Jump to content

Logements au Québec et discrimination !


Recommended Posts

Bonjour à tous,

Je voudrais vous parler de la discrimination qui règne depuis un certain temps,

dans la belle Province et tout particulièrement, à Montréal.

Voilà. Depuis un certain temps, nous voyons de plus en plus d'annonces

concernant des logements à louer à Montréal et ses banlieues où des propriétaires

n'hésitent plus à refuser les animaux (chats, chiens, furets, etc.) et depuis quelques temps, les enfants !

Voici ci-dessous, une des quelques annonces que l'on peut trouver sur Internet :

"3 ½ demi sous-sol de triplex, très tranquille et sécuritaire. Semi-meublé,

chauffé-éclairé. Propre, frais peint et plafond isolé pour le bruit. Accès par la cour.

Bien éclairé, puisque entièrement fenestré sur le coté et l'avant. Salon et cuisine à

aire-ouverte avec une chambre fermée. Près du métro PI IX, stade, jardin Botanique,

cégep Maissonneuve, épiceries, piscines, cinéma,... Pas d'entrée laveuse-sécheuse.

Recherchons personnes tranquilles, non fumeurs, pas d'animaux, pas d'enfants.

Libre pour le 1er septembre. Laissez un message au XXX-XXX-XXXX."

Les raisons de ces propriétaires concernant ces discriminations, sont toutes,

quasiment les mêmes : le bruit et la dégradation !

Les enfants, à l'égal de l'animal, ne serait pas accepté dans tous les appartements au Québec !

Ceci est devenu une réalité et cette discrimination pourrait bien devenir de plus

en plus grande si personne ne s'y oppose !

On connaissait la discrimination envers les gens de couleur et les immigrants en général

mais envers les enfants, j'avoue que je ne connaissais pas cela !

Ma question est celle-ci : trouvez-vous cela normal ou au contraire, comme moi, totalement inadmissible ?

Merci d'avance de votre avis !

Link to post
Share on other sites
  • Replies 85
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Ton discours est carrément raciste, haineux et démagogue. À vomir....

Ce que j'observe dans tes propos est un grand souci de TES droits et très peu de ceux du voisinage... C'est souvent le cas dans une société de droits où la primauté des droits individuels prime sur ce

Euh oui le mien. Je suis ronde comme un ballon et le proprio le sait depuis le début qu'on attend un bébé. Oui un bébé, un truc rose qui chie et qui hurle à la journée longue... Ben ça le dérange même

  • Habitués

Bonjour à tous,

Je voudrais vous parler de la discrimination qui règne depuis un certain temps,

dans la belle Province et tout particulièrement, à Montréal.

Voilà. Depuis un certain temps, nous voyons de plus en plus d'annonces

concernant des logements à louer à Montréal et ses banlieues où des propriétaires

n'hésitent plus à refuser les animaux (chats, chiens, furets, etc.) et depuis quelques temps, les enfants !

Voici ci-dessous, une des quelques annonces que l'on peut trouver sur Internet :

"3 ½ demi sous-sol de triplex, très tranquille et sécuritaire. Semi-meublé,

chauffé-éclairé. Propre, frais peint et plafond isolé pour le bruit. Accès par la cour.

Bien éclairé, puisque entièrement fenestré sur le coté et l'avant. Salon et cuisine à

aire-ouverte avec une chambre fermée. Près du métro PI IX, stade, jardin Botanique,

cégep Maissonneuve, épiceries, piscines, cinéma,... Pas d'entrée laveuse-sécheuse.

Recherchons personnes tranquilles, non fumeurs, pas d'animaux, pas d'enfants.

Libre pour le 1er septembre. Laissez un message au XXX-XXX-XXXX."

Les raisons de ces propriétaires concernant ces discriminations, sont toutes,

quasiment les mêmes : le bruit et la dégradation !

Les enfants, à l'égal de l'animal, ne serait pas accepté dans tous les appartements au Québec !

Ceci est devenu une réalité et cette discrimination pourrait bien devenir de plus

en plus grande si personne ne s'y oppose !

On connaissait la discrimination envers les gens de couleur et les immigrants en général

mais envers les enfants, j'avoue que je ne connaissais pas cela !

Ma question est celle-ci : trouvez-vous cela normal ou au contraire, comme moi, totalement inadmissible ?

Merci d'avance de votre avis !

Des enfants (des stails en québécois) ca court tout le temps. Quand tu as ça sur la tête, tu trouves le temps long

Des fumeurs, ca empeste mais surtout c'est dangereux pour le feu (combien de feux sont mis par des fumeurs insouciants; la plupart du temps dans les blocs les locataires ne sont pas assurés,ils perdent tout à cause d'un chriss de fumeur)

Des animaux, ca fait caca (pensez juste aux trottoirs en France), ca pisse, ca jappe, ca mort et ca laisse tomber les poils.

PS: S'ils n'ont pas l'entrée pour la laveuse-sécheuse, ça doit être un peu moyenâgeux comme appart?

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Il faudra t'y faire ... ce n'est pas propre au Québec mais c'est de plus en plus "tendance". Qu'est-ce qui est "tendance" ? La construction de zones résidentielles, d'immeubles ... visant un public en particulier: les célibataires sans enfants, les +60 ans, les zones sans chiens ...

Cela fait bizarre effectivement, je ne partage pas mais tu es dans un pays libéral. S'il y a de l'argent à faire avec tel ou tel groupe particulier, pourquoi se priver ? On peut voir cela comme une envie de séparer la population en tranches, de s'isoler les uns des autres ou au contraire de réunir les personnes ayant des points communs afin de développer le relational social. Regardes les séries comme Seinfeld, Friends ou encore Modern Family. Ce sont des séries qui reflètent le mode de vie (essentiellement américain) d'un groupe en particulier (il manque la série tournant autour de célibataires avec des chiens comme seuls compagnons de vie). Les logmements et donc la sélection pour ces logements ne reflète qu'une tendance comme une autre. Q toi de trouver LE quartier qui accepte les enfants ET les animaux.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Bonjour à tous,

Je voudrais vous parler de la discrimination qui règne depuis un certain temps,

dans la belle Province et tout particulièrement, à Montréal.

Voilà. Depuis un certain temps, nous voyons de plus en plus d'annonces

concernant des logements à louer à Montréal et ses banlieues où des propriétaires

n'hésitent plus à refuser les animaux (chats, chiens, furets, etc.) et depuis quelques temps, les enfants !

Voici ci-dessous, une des quelques annonces que l'on peut trouver sur Internet :

"3 ½ demi sous-sol de triplex, très tranquille et sécuritaire. Semi-meublé,

chauffé-éclairé. Propre, frais peint et plafond isolé pour le bruit. Accès par la cour.

Bien éclairé, puisque entièrement fenestré sur le coté et l'avant. Salon et cuisine à

aire-ouverte avec une chambre fermée. Près du métro PI IX, stade, jardin Botanique,

cégep Maissonneuve, épiceries, piscines, cinéma,... Pas d'entrée laveuse-sécheuse.

Recherchons personnes tranquilles, non fumeurs, pas d'animaux, pas d'enfants.

Libre pour le 1er septembre. Laissez un message au XXX-XXX-XXXX."

Les raisons de ces propriétaires concernant ces discriminations, sont toutes,

quasiment les mêmes : le bruit et la dégradation !

Les enfants, à l'égal de l'animal, ne serait pas accepté dans tous les appartements au Québec !

Ceci est devenu une réalité et cette discrimination pourrait bien devenir de plus

en plus grande si personne ne s'y oppose !

On connaissait la discrimination envers les gens de couleur et les immigrants en général

mais envers les enfants, j'avoue que je ne connaissais pas cela !

Ma question est celle-ci : trouvez-vous cela normal ou au contraire, comme moi, totalement inadmissible ?

Merci d'avance de votre avis !

Pour ma part (et peut être que je me trompe), mais je pense que c'est normal. Il y a un quartier plus familial ou l'on accepte des enfants et d'autres comme les résidences pour retraités par exemple ou les enfant et encore plus les animaux ne sont pas acceptés. C'est plus en rapport avec le règlement interne de la résidence qu'autre chose comme de la discrimination. Mais ca reste mon point de vue

Link to post
Share on other sites

Commentaires intéressants de la part de Tohonu.

Voici un petit lien qui pourrait vous être utile, SalvadorDali :

http://www.educaloi.qc.ca/loi/locataires/73/

Donc, il faut vérifier d'une part la Charte des droits et libertés et comparer avec la Régie du logement.

De toute façon, comme il est mentionné sur le site d'Éducaloi, il est parfois difficile de dire s'il y a discrimination ou non. C'est très subtil. Par ailleurs, le taux d'inoccupation de logements à Montréal est de 2,7 % à 2,8 % environ. Il fut une époque où c'était nettement plus élevé, à tel point que les propriétaires annonçaient « Trois premiers mois gratuits ». Cette époque est bien révolue; par conséquent, les propriétaires ont le gros bout du bâton comme on dit ici. Donc, ils peuvent trouver toutes sortes d'excuses pour ne pas louer à une famille qui a des enfants ou quelqu'un qui a un accent ou le teint trop foncé ...

Ce qui est étonnant, c'est qu'on voudrait favoriser la natalité au Québec, mais en même temps, on ne veut pas se faire déranger par les enfants. Bizarre tout de même. Du coup, quand je vois des familles qui disent vouloir venir s'installer au Québec et qui ont 3 ou 4 enfants, je me dis qu'ils n'auront peut-être pas tous les moyens de s'acheter une maison et que la quête d'un logement risque d'être pénible.

Il faut dire que nos logements sont en grande majorité très mal insonorisés, ce qui n'aide pas.

Alors, que des propriétaires québécois trouvent des excuses pour ne pas louer à des gens venus d'ailleurs, ça existe évidemment. Et comment aller ensuite prouver qu'il y a eu vraiment discrimination. Ce peut être un long combat ... et beaucoup d'énergie perdue.

Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

Je voudrais vous parler de la discrimination qui règne depuis un certain temps,

dans la belle Province et tout particulièrement, à Montréal.

Voilà. Depuis un certain temps, nous voyons de plus en plus d'annonces

concernant des logements à louer à Montréal et ses banlieues où des propriétaires

n'hésitent plus à refuser les animaux (chats, chiens, furets, etc.) et depuis quelques temps, les enfants !

Voici ci-dessous, une des quelques annonces que l'on peut trouver sur Internet :

"3 ½ demi sous-sol de triplex, très tranquille et sécuritaire. Semi-meublé,

chauffé-éclairé. Propre, frais peint et plafond isolé pour le bruit. Accès par la cour.

Bien éclairé, puisque entièrement fenestré sur le coté et l'avant. Salon et cuisine à

aire-ouverte avec une chambre fermée. Près du métro PI IX, stade, jardin Botanique,

cégep Maissonneuve, épiceries, piscines, cinéma,... Pas d'entrée laveuse-sécheuse.

Recherchons personnes tranquilles, non fumeurs, pas d'animaux, pas d'enfants.

Libre pour le 1er septembre. Laissez un message au XXX-XXX-XXXX."

Les raisons de ces propriétaires concernant ces discriminations, sont toutes,

quasiment les mêmes : le bruit et la dégradation !

Les enfants, à l'égal de l'animal, ne serait pas accepté dans tous les appartements au Québec !

Ceci est devenu une réalité et cette discrimination pourrait bien devenir de plus

en plus grande si personne ne s'y oppose !

On connaissait la discrimination envers les gens de couleur et les immigrants en général

mais envers les enfants, j'avoue que je ne connaissais pas cela !

Ma question est celle-ci : trouvez-vous cela normal ou au contraire, comme moi, totalement inadmissible ?

Merci d'avance de votre avis !

Des enfants (des stails en québécois) ca court tout le temps. Quand tu as ça sur la tête, tu trouves le temps long

Des fumeurs, ca empeste mais surtout c'est dangereux pour le feu (combien de feux sont mis par des fumeurs insouciants; la plupart du temps dans les blocs les locataires ne sont pas assurés,ils perdent tout à cause d'un chriss de fumeur)

Des animaux, ca fait caca (pensez juste aux trottoirs en France), ca pisse, ca jappe, ca mort et ca laisse tomber les poils.

PS: S'ils n'ont pas l'entrée pour la laveuse-sécheuse, ça doit être un peu moyenâgeux comme appart?

Des enfants ... des « stails » en québécois blink.gif J'avoue n'avoir jamais entendu ce mot pour désigner des enfants ici. C'est un terme qui vient de quelle région du Québec ?

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
salvadordali

Je voudrais vous parler de la discrimination qui règne depuis un certain temps,

dans la belle Province et tout particulièrement, à Montréal.

Voilà. Depuis un certain temps, nous voyons de plus en plus d'annonces

concernant des logements à louer à Montréal et ses banlieues où des propriétaires

n'hésitent plus à refuser les animaux (chats, chiens, furets, etc.) et depuis quelques temps, les enfants !

Voici ci-dessous, une des quelques annonces que l'on peut trouver sur Internet :

"3 ½ demi sous-sol de triplex, très tranquille et sécuritaire. Semi-meublé,

chauffé-éclairé. Propre, frais peint et plafond isolé pour le bruit. Accès par la cour.

Bien éclairé, puisque entièrement fenestré sur le coté et l'avant. Salon et cuisine à

aire-ouverte avec une chambre fermée. Près du métro PI IX, stade, jardin Botanique,

cégep Maissonneuve, épiceries, piscines, cinéma,... Pas d'entrée laveuse-sécheuse.

Recherchons personnes tranquilles, non fumeurs, pas d'animaux, pas d'enfants.

Libre pour le 1er septembre. Laissez un message au XXX-XXX-XXXX."

Les raisons de ces propriétaires concernant ces discriminations, sont toutes,

quasiment les mêmes : le bruit et la dégradation !

Les enfants, à l'égal de l'animal, ne serait pas accepté dans tous les appartements au Québec !

Ceci est devenu une réalité et cette discrimination pourrait bien devenir de plus

en plus grande si personne ne s'y oppose !

On connaissait la discrimination envers les gens de couleur et les immigrants en général

mais envers les enfants, j'avoue que je ne connaissais pas cela !

:rofl: Parce que tu pense qu'il y a aucun propriétaire qui discrimine contre les enfants en

France ? Laisse moi rire. Aussi l'appartement est un 3 et 1/2, ce qui signifie qu'il y a

seulement une chambre à coucher , supposons que le couple a 3 enfants, ça fait

5 dans le même lit, ça fait beaucoup !!! :lol: Aussi refuser les aninaux pour les locataires

est nullement de la "discrimination" c'est une forme de RESPECT envers les autres locataires

qui ne veulent pas d'excréments, d'urine et de poils partout et de chiens qui jappent et

qui dérangent tout le monde !!!

Edited by ZEMIDA
Certaines phrases ont été supprimées car elles n'avaient aucun rapport avec le sujet !
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Commentaires intéressants de la part de Tohonu.

Voici un petit lien qui pourrait vous être utile, SalvadorDali :

http://www.educaloi..../locataires/73/

Donc, il faut vérifier d'une part la Charte des droits et libertés et comparer avec la Régie du logement.

De toute façon, comme il est mentionné sur le site d'Éducaloi, il est parfois difficile de dire s'il y a discrimination ou non. C'est très subtil. Par ailleurs, le taux d'inoccupation de logements à Montréal est de 2,7 % à 2,8 % environ. Il fut une époque où c'était nettement plus élevé, à tel point que les propriétaires annonçaient « Trois premiers mois gratuits ». Cette époque est bien révolue; par conséquent, les propriétaires ont le gros bout du bâton comme on dit ici. Donc, ils peuvent trouver toutes sortes d'excuses pour ne pas louer à une famille qui a des enfants ou quelqu'un qui a un accent ou le teint trop foncé ...

Ce qui est étonnant, c'est qu'on voudrait favoriser la natalité au Québec, mais en même temps, on ne veut pas se faire déranger par les enfants. Bizarre tout de même. Du coup, quand je vois des familles qui disent vouloir venir s'installer au Québec et qui ont 3 ou 4 enfants, je me dis qu'ils n'auront peut-être pas tous les moyens de s'acheter une maison et que la quête d'un logement risque d'être pénible.

Il faut dire que nos logements sont en grande majorité très mal insonorisés, ce qui n'aide pas.

Alors, que des propriétaires québécois trouvent des excuses pour ne pas louer à des gens venus d'ailleurs, ça existe évidemment. Et comment aller ensuite prouver qu'il y a eu vraiment discrimination. Ce peut être un long combat ... et beaucoup d'énergie perdue.

J'adore les enfants, et en particulier les tout-petits. Mais j'avoue que lorsque je suis coincée dans un grand magasin et qu'un petit monstre à deux pattes hurle à pleins poumons devant un père ou une mère impassible, les yeux dans le vague, j'ai du mal.

Je me mords les lèvres et je me mets les mains dans les poches, car je crois bien que je serais vite accusée du syndrôme du "parent secoué".

Quelquefois, on se dit qu'il faudrait un permis pour être parent.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je suis extrèmement choquée également et je trouve ça inadmissible.

Bienvenue dans l'aire du tout conformiste, aseptisé, sans vie, tout propret, tout calme, sans vie quoi ! Chacun chez soi avec uniquement des gens qui nous ressemblent...C'est flippant ! :shok:

Putain mais les enfants c'est la vie merde !!

Surtout en sous-sol, les petits petons des gosses qui courent partout ne dérangent personne!

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Bien entendu il est difficile de trouver ce genre de choses acceptable.En France il n'est pas noté clairement sur les annonces que les mômes ou les chiens sont refusés parce que ce n'est pas légal. Mais ça n'empêche pas les proprios de faire du tri. Là au moins on le sait dès le départ.Et puis tous les chiens ne font pas leurs besoins sur les trottoirs !!(c'était ma minute SPA ! désolée, les émoticones ne fonctionnent pas !!)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Oui c'est vrai aussi Deblou.

Mais qd même niveau excréments sur le trottoir, si tous les chiens n'en font pas, il y en a toute une tripotée qui rendent les trottoirs Parisiens et de proche banlieue impraticables.

Et c'est vrai que c'est vraiment très désagréable, dés le matin de devoir slalomer entre les crottes de chien dés que j'ouvre la porte de mon immeuble ou de sentir leurs doux fumets dés qu'il fait un peu chaud...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Faute au chien qui fait ses besoins ou au propriétaire qui ne ramasse pas ?? HihiNon je plaisante bien sûr, mais je trouve dommage que certains propriétaires de chiens paient parce que d'autres ne sont pas respectueux! Quant aux enfants, c'est aussi une question d'éducation. Mais il parait que les immeubles au Québec sont vraiment mal insonorisés . Ayant des enfants et des chiens, je vais donc chercher à m'établir très vite en maison !!

Link to post
Share on other sites

Il est vrai que l'on en vient à une société aseptisée. Je ne me souviens plus quel immeuble à Montréal, qui est d'ailleurs une résidence pour personnes âgées, interdit les enfants, sauf le dimanche. Et comme les places sont rares dans ces maisons et les listes d'attente très longues, les gens qui n'ont pas le choix les prennent, mais ils souffrent de ne pas voir leurs petits-enfants plus souvent.

Il y a certes des enfants mal élevés et des parents qui laissent tout faire; c'est aussi un autre problème de société; les parents abdiquent, sont absents et laissent le soin aux autres (aux profs) de faire l'éducation de leurs enfants.

Je souhaite aux familles qui vont arriver ici d'avoir assez d'argent pour s'acheter au moins une petite maison. smile.gif

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

On connaissait la discrimination envers les gens de couleur et les immigrants en général

mais envers les enfants, j'avoue que je ne connaissais pas cela !

Ma question est celle-ci : trouvez-vous cela normal ou au contraire, comme moi, totalement inadmissible ?

la discrimination est internationale ; la difference c'est qu'en france c'est moins ecrit car il y aurait des amendes lourdes , mais ça existe quand même

sinon je trouve aussi que montreal est tres "cloisonné "

autres exemples de criteres que j'ai vus (et qui m'ont choqués) :

- ne pas être en couple (parce qu'en cas de separation , le couple rend l'appartement ; loyer trop elevé pour être supporté par un seul des conjoints )

- pas de jeunes de 20 ans (surtout les garçons) car ça saccage tout

- enquete de credit obligatoire et cout de celle ci facturée au locataire

- donner 12 cheques de loyer d'avance

- etc .... etc....

à la reunion du biq , la gentille dame nous avait dit que l'acces au logement etait teeeeellement plus facile qu'en france : "au quebec on vous fait confiance ; par contre si vous ne payez pas le loyer , vous vous retrouvez dehors même si c'est l'hiver, il n'y a pas de treve hivernale" .... ah le beau discours !!!!

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

On peut trouver tout un tas de raisons de ne pas accepter les chiens plus ou moins valables les unes que les autres mais delà à refuser les enfants c'est qu'en même pousser le bouchon trop loin quelle que soit la société.

Il faut juste rappeler que ce sont ces mêmes enfants qui vont côtiser nos retraitres pour ne citer que cette raison parmi tant d'autres.

C'est les derives de la société de consommation à outrance qui s'ecarte de plus en plus aux valeures fondamentales!

Link to post
Share on other sites

Vous savez bien que les autorités sont contre tout ça! et la loi réprime ce genre de choses! Et c'est inadmissible! voilà chose dite.

Mais d'un autre côté c'est tout à fait compréhensible! Qu'est ce que tu gagnes avec qqu'un qui te laisse les lieux dans un état lamentable, avec une facture d'aménagement bien salée?

Le mieux c'est de faire le ménage dès le départ! J'ai pas de gosses!tongue.gif

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
alphagamma

On peut trouver tout un tas de raisons de ne pas accepter les chiens plus ou moins valables les unes que les autres mais delà à refuser les enfants c'est qu'en même pousser le bouchon trop loin quelle que soit la société.

Il faut juste rappeler que ce sont ces mêmes enfants qui vont côtiser nos retraitres pour ne citer que cette raison parmi tant d'autres.

C'est les derives de la société de consommation à outrance qui s'ecarte de plus en plus aux valeures fondamentales!

Au Québec, un couple avec enfants qui pense avoir été victime de discrimination au niveau du

logement peut faire une plainte à la Commission des droits de la personne du Québec dont la mission

justement est de lutter contre les discriminations. Ceci étant dit ça s'applique difficilement

ici car c'est seulement un 3 1/2 donc une seule chambre à coucher, les couples avec enfants

prendront des 4 1/2, 5 1/2 etc. dépendamment du nombre d'enfants.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Nana_o

Oui c'est vrai aussi Deblou.

Mais qd même niveau excréments sur le trottoir, si tous les chiens n'en font pas,

il y en a toute une tripotée qui rendent les trottoirs Parisiens et de proche banlieue impraticables.

Et c'est vrai que c'est vraiment très désagréable, dés le matin de devoir slalomer

entre les crottes de chien dés que j'ouvre la porte de mon immeuble ou de sentir

leurs doux fumets dés qu'il fait un peu chaud...

Tout à fait d'accord. Beaucoup de Québécois et de Nord-Américains sont de cet avis.

Link to post
Share on other sites

Nana_o

Oui c'est vrai aussi Deblou.

Mais qd même niveau excréments sur le trottoir, si tous les chiens n'en font pas,

il y en a toute une tripotée qui rendent les trottoirs Parisiens et de proche banlieue impraticables.

Et c'est vrai que c'est vraiment très désagréable, dés le matin de devoir slalomer

entre les crottes de chien dés que j'ouvre la porte de mon immeuble ou de sentir

leurs doux fumets dés qu'il fait un peu chaud...

Tout à fait d'accord. Beaucoup de Québécois et de Nord-Américains sont de cet avis.

Merci pour vos réponses.

C'est bien d'avoir les avis des québecois et aussi, des immigrants.

D'après ce que j'entends, c'est une chose plus ou moins normale de refuser des enfants ici, au Québec.

Il est vrai que ca peut faire du bruit, que ca peut abimer les appartements et tout et tout. Les chiens et chats aussi, c'est pas propre.

J'ai donc une nouvelle question : est-ce que vous pensez que l'on devrait aussi refuser les immigrants ?

Je dis cela car j'imagine qu'un immigrant, c'est aussi très genant, surtout pour les québécois.

Il y a quelques raisons que je peux bien donner :

- Ils n'ont pas la meme mentalité que les québécois

- Ils font du bruit (eh oui, comme ils ne savent pas à quel point les appartements sont insonorisés, ils font forcément du bruit).

- Ils prennent les emplois des québécois et du coup, les québécois doivent demander l'A.S. pour vivre...

- etc.

Cela me donne le gout de poser une nouvelle question :

Est-ce que vous pensez qu'une société sans animaux, sans enfants, sans immigrés et sans bruit est une bonne société ?

Merci d'avance de vos réponses...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Tous les appartements ne sont peut être pas non plus comme celui ci.Il y a certainement des proprios qui acceptent les momes !!

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement