Jump to content

Un an après - comment l'immigration m'a rendu (encore plus) he


Recommended Posts

J'ai atterri à Montréal il y a exactement 1 an et comme beaucoup j'ai envie de partager un premier bilan. La plupart des bilans sont matériels, pratiques ou comparatifs (Québec vs. pays d'origine). Pour moi le bilan est plus personnel car cette expérience m'a profondément transformé. Avec l'immigration je me suis offert la liberté de repenser ma vie et il se fait que ça débouche sur de belles opportunités. C'est ce voyage intérieur que je voudrais partager.

La première chose que j'ai ressenti en arrivant, c'est la tranquilité, une sorte de baisse de rythme, l'aiguille descend sur le manomètre, les gens parlent calmement, marchent tranquilement, personne ne crie, peu courrent (à part les Français sur le Plateau:).

La deuxième chose que j'ai ressentie c'est que personne ne t'attend. Ni comme ami, ni comme employé. Mais personne ne te rejette non plus. Aujourd'hui je reformulerai plutôt comme ça: on ne te demande rien, et tu peux faire ce que tu veux. (pas mal, non?)

La troisième chose que j'ai comprise, c'est que mon "beau CV" reposait tellement sur la connaissance d'un milieu et d'un contexte culturel en Europe que je ne pourrai rien en faire ici.

Trois semaines après mon arrivée je me suis donc réinscrit à l'université, dans un domaine pas tout à fait nouveau pour moi mais dans lequel je n'avais jamais étudié. Ca entretient le cerveau (estime de soi), je rencontre des gens (réseautage), je pratique mon Anglais (université anglo), et j'ai des économies alors je stresse pas trop. L'été passe, je cherchotte quand meme du boulot, je pense me frotter à ce que certains appellent la préférence québécoise, j'ai l'impression de me faire avoir comme un touriste dans un souk à chacun de mes achats, bref, ca va pas fort. J'ai d'ailleurs écrit ce post oû ca se ressent pas mal.

Puis les choses se décantent et je commence à comprendre. Début septembre, j'étudie toujours mais cette fois il est vraiment temps de travailler. Je m'assieds devant mon "beau CV" à la recherche de quelques lignes qui évoquent une compétence, un savoir-faire ("qu'est-ce que je sais faire" au lieu de "qu'est-ce que j'ai déjà fait") et je me rappelle que pendant mon DEA j'ai donné beaucoup de cours mais aussi des formations professionnelles, et j'ai aimé ça. Je cherche "formateur" dans Jobboom, j'envoie trois candidatures et j'ai un job la semaine suivante. Merveilleuse expérience, je rencontre 15 nouvelles personnes par semaine, de tous ages, de tous les milieux, je commence à comprendre comment les québécois fonctionnent et j'aime ça. Et puis moins d'un an après avoir repris les études, j'ai changé de job et je fais exactement ce que je voulais faire en les commençant. Professions à ordres mises à part, les victimes de la préférence québécoises que j'ai rencontrées sont des personnes qui n'ont pas intégré que les québécois ne sont pas des européens.

A côté de ça je prends le rythme local, je perds l'habitude de comparer avec l'Europe, de la confrontation d'idées, de l'argumentation excessive, face aux européens toujours dans cette dynamique je me demande à quoi ça sert, pourquoi gaspiller tant d'énergie pour un résultat forcément négatif:une conviction est le fruit d'une vie entière, on ne la change pas avec quelques bons arguments. Et finalement j'aime l'idée du consensus parce que c'est une manière de respecter les personnes qui ont d'autres opinions en s'abstenant des les juger. C'est parfois plus important que de prendre "la bonne"(en est on bien sur, d'ailleurs?) décision. Et surtout, ca chasse les énergies négatives et ça nous rend plus disponibles pour les choses qui comptent vraiment.

Ce qui l'immigration m'a apporté, c'est l'opportunité de m'interroger sur ce que je voulais faire et qui je voulais être, et le Québec me permet de le réaliser petit à petit. Je vous souhaite à toutes et tous un bon voyage

Link to post
Share on other sites

Tout à fait d'accord avec ton post, je pense que l'experience dans un pays étranger est une fabuleuse opportunité pour rencontrer de nouvelles personnes et aussi pour se trouver soi-même, se connaître mieux, bon courage pour la suite !

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Cool

Félicitation mais j'aimerais bien que tu sois un peu plus profond

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

J'adore ton message, compatriote !

Bon, moi ça va faire dix ans que je suis ici, mais j'ai aussi adoré, lors de mon arrivée, cette "deuxième chance" qui s'offrait à moi. Fini de courir, fini le train-train, réorientation totale de carrière, plein de rêve... et plein de pain sur la planche aussi, cela va sans dire.

En effet, mon CV belge, pourtant intéressant, ne m'a guère servi. Peut-être a-t-il fait la différence, puisqu'on voyait que je savais travailler sérieusement, mais cela s'arrête là.

Point né.gatif: j'ai parfois hésité, perdu du temps, et surtout raté une superbe occasion peu de temps après mon arrivée... mais avec le recul, je me serais engagé tête baissée dans la voie que j'aurais suivie en Belgique, ce qui finalement n'était pas mon but.

Ravi de voir que cela te plaît. Je te lirai avec grand plaisir !

Ah, j'allais oublier: très important d'arrêter de comparer. Au début, c'est un réflexe, et parfois on se fait "mal voir" par les Québécois qui nous trouvent critique et même insultant (on a tendance à voir le pire au début, rarement le meilleur). Quand on arrête de comparer, on commence seulement à revivre...

Link to post
Share on other sites

Merci pour ce post ! Tu as l'air en effet beaucoup plus "serein" maintenant que dans ton post des 3 mois après ton arrivée.

Bonne continuation !

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

"...une conviction est le fruit d'une vie entière, on ne la change pas avec quelques bons arguments...": c'est ce contre quoi Galileo a du se battre en son temps, la conviction que la terre etait le centre de l'Univers tout entier. La conviction est une bonne chose mais si cette conviction est aveugle, c'est bien dommage. Faire de concessions sans perdre ses convictions est ce qui te differenciera des autres, cela montre que tu sais ou tu vas mais que tu sais aussi ecouter et reconnaitre les torts et ajuster en consequence.

Comme tu l'ecris, souvent le bilan materiel l'emporte comme si ce n'etait que cela le but d'une immigration ou meme d'une vie: maison - voiture - plan retraite.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

La première chose que j'ai ressenti en arrivant, c'est la tranquilité, une sorte de baisse de rythme, l'aiguille descend sur le manomètre, les gens parlent calmement, marchent tranquilement, personne ne crie, peu courrent

A côté de ça je prends le rythme local, je perds l'habitude de comparer avec l'Europe, de la confrontation d'idées, de l'argumentation excessive, face aux européens toujours dans cette dynamique je me demande à quoi ça sert, pourquoi gaspiller tant d'énergie pour un résultat forcément négatif:une conviction est le fruit d'une vie entière, on ne la change pas avec quelques bons arguments. Et finalement j'aime l'idée du consensus parce que c'est une manière de respecter les personnes qui ont d'autres opinions en s'abstenant des les juger. C'est parfois plus important que de prendre "la bonne"(en est on bien sur, d'ailleurs?) décision. Et surtout, ca chasse les énergies négatives et ça nous rend plus disponibles pour les choses qui comptent vraiment.

Ce qui l'immigration m'a apporté, c'est l'opportunité de m'interroger sur ce que je voulais faire et qui je voulais être, et le Québec me permet de le réaliser petit à petit. Je vous souhaite à toutes et tous un bon voyage

J'ai aussi beaucoup apprécié la lecture de ton message. Tu as véritablement compris quelque chose de fondamental et très précieux sur la mentalité des gens d'ici. Que cela te convienne et de rende heureux de vivre parmi nous me réjouit à mon tour.

Bonne continuation! :smile:

Link to post
Share on other sites

Très beau message en effet. Il semble que tu as pu capter des choses essentielles sur ton installation. Nous allons le mettre en page d'accueil.

Bonne chance pour la suite !

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

felicitations tres beau temoignage :)

tu sais plusieurs personnes crie haut et fort et jugent mais dans le font vraiment comprendre les Quebecois

c'est comprendre que le respect est primordial.....

La vie est trop courte pour perdre du temps precieux !!!

bon weekend et joyeuses paques a tous :)

Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup pour ce super témoignage et ressenti , cela fait du bien de vous lire et c'est motivant , je devrais , en décembre prochain arriver avec mon mari et mes enfants pour notre immigration en tant que résident permanent et il me tarde de découvrir ce magnifique pays ainsi que ces occupants .

Je vous souhaite une bonne continuation , nous allons encore un peu profiter de notre famille ,de nos amis et de notre pays , la France en attendant ce grand changement ..

Bien à vous

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines