Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'santé'.

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Lounge
    • Bilans et tranches de vie
    • Retour dans son pays
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • Études et stages
    • PVT
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

  • JohnMike0209
  • neneh Blog
  • Je quitte le Québec après 6 années ...
  • dep
  • addi68 Blog
  • equivalence de TS algérien
  • Asian stocks rose
  • Malikaben
  • ISI Institut
  • changement d’études
  • Nanynouchette Blog
  • Immigrer au Canada
  • LOOMY Blog
  • Faycal
  • LOOMY Blog
  • br
  • LOOMY Blog
  • Gigita
  • Stanofo Blog
  • simoo122 Blog
  • ouhadj B
  • medamr Blog
  • Immigration
  • deborah0631 Blog
  • ICAM
  • Marie13005 Blog
  • lyly
  • futurquébecois Blog
  • tom willis
  • VM 10 février 2012
  • +91 9571230151 love problem solution baba ji in pune
  • chantalle Blog
  • serge
  • monley Blog
  • +91-8094945424~~LoVeproblem speCiaList in usa
  • monley Blog
  • Avoir des details
  • Comme une Fleur des Neiges
  • Immigrer au Canada - S'installer au Canada - TEF/TEFAQ
  • lestachesdefraise.com
  • lestachesdefraise.com
  • alya
  • Contrat de travail bien signer mais j'attends de puis un mois l'EMIT et le CAQ
  • Ngoin Njoffa Blog
  • Naima
  • Anneetsesdéboires Blog
  • jaco
  • Johann
  • Giress
  • louisepsy Blog
  • Dodomeya
  • sonia1801 Blog
  • Monregal, Canada
  • MEDIUM ABOUBACCA
  • Soulard angélique, Sophrologue
  • desir Blog
  • Olivier
  • Tribulations Montréalaises
  • du sérieux offre de prêt
  • Dim659
  • saida-mab Blog
  • cacadupon
  • Sayang Blog
  • offre de prêt rapide en heures
  • QUEBEC L EDEN
  • How we can reset pandora password
  • tpiiquebec Blog
  • William
  • Les bonnes Z'adresses de Québec
  • Notre expatriation au Quebec
  • Meilleurs quartiers à Montreal
  • Emmanuel
  • Frabrice Durand Blog
  • Tigresse
  • ana et moi Blog
  • kuizevich
  • HarmOny NoOdle Blog
  • lexpat
  • OFFRE DE PRÊT SANS AUCUN FRAIS A L'AVANCE
  • Blueberry
  • Commencer un projet d'immigration pour le Canada (peu importe la province), preference Francophone
  • Pat au Québec
  • Gislaine
  • Pour economiser à Montreal
  • NZM
  • rachelervane Blog
  • Prepress Softwares text'20
  • Wejdi Blog
  • Away With Your Fairies
  • Rencontre avec l'ours noir du Québec
  • IMMIGRATION: LE QUÉBEC ET LE CANADA RECRUTENT
  • Elle et lui au Québec
  • lacb17
  • Renseignements logement /travail
  • tabet Blog
  • The boo family's trip of life
  • Simo7 Blog
  • Benallal
  • verification de document produit
  • Madimadi
  • Richard.H Blog
  • Demande de Visa Refuser
  • snow white Blog
  • Ielts maroc marrakech
  • lebeaulino Blog
  • Rapport EDE (évaluation de diplômes)
  • ilara Blog
  • Ren0
  • OFFRE DE PRÊT A PARTIR DE 1.000$ JUSQU'A 250.000$
  • DM
  • QUEBEC
  • équivalence diplôme
  • 4baguettes-1poutine Blog
  • Francais bientôt Canadien
  • Wikette Blog
  • beatricemontreal Blog
  • Nouvelle année
  • Cardiotraining à Montréal
  • aureletyo Blog
  • des petits bouts de nous
  • Mathias Vitalis Blog
  • SAGESSEDIVINE Blog
  • Dominic80 Blog
  • Crokis Blog
  • Lei Zhou Blog
  • mochlos Blog
  • boris30 Blog
  • boris30 Blog
  • Terrain.ca
  • Un avocat en immigration au Québec
  • malha Blog
  • beabertarelli Blog
  • Etudier à Montréal
  • jadelidou Blog
  • chicharito Blog
  • Blog de 2blancs-becs à Québec
  • Comment bien démarrer son entreprise en restauration ?
  • Les conseils en TI d'Abacus RH
  • mial79 Blog
  • sophie.guincetre Blog
  • Goldenbear Blog
  • J'y vais?!
  • steph18 Blog Le Caribou
  • estrelasnoceu Blog
  • angel86 Blog
  • ass badiane Blog
  • gerbuz Blog
  • popo1421 Blog
  • Malachier Michel Blog
  • diryga Blog
  • _Mathilde_ Blog
  • mustogamb Blog
  • AudreyAlice Blog
  • mustogamb Blog
  • mustogamb Blog
  • mustogamb Blog
  • Block 5 Blog
  • pas pire pantoute
  • My name is Rash
  • celestinelau Blog
  • Les globe-trotteurs à Montréal
  • fabstribu01 Blog
  • isaora87 Blog
  • QUEL FRAIS A PAYER POUR PARRAINER MON EPOUSE AU CANADA?
  • c'est par où?
  • Parado Blog
  • Mon expérience canadienne
  • Petites histoires québécoises...
  • pepettepinson Blog
  • Vivre heureux Blog
  • aurelie47300 Blog
  • Marjo et ses hommes
  • Départ pour des études et plus si tout va bien
  • daya Blog
  • Blog de Fleur
  • Thibère et Oscar à Montréal
  • popo1421 Blog
  • Le Blog de Soulman
  • Les Aventuriers du Fjord
  • Le Blog de Soulman
  • Les Aventuriers du Fjord
  • Les Aventuriers du Fjord
  • Les Aventuriers du Fjord
  • Blog d'Aloane
  • I-bureau.ca Blog
  • Aloane Blog
  • maxilvient Blog
  • sandrine01 Blog
  • sandrine01 Blog
  • sandrine01 Blog
  • Destination Montréal en Famille
  • Grignette Blog
  • Ciboulette
  • Témoignage
  • Social Media Beerlot
  • Sauvez les caribous
  • Sauvez les caribous
  • ould tahar hocine Blog
  • sophie12 Blog
  • Sophie @ Sherbrooke
  • smithggg Blog
  • Denniss Blog
  • Denniss Blog
  • Denniss Blog
  • pitoura Blog
  • Denniss Blog
  • Le journal d'une Québecoise.
  • gaugeunie Blog
  • Denniss Blog
  • parabreizh Blog
  • VINCENT VIDEOTRON Blog
  • VINCENT QUEBEC CITY Blog
  • L'HIVER SELON JOSIE
  • L'hiver selon Josie
  • Le Blog de Daphnay
  • darceywade1992 Blog
  • Kristof-montreal Blog
  • Bientôt 5 ans au Québec
  • Furnished Apartments for Rental in Montreal Quebec
  • olivier26 Blog
  • octavie40 Blog
  • Sandrine BO Blog
  • Les Immigrants
  • zoh Blog
  • zoh Blog
  • Le blog de [email protected]
  • AirMontreal
  • ma vie automobile au Québec
  • aline sanchez Blog
  • aline sanchez Blog
  • franck.s Blog
  • Minh-Anh Blog
  • Grumpy
  • gilles2 Blog
  • Manappalaches Blog
  • VeraQuebec
  • lavaut Blog
  • SAQ Espace piquette.
  • 1 permis de travail, 2 enfants et 4 valises à Sherbrooke
  • MAITRE ATTANDE
  • Schlumper
  • bouadou
  • Mes aventures au Canada : viendez les gens, on va rire (de moi)
  • permis travaille
  • salma
  • AMAL
  • Mes aventures au Canada
  • Interconnexion - Chambre de commerce du Montréal métropolitain
  • Mylene12
  • chaumierjerome12
  • Marie Faurgax
  • Chouquette
  • Crikay
  • Marty's bolg
  • BALDACCIONI
  • Rapprochement familial depuis la France
  • serge
  • Grand MAÎTRE Zo A VOTRE SOUTIENS 24 Hrs / 24 HEURS Mes CONTACTE : (+229) 98 16 56 89 Ou (00229) 98 16 56 89.
  • benjaouahdou
  • irmaledon777
  • LOBB
  • garderie au petit Paris j4w3e6
  • jean-noel150
  • En attente d'examen préliminaire
  • masson
  • jULIE
  • hutihuti
  • Retour au bercail
  • GRAND MAITRE MEDIUM LATERRE
  • BUY QUALITY FAKE/REAL PASSPORTS,DRIVER'S LICENSES,VISAS,ID CARD,CERTIFICATE([email protected])
  • Backdraft
  • Jennfa06
  • MARABOUTAGE AFRICAIN TRÈS EFFICACE
  • savoy
  • $100Metro Gift Card Today

Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

  1. Notre blogueuse de Saguenay nous parle de la fameuse carte soleil du Québec, essentiel pour avoir accès au système de santé québécois! À lire en page d'accueil. http://www.immigrer.com/blog/aloane/5647-la-carte-soleil-les-etapes-pour-la-recevoir Bonne lecture!
  2. Notre blogueuse de Vancouver nous parle du système de santé dans la province la plus à l'ouest du Canada. À lire en page d'accueil. http://www.immigrer.com/blog/blueberry/5639-systeme-de-sante-en-colombie-britannique Bonne lecture !
  3. Bonjour, je vais bientôt partir pour un stage de 6 mois à Montréal (enfin si ce EIC ouvre enfin) mais bref je m'organise pour mon futur départ !!! Je dois prendre une assurance santé étant étudiante inscrite sous la LMDE connaissait vous les meilleurs assurances ? je vous remercie en vous souhaitant bonne journée
  4. Les travailleurs migrants sont en meilleure santé que leurs collègues nés au Québec LUNDI, 24 NOVEMBRE 2014 10:00 JOURNAL FORUM Marie Noëlle Do Thanh Chaque année, jusqu'à 55 000 immigrants font leur entrée au Québec. Pour certains, les différences culturelles paraissent insurmontables et ils éprouvent des difficultés d'adaptation. Bon nombre cependant s'intègrent à la société d'accueil et y sont heureux malgré les embûches. «J'ai voulu savoir ce qui distingue les immigrants de première génération des travailleurs québécois sur le plan de l'intégration et de la santé psychologique au travail. Quelle est la portée des différences culturelles?» explique Marie Noëlle Do Thanh, qui a consacré à ce sujet son doctorat mené sous la direction du professeur Luc Brunet, du Département de psychologie de l'Université de Montréal. Par «santé psychologique», la chercheuse entend le bien-être et la détresse psychologique. Elle a pris soin de prendre en compte les ressources individuelles comme la proactivité, la résilience et l'optimisme, des facteurs clés de la santé psychologique des travailleurs migrants. Elle a sondé à l'aide de questionnaires 400 personnes travaillant dans deux centres d'appels d'une grande coopérative financière canadienne établie à Montréal. Son échantillon comprenait des natifs du Québec et des immigrants de première génération de différentes origines : Afrique du Nord, Amérique latine, Asie centrale et Haïti. La majorité des participants migrants, âgés de 21 à 30 ans, possédaient un diplôme universitaire. Première surprise : les travailleurs migrants semblent être en meilleure santé psychologique que les travailleurs nés au Québec, indépendamment des différences culturelles. Contre toute attente, de grandes différences sur le plan des valeurs engendreraient plus de bien-être psychologique au travail et influeraient même sur l'adoption d'un style d'acculturation intégratif, commente Mme Do Thanh. «Comparativement aux autres travailleurs, affirme-t-elle, les personnes percevant les différences culturelles plus importantes s'intègrent davantage à leur milieu de travail et interagissent activement avec leurs collègues d'adoption.» Cela a tout particulièrement surpris la chercheuse. «Le contact interculturel provoqué par l'immigration occasionne des changements, appelés “acculturation”, qui sont souvent déstabilisants, notamment pour ce qui est de la santé psychologique, précise Mme Do Thanh. Dans la littérature, on dit que cette déstabilisation peut être difficilement vécue, surtout si la distance culturelle entre le pays d'accueil et le pays d'origine est considérable. Dans le cas de mes répondants migrants, les différences culturelles ont toutefois été enrichissantes et bénéfiques pour leur santé psychologique au travail.» Selon la chercheuse, ce phénomène s'explique par la volonté tenace et la résilience des immigrants de première génération. «Contrairement aux réfugiés, les immigrants choisissent de façon réfléchie de repartir à zéro dans un autre pays, souligne-t-elle. Comme ils s'attendent à vivre des hauts et des bas, ils sont beaucoup plus résilients et proactifs devant les difficultés, qu'ils perçoivent comme des défis ou des occasions à saisir.» Soutien social Les recherches sur les valeurs et le bien-être des travailleurs étrangers de première génération sont très peu nombreuses en psychologie. Mme Do Thanh note que la diversité culturelle est un enjeu d'actualité auquel les gestionnaires doivent faire face dans les milieux de travail. Pourtant, dit-elle étonnée, les articles scientifiques sur le thème qui l'occupe sont extrêmement rares. Ses travaux démontrent un lien entre la distance culturelle en ce qui concerne les valeurs et la santé au travail, ce qui n'avait jamais été fait auparavant. Plus précisément, ils révèlent que les personnes plus résilientes, optimistes et proactives vivent une détresse psychologique au travail moindre et un bien-être psychologique plus grand. Le fait que la coopérative financière étudiée possède un programme de promotion de la diversité culturelle et que le milieu de travail était composé de gens de plusieurs ethnies a sans doute eu une influence positive, selon Mme Do Thanh. «Malgré une distance culturelle appréciable ressentie, la possibilité de pouvoir interagir avec ses collègues de travail de diverses origines ou d'origine culturelle similaire semble avoir eu un effet protecteur sur la détresse psychologique, ce qui a aidé le travailleur étranger dans son adaptation au milieu de travail.» L'emploi joue un rôle de premier plan Vietnamienne d'origine, Marie Noëlle Do Thanh a quitté sa France natale pour venir étudier à l'UdeM il y a neuf ans. Séduite par la convivialité des Québécois, l'autonomie au travail et la flexibilité dans les rapports hiérarchiques, elle a décidé de rester. Elle rappelle que la vaste majorité des migrations au Canada se font pour des raisons économiques et d'accomplissement personnel. D'où l'importance que joue le travail dans la santé psychologique des immigrants de première génération. «L'emploi est souvent la pierre angulaire de l'intégration, indique-t-elle. C'est une porte d'entrée dans la société d'accueil qui permet de découvrir les coutumes et de définir son identité.» «Dans un contexte où l'immigration est un moteur de croissance démographique et économique, il est essentiel que les employeurs se soucient de la santé psychologique des immigrants qu'ils embauchent», conclut-elle. Dominique Nancy source : http://www.nouvelles.umontreal.ca/recherche/sciences-sociales-psychologie/20141124-les-travailleurs-migrants-sont-en-meilleure-sante-que-leurs-collegues-nes-au-quebec.html
  5. Oh que je l'aime ce médecin !!! Nos exigences salariales et nos gains ont des conséquences. NICOLAS TRUDEAU MÉDECIN DE FAMILLE, PRÉVOST Comme plusieurs de mes collègues, je suis embarrassé par les hausses de rémunération majeures accordées récemment aux médecins. Nous sommes peut-être une minorité au sein de la profession, mais je pense que notre point de vue doit aussi être entendu. Malheureusement, nos représentants ont un discours unique, affirmant que nous sommes sous-payés et méritons toujours plus dargent. Je ne veux pas dénigrer le travail de personne. Je sais que beaucoup de collègues travaillent de très longues heures dans des conditions difficiles, avec des habiletés exceptionnelles et des résultats qui nont pas de prix : combien vaut une vie sauvée ? Combien mérite celui qui la sauve ? Mais ceci ne justifie pas tout. Alors que le gouvernement cherche à économiser chaque dollar, et quinévitablement des services à la population seront coupés, il faut se demander si accorder autant dargent aux médecins est justifié. Chaque dollar accordé en hausse salariale à des professionnels déjà très bien payés, cest un dollar de moins pour dautres projets. Un dollar de moins pour engager des intervenants au service des enfants autistes pris sur des listes dattente. Un dollar de moins pour ouvrir des lits en soins de longue durée et ainsi désengorger nos hôpitaux et nos urgences. Un dollar de moins en soutien scolaire aux jeunes enfants à risque de décrochage. Nos exigences salariales et nos gains ont des conséquences. LE RATTRAPAGE, UN ARGUMENT ILLÉGITIME Nos représentants soutiennent quil sagit de rattrapage, puisque notre rémunération est inférieure à la moyenne canadienne. Cela semble légitime. Je ne suis pas daccord avec cet argument, pour plusieurs raisons. Premièrement, les étudiants des autres provinces payent bien plus cher quici leur formation médicale. Les frais de scolarité peuvent atteindre 10 000 $ par année dans certaines facultés, alors quau Québec un étudiant payera moins de 5000 $. La dette contractée en cours détude est bien plus importante pour les étudiants hors Québec. Deuxièmement, le coût de la vie au Québec est bien inférieur à la moyenne canadienne. Avez-vous vu le prix des maisons à Toronto ? Vancouver ? Un dollar gagné ici vaut donc un peu plus quailleurs au pays. Les salaires sont donc aussi plus bas au Québec. Cest vrai pour les infirmières, les professeurs décole, les chauffeurs dautobus. Pourquoi pas les médecins ? Troisièmement, plusieurs études confirment que les médecins québécois travaillent moins dheures que la moyenne des médecins canadiens. Cest un choix légitime, et conforme à notre société culturellement distincte : la plupart des Québécois, quel que soit leur métier, travaillent en général un peu moins que le reste des Canadiens. On pourrait invoquer bien dautres arguments, entre autres que la rémunération des médecins au Canada même est exagérée, à cause de la proximité des États-Unis et de leur système où les médecins sont payés une fortune, dont une grande partie disparaît dans les frais dassurance et les poursuites judiciaires. Le Québec ferait un meilleur choix en sinspirant des pays européens, qui payent leurs médecins considérablement moins quici, et épargnent ainsi des sommes quils peuvent investir ailleurs. Ce sont les pays européens qui ont les meilleurs systèmes de santé au monde, qui trônent au sommet des classements. Ce sont eux quil faut prendre en exemple. Pour ma part, je souhaiterais que ma hausse salariale soit utilisée pour engager des physiothérapeutes, des orthopédagogues, des psychologues et tant dautres professionnels dont mes patients ont besoin, et qui ne sont pas assez disponibles dans notre système de santé. Cela serait utile pour mes patients. Des dollars supplémentaires dans ma poche, ça ne sert à personne. http://plus.lapresse.ca/screens/27a4e637-d81c-49ce-bd95-3874f69d2241%7C_0
  6. Bonjour ou Bonsoir, c'est selon l'endroit d'où vous me lirez. Nous sommes une famille de 4 personnes, dont deux enfants de 5 et 10 ans, vivant en Belgique. Il y a peu de temps, nous nous sommes mis à réfléchir sur l'idée de partir vivre au Canada, une famille de notre région y ayant immigré cet été et n'en disant que du bien. Pour notre part, nous n'y sommes jamais allé. Fin novembre nous nous rendrons au salon Destination Canada qui se tiendra à Bruxelles pour une première approche et pour pouvoir une idée un peu plus concrète de ce projet un peu fou (mais non irréalisable puisque vous êtes tous là pour en témoigner ) Des questions il y en a plein... La 1e étant: avez-vous tous fait un voyage de repérage avant de partir ou y en a-t-il parmi vous qui sont partis vire au Canada sans jamais y avoir mis les pieds avant? Nous avons jeté notre dévolu sur MONCTON au NB. Je me suis dit que pour une "première approche" du pays ça devrait le faire Qu'en pensez-vous? J'ai lu des horreurs sur les soins de santé, notamment sur le délai d'attente aux urgences et/ou pour avoir un médecin de famille. Ayant deux jeunes enfants, c'est un point qui m'inquiète un peu... Ensuite j'aimerais savoir comment se déroulent les journées à l'école. Les loisirs pour les enfants? Y a-t-il beaucoup d'activités ou de rencontres organisées entre familles? Les enfants vont-ils comme chez nous jouer les uns chez les autres? Comment se passent les soirées et les week-ends? Plutôt chacun chez soi ou repas et sorties entre amis? Quels sont les "pièges" ns lesquels ne pas tomber en tant que nouveau arrivants? Quelles ont été vos désillusions par rapport aux attentes que vous nourrissiez en immigrant? Et au contraire quelles bonnes surprises avez vous eu? L'initiative de partir vivre au Canada vient de moi. Et même si pour l'instant ma petite famille adhère à l'idée, j'ai un peu peur qu'ils risquent de ne pas s'y plaire pur X raison. C'est pourquoi j'aimerais que vous me décriviez un peu l'ambiance là-bas, dans votre nouvelle patrie. Merci à ceux qui se prendront le temps de me répondre. Mo from Belgium
  7. Bonjour, Nous devons, 2 Parent et 2 enfants (10 mois et 3 ans) passer un an à montreal a partir de septembre. Francais nous avons droit a la secu (carte RAMQ sans delai de carence) a demander à notre arrivés si tout va bien. Et il possible, faut il mieux avoir une mutuelle en complement.? Et si oui a prendre au quebec ou en France ? Une idée des tarifs ? Merci d'avance de vos reponses. Erik
  8. Mon fils est né au Canada dans la région du Québec le 05 mai. Je suis travailleur temporaire, et ma femme est étudiante étrangère. Notre fils bien que né au Canada donc d'office canadien ne bénéficie de la RAMQ car il est couvert par le statut de ses parents. Nous nous sommes donc résolus à lui prendre une assurance privée;Sauf que, toutes les assurances que essayons de contracter nous propose des assurances de voyages valable uniquement en cas d'accident et d'urgence médicale ( ses visites chez le pédiatre ne sont pas couvertes = 160 $ la 1 ère visite la visite de l'infirmière à la maison = 65 $/ heure, à chaque fois la facture monte rapidement et nous ne trouvons pas de solution....) J'en arrive à croire que le système canadien n'a rien prévu pour ce cas de figure. Si une personne à une solution, Merci de nous informer.
  9. Nous sommes en recrutement pour des postes dans la ville de Québec dans les secteurs suivants : juridique, technique, touristique, informatique/TI, de l’administration, de la santé et du service à la clientèle. Nous serons à Montréal pour te rencontrer vendredi 9 et samedi 10 mai 2014. Viens nous voir au Salon de l’Immigration et de l’Intégration au Québec au Palais des congrès de Montréal. L’offre s’adresse aux personnes immigrantes (résidents permanents OU citoyens canadiens OU CSQ avec permis de travail). Pour plus de détails, voir la pièce-jointe ou notre site internet au http://soiit.qc.ca/nouveaute.
  10. Bonjour, J'ai vraiment besoin d'aide, je vous explique notre cas. Nous sommes un couple tous les deux français, nous allons immigrer vers la fin août pour le Québec. Je vais être étudiante à temps plein et mon ami fait une demande de permis de travail ouvert pour conjoint de fait. Seulement voilà, il est diabétique insulino dépendant et on s'inquiète beaucoup par rapport à son insuline.... Il est dit sur le site de la RAMQ que le conjoint d'un étudiant qui réside dans un pays où il y a une entente au niveau de la sécurité sociale "peuvent être inscrites au régime et bénéficier des dispositions d'une entente. Cependant, leur nom doit paraître sur la preuve d'assurance, sur l'attestation d'affiliation au régime de santé du pays d'origine ou sur le certificat d'assujettissement remis à la Régie par le travailleur". Jusque là ça va, il faudrait donc que sur le fameux formulaire SE401-Q102 nous soyons notés tous les deux pour qu'il bénéficie de la RAMQ ? Arrêtez moi si je me trompe Par contre je n'ai aucune idée si l'insuline est prise en charge par la RAMQ et à qu'elle hauteur de remboursement, ou si il est préférable de prendre une assurance privé pour être mieux couvert? Donc voilà je sais pas si je suis très claire dans mon raisonnement mais je suis un peu perdue, si une personne a été dans ce cas ou si vous êtes vous même diabétique de type 1 j'accepte volontiers votre aide et vos témoignages
  11. bonjour je cherche des gents immigrants qui ont essayé de s'inscrire dans un DEC Intensif dans une domaine comme les Soins infirmiers ,pourriez partager vos expériences? Moi j'ai une maîtrise faite au Quebec et je ne trouve pas un bon job avec ..c'est tellement difficile pour moi depuis des années,je travaille dans des emploi qui nécessite un secondaire 5 . MERCI !
  12. Bonjour, je fais suite à une question dans la FAQ du site. http://www.immigrer.com/faq/sujet/carte-ramq-avec-un-permis-de-travail-ouvert.html Je possede un permis de travail ouvert lié à ma conjointe qui possède un visa étudiant. Sur le message de la FAQ il est indiqué que je n'ai pas accès à la RAMQ, pourtant sur le site goum.ramq.qc, j'ai cru comprendre que j'y avait accès du fait de l'affiliation de mon visa a celui de ma conjointe. Qu'en pensez vous? De plus, savez vous si il est indispensable pour moi d'avoir une assurance maladie, type croix bleu pour pénétrer sur le sol québécois. Je n'ai pas envie de rester bloquer aux douanes à mon arrivée.. merci de vos réponses. Benjamin
  13. L'état de santé des immigrants décline après leur arrivée LUNDI, 18 NOVEMBRE 2013 10:00 JOURNAL FORUM Les études de la chercheuse Maria Victoria Zunzunegui mettent en relief limportance dinstaurer des programmes pour favoriser lintégration professionnelle et sociale des immigrants. (Photo: iStockphoto) Les études de la chercheuse Maria Victoria Zunzunegui mettent en relief limportance dinstaurer des programmes pour favoriser lintégration professionnelle et sociale des immigrants. (Photo: iStockphoto) Les immigrants sont en meilleure santé que les Canadiens au moment de leur arrivée au pays, mais leur santé périclite rapidement après quelques années au Canada. Intriguée par ce fait, Maria Victoria Zunzunegui, professeure au Département de médecine sociale et préventive de l'Université de Montréal, a voulu examiner les liens entre pauvreté et santé des immigrants. En collaboration avec des chercheuses du Centre de recherche du CHU Sainte-Justine et de l'Institut de recherche en santé publique de l'UdeM, elle s'est notamment intéressée aux enfants nés au Québec de familles immigrantes. «La littérature scientifique indique que l'insuffisance des revenus a un effet considérable sur l'état de santé des immigrants, souligne la professeure Zunzunegui. Notre analyse démontre que les enfants issus de familles immigrantes sont en meilleure santé que ceux des familles québécoises lorsque les conditions sont favorables. Par contre, en l'absence de soutien social et de revenus adéquats, la santé de ces enfants est bien en deçà de celle des jeunes Québécois.» Dans ses travaux, Mme Zunzunegui a recouru à des données de l'ELDEQ, une étude longitudinale sur les enfants nés au Québec en 1998 et pour lesquels il était possible de brosser un tableau de leur état de santé. «L'objectif de notre étude était de voir s'il y avait une relation entre le manque de soutien social et la pauvreté et la santé des enfants nés au Québec de parents immigrants. Cela est d'autant plus pertinent qu'on sait qu'un enfant sur quatre né dans la région métropolitaine de Montréal en 2006 avait au moins un parent immigrant.» La pauvreté influe sur la santé Maria Victoria Zunzunegui Maria Victoria Zunzunegui La cohorte utilisée par Maria Victoria Zunzunegui était composée de 1990 enfants. Tous ont été classés selon le statut d'immigration de la mère. La perception de leur état de santé et du soutien social des mères a été évaluée alors que les jeunes étaient âgés d'un an et demi. La situation économique des familles immigrantes et québécoises a pour sa part été mesurée à deux reprises, soit lorsque les enfants avaient 5 mois et 18 mois. L'analyse des données montre un lien significatif entre l'insuffisance des revenus et l'état de santé des enfants immigrés de deuxième génération. La chose est loin d'être anodine. Près de 80 % des enfants appartenant à des familles d'immigrants (soit quatre enfants sur cinq) vivaient sous le seuil de la pauvreté. Par comparaison, 20 % des enfants de familles québécoises étaient pauvres (un enfant sur cinq). Par ailleurs, la situation économique des immigrants s'améliore peu avec le temps. Alors que les revenus étaient insuffisants chez 16 % des familles québécoises quand leurs enfants étaient tout jeunes, plus de 53 % des familles d'immigrants connaissaient de grandes difficultés financières au cours de cette même période. Ces résultats publiés en 2011 dans la revue Ethnicity & Health avec l'étudiante Andraea Van Hulst comme première auteure corroborent les conclusions d'études étrangères ainsi que celles menées antérieurement par la professeure Zunzunegui auprès de la population immigrante du Québec (voir l'encadré «Les immigrantes sont plus à risque de faire une dépression prénatale»). «Les emplois précaires, le chômage, l'insuffisance des revenus ainsi que le manque de soutien social et la discrimination ont des conséquences néfastes sur la santé mentale et physique des immigrants de même que sur celle de leurs enfants», indique la chercheuse. Soutien social et aide à l'intégration D'origine espagnole, Maria Victoria Zunzunegui a immigré au Québec en 1999, à l'âge de 48 ans. Si elle est parvenue sans difficulté à trouver du travail dans son domaine, la majorité des immigrants ne sont pas aussi chanceux. «Choisis pour leurs compétences professionnelles, ils peinent, une fois installés dans la province, à trouver un boulot correspondant à leurs champs d'intérêt et à leur niveau de scolarité», affirme Mme Zunzunegui. À son avis, la difficulté pour les immigrants de faire reconnaitre leurs diplômes n'est pas étrangère à la détérioration de leur santé. Les connaissances acquises par la chercheuse et son expérience personnelle l'amènent à réitérer l'importance de mettre en place des programmes pour favoriser le soutien social et améliorer l'intégration des immigrants. «À cause des problèmes de pauvreté et d'intégration, on est en train de créer une sous-classe de résidants qui se compose d'immigrants, dit-elle. Il faut réagir avant que cela divise le Québec.» Dominique Nancy source : http://www.nouvelles.umontreal.ca/recherche/sciences-sociales-psychologie/20131118-letat-de-sante-des-immigrants-decline-apres-leur-arrivee.html
  14. Bonsoir à tous, Nous sommes déjà entrain de réfléchir à notre prise en charge santé une fois sur place. Nous savons qu'il y a 3 mois de carence pour pouvoir bénéficier de la sécurité sociale canadienne. Ayant du boulot sur place j'ai déjà des infos là dessus mais sur les assurances complémentaires? Déjà es ce que cela vaut le coup de cotiser à la Caisse des Français à l'étranger + la sécurité sociale canadienne? La complémentaire santé, mieux vaut la prendre internationale ou simplement canadienne? Qu'avez vous fait? Nous voudrions avoir une bonne protection santé quitte à mettre le prix. Nous pensons aussi à prendre un complément retraite. Merci d'avance!!
  15. Je n'aurais jamais pensé que ma vie aurait été aussi mouvementée et je m'en réjouis maintenant. Je m'appelle Véronique, j'ai quitté la France en août 1994 avec mon mari et mes 2 enfants alors âgés de 5 et 7 ans. Tout allait bien jusqu'à l'année de tous les changements...Divorce, puis perte d'emploi, vente de la maison, j'ai connu pas mal de désespoir, j'étais un peu perdue et pour couronner le tout, lorsque j'avais retrouvé enfin une job, j'étais tombée sur une boss xénophobe qui m'a sapée le moral. Je ne me sentais plus aussi forte qu'avant, autant dans ma vie personnelle et professionnelle. 2003 J'ai rencontré mon nouveau chum au Québec, on a vécu 2 ans là bas et j'ai eu, j'ai ressenti un manque de ma famille. Je sentais que ma mère vieillissante avait besoin de moi, que les enfants de mon frère grandiraient sans moi.et une petite fille venait de naître du côté de ma belle famille. Nous décidons donc de rentrer. Mes enfants sont adolescents, un peu indépendants ces derniers temps comme s'ils se détachaient, le cordon était entrain de se rompre, j'acceptais aussi le fait qu'ils prennent leur envol. 2006 Mon fils nous a suivi en France où il vit encore mais ma fille a décidé de rester. Elle m'avait dit qu'elle réfléchissait, qu'elle finissait son année scolaire et qu'elle reviendrait ….peut-être. Elle m'a écrit un courriel 2 mois après mon retour, m'expliquant son vœu de rester... Ce fut tout un choc pour moi. Nous sommes fusionnelles. Je l'ai comprise car laisser ses amis lorsqu'on est ado est très difficile. Mon retour en France ne fut pas facile, tout allait trop vite pour moi, tout était étroit, je ne me sentais plus française, je n'étais plus chez moi.11 années de Québec m'avaient transformée ! Je me rends compte alors qu'il me faudra faire beaucoup d'efforts pour m'intégrer dans mon propre pays et ce ne sera pas facile. Beaucoup de choses me dérangent : les coups de klaxons les magasins, banques, poste qui ferment pendant midi ce qui fait qu'on est toujours entrain de courir avant que ça ferme. les gens qui crient (hurlent) après leurs enfants l'administration lourde les clôtures, les volets le jour qui se lève tard en hiver la neige me manque à Noël ! L'Halloween aussi me manque etc. etc. Bien sûr avant de partir j'acceptais ce style de vie à la Française puisque je ne connaissais rien d'autre. Mais j'ai du changer. Je me trouve même différente de ma famille. Elle est toujours restée dans le village natale et n'a jamais connu autre chose que ses frontières campagnardes. Je vois mes frères équipés d’œillères, fermés... Je suis déçue... Je trouve divers petits boulots en intérim, très durs physiquement. en parallèle, je suis artiste peintre, Je crée ma petite entreprise de peinture décorative sur bois , je fais des expositions, je décide de restaurer des meubles bref, je tente de faire ma place. Le Québec me manque, grave comme disent les d'jeunes ! Ma fille mes amies, mes habitudes de vie. Je ne me sens pas bien ici, je lutte mais rien ne marche comme j'aimerais et c'est normal, je ne peux changer le rythme de vie d'ici voyons ! Serait-ce moi qui ne suis pas à la bonne place ? Je prends une bouffée d'air en partant un mois en mars 2009 au Québec, retrouver fille, amis, rythme hmmm que du bonheur!Je rentre reboostée, ça m'a fait du bien mais je décide de continuer en France. Je me dis qu'un billet d'avion peut me combler et ça me semble plus facile que de tout plaquer pour retourner. En France, j'aime les paysages, les randos qu'on fait à vélo, à pieds en montagne, la mer toute proche, la bonne bouffe qu'on trouve à proximité, les 5 semaines de congés etc. etc. Puis une bad luck nous tombe sur le coin du nez en mai 2009 : cancer du sein. Traitement pendant 1 an et demi, conséquence :fermeture de ma petite entreprise...Décidément, j'ai beau vouloir avancer, ça veut pas. Après de longues heures de réflexion pendant ma convalescence, je change de métier et deviens sophrologue. J'apprends le lâcher prise, la confiance en soi, j'apprends à comprendre mes besoins . J'ouvre donc un cabinet de sophrologie en 2012, ça marche tranquillement, il faut du temps pour avoir des clients et se faire connaître. Mais fin août 2012 autre changement de situation à l'horizon. Mon chum perd son emploi!!et paf, pas de bol ! Il cherche donc des entreprises via internet et est appelé par une compagnie de Montréal !! c'est un signe, c'est pas possible ! Il semblerait qu'il y ait pas mal de job fortes intéressantes pour lui en plus !! Alors on ne se pose plus de questions on rentre au Québec !! nous avons entamé une démarche de parrainage le mois dernier, on se croise les doigts ! J'ai voulu faire ce bilan pour donner du courage à ceux qui baisseraient les bras pour changer de vie, apporter du meilleur à leur âme. Il faut faire ce qu'on désire, vivre ses rêves, foncer, entreprendre, ne pas avoir peur car la vie ne tient qu'à un fil ! J'aime d'ailleurs cette phrase : je suis heureuse parce que je suis en santé et je suis en santé parce que je suis heureuse. Quand ça ne va pas et qu'on lutte, un jour le corps décide de vous montrer que quelque chose cloche dans votre façon de vivre. Maintenant en rémission, je suis prête à partir, si je m'écoutais mes boites seraient déjà faites mais je ne peux brûler d'étapes. Et vous savez quoi ? Depuis que je sais que je vais rentrer au Québec, je me sens légère. Aussi, je ne critique pas les 2 pays, je sais ce que j'aime, ce que je n'aime pas, c'est personnel et propre à chacun.Je sais que le Québec ne m'offrira pas un système de santé à la hauteur de celui que j'utilise ici et bien je ferais avec, l'important pour moi est de retrouver mon essentiel: le Canada et ce/ceux qui va/vont avec. Merci de m'avoir lu Véro
  16. Je voulais vous faire part d'un "bon plan" en quelque sorte et saluer au passage la ligne info santé (811) de nous avoir donné cette adresse. Une amie parlant mal le français s'est faite prescrire un examen sanguin inapproprié avec un délai de quinze jours (délai de communication entre la clinique et l'hôpital!). C'est très souvent lorsqu'on fait passer un examen que l'on vous dit "si on trouve quelque chose on vous rappelle*" alors bien sûr si l'examen est mal orienté on ne trouve rien et on ne vous recontacte pas. La demoiselle étant toujours sur le carreau au bout de trois semaines je décide d'appeller pour elle au 811 et l'infirmière (inquiète) nous communique l'adresse de la clinique Herzl. http://jgh.ca/fr/CentredemédecinefamilialeHerzl Cette clinique a une particularité c'est qu'elle fait partie de l'Hôpital Général Juif de Montreal avec une capacité d'analyse immédiate et bien organisée: nous sommes arrivés avec 14 personnes devant nous, on nous a envoyé chercher une carte d'hôpital ensuite consultation + analyse d'urine et prise de sang à l'hôpital. Bref on est arrivé à 8h30 et ressortis à 10h30. En plus c'est très proactif, il l'on rapellée le lendemain pour qu'elle voie encore un médecin 2 jours plus tard. Je suis pas un chialeux habituel du système de santé mais comme vous pouvez le voir dans mon profil ça fait un moment que je vis ici et sur ce coup là j'ai été impressionné. (*passer une radiographie osseuse quand tu consulte pour une tendinite... on vous rappelle... :-D )
  17. Bonjour a tous, Sur le point de me faire muter au Canada, j'ai encore des interrogations sur la détermination de mon lieu de residence fiscal. En effet, je vais etre employé par une entreprise basée a Vancouver en tant que consultant pour une mission de 2 ans chez le client basé a Montreal. Dans cette configuration, mon lieu de residence "physique" sera au Quebec. Aupres de quel etat canadien serais-je fiscalement rattaché? Aupres de quelle systeme de sante fait-je cotiser? Merci beaucoup par avance.
  18. Certains risquent d'être agréablement surpris... Restos et marchés à l’amende. En 2012, la police québécoise de l’alimentation a mis à l’amende 1017 restaurants, épiceries, boulangeries, boucheries, abattoirs ou fermes laitières. Et depuis le début de 2013, ce sont 166 établissements alimentaires qui se sont fait prendre. La plupart du temps, c'était en raison de locaux malpropres, infestés de vermine, ou dont la température inadéquate des aliments risquait de générer des problèmes de digestion à leurs clients. Les inspecteurs du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation s'appuient sur le Règlement concernant les aliments pour sévir. Les établissements alimentaires ont l'obligation de suivre ces règles. Carte sur : http://www.journaldemontreal.com/inspections-aliments
  19. source : http://www.lapresse.ca/le-soleil/dossiers/la-sante-tout-un-monde/201303/21/01-4633544-faire-carriere-a-quebec-en-recherche-en-sante.php
  20. http://blogues.radio-canada.ca/uneheure/2013/01/30/solutions-urgences-france-rescousse/
  21. source : http://www.rcinet.ca/francais/blog/12_07_25_2013-01-15-services-offerts-versus-couts-le-systeme-de-sante-quebecois-est-bon-premier-au-canada/
  22. Après plus de deux ans de vie à Montréal, grâce à ma santé de fer, je n’avais pas eu l’occasion d’être confronté au système médical québécois. Des légendes, j’en avais entendu, pourtant. Attention, âmes sensibles s’abstenir, ce qui suit peut donner quelques haut-le-cœur ! Les plus sympathiques : une amie d’amie (c’est l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours) affligée d’une fracture ouverte, et qu’on aurait renvoyée chez elle avec des antidouleurs en lui demandant de revenir la semaine suivante car aucun médecin n’était disponible. Une connaissance dont le frère aurait été forcé de rester chez lui avec une hernie pendant plusieurs semaines pour les mêmes raisons… Une amie au bras cassé qu’on a baladé d’hôpital en hôpital avant de pouvoir lui faire une radio… Sans compter l’histoire récurrente du médecin urgentiste qui, quoi que vous lui présentiez comme symptôme, vous répondra « Prenez de l’aspirine et revenez me voir dans une semaine si ça ne va pas mieux », même si c’est la 3ème fois de suite qu’il vous fait le coup ! Oui, le système de santé ici n’a pas bonne presse. Si ces appréciations venaient uniquement des Français, on pourrait se dire que c’est parce qu’ils aiment bien se plaindre. Et on n’aurait pas forcément tort ! Mais voilà, les Québécois sont unanimes eux aussi, le système de santé Montréalais n’est pas parfait, loin s’en faut. Est-ce par curiosité intellectuelle que je me suis cassé le pied pour pouvoir vérifier par moi-même ? J’aimerais pouvoir le dire, car le contexte de ma visite aux urgences n’est pas très glorieux : une table basse mal placée au milieu de mon salon, avec des intentions maléfiques, m’attaqua un samedi matin par surprise et par un coup de pied dans un orteil, et sans aucune provocation de ma part. Résultat, une douleur immédiate, et en quelques minutes le pied bleu. Que faire dans un tel cas à Montréal ? Aller voir son médecin de famille ? Allons donc, si vous êtes comme 50% des Montréalais, vous n’en avez pas. Pourquoi ? Parce qu’il y en a peu, et qu’ils refusent des nouveaux patients si vous n’avez pas 12 lettres de recommandation d’un proche déjà patient qui prouve que vous êtes un malade sympathique. Restent donc la clinique privée (rapide mais cher), le Jean-Coutu avec médecin sans RV intégré (remboursé, mais il faut avoir le temps, et ne pas avoir de maladie trop bizarre car le médecin ne saura pas ce que c’est), ou les urgences. Mon choix s’est donc porté sur les urgences. Pas n’importe quel hôpital, ceci dit, parce que les temps d’attente peuvent varier du simple au quadruple (c’est à dire de 5h à 20h) si vous faites le mauvais choix. Allez, je vous le dévoile, j’ai choisi l’hôpital juif, qui a bonne réputation. Résultat des courses : 5h30 d’attente, 5 minutes de consultation, une radio, et une conclusion qui tombe comme un couperet : « C’est cassé. On ne peut rien faire. Ne marchez pas et prenez de l’aspirine. » Il paraît que j’ai eu de la chance, 5h30 ce n’est pas grand chose. Les côtés positifs (car oui, il y en a, quand même !) : pas un centime de déboursé. Vous arrivez avec votre carte soleil (c’est la carte vitale ici), vous la présentez, on vous ouvre un dossier, et quand vous partez on vous dit au revoir et on ne vous demande rien. Le personnel était adorable, et, autant que je puisse juger, compétent (en même temps, je n’avais rien de compliqué, non plus, j’avais fait moi-même le diagnostic). La salle de radiologie était tellement neuve que le radiologue n’avait pas l’air de bien maîtriser son matériel (si si, c’est positif, en plus c’est rigolo). Et quand on est prévenu, on apporte son ordinateur, son bouquin, sa bouteille d’eau, son sandwich (non, je plaisante pour le sandwich. Quoique…), et 5h30 ça passe tout seul. Maintenant, je suis sensé aller chez le dentiste. Il paraît que c’est cher, et que le dentiste veut tout vous refaire. Mais il paraît aussi qu’il veut tellement que vous n’ayez pas mal, qu’il vous anesthésie les gencives avec une crème avant de vous faire une piqure pour anesthésier la dent ! Si vous avez besoin d'autres infos éclairées, n'hésitez pas à me contacter via mon site www.lemondeestmonvillage.com
  23. Bonjour, Clinique Visuelle Voir est présentement à la recherche d'optométristes pour ses cliniques, situées dans les régions de Chicoutimi, Cowansville, Saint-Félicien et Magog. Il sera possible pour vous de choisir le secteur pour votre épanouissement professionnel. Des arrangements financiers dans la mesure de vos attentes, en plus d'une participation au bénéfice possible saura surement vous plaire. De plus, un environnement de travail sain et un équipement à la fine pointe de la technologie vous y attends! Veuillez communiquer avec Dr Gaston Rivest au 418-879-0749 si cette offre vous intéresse! http://cliniquevisuellevoir.com/
  24. Bonsoir a tous je voudrais savoir comment le systeme de santé est organiser au Quebec/Canada ? par rapport a la france ou on la securité sociale ? Y a t-il un lien pour que je puisse me renseigner amplement ou grace à vos reponse je suis preneur !!! Merciii
  25. Bonsoir tout le monde, J'ai décroché un job à Toronto et m'apprête à déménager là bas début août. Ma demande de permis de travail est en cours et devrait déboucher prochainement sur un work permit d'1 ou 2 ans (renouvelable jusque 7 ans si je ne fais pas de demande de RP). J'emmène avec moi toute ma tribu (femme + 2 enfants + le chat). Mes enfants sont très jeunes (18 mois et 4 ans), et ont donc la bonne idée de tomber régulièrement malade... Nous nous sommes renseignés auprès de la CPAM qui nous dit n'avoir aucune convention avec l'Ontario. J'en appelle donc au retour d'expérience de personnes qui se sont installées en Ontario en famille et savoir comment ils ont géré cette période de "franchise médicale" de 3 mois au cours desquels aucun remboursement de frais médicaux ne se fait. D'avance, merci à tous. Denis
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement