Jump to content
Sign in to follow this  
yow_lys

Une bien belle histoire...

Recommended Posts

J'y allais, tranquillement, repu de la confiance du croisé qui enfin arrive à Jérusalem... le but était atteint!

Mais revenons un peu dans le temps...

Il était 15h30 aux fameuses « Halles de Lyon » renommées idéalement les Halles de Lyon "Paul Bocuse". Il doit être fier le Paulo d'être le patronyme de ce qui est connu comme le ventre de Lyon.

Le ventre de Lyon abrite en son sein, quelques repaires qui feront saliver les gourmets de notre petite communauté. La fameuse Mère richard qui est la fournisseuse, que dis-je, la dealer officielle de Saint-Marcellin affinés de la Capitale des Gaules... La maison Rousseau et d'autre joyeux contributeurs au French Paradox. French paradox aussi admiré qu'incompréhensible pour les américains.

Bref, se loge au coin d'un croisement, la fabuleuse Colette Sibilia. La reine, limpératrice.... que dis-je la muse de la charcuterie Lyonnaise.

Nous étions à quelques instants de la nouvelle année, à quelques instants de mon départ pour le pays des caribous.

Mais je ne pouvais te résister, toi, mon beau, mon inspiration. tu es le souffle qui manque à des apéros qui s'étirent, tu es la quintessence de l'expression du talent d'un charcutier, tu rends le sourire aux estropiés et taris la faim du supporter d'un Derby Lyon- Saint-é.

Tu es la Saucisson Lyonnais. Salvateur dans ta parure de moisissure bienfaitrice. ôôôôôô Rosette que tu es belle et joyeuse. Tes tranches vont couler, fondre dans ma bouche pour créer un appel d'air qui entrainera inlassablement apéritif, petit morceau de beurre et surtout...... Cornichons.

Alors j'en fais l'acquisition de un puis deux..... je ne résiste pas aux saucissons à cuire, pendus dans la banque réfrigérée.... ils dansent, ils virevoltent dans une farandole du bonheur gastronomique Lyonnais. Certains me moqueront, mais d'autres verront en moi le jouisseur impénitent, impétueux et fougueux. Ils verront le visionnaire..... Je ne suis pas un simple soldat dans l'armée des gourmets Lyonnais..... Non je suis un noble conquérant, un prédicateur.... Je suis le cher leader de la nation du saucisson, je suis un croisé qui vient convertir des hordes infâmes, impies de végétariens et autres saucisso-phobes. Je prends un McKenzie, et par la force du saucisson je le retourne et je l'intronise, le convertis le remodèle pour en faire un adorateur du Dieu sauciflard.

Mais il était tard.... très tard. J'avais eu une journée bien trop remplie pour un 31 décembre. Un repas entre potes à midi "chez Jacky" dans les halles. Le repas commençait pas vraiment à midi d'ailleurs à cause de ces verres de communards qui, à mon corps défendant, me furent servis sans cesse. La tête me tournait, mais bien heureusement un délicat plat d'Os à Moelle grillés en entrée, suivi du gratin d'andouillette me remirent en selle. Dans ma chevauchée il me fallait encore acquérir les joyeuses confections charcutières, rentrer, me doucher, me faire beau, rejoindre l'apéro du réveillon qui commençait vers 16h30-18h en gros.

Alors que faire de mes délicieux produits.... de mes deux kilos de produits interdits, voire dangereux pour la terre promise de l'érable. Devrais-je courir le risque de me les faire saisir par l'armée de douaniers aux yeux acerbes, en rang, 4 par 4, patrouillant le hall d'arrivée de l'aéroport.... assistés de leur bigle. Traitre bigle, un vendu encore à la cause végétarienne. Le fourbe retrouvera mes saucisson, c'est sûr... Non je ne courrai pas le risque de me faire punir, sacrifier sur l'autel des lois fascisante anti-saussagières de sa majesté de la perfide Albion.

Je vais utiliser la poste.... Et son service Colissimo. La bouée de sauvetage du passionné saucisonnophile. Ricoré est l'ami du petit déjeuner, la poste l'amie du fin palais.

Fourbu par une journée de travail trop longue, j'y allais, tranquillement, repu de la confiance du croisé qui enfin arrive à Jérusalem... Et me voilà récupérant le saint produit des mains de la commis du service postal. La commis du bonheur si je m'enflamme, mais ce n'est pas mon genre.

Et je vous le dis mes amis, le saucisson, emballé sous vide est parfaitement délicieux. Un nectar porcin vous dis-je. Certains questionneront la stabilité du saucisson à cuire, mais lui aussi, hier soir il fit le bonheur de ma convive. Elle était étrangement conquise par ce produit fort peut sexy pourtant.

Elle fermait les yeux doucement, sentant sur son palais le ballet des fins morceaux hachés (grille moyenne/fine). Elle écrasait doucement contre sa langue et perçu la finesse du produit qu'elle entreprenait d'amener à son apogée. Les arômes, les effluves qui coulèrent doucement le long de sa gorge. Sa gorge écarlate, gonflée par le désir gustatif réclamait les vagues de délicieux nectar dont joseph est le Saint-Patron. La vivacité des saveurs, la comblèrent, la fit soupirer de bonheur. Elle découvrir enfin ce qu'une véritable irrumation gastronomique lyonnaise était, et le bonheur qu'elle peut procurer.

Voilà mes amis.... merci aux agents postaux français et canadiens de m'avoir assistés dans mon périple et ainsi qui me permirent de procurer de véritables vagues de plaisir à une néophyte qui maintenant en redemande du cochon.....

:D

Edited by franckgb

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mdrr, j'adore ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hmm un filon pour faire passer du cochon emballé :cool:. Quand pourrais-je de nouveau "porc-fiter" et me délecter de pareils mets?...avec une invasion de munster, de maroilles à la poste...ça va passer? :tongue:

Edited by Lulla

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Hmm un filon pour faire passer du cochon emballé :cool:. Quand pourrais-je de nouveau "porc-fiter" et me délecter de pareils mets?...avec une invasion de munster, de maroilles à la poste...ça va passer? :tongue:

Pour les colis de frometon.. c'est un peu comme le Train de Pau... Y en a qui ont essayés, ils ont eu des problèmes. :flowers:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hmm un filon pour faire passer du cochon emballé :cool:. Quand pourrais-je de nouveau "porc-fiter" et me délecter de pareils mets?...avec une invasion de munster, de maroilles à la poste...ça va passer? :tongue:

Pour les colis de frometon.. c'est un peu comme le Train de Pau... Y en a qui ont essayés, ils ont eu des problèmes. :flowers:

arf...merci du renseignement,le train de Pau m'a bien déridé en passant :biggrin2:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour la poésie ! ça nous change des débats virulents et sans fin.

Par contre on a eu une fois un colis ouvert par la poste mais il n'y avait rien dedans comme produit frais donc c'est bien passé mais avec un saussiflard, j'ai un doute quand même que les douaniers résistent à la tentation si ils tombent dessus Mais le jeu en vaut la chandelle je crois, c'est pas si fréquent d'avoir son colis ouvert. Un saussisson, sniff :crying:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour ce beau récit...j'ai eu l'eau à la bouche jusqu'à la dernière ligne !

Je sais de quoi tu parles, car je suis originaire du même coin et oui moi aussi ces bonnes charcutailles me manquent infiniment !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines