Jump to content

Recommended Posts

  • Habitués

Bonjour à toutes les infirmières et infirmiers qui souhaitent immigrer à Québec.

Je reviens du salon de l'infirmier à Paris (qui se tient Porte de Versailles jusqu'à vendredi) où j'ai eu l'occasion de discuter avec un ancien IDE québecois sur mon souhait de m'expatrier là-bas. Il n'avait rien à reprocher sur la façon de travailler: en interim on nous déplace beaucoup, il y a des équipes de pool qui existent aussi là-bas, donc rien qui varie à ce que nous connaissont bien.

Son seul bémol est sur l'équivalence de notre diplôme. En effet, elle n'est pas automatique. Cela dépend de nos années d'expériences, de services faits. Soit elle est accordée de suite, soit il est nécessaire de passer un test d'aptitude qui correspond en fait à une intégration mais à cela peut se rajouter un examen écrit des connaissances. Donc avant de partir pour trouver du travail là-bas, il suffit de contacter à OIIQ pour leur demander si votre expérience professionnelle suffit ou s'il vous sera nécessaire de passer un quelconque examen.

Voilà j'en ai finit, bonne soirée et bonne installation à Québec

Link to post
Share on other sites
  • Replies 148
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

[Dis voir michelle, t'as pas la grosse impression de mythonner là ?? Tu te prétends infirmière clinicienne au Québec et tu dis gagner moins que quand t'étais IBODE en France ! Tu te fais exploiter

Pour faire simple, même si il y a entente entre la France et le Québec, l'OIIQ n'a pas avalidé le bigntz. Donc, pour l'instant, c'est passage de l'examen de l'Ordre pour devenir infirmière DEC (techn

Caroline et Decasy, faites confiance à ceux qui sont déjà sur place. Je pense que vos interlocuteurs au salon infirmier ont anticipé l'abolition de l'examen. Faut pas leur en vouloir, c'est plus vend

Merci pour ton expérience au salon infirmier Corandelle!

Il est vrai que l'équivalence est loin d'être acquise pour les jeunes diplomées et même les plus anciennes...

Cela dit, peux tu nous résumer quelles ont été les questions qui t'ont été posées?

Personnellement je passe mon DE demain et j'ai rdv lundi au bureau de l'immigration et j'ai tellement la tête dans le guidon que j'aimerais bien prévoir un minimum à quelle sauce je vais être mangée concernant les questions!

Bonne continuation ;)

Link to post
Share on other sites

Bonjour à toutes les infirmières et infirmiers qui souhaitent immigrer à Québec.

Je reviens du salon de l'infirmier à Paris (qui se tient Porte de Versailles jusqu'à vendredi) où j'ai eu l'occasion de discuter avec un ancien IDE québecois sur mon souhait de m'expatrier là-bas. Il n'avait rien à reprocher sur la façon de travailler: en interim on nous déplace beaucoup, il y a des équipes de pool qui existent aussi là-bas, donc rien qui varie à ce que nous connaissont bien.

Son seul bémol est sur l'équivalence de notre diplôme. En effet, elle n'est pas automatique. Cela dépend de nos années d'expériences, de services faits. Soit elle est accordée de suite, soit il est nécessaire de passer un test d'aptitude qui correspond en fait à une intégration mais à cela peut se rajouter un examen écrit des connaissances. Donc avant de partir pour trouver du travail là-bas, il suffit de contacter à OIIQ pour leur demander si votre expérience professionnelle suffit ou s'il vous sera nécessaire de passer un quelconque examen.

Voilà j'en ai finit, bonne soirée et bonne installation à Québec

Pas très doué l'infirmier québécois, il est sensé donner l'information .... et il ne sait pas !!!???? :shok:

Faut arrêter d'y aller au salon, si c'est pour rencontrer des gens qui ne savent pas !!!!

Bon ok je sors avant de déraper vraiment !!! :shok::shok::lol:

Michelle :wub:

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Corandelle :

Moi aussi j'étais présente mercredi matin pour passer un entretien d'embauche. Je travaille depuis 6 ans 1/2 comme infirmière dans un hôpital public, mais plus vraiment aux soins techniques, et je n'avais vraiment rien révisé en plus car je ne pensais pas passer directement un entretien d'embauche. Donc je n'avais aucune illusion quant à la conclusion de l'entretien.

J'ai été reçue par deux femmes qui travaillent au recrutement de deux hôpitaux différents, l'un pédiatrique et l'autre gériatrique. Très très sympas, aimables et souriantes. Elles m'ont posé des questions simples sur la prise en charge du diabète et la place des familles dans les hébergements de personnes âgées. Je n'ai pas toujours su répondre notamment pour le diabète car tout cela est assez loin pour moi. Après délibération de leur part, elles m'ont très poliment et aimablement demandé d'aller travailler un an en médecine ou chirurgie et de me représenter l'année prochaine pour un nouvel entretien "car elles avaient envie que je réussisse le stage d'intégration". Je n'ai pas été surprise, car elles ne sont pas là pour faire plaisir aux gens mais pour recruter de bonnes techniciennes, je suppose.

Par contre j'ai eu des réponses précises à mes questions : on a droit à 4 semaines de congés par an dès la fin de la première année travaillée chez eux. On n'a plus besoin de repasser d'examen de l'OIIQ grace au nouveau texte de loi LMD, par contre il faut que le stage d'intégration de 70 jours (enfin je crois que c'est 70 jours) soit réussi. S'il n'est pas réussi, j'ignore ce qu'il se passe. Et ils reprennent l'ancienneté au niveau du salaire. J'ai pu retenir une partie de leur grille de salaire 2010 (ils n'ont pas voulu me la laisser) : une infirmière commence à plus de 1.600 euros net et en fin de carrière plus de 2100 euros net. Ce n'est donc pas du tout intéressant pour la fin de carrière. Et je suppose que les salaires ne sont pas sur 13 mois comme chez nous.

Pour info, je prévois de partir à Montréal car mon mari travaille pour une grosse entreprise internationale qui a notamment une grosse partie de ses employés à Montréal. Et il me fait un peu du forcing pour que j'accepte d' y aller car lui a beaucoup plus d'opportunités d'évolution de carrière qu'à Paris, et il a "envie de changer de vie". Moi je suis bien sur mon poste. Donc il va falloir prendre une décision.

J'avais une question : comment ça se passe si je vais directement là bas "avec mon mari" sans passer par le salon infirmier pour se faire recruter ? Les hôpitaux peuvent-ils recruter directement ? Pas la peine de m'envoyer vers le lien du FAQ, je l'ai déjà lu 10 fois...

Neytiri :

- quelle est la prise en charge infirmière du diabète ?

- quels sont les signes d'hypoglycémie ?

- une dame diabétique voit des points noirs devant elle, que lui arrive t'elle ?

- comment corriger une hypoglycémie ?

- vous vous apercevez que vous avez donné un mauvais médicament, que faites-vous ?

- quelle est la place de la famille dans un établissement pour personnes âgées ?

- quelle est la meilleure place pour une personne atteinte de la maladie d'Alzheimer et pourquoi ?

Bon je dois en oublier quelques unes, mais ça te donnera déjà une idée. Je suis quasi certaine que les questions varient beaucoup selon les services où tu demandes à aller travailler.

Edited by caroline77
Link to post
Share on other sites

Bonjour à toutes les infirmières et infirmiers qui souhaitent immigrer à Québec.

Je reviens du salon de l'infirmier à Paris (qui se tient Porte de Versailles jusqu'à vendredi) où j'ai eu l'occasion de discuter avec un ancien IDE québecois sur mon souhait de m'expatrier là-bas. Il n'avait rien à reprocher sur la façon de travailler: en interim on nous déplace beaucoup, il y a des équipes de pool qui existent aussi là-bas, donc rien qui varie à ce que nous connaissont bien.

Son seul bémol est sur l'équivalence de notre diplôme. En effet, elle n'est pas automatique. Cela dépend de nos années d'expériences, de services faits. Soit elle est accordée de suite, soit il est nécessaire de passer un test d'aptitude qui correspond en fait à une intégration mais à cela peut se rajouter un examen écrit des connaissances. Donc avant de partir pour trouver du travail là-bas, il suffit de contacter à OIIQ pour leur demander si votre expérience professionnelle suffit ou s'il vous sera nécessaire de passer un quelconque examen.

Voilà j'en ai finit, bonne soirée et bonne installation à Québec

merci pour tes conseils jespere ce retrouver au quebec

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Ils t'ont dit qu'on avait plus besoin de passer l'examen de l'ordre??!

Pourtant ici au Quebec l'examen est toujours d'actualité!

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

J'ai demandé "examen" sans rien ajouter derrière. Mais j'avais déjà lu ailleurs qu'il n'y aurait plus besoin de le repasser. Qu'est ce que tu appelles "ici au Quebec" ? Tu parles pour les français ou pour les canadiens qui font leurs études ? C'est tout nouveau, le texte de loi LMD est sorti il y a genre 2 mois, donc peut-être que c'est appliqué à partir des nouvelles expatriées et pas de celles qui étaient au Québec avant la sortie du texte de loi. Ce que je veux dire, c'est que ce n'est peut-être pas rétroactif.

Tu travailles dans quel service Karoume ?

Edited by caroline77
Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup pour les questions Caroline ;)

J'ai passé le DE hier mais en psychiatrie alors les soins techniques... Et avant j'avais fait deux mois de bloc donc je vais me faire une méga révision de tout ce we puisque j'ai rdv lundi.

Bon courage si tu retentes l'aventure l'année prochaine!

Si d'autres ont des questions types (autres que celles contenues dans la FAQ) n'hésitez pas!

Merci encore ;)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je viens de commencer a montreal en service de chirurgie gyneco-abdo-uro, sourtout des cancereux. Et j'ai commencé il y a un mois.

Link to post
Share on other sites

Ils t'ont dit qu'on avait plus besoin de passer l'examen de l'ordre??!

Pourtant ici au Quebec l'examen est toujours d'actualité!

+1 j'allais répondre directement à Caroline77, mais je profite de ton post pour rebondir.

Vous pouvez ne pas passer l'examen de l'Ordre, mais vous restez CEPI (Candidate à l'Exercice de la Profession d'Infirmière) et pour seulement deux ans .... après vous ne pouvez plus professer !!!

Donc oui l'examen de l'ordre est encore d'actualité, les accords gouvernementaux sont signés certes, mais l'Ordre est un "monde" à part, c'est lui qui est "souverain" dans la décision pour l'examen, et l'Ordre est très protectionniste en ce qui concerne SES infirmières.

Mais que font ces gens au salon, ils ne donnent pas les bonnes informations !!!

Pour répondre à Caroline, moi je ne suis pas passée par le salon, je suis venue en RP, je suis arrivée le 3 octobre, le 10 j'avais un rendez vous dans un CHU et le 27 octobre je commençais mon stage d'intégration. Après ça je suis devenue CEPI, j'ai pratiqué pendant six mois, et j'ai passé l'examen de l'Ordre... je suis donc devenue doublement infirmière, avec un DE et un permis de l'Ordre :lol:

Les conditions ne sont pas "idéales", et les paramètres ne sont pas les mêmes qu'en France, mais c'est agréable tout de même, et puis n'oubliez pas que dans quelques mois, deux ans au plus ...... il y a un départ massif à la retraite, donc beaucoup de postes disponibles, de jour, de soir et de nuit.... il y aura le choix, un peu plus qu'en ce moment !!

Mais Caroline77, je comprends ton questionnement ..... je suis IBODE, mais ici non reconnue, alors mon salaire est un peu moindre que si j'étais restée en France..... mais le bon côté , c'est que je découvre un autre monde, que je fais d'autres expériences ..... tout ça en pouvant travailler, et dans mon métier qui plus est !!! :wub:

C'est une décision à prendre en famille, ce n'est pas facile .... bonne continuation et courage

Michelle :wub:

ps : je le dis et le répète ..... passer par le salon, c'est certes avoir des frais pris en charge, mais c'est juste la possibilité d'avoir un visa de travail pour deux ans, avec un hôpital précis !!! c'est flatteur, mais réducteur !! Il faut prendre le temps de la réflexion avant de signer !!

Edited by Michelle
Link to post
Share on other sites

Tu viendras nous poster les tiennes lundi j'espère :wub:

Tu vas postuler pour un poste dans quoi ?

C'était bien mon intention!

Je ne sais pas encore vraiment dans quel domaine je vais postuler. De toute façon au début je n'ai pas le choix c'est soit chirurgie ou médecine.

Link to post
Share on other sites

Michelle,

Comment as tu fait pour devenir clinicienne une fois l'examen de l'ordre passé et validé?

On voir dans ta signature que cela t'as pris un peu moins d'un an. Est-ce parce que tu étais ibode en France?

Link to post
Share on other sites

Michelle,

Comment as tu fait pour devenir clinicienne une fois l'examen de l'ordre passé et validé?

On voir dans ta signature que cela t'as pris un peu moins d'un an. Est-ce parce que tu étais ibode en France?

Non , c'est juste que j'ai une licence en soins infimiers et que j'ai fait l'étude comparative des diplômes ..... avant de venir !!!

Donc, on peut dire que la reconnaissance a plutôt été longue ..... je trouve !!! Je suis arrivée avec en poche ma reconnaissance par le Ministère, mais l'Ordre ne l'a pas reconnu tout de suite, j'ai dû attendre de passer l'examen de l'Ordre, et puis une fois l'examen de l'Ordre , il a fallu que je bataille pour avoir cette reconnaissance. Je ne trouve pas que ce soit rapide moi !!! d'autant plus que l'étude comparative des diplômes avait été faite bien avant que j'arrive sur le sol Québécois !!! L'ordre alors m'avait dit qu'il n'y avait pas de problème pour ma reconnaissance de clinicienne .... sauf qu'une fois ici .... examen de l'Ordre, et demande en bonne et dû forme au CHU ..... et puis le dossier suit son cours et puis un jour ...... Youpi , youpla boum !!! Mais le bon côté et que la reconnaissance a un effet rétroactif à partir de la date de l'examen de l'Ordre !!!

Tout vient à point à qui sait attendre :lol:

Michelle :wub:

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

C'est très intéressant !

Michelle, tu n'es pas passée par le salon, donc tu as pris un RV chez qui ? Tu veux dire que tu as postulé directement sur le sol québecois ? Et "l'études comparative des diplômes", il s'agit de quoi ? Tu dis que tu as une "licence en soins infirmiers", il s'agit d'un autre diplôme que notre diplôme d'état français, tu l'aurais donc passé dans un autre pays ? Donc tu as l'équivalent du "baccalauréat" québécois ?

Tu as raison, c'est très choquant que ces DSI des hôpitaux disent qu'il n'y a pas d'examen alors que c'est faux !

Edited by caroline77
Link to post
Share on other sites

C'est très intéressant !

Michelle, tu n'es pas passée par le salon, donc tu as pris un RV chez qui ? Tu veux dire que tu as postulé directement sur le sol québecois ? Et "l'études comparative des diplômes", il s'agit de quoi ? Tu dis que tu as une "licence en soins infirmiers", il s'agit d'un autre diplôme que notre diplôme d'état français, tu l'aurais donc passé dans un autre pays ?

Oh oh!! Mais c'est très intéressant ce que tu dis Michelle!!! Moi aussi je suis intéressée même si effectivement je ne suis pas encore diplômée. Pourrais tu nous dire comment tu as fait si ce n'est pas trop indiscret? ;)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je viens de commencer a montreal en service de chirurgie gyneco-abdo-uro, sourtout des cancereux. Et j'ai commencé il y a un mois.

Que penses-tu des conditions de travail par rapport à la France, alors ?

Link to post
Share on other sites

Allo,

Je suis infirmière française, IDE et IBODE , ma licence c'est en plus, mais passée en France .... aucun diplôme québécois, si ce n'est l'examen de l'ordre, et mon permis d'exercer la profession d'infirmière.

J'ai tout préparé selon les critères que j'ai glané sur Immigrer.com , à L'OIIQ, et au MICC tout ça en posant des questions, en allant sur la faq et en contactant par courriel l'OIIQ et le Micc .... il suffit de taper l'ami Google, et il répond tout de suite ... surtout si on frappe fort :lol:

J'ai fait mon dossier de rp, tranquilou dans mon coin, ce fut long (une petite année pour avoir tous les documents en mains, csq, équivalence de l'OIIQ et étude comparative des diplômes !!!!) et puis quand j'ai eu le visa je suis partie au Québec .... dans une ville possédant un CHU, mais j'ai évité Montréal (la ville ne me plaisait guère, elle ressemblait à Paris je trouve, dans sa folie automobile, ses "bouchons" , sa vie trépidante !!! Là j'ai pris contact avec la personne, que j'avais contacté par courriel (c'est assez facile d'avoir une directrice des soins infirmiers, elles sont très accessibles) et elle m'a donné un rendez vous le 10 octobre, elle a étudié mon dossier, m'a fait visiter l'hôpital, on a pris une collation à la cafétéria qu'elle m'a fait visiter, m'a expliqué les avantages de travailler pour son CHU, et m'a exposé ce qu'elle pouvait me proposer. Elle m'a laissé le temps de la réflexion, et m'a offert un rendez-vous téléphonique pour avoir ma réponse.

Après cela , je l'ai rencontrée une autre fois, pour mettre en place tout le dossier, et pour m'inscrire dans une période d'accueil de nouveaux arrivants, et pour mon stage d'intégration. Ce jour là elle m'a présenté à l'infirmière qui ferait mon accueil, et qui me guiderait dans ce stage. Elle m'a remis les documents d'évaluation, m'a donné les liens de l'OIIQ pour les textes réglementaires (mais je les avais déjà "potassé" avant d'arriver !! ^_^ ).

Le 27 octobre je commençais mon stage, en médecine .... et puis tout le reste, examen et etc.....

Mais surtout comme je suis en RP, au bout d'un an et quelques mois, tannée d'être sur Sherbrooke, j'ai postulé pour Québec, avec un poste temps complet à la clé .... Une amie venue par le salon, a voulu me suivre, car elle aussi trippait sur la ville de Québec .... Moi j'ai pu, et elle non.... elle avait un visa pour travailler dans l'hôpital en question et pas un autre !!!! Liée qu'elle était ..... alors elle s'en est retournée en France !!! et elle me manque certains jours de déprime !!!! :blush:

Bon voilà pour le récit ...... résumé certes !!!!

A plus

Michelle :wub:

Edited by Michelle
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Oooh merci pour le partage de l'expérience :)

Et tu as passé ta licence dans quelle université ? Car je n'ai trouvé que des D.U en soins infirmiers et aucune licence en soins infirmiers en France, sur google ! Est-ce qu'on t'a remis le diplôme niveau bac + 3 (= "baccalauréat") grace à cette licence, au Quebec ?

Sinon j'ai regardé un peu Sherbrooke sur google map et je trouve cette petite ville tout à fait charmante ! Je suis moi aussi allergique aux grandes villes, et j'aspire aussi à vivre à la campagne. Voilà pourquoi j'espérais m'établir en banlieue de Montréal, dans les Laurentides par exemple (pas trop loin de Montréal à cause de mon mari). Par contre Québec doit être une très grande ville aussi, est-ce que tu t'y plais ?

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines