mois et demi:

- Pour notre fils de 18 mois, on a trouvé une garderie très facilement (j'en avais contacté plein depuis la France), on a même eu le choix entre plusieurs. Le petit est vraiment tout content quand il y va.

- Pour le grand de 5 ans, l'inscription à l'école de quartier a été très facile et rapide. Mais comme il est né en janvier et que la classe de pré-maternelle est déjà complète, il ne pourra pas y aller avant septembre (du coup mon mari ne cherche pas encore de boulot). Il ira en camp de jour cet été. Il est devenu très vite ami avec les enfants des voisins, ils jouent ensemble tous les soirs, je lui donne un mois pour attraper l'accent québécois :). C'est lui qui serait le plus malheureux si on devait repartir.

- On a trouvé l'appart en deux jours.

- On a cramé plus d'argent que prévu, pour deux raisons: tout vendre en France puis tout racheter ici coûte cher, et je trouve que la vie est plus chère ici d'une manière générale (allez je sens que je vais me faire lyncher pour avoir écrit ça...).

- Le seul truc que je regrette c'est la voiture. La STM c'est bien mais avec deux enfants c'est parfois rock n' roll.

Je pense qu'on va rester un bout de temps ici, on y est bien pour l'instant (pas encore connu d'hiver, ceci dit), mais je suis incapable de dire si on n'aura pas envie un jour de retourner en France. Nul ne sait de quoi l'avenir est fait.

Voilà pour mon petit partage d'expérience. Tiens-nous au courant :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines