Jump to content

3.5 ans au Québec... je suis heureux de retourner en France


Recommended Posts

Salut,

J'ai lu tout l'article de l'auteur,

J'ai lu seulement les commentaires de la premiere page ! (pour expliquer si je ne suis pas la direction des commentaires)

A mon avis, le Québec fait aux français ce que Sakrkozy fait aux immigrants d'Afrique du nord.

Un immigré reste un immigré, meme dans la cité idéale de Al-Farabi .

Ah oui? Tu crois ça ?

" Toujours selon cette étude, 78% des Algériens, 60% des Marocains et 55% des Roumains passent par l'aide sociale durant leur première année au pays. Les Chinois et les Français sont 5% ou moins à faire pareil."

http://lapresseaffai...-a-montreal.php

Ce n'est pas moi qui ai mis ce lien en premier, c'est ton ami Létranger.

ça ne m'étonne pas, puisque c'est devenu ici une culture, les futurs immigrants se demandent sur le BS de la meme façon sur les chances de travail. A mon avis, faut le gouvernement interdit le BS pour les nouveaux arrivants qui ont moins de 10 ans à Québec.

Il y en a qui vont repliquer "Tu vas venir et tu vas voir". Je réponds: si le BS n'existe pas, je n'aurai jamais en penser

Link to post
Share on other sites
  • Replies 579
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Moi de ce que tu racontes, je mets tes problèmes uniquement sur cette raison: un visa TEMPORAIRE c'est pas une immigration...si tu perds ta job, t'es dans la me*$%e! Ensuite te plaindre d'avoir des

Salut, (conjoint de Nanael francçais, depuis novembre au Quebec en tant que résident permanent) Je me permets de parler clairement, comme le font les québécois, (ben oui, je me suis adapté ) san

Comme le dit le proverbe, toute comparaison est odieuse. Je suis tanné de voir ces gens se chamailler à savoir qui pisse le plus loin. Je suis aussi très tanné de voir des gens débarquer ici pour n

Posted Images

  • Habitués

(...) A mon avis, faut le gouvernement interdit le BS pour les nouveaux arrivants qui ont moins de 10 ans à Québec.

Geert Wilders, sors de ce corps ! C'est noir sur blanc dans son programme...

Link to post
Share on other sites

bon retour en france moi j`arrive pas a comprendre pourquoi les francais partent pour le canada je peut comprendre ca pour les gens de pays en developpement mais pas pour pour des europeens , moi apres la revolution Tunisienne je pense annuller mon projet d`immig et retourner vivre en tunisie

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

bon retour en france moi j`arrive pas a comprendre pourquoi les francais partent pour le canada je peut comprendre ca pour les gens de pays en developpement mais pas pour pour des europeens , moi apres la revolution Tunisienne je pense annuller mon projet d`immig et retourner vivre en tunisie

parce qu'il faut habiter dans un pays en guerre, un pays pauvre ou un pays mal foutu pour immigrer maintenant?

tu sais, y'a des gens qui aiment découvrir le monde,aiment l'aventure, apprendre de nouvelles cultures, de nouvelles expériences.. pas en restant dans son petit village qu'on peut faire ça...

Dieu avait raison de creer de tels comportements et attitudes

qu'est-ce que Dieu vient faire dans l'histoire... :search:

Edited by Automne
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

bon retour en france moi j`arrive pas a comprendre pourquoi les francais partent pour le canada je peut comprendre ca pour les gens de pays en developpement mais pas pour pour des europeens , moi apres la revolution Tunisienne je pense annuller mon projet d`immig et retourner vivre en tunisie

Il peut y avoir moultes raisons, comme la soif des grands espaces, l'envie de fuir un pays aux abois où l'insécurité est grandissante, etc.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

parce qu'il faut habiter dans un pays en guerre, un pays pauvre ou un pays mal foutu pour immigrer maintenant?

tu sais, y'a des gens qui aiment découvrir le monde,aiment l'aventure, apprendre de nouvelles cultures, de nouvelles expériences.. pas en restant dans son petit village qu'on peut faire ça...

Une "immigration de luxe" et non une "immigration de nécessité", ceci expliquant sans doute cela: le goût de s'accrocher et la résilience ne sont pas les mêmes.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je te félicite parce que t'as bien fais et t’as bien expliqué la situation de 95% des immigrants (et peut être plus).

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

95% ? Tu peux monter jusqu'à 100% avec une mentalité comme la tienne.

C'est vraiment le zoo ici... Pas un pour rattraper l'autre.

Avec de telles mentalités, pas étonnant que vous vous plantiez.

J'ai respecté les règles, j'ai écouté et appris comment était le Québec, ce que les Québécois aimaient et n'aimaient pas, j'ai fait preuve de patience et d'humilité, j'ai retroussé mes manches, et devinez quoi ? Je suis comme un poisson dans l'eau ici !

Ce forum est vraiment devenu un endroit pour les frustrés...

Edited by Belgécois
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Une immigration de luxe ? C'est quoi ça ?

Tu as remarqué les guillemets? "luxe" parce que ta sécurité et ton bien-être ne dépendent pas de ton immigration, et que tu peux faire machine arrière n'importe quand. Et compter sur le filet social de ton pays. Ce qui n'est pas donné à tout le monde (à moi par exemple).

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Une immigration de luxe ? C'est quoi ça ?

Tu as remarqué les guillemets? "luxe" parce que ta sécurité et ton bien-être ne dépendent pas de ton immigration, et que tu peux faire machine arrière n'importe quand. Et compter sur le filet social de ton pays. Ce qui n'est pas donné à tout le monde (à moi par exemple).

C'est un fait.

T'ai-je dit, adorable Kweli, qu'il y avait une famille issue du Rwanda lors de ma prestation de serment il y a un mois ? Ils ont prêté serment en famille, de la grand-mère aux petits-enfants. J'ai été très ému par cette famille, qui se pinçait tellement ils peinaient à y croire...

Je crois que, pour des gens comme toi qui n'ont pas de retour en arrière possible, le problème d'adaptation ne se pose pas, contrairement aux fines bouches qui pensaient que le Québec les attendait pour prospérer.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Comme dit par Cherrybee plus haut, le Québec ne peut pas plaire à tout le monde (où alors serait-ce tout le monde ne peut pas plaire au Québec ?) et il en est de même pour tous les pays du globe (enfin si quelqu'un connaît un pays dans lequel 100% des immigrants ne repartent pas qu'il le dise ça pourrait en intéresser beaucoup). Donc je goûte très peu à la leçon de morale "ne venez pas au Québec" de l'auteur. Moi quand j'ai fait mon modeste bilan positif des 8 premiers mois sur ce forum je n'ai pas conclu en disant "immigrez tous ici c'est géniaaaaaaal".

C'est certain que cette personne a fait une erreur en ne demandant pas la RP plus tôt. Le visa temporaire est très mal perçu par les recruteurs. Surtout que si je suis bien la chronologie la personne avait déjà perdu son job depuis longtemps quand il a eu la RP.

Et franchement, travailler dans les TI (surtout la sécurité informatique !!!) et être chomage, il faut quand même le faire ! Les quelques personnes que j'ai vu dans ce cas là (québecoises ou immigrantes) ont toujours rebondi assez vite.

L'autre chose qui me gêne dans le récit, c'est le manque de remise en question : si vous êtes si forts pourquoi n'avez vous pas été embauché après tous ces entrevues ? une des qualité indispensable ici, et on ne le dit pas assez, c'est l'humilité. Certains se croient au far-west où il faut écraser l'autre pour survivre alors c'est peut être le cas aux US, j'en sais fichtrement rien, mais ici au Québec il faut se fondre dans le décor et ne pas faire de vagues. Et d'après mon resenti du récit, ça en manquait cruellement d'humilité. Les témoignages sont pourtant nombreux d'immigrants bardés de diplomes (et aussi des québecois, ne l'oublions pas) qui passent par la jobine à 9$ avant enfin d'atteindre un poste intéressant. Si cet effort est insurmontable, je comprends la déception de l'auteur, mais une immigration mieux préparée l'aurait prévenu de ce risque.

Bon retour en France en tout cas, ton CV risque de faire un carton !

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Pour apporter un éclairage complémentaire, en venant au Québec j'avais une volonté d'entreprendre quelque chose plus facilement que dans un pays relativement fermé (du moins je le croyais) comme la France.

J'ai conçu une solution informatique de pointe et j'envisageais de réaliser une offre commerciale. Elle semblait si intéressante que mon employeur a accepté de créer une entreprise en association plutôt que de me voir partir. Qu'il ait décidé de piller plutôt que de demeurer dans le mode du partage est une autre histoire.

Mais comme c'est pratiquement impossible pour une petite firme locale de vendre une solution d'envergure à HQ, la BNC, Desjardins ou Bombardier et que c'est tout aussi difficile pour une firme montréalaise de le faire en Ontario à cause des bisbilles inter-maudits frogs québécois et anglais ontariens... le constat est vite fait.

Français de France entrepreneurs, les affaires... ce n'est pas au Québec que vous les ferez. Tout au plus vous pourrez bénéficier de subventions pour de la R&D.

Quelle est la raison à votre avis pour que 1 milliard de dollars sur 10 ans, directement lié aux immigrants francophones, ait été perdu pour le Québec au profit de l'Ontario ? (Source Ministère de l'Immigration et des affaires culturelles 2010).

Par ailleurs, pour innover dans les TI, il faut un environnement ouvert sur la réalité du Monde. Le Québec, c'est un grand territoire mais un micro-marché et très peu de locaux ont l'ouverture d'esprit suffisante pour s'intéresser à ce qui se passe ailleurs, et ce, même dans de grandes entreprises avec une couverture Nord américaine.

Alors quand on arrive avec une expérience cumulée en Europe du Nord et de l'Est, de l'Asie et des USA, et qu'on est là pour partager cette expérience, tout simplement, on est un peu surpris des réactions de fermeture, de manque de curiosité, de frilosité et parfois d'hostilité de certains québécois qui ont l'impression qu'on veut leur donner des leçons alors qu'on leur dit seulement: "Voilà ce qui se passe ailleurs !" dans le Monde professionnel.

Dans un journal d'informations professionnelles de la semaine passée, les chefs de petites et moyennes entreprises québécoises sont littéralement exhortés sur la nécessité de s'ouvrir à l'International. Mais il y a un changement de mentalité majeur que l'esprit "village Québécois" a beaucoup de mal à faire.

Je précise que "beaucoup" ne veut pas dire "tous", de même que "moins compétent" ne veut pas dire "débile".

Pour beaucoup de québécois, entendre parler de compétences dans les propos d'un européen est synonyme de mépris et de volonté d'inférioriser, tout comme l'humour au second degré... les mots de plus de trois syllabes... l'orthographe comparée...

La remise en question devrait être à double sens pour que la société québécoise progresse, affermisse ses valeurs et renforce sa volonté de préserver sa langue nationale.

En conclusion, pour moi, l'expérience québécoise n'est pas foncièrement négative, seulement décevante.

4 mois sans revenus et sans réelles perspectives me conduisent à retourner en France pour y exercer mes talents pleinement et pour rapidement résorber des dépenses qui se sont accumulées pour rien.

Le CSQ et la RP ne me serviront pas pour revenir au Québec, éventuellement à Toronto où une grande firme informatique serait ravie qu'un expert pointu, bilingue, francophone et accessoirement non québécois participe au développement de son activité.

En tout cas, je persiste et signe... Français de France, entre une vie de galère et de petits boulots dans un cadre sympa, allez à Marseille, Bordeaux ou Antibes plutôt que vous faire exploiter misérablement à vendre des sandwiches ou des popcorns à Montréal comme plusieurs jeunes et moins jeunes diplômés que j'ai rencontrés.

Pour une vie pépère et cool mais un peu limitée, Montréal est pour vous.

Pour vous intégrer vraiment en Amérique du Nord, la solution de facilité n'est pas vraiment le Québec mais plutôt l'Ontario.

So, let's go to Toronto rather than Montreal !

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Juste avant de quitter la France, j'avais lu sur ce forum des discussions passablement refroidissantes et je les avais mises sur le compte d'immigrants incapables de s'adapter.

Aujourd'hui, à quelques jours de mon départ vers la France et à quelques semaines de réception de la Résidence Permanente, je fais le bilan de mon séjour au Québec après plus de trois ans de présence.

J'étais venu avec 1000 euros en poche, je repars avec 14.000 $ de dettes sur mes cartes de crédit et sur ma marge de crédit et avec aucune perspective intéressante au Québec.

Pourtant, tout avait plutôt bien démarré. J'avais un job bien payé dans mon domaine (la sécurité informatique), une grande autonomie et des perspectives intéressantes.

Je suis resté près de 2 ans à vivre l'expérience québecoise avec mon fils, le temps que ma femme termine nos affaires en France et il y a eu plus de hauts que de bas. Les contacts avec les locaux étaient somme toute cordiaux et ouverts. Mon boss était compréhensif par rapport au choc culturel et au délai d'adaptation. J'ai rencontré des québécois qui ont facilité mon insertion. La ville en hiver est assez agréable quand on aime la neige et un froid sec.

J'avais la fausse impression que j'étais dans un environnement familier, dynamique et ouvert.

Relativement rapidement, j'ai compris que Montréal et Québec sont des micro-contextes économiques, des petits bocaux dans lesquels on fait très vite le tour, avec une grande majorité de personnes qui ne connaissent du Monde que l'ile de Montréal et la Floride ou Cuba.

Avec une expérience dans des sociétés multinationales européennes et américaines, je pensais que les québécois, avec leurs 6 à 10 années de retard dans mon domaine par rapport à la France, seraient réceptifs et ouverts sur ce qui se fait ailleurs en termes de bonnes pratiques.

J'ai été vite refroidi par rapport à l'ouverture au Monde des Québecois.... ''Ce que tu as vu ou fait en France ne nous intéresse pas ! Ce qui nous intéresse, c'est ce qui se fait au Québec ! Et on ne veut pas être les premiers mais les troisièmes ou quatrièmes pour nous appuyer sur l'expérience de nos prédécesseurs.''

Issitt, l'expérience du Monde extérieur n'a pas ou peu de valeur. Pire, elle met en exergue le retard du Québec et le complexe de nombreux québécois par rapport aux Français de France. Ce complexe porte naturellement sur le niveau d'éducation, la richesse du vocabulaire, l'expression écrite et orale, des connaissances plus approfondies et des expériences plus riches car entre le bassin parisien et l'île de Montréal, il y a un gouffre.

Mais enfin... j'avais quand même un bon job et un salaire adapté.

Là ou la situation s'est dégradée, c'est avec l'arrivée de ma femme: 15 ans d'expérience en Marketing et commerce international.

Nous pensions qu'en France, elle avait connu le pire avec un job sous-payé dans une boite de vente Internet. Quelle erreur !

Son premier job: télémarketeuse pour 9$ de l'heure et un licenciement sans préavis parce-que la boite trouvait plus pratique de renouveler son stock de chair humaine immigrante pour bénéficier d'aides provinciales.

Son second job: vendeuse dans un grand magasin pour 11$ de l'heure. Pas mal pour une diplômée avec son expérience.

Toutes ses recherches d'emploi étaient négatives et c'étaient toujours des québecois(es) de souche, même sans ou avec peu de formation ou d'expérience qui l'emportaient. Là encore le discours était: Ce que vous avez fait en Europe et aux USA ne nous intéresse pas. Qu'avez vous fait au Québec !

Alors a commencé la spirale des fins de mois difficiles et des frustrations professionnelles jusqu'à ma perte d'emploi faute d'activité, perte d'assurance maladie faute d'emploi et de visa de travail ouvert, impossibilité de travailler faute de visa de résidence permanente et perspectives de développement d'une entreprise de développement et de commercialisation de logiciels dans mon domaine faute de bassin économique insuffisant et de conformisme ambiant qui conduit à privilégier des solution US labellisées Gartner Group plutôt que des solutions locales. Et pour la vente de services professionnels en direct, si on est Français de France, c'est très difficile de percer.

Pour ce qui concerne l'environnement... Montréal, c'est sympa pour faire la fête, mais on la fait tout aussi bien et pour moins cher à Marseille ou à Lyon. L'infrastructure routière, c'est l'Ukraine ! Les ponts tombent en ruine ! Le système de Santé... mon fils doit se faire opérer une oreille pour une opération délicate... on ne va pas prendre le risque de le faire opérer ici, surtout quand on voit que de plus en plus de québécois vont se faire opérer à Cuba. La diversité et la variété des choses à voir... on fait vite le tour !

Si c'était à refaire, je partirai à Toronto. Les francophone non québécois sont bien mieux acceptés. Il y a un bassin économique et d'emploi beaucoup plus important et tout autant de diversité et de coins sympas qu'à Montréal (dixit un Torontien qui connait les deux places).

Un de nos amis s'occupe des emménagements et déménagements de Français au Québec. Son quotidien est rempli de familles désabusées et parfois ruinées après 2 à 3 ans à gruger leurs économies.

Bienvenue au Québec ! Combien de fois j'ai entendu cette formule... sincèrement, ironiquement et de manière ô combien intéressée.

Bienvenue tout d'abord aux touristes qui viennent et qui repartent sans entrer en relation avec le Monde du travail.

Bienvenue ensuite aux investisseurs, qui se font parfois/souvent avoir dans les grandes largeurs.

Bienvenue enfin aux immigrants qui vendent leurs biens pour tenter l'expérience québécoise et qui repartent une main devant, une main derrière avec l'amertume d'avoir perdu des années d'économies, ou à ceux qui accepteront des petits jobs et accepteront de vivoter pendant des années avant d'avoir une situation somme toute pas désagréable mais limitée.

J'ai franchi tous les obstacles pour obtenir la fameuse Résidence Permanente mais je suis trop désabusé pour en profiter. J'ai décroché une mission de longue durée en France et mon projet de société de logiciels a de meilleures perspectives à Paris qu'à Montréal.

Alors mon choix est fait... je retourne en France et si jamais je dois revenir au Canada, ce sera définitivement en Ontario et pas au Québec.

Je déconseille fortement à tous ceux qui ne sont pas boulangers, cuisiniers ou travailleurs dans la construction et les travaux publics de venir au Québec.

D'abord, je te souhaite un bon retour en France.

3 ans est un temps raisonnable pour se faire une idée de la vie ici, si tu préféres de rentrer et, en plus, ton pays t'offre la chance, vas-y!

J'éspère qu'après ce sejour, tu auras eu le temps de réfléchir à propos de la vie des immigrants en France.

Est-ce qu'ils s'intégrent rapidement?

Quelle est l'attitude de tes compatriotes face aux immigrants? Aimable? Souriante? Ouverte?

Qui obtient un emploi le premier en France? Un Français de souche? Ou un étranger?

Est-ce que les employeurs français sont intéressés par l'expérience professionnelle des immigrants dans leur pays d'origine?

Quel genre d'emplois décrochent les immigrants qualifiés en TI récemment arrivés en France?

Directeur des TI? Analyste senior? ou les jobines genre nettoyer les toilettes?

La réalité est que partout dans le monde, tous les employeurs préfèrent toujours les locaux. Ce n'est pas un secret de la NASA!

On ne se bâtit pas un bel avenir en proclamant que nos employeurs ont un complèxe d'infériorité, qu'ils ne savent pas parler ou que leur

ville est pépère.

Ce genre d'attitude est le complèxe d'impérialiste : du mépris envers les "ex-colonies" plus la croyance que le simple fait de venir de

"la métropole" te donne des privilèges ici.

Pour ce qui est le domaine informatique... quelles sont les merveilles futuristes qu'on voit en France (mais pas au Québec) en TI?

Le clavier AZERTY? Le courant 220V/50 Hz?

J'ai travaillé là-bas en 2003, puis je n'ai vu absolument rien de nouveau ou d'hallucinant en TI pour moi qui venait de l'Amérique du Sud.

Les seules points avantageux que j'ai vu en France par rapport au Québec en TI est le moindre coût des communications

(internet, cellulaires, etc) et le nombre généreux de journées de vacances et de congés que vous avez en Europe.

Peux-tu me nommer des produits, des inventions, des multinationales ou des entrepreneurs en TI d'origine française?

Link to post
Share on other sites

De plus en plus ce genre de témoignages d'étrangers "decu" qui retourne dans leur pays d'origine mais quelques questions que je me pose:

Pourquoi etes vous venu au Quebec et dans quel but ?

pourquoi ne pas venir tout d'abord eclaireur "tater le terrain " avant de s'installer ? oubien vous avez écouter les rumeurs qui disent qu'au Quebec tout est rose ??

Il n'y aucun meilleur endroit au monde de mieu que CHEZ SOI ! (je le dis moi même en tant qu'immigrer au Quebec) Lorsqu'on vient dans un pays étranger on y trouves des habitants on s'adapte a leur mode de vie rien de plus simple...

De plus comment peu tu être surpris des decisions qu'appliquent les recruteurs quebecquois ??? qui sont exactement les mêmes qu'en France ?? combien de super diplomés expérimentés des pays d'Afrique, d'Asie, Europe de l'est... Architecte, Medecin, Informaticien, et mêmes des hommes d'affaires!!.. qui viennent en France et se retrouvent à travailler dans le batiment, plongeur en restauration, vigile, maitre chien,intérim sans aucune couverture sociale exploités par leur patrons (+60h/semaines même le dimanche et jours fériés)

parce que tu es "francais" tu pense que c'est legitime de gagner un poste convenable chez les quebecquois ??

Le choix d'un autochtone par rapport à un étranger pour un poste est quelque chose de tout a fait normal ! ca n'a jamais choqué les francais en France alors pourquoi ici ?

Parce que c'est notre notre nature (nous francais ;) ) de nous estimer superieur aux autres il faut bien l'avouer.

Et c'est partout pareil, en Ontario il y a aussi plein de decus, je pense que tu n'a pas compris ton erreur comme beaucoup d'autres :

" Ce que tu as trouvé au Quebec" c'est ce que existe deja en France et ce qu'on retrouve chez tous les Hommes, alors ou aller ? chez soit. (mes excuses pour les fautes d'ortho.)

Link to post
Share on other sites

Effectivement c'est drôle de t'entendre plaindre des entreprises comme HQ ou Desjardins mais crois tu qu'en France tu arriverais plus facilement à vendre ta solution à France Telecom, GDF ou la Société générale ?

Accumuler 14000$ de dette en 4 mois sans revenu me paraît aussi exhorbitant ou alors ça démontre une gestion catastrophique de votre budget. Ça fait près de 3500$ par mois et je connais bien des gens qui font vivre des familles avec un revenu plus faible que cela. Finalement c'est comme en politique, on nous rabâche sans cesse la dette mais faut voir aussi comment les français vivent. Et visiblement vous n'avez rien de différent d'eux si ce n'est que vous semble avoir vécu bien au dessus de vos moyens. Mais peut on blâmer le Québec pour cela? Idem pour l'emploi croyez vous qu'en France le taux de chômage y est moins élevé ? Vous parlez du bassin parisien, mais quand je vois des gens même avec un salaire à 2000 euro net par mois habiter dans des chambres de bonnes de 20 m² à 800 euro par mois ou 200000 euro, je préfère largement rester vendeur de popcorn ou serveur ici et habiter dans mon 3 ou 41/2, bien au chaud que de me la péter "consultant expert grosland" et geeker dans ma cage à lapin.

D'autres part des problèmes d'emploi ou de manque de réussite en affaire, ça ne concerne pas que les immigrants français ou non. Personnellement je connais bien des québécois de souche vivant ou ayant vécu ces problèmes. Les québécois n'ont pas attendu l'arrivée massive des immigrants pour vivre du BS. Prends des quartiers comme Hochelaga qui n'est pas forcément un quartier réputée spécialement immigrant, ce quartier à pourtant traine une réputation de BS/robineux pendant un bail.

Tu parles d'ouverture sur le monde? Compares le nombre d'immigrant qu'accueille chaque année le Québec ou le Canada avec le nombre qu'en accueille la France. Quand tu vois que des Marine Le Pen n'arrête pas de carburer dans les sondages, on peut effectivement se demander lequel des deux pays est plus ouvert sur le monde. Mdr

Sur ce bon vent quand même, en espérant que 2012 sera plus prospère pour vous que ce soit ici, en France ou ailleurs.

Edited by Je reve
Link to post
Share on other sites

mdr!!!! maintenant je viens sur le forum, non pour l'info, mais pour voir jusqu'où un sujet peut partir en sucette :biggrin2: :biggrin2: on parle de tout sauf du sujet; même Dieu c'est invité :8): , ce qui serait sympa c'est que chacun donne son avis sans vouloir absolument qu'il soit le meilleur, mais bon je pense que cela tient de la science fiction.....j'apprécie certaines et certains utilisateurs du forums qui sont réalités, non les trolls je ne vous considère pas, par contre ceux qui crachent sur le Québec là je ne comprend pas :blink2: :blink2: tu essayes tu te vautres bah c'est comme ça....la faute à qui? fais le point sur ta situation, sur ton état d'esprit, sur ta façon d'agir et ne rejettes pas forcement le fruit de ton échec sur autrui, regarder la poutre que l'on a dans l'œil plutôt (c'est le chien de Mickey :whistlingb: ) que la paille dans l'œil du voisin.... bon allez les trolls "FEU!!!!!" vous pouvez me descendre en flammes je m'en bat l'œil!!! ce que je pense, je le pense point. je sais c'était hors sujet et bon un peu plus un peu moi..... :bye: :bye:

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

RÉSEAU....généralement pas de réseau = pas de job payante

Ça se résume a ça , quand bien même tu aurais de grandes connaissances informatiques et comme pour faire un réseau ça prends un certain temps..

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Lovcen a eu le courage de venir expliquer pourquoi il repart, là où il s'est trompé et il a droit comme d'habitude à un lynchage collectif (même de la part de certains qui ne sont pas encore là).

Je ne vois pas dans ses propos de gros reproches, juste quelqu'un de déçu qui avait de grands projets et qui a compris que le Québec ne l'aiderait pas à réaliser ces rêves.

Combien reparte chaque année du Québec sans venir nous l'expliquer ici? Trop de fierté , d'amertume et le risque de se ramasser une volée de bois verts de la part de certains sans doute.

Personne ne pourra vraiment le comprendre, comme personne ne peut comprendre comment fonctionne le Québec avec ses immigrés sans y avoir mis le pied .

J'espère juste pour lui et sa famille qu'il trouvera ailleurs ce qu'il était parti chercher et qu'il n'a pas trouver au Québec.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

RÉSEAU....généralement pas de réseau = pas de job payante

Ça se résume a ça , quand bien même tu aurais de grandes connaissances informatiques et comme pour faire un réseau ça prends un certain temps..

prendre du temps ? bah, 2-3 cables, un switch, un routeur pour l'ouverture vers le monde . Ah bon, tu ne parlais pas de cela ... bon je sors :P

Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement