Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'pvt'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 154 results

  1. Bonjour, Etudiante en Master 1 de Neuropsychologie à Montpellier dès Septembre 2016, je souhaiterai emménager à Montréal après mon Master pour diverses raisons. Après quelques recherches, j'ai vu que les psychologues français ne peuvent exercer sur le territoire canadien en tant que psychologue : il faut avoir un doctorat et faire partie de l'ordre des psychologues du Québec. Passionnée par mes études, la piste du doctorat est envisageable. Cependant, je suis quelqu'un d'anxieuse et j'ai peur de ne pas réussir à gérer mon emménagement (et la nouvelle vie qui va avec) et le doctorat. J'envisage donc de partir m'installer là-bas pendant au moins 1 an et, si le bilan est positif, m'inscrire pour un doctorat (et m'y installer définitivement). J'aimerai donc savoir quelles sont les solutions qui s'offrent à moi pour pouvoir quand même exercer dans mon domaine: j'ai entendu parler de psychotechnicien (en quoi ça consiste exactement ? Quelles sont les différences et ressemblances avec le métier de neuropsychologue français ? Quelles sont les procédures à suivre pour obtenir une équivalence de diplôme ?) Quel type de visas est-il judicieux pour moi de retenir : j'ai lu que le PVT était un bon compromis pour découvrir et travailler au Québec mais qu'il était impossible de prolonger sa durée de séjour une fois ce PVT écoulé (2 ans ?). Quelle est donc la solution si je souhaite vivre plus de 2 ans au Québec ? J'ai également lu que pour devenir résident permanent, il fallait entamer une procédure de 2 ans... En gros... soit je fais la demande de résidence permanente le jour de mon arrivée, soit je suis obligée de repartir en France le temps des procédures ? Ca me parait absurde, il doit me manquer un élément! J'aimerai également savoir comment va le marché de l'emploi pour les psychotechniciens / neuropsychologues ? Quand est-ce que je dois commencer mes démarches si je souhaite emménager pour Septembre 2018 ? Quelles sont les conditions pour être admis en doctorat (la sélection est-elle rude / faut-il un TOEFL même pour une université francophone) ? Combien coute une année de doctorat ? Avons-nous des aides financières pour le réaliser et vivre à coté (puisqu'on n'est apparemment pas rémunéré pendant nos stages...) ? Comment se déroule un doctorat québécois ? Une fois le doctorat en poche, peut-on allier la recherche et l'exercice en hôpital ou les deux pratiques sont difficilement conciliables ? Bien cordialement, Chloé.
  2. Bonjour à tous, Le 13 Juin, nous avons eu la chance d'avoir une place à Mon Projet Quebec après des heures d'attente et de stress comme beaucoup ici^^). Il y a 3 jours, mon mari a reçu une invitation pour présenter un PVT au canada. On s'était inscrits en début d'année et avions un peu oublié... Mais l'idée de partir plus tôt pour découvrir d'une nouvelle façon le canada nous tente bien il a donc accepté et il a envoyé son dossier (en espérant être accepté). Si il l'obtiens, je viendrai avec lui, mais seulement en touriste. Le plus difficile va être de continuer à gérer la demande de CSQ depuis le Canada. Est ce que certains d'entre vous sont dans le même cas ? ou on été par le passé dans ce cas là ? Pour ceux qui ont obtenu un PVT en 2016, est ce que le délai a bien été de 8 semaines ? Est ce que le fait d'accompagner son conjoint en visiteur a posé problème ? Merci à tous pour votre retour d'expérience
  3. PVT Canada: "La France a bénéficié du plus grand nombre de places" Emploi Gestion de Carriere Canada Par Thibault Girardet, publié le 08/08/2016 à 18:42 Au total, cette année, 7900 PVT ont été accordés aux jeunes Français lors de 13 rondes d'invitation du 18 janvier au 28 juillet 2016. afp.com/Cole Burston L'attribution des PVT 2016 pour le Canada s'est terminée le 28 juillet dernier avec une belle surprise pour les candidats français au départ: 1500 invitations supplémentaires leur ont été proposées. 7900 Français traverseront cette année l'Atlantique en direction du Canada avec le PVT en poche ! C'est plus que les 6400 annoncés lors du lancement de la saison 2016 en janvier dernier, et plus que les 6750 de 2015. 1500 sésames supplémentaires ont été exceptionnellement attribués lors de la dernière ronde d'invitation de l'année qui s'est déroulée entre le 25 et le 28 juillet, laissant un dernier espoir aux 11 000 candidats alors encore sur la liste d'attente. "Nous avons des ententes avec 32 pays, mais les quotas n'étaient pas complets pour tous, explique Rénald Gilbert, ministre-conseiller responsable de l'immigration à l'ambassade du Canada à Paris. Nous avons donc réparti les places restantes entre plusieurs pays, parmi lesquels l'Espagne, la Belgique et la France notamment. La France a bénéficié du plus grand nombre de places, car nous savions qu'elles partiraient très vite. C'était également un moyen d'encourager les Français à venir au Canada !" "Plus de 1000 stages et 800 visas jeunes professionnels encore à pourvoir" suite et source: http://www.lexpress.fr/emploi/gestion-carriere/pvt-canada-la-france-a-beneficie-du-plus-grand-nombre-de-places_1819064.html
  4. Des bonnes nouvelles ! http://www.immigrer.com/actualite/5950/programme-vacances-travail-1500-ajoutes
  5. Bonjour à toutes et tous,Au Québec depuis bientôt 2 ans via 2 PVT, je n'ai jusqu'à présent jamais réussi à trouver un emploi stable dans mon domaine de compétences.Je cumule plus de 5 ans d'expérience en relations publiques en France (cadre / management de projet), et j'ai occupé au Québec un emploi pendant 3 mois seulement en temps que responsable de communication (poste supprimé au terme de ma période d'essai).Je me retrouve aujourd'hui face à un mur, car aucun employeur ne veut risquer de m'embaucher, étant donné que je ne suis pas résidente permanente. Je souhaite donc démarrer les démarches que je n'avais pas pu entreprendre depuis, faute de fonds disponibles.Or je ne comprends pas du tout où je me situe :- Je n'ai actuellement pas d'emploi- Je n'ai pas cumulé 12 mois d'emploi dans mon domaine (j'ai fait des jobines à côté) - Selon la Classification Nationale des Professions, mon domaine professionnel appartient à la catégorie A de travailleurs.- Mon visa (PVT) est valable jusqu'en septembre 2017.- Je suis bilingue.- Je n'ai pas de diplômes québécois mais 2 masters en France.J'ai effectivement effectué plusieurs recherches sur votre forum, mais j'ai trouvé peu de correspondances à ma situation et/ou des choses anciennes, et dieu sait si beaucoup de choses ont changé ces derniers temps. Il est indiqué que toute personne détenant un permis de travail et actuellement au Canada peut faire une demande de CSQ en dehors des quotas. - Est-ce mon cas ? - Est-ce que j'appartiens au groupe des travailleurs qualifiés ? Des temporaires ? - Dois-je utiliser la plate-forme Mon Projet Québec ou bien plutôt envoyer un dossier papier ? Pouvez-vous m'aider ? Je désespère de trouver la bonne marche à suivre !!Merci beaucoup !!!
  6. Bonjour à tous ! Je poste mon tout premier message car j'ai beau chercher, je ne trouve pas de réponse... besoin de vos lumières ! Je vous expose brièvement ma situation : - mon copain part en septembre faire un AEC de 8 mois à Montréal puis sûrement permis post-diplômes - Je le rejoins en décembre avec un PVT 24 mois Nous n'habitons pas ensemble pour le moment et commencerons à habiter ensemble lorsque j'arriverai au Canada en décembre. Nous projetons déjà la RP. Là est ma question. Option 1 : J'ai lu que l'on pouvait faire une demande de CSQ de France via "MonprojetQuebec". Dans mes plans, j'aurais aimé la faire moi avant mon départ (si bien sûr j'y arrive, je sais que les places sont limitées), car j'aurai un permis plus long que mon copain et que dans l'idéal j'aimerai avoir la RP avant la fin de mon PVT. Et ensuite au bout de 12 mois de vie commune, j'ajoute mon copain en conjoint de fait SAUF QUE j'ai lu que si je l'ajoute avant le RDV, la ré-évaluation du dossier reprendra du début et donc ce temps qu'on voulait gagner sera perdu. Est-il donc possible de l'ajouter en conjoint de fait après le RDV au moment du fédéral? ou à quel moment l'ajouter ? Option 2 : J'ai bien sinon pensé à venir à Montréal, trouver un job dans mon domaine (j'ai un master en communication), et au bout de 12 mois et de job et de vie commune, je fais la demande de CSQ via le PEQ pour l'obtenir en 1 mois mais bon les probabilités que je trouve rapidement un job dans mon domaine sont moindres... Option 3 : Ou bien, on fait tous les 2 une demande de CSQ mais ça signifie plus de frais. Option 4 : je fais ma demande de CSQ via le programme régulier des travailleurs en arrivant à Montréal quand je trouve un job (peu importe lequel) mais se posera à nouveau le problème de savoir quand je peux ajouter mon copain en conjoint de fait sans que ça nous fasse perdre trop de temps. Option 5 : je commence les démarches au bout de 12 mois de vie commune, on aura surement le CSQ avant la fin de mon PVT, et si j'ai un job, j'essaie d'obtenir un permis temporaire pour rester sur le territoire en attendant la RP. Idem pour lui. Si vous avez déjà été dans ce cas, pouvez-vous me dire ce que vous avez fait? Merci beaucoup à ceux qui auront lu jusqu'au bout mon pavé Adeline
  7. Allo tout le monde ! J'arrive bientôt à Montréal avec l'espoir de trouver du travail dans la communication. J'aimerai avoir des retours d'expérience de gens qui sont dans la même situation que moi, est-ce difficile de trouver du travail qualifié? J'ai 2 ans d'expérience en France dans une agence de publicité plutôt bien renommée et je parle anglais couramment, après avoir vécu qq années à l'étranger. J'ai peur que malgré tout, ca soit très compliqué de se faire embaucher à un poste similaire au Québec. Merci pour vos réponses
  8. Ma vie d’expat’ à Calgary Par Ma Vie d'Expat, le 2 mai 2016 dans International Le témoignage de Julien : « Rentrer en France, c’est constater l’agressivité et la violence ambiante dans le pays, auxquelles on est habitué mais qui choquent quand on a vécu un peu trop longtemps dans des lieux plus après. Une petite présentation ? Je m’appelle Julien, j’ai 31 ans, originaire de Bourgogne et j’ai vécu pendant 8 ans à Nantes avant de m’envoler pour le Canada, que j’ai quasiment parcouru d’est en ouest. Je vis actuellement en couple à Calgary, en Alberta, aimablement surnommée la « Texas du Nord ». Que faites-vous comme métier dans ce pays ? Pouvez-vous raconter brièvement votre parcours professionnel ? Je suis chargé de clientèle dans une branche locale d’une compagnie de courtage en assurance française pour expatriés. Auparavant, le poste qui m’a fait (re)venir au Canada était sales manager pour une pâtisserie haut de gamme dans laquelle j’avais travaillé auparavant. J’ai initialement obtenu une Licence en Droit et quand je voyais qu’un diplôme de droit n’aidait pas forcément mon entourage avec maitrise et DESS, j’ai décidé de prendre une formation plus professionnalisante et j’ai obtenu un BTS Assurance avant sa refonte en 2008. J’ai eu un parcours professionnel assez varié, dans l’industrie du jeu vidéo en tant que traducteur, journaliste et testeur, la pâtisserie, et surtout dans l’assurance au sein d’un des tout premiers courtiers spécialisés en France Pourquoi être parti ? Lorsque j’étais étudiant, j’avais toujours eu envie de partir et d’expérimenter une autre vie dans un autre pays. Après plusieurs voyages en Amérique du Nord, je suis retourné en France et pour la première fois, j’étais dévasté de rentrer. Ma situation personnelle a évolué entretemps et j’ai décidé de partir en Working Holiday Visa pour un an, puis après un retour de 9 mois en France où j’ai pu reprendre mon ancien travail et mon ancienne vie, je suis reparti au Canada, pour de bon. En savoir plus sur http://www.contrepoints.org/2016/05/02/249764-ma-vie-dexpat-a-calgary#kbeipXsSsVXZsiLe.99
  9. Bonjour à toutes et à tous, J'aurai une petite question concernant la lettre d'introduction pour le PVT. En effet, j'ai reçu vendredi une invitation à présenter une demande dans la catégorie du PVT que je me suis empressée d'accepter. Il me reste juste les frais à payer et fournir un document pour envoyer ma demande. Cependant, une fois la demande envoyée, y a-t-il des conditions à remplir afin d'obtenir la fameuse LI? Ou y a-t-il des choses qui pourraient bloquer l'obtention de la LI? De plus, j'ai un mari et un bébé (je sais qu'à la base le PVT est pour les personnes seules sans enfants), pourront-ils me suivre avec des visas visiteurs sans problème? (Une fois que j'aurai trouver un travail, il pourra demander un PTO et travailler également). Je vous remercie pour votre aide.
  10. Bonjour voila j'ai était sélectionné pour le pvt, j'ai rempli les infos, et dans la fiches de renseignement sur la famille il demande si ma conjointe viendra oui ou non. Je sais qu'elle ne pourra pas avoir de permis ouvert, mais est ce que ça va pas faire tout fiche en l'air? J'ai lu que si on cochant la case "accompagnera" elle sera considérée comme personne à charge et donc le refus du PVT. Dans tout les cas elle demandera un visa de visiteur. Pour éviter tout risque je marque que je suis célibataire? Sachant quand juin nous allons lancer le visa permanent donc en couple...
  11. Bonjour à tous, je vous remercie déjà par avance pour vos éclaircissements!! Nous avons envoyé mon mari et moi notre dossier de parrainage extérieur le 03 mars en pensant avoir tout bien rempli et malheureusement, le dossier nous a été retourné hier avec le message ci-contre : Veuillez trouver ci-dessous les détails concernant les informations ou éléments manquants de votre demande : - Une correction à l'adresse postale indiquée sur le Formulaire de demande générique pour le Canada (IMM 008) pour tenir compte de l'adresse postale du demandeur principale, ou, si le demandeur principal souhaite que la correspondance lui soit envoyé à l'adresse indiquée, un formulaire de recours aux services d'un représentant (IMM 5476) dûment rempli et signé est requis pour autoriser l'individu résidant à cette adresse à recevoir des documents et des informations relatives au dossier d'immigration. Nous n'avons pas pris les services d'un représentant, nous ne pensions donc pas devoir remplir le formulaire 5476. Sur le formulaire IMM 008, nous avons mis en adresse postale, mon adresse à Montréal et en adresse de domicile, mon adresse en France car je suis française. Je précise aussi que je suis au Canada dans le cadre d'un PVT. Nous avons appelé CIC hier mais la personne que nous avons eu n'a pas voulu nous indiquer quoi faire car selon elle, elle ne veut pas nous induire en erreur! J'en appel donc aux témoignages de personnes ayant fait leur demande de parrainage de l'extérieur tout en étant déjà au Canada. Comment avez-vous remplis cette section des adresses? Avez-vous aussi rempli le formulaire 5476? Je vous remercie de votre aide!!
  12. Toutes les infos sur les procédures d'obtention du visa PVT Canada 2016 Vue panoramique de la ville de Montréal au Canada depuis le parc du Mont Royal Le Canada en fait rêver plus d’un ! Sa nature sauvage, ses villes classées parmi les meilleures du monde pour la qualité de vie… mais pour passer plus de 6 mois sur place et pouvoir vous autofinancer avec un éventuel emploi, il vous faudra passer par une demande de PVT ! Le PVT (Programme Vacances-Travail ou Permis Vacances-Travail) est un visa temporaire qui permet de découvrir un pays tout en ayant la possibilité de travailler légalement sur le territoire pour financer son séjour sur place. Il est relativement facile à obtenir pour les différentes destinations où il est proposé sauf pour… le Canada où il est soumis à des quotas ! Comme chaque année, à la période d’ouverture des dépôts de dossiers, les Français souhaitant obtenir le PVT Canada sont donc sur le qui-vive ! A une différence près cette année : l’obtention du visa ne dépendra plus de votre capacité à rafraichir votre navigateur… C’est le PVT qui nécessitait organisation, patience et détermination… mais en 2016 il y aura aussi un peu de chance ! Ce qui a changé en 2016 Le quota 2016 pour les Français reste de 6 400 places, le même nombre que l’année précédente et il aura toujours une validité maximale de 2 ans (24 mois).La grande nouveauté de 2016 : ce n’est plus la course pour être le plus rapide à déposer son dossier complet en ligne, à un instant T. Tout se passe désormais dans MonCIC (pour ceux qui connaissent des années précédentes : Kompass n’est plus utilisé).Après avoir rempli votre questionnaire, créé votre compte MonCIC et choisi l’inscription au PVT, vous faites partie du « bassin » de profils susceptibles de recevoir une invitation. Ce n’est qu’au moment de recevoir une invitation que vous pourrez fournir tous les documents demandés.Il ne vous reste donc plus qu’à attendre une invitation tirée au sort ! Une fois l’invitation reçue vous avez 10 jours pour accepter la demande (ou la décliner). A partir du moment où vous acceptez de déposer votre dossier, vous avez ensuite 20 jours pour remplir votre demande, fournir les documents demandés pour votre dossier et payer les frais de participation.La liste des documents qui peuvent vous être demandés (dépendant de votre situation) : Dans votre Espace MonCIC, vous avez accès à une checklist pour être sûr d’envoyer tous les documents nécessaires à votre dossier…- Le formulaire en ligne à remplir- Photocopie de passeport- Deux photos- Assurance Voyage (obligatoire)- Certificats de police (même pour les pays où vous avez vécu 6 mois ou plus)- La preuve de ressources financières suffisantes (avoir la preuve de posséder l’équivalent de 2 500 $CA)- Vous aurez peut-être besoin de présenter un certificat médical- Avant le départ, il vous sera aussi demandé de prouver que vous avez un billet aller-retour (ou les fonds suffisants pour en acheter un sur place)- Vous devrez vous acquitter des frais de participation Cette liste n’est pas exhaustive !Suite à l’étude de votre dossier, vous recevrez la Lettre d’Introduction au Point d’Entrée (PDE)… La fameuse lettre que tout demandeur de PVT Canadien souhaite recevoir.Il ne vous restera alors plus qu’à prendre vos billets d’avion pour vous envoler vers votre nouvelle aventure ! suite et source: http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/info/pvt-canada-mettez-toutes-les-chances-de-votre-cote.html
  13. Bonjour à tous, Je suis en PVT à Montréal depuis 3 mois. J'ai découvert il y a peu que j'attend un heureux événement : je suis enceinte de 6 semaines Après avoir pris en compte toutes nos options, nous avons décidés de rester à Montréal et de prévoir l'accouchement ici. Il est vrai que le retour en France n'est pas judicieux car nous n'aurions plus d'emplois, ni logements, ni assurance maladie. Et puis nous envisageons de rester après le PVT en prenant un JP. En tant que PVT, je n'ai pas droit à la RAMQ. Cependant, je viens de soucrire à la CFE, qui m'a confirmé que l'accouchement serait pris en charge sur les tarifs de base de la sécu française. La quête d'un médecin pour mon suivi de grossesse a commencée et ce n'est vraiment pas facile. Je me heurte à des refus de prise en charge, les cliniques ne prennent pas de nouvelles patientes et le prix des hôpitaux sont exorbitants... Soit 3 000$ pour le suivi de grossesse 13 000 $ pour 2 nuits d'hospitalisation à Saint-Luc. Payables d'avance et dès le premier rdv. Je ne peux évidemment pas me permettre de payer cette somme là d'un coup. Et d'ailleurs, je ne sais pas combien me remboursera la CFE sur cette somme ahurissante. L'angoisse commence à se faire sentir... je fais donc appel à vous : - Auriez vous des conseils pour le suivi de grossesse à me communiquer ? - Connaissez-vous des cliniques qui acceptent de nouvelles patientes ? - Connaissez-vous des organismes qui pourraient m'aider à organiser mon accouchement et m'orienter vers des professionnels ? - Connaissez-vous des établissements plus accessibles financièrement ? - Qu'en est-il des maisons de naissance sur Montréal et de leurs listes d'attente ? - Quelqu'un a-t-il déjà été dans une situation similaire ? Merci d'avance pour vos réponses Angelique
  14. Bonjour à tous! J'aurais besoin de renseignements concernant la suite du PVT (Permis Vacances Travail). Après le PVT, je souhaiterai effectuer les démarches depuis le Canada pour l'obtention du visa permanent, j'ai vu sur plusieurs sites que c'était possible d'entamer les démarches depuis le CANADA mais que c'était long... Y-a-t-ils des personnes qui ont procédés comme ça pour l'obtention de leur visa permanent? Merci!
  15. nicolas_59

    auto-entreprenur

    Bonjour, Nous sommes Français avec deux enfants. Nous faisons actuellement les démarches pour obtenir un visa travail/Vacances. Je suis actuellement salarié dans le domaine de l'imprimerie et également webmaster auto-entrepreneur ( activité secondaire ). Je souhaite devenir webmaster freelance à plein temps. Nous souhaitons donc tenter notre chance au Québec, ma femme y voit également l'opportunité de se forger une solide expérience en tant qu'éducatrice jeunes enfants. Je voulais donc savoir s'il était possible et facile de réussir en tant que webmaster auto-entrepreneur, continuer ce que j'ai commencé en France. Ou alors trouver un emploi à plein temps dans l'informatique, ou en profiter pour faire un stage pour acquérir de l'expérience.... Comment cela se passe-t-il également pour les enfants ( l'un à 2 mois, l'autre 5 ans) ? Merci d'avance pour toutes les réponses qui me seront apportées? Cordialement
  16. Saviez-vous que le mode d'inscription au PVT Canada 2016 va changer ? Lors d’une webconférence le 19 novembre 2015, l’ambassade du Canada à Paris a annoncé un changement de la procédure d’inscription au PVT Canada 2016. Une nouvelle répartition des quotas et l’ouverture prochaine des inscriptions ont également été évoquées. LA FIN DE KOMPASS ET MONCIC ? L’ambassade semble indiquer dans sa présentation d’aujourd’hui la création d’une interface unique sur internet (« Un seul système en ligne« ) et une procédure en deux temps : « Création et validation d’un profil en fonction des critères d’éligibilité EIC » : il s’agira a priori de créer un profil rassemblant vos informations (état civil, coordonnées, historique de la participation à EIC, etc.) qui sera validée si vous remplissez les critères d’éligibilité. Une fonction qui n’est pas sans rappeler celle de Kompass, nom de l’interface en service jusqu’à présent. « Invitation à présenter une demande de permis de travail » : une fois la première étape validée, il faut attendre de recevoir l’invitation pour pouvoir demander votre permis de travail et obtenir votre PVT. Cette demande se faisait auparavant via MonCIC, une seconde interface qui n’était accessible que si l’on avait réussi à valider sa demande de participation via Kompass pendant l’une des trois vagues d’ouverture des quotas. Même si nous n’avons pas plus d’informations pour le moment, cela ressemble à une fusion des interfaces Kompass et monCIC dans le but de simplifier le processus d’inscription et d’obtention du PVT Canada 2016. Cependant, l’organisation en deux temps et le terme « invitation » laissent envisager des modifications dans la répartition des quotas. VERS UNE RÉPARTITION PLUS JUSTE DES QUOTAS ? L’organisation en deux temps et le terme « invitation » laissent envisager des modifications dans la sélection des candidats. Dans son annonce, l’ambassade précise « Invitation sur une base régulière jusqu’à épuisement du quota » lorsqu’elle parle de la seconde étape (« Invitation à présenter une demande de permis de travail ») de la future procédure d’inscription. OUVERTURE PROCHAINE DU PVT CANADA 2016 ? Soyez en alerte, inscrivez-vous ici : http://www.immigrer.com/alerte-pvt-2016/ Source : http://kowala.fr/pvt-canada-2016-nouveau-mode-dinscription-ouverture-prochaine/
  17. Interviews dans le cadre d'un reportage sur l'immigration de Belges à Montréal. Diffusé le lundi 02/11 sur sur la chaîne de télévision régionale bruxelloise Télé Bruxelles. source : http://www.telebruxelles.be/emissions/terreurbaine/
  18. Bonjour, Je voudrais poser une question qui, je pense, pourrait aider des personnes avec mon background pour la rédaction du cv pour PVT 2016. Je suis de nationalité française mais j’ai effectué mes études à l’étranger : Italie et USA. Je sais que le format du cv pour le PVT est très stricte, alors je me demande comment et si traduire mes études et formations. En suivant le modèle fourni (http://PVT.net/forum/attachment...9-19.09.50.png) voici mes questions : - Traduire ou ne pas traduire le lycée italien ? J’ai passé un bac S, et en Italie il n’y a pas de mention (bien, assez bien) mais un pourcentage de réussite. Dans mon cas c’est 94/100. Est-ce que je laisse le tout comme ça ou je traduis et modifie? Voici ce que j’ai mis : Liceo Classico e Scientifico G.L. Bernini, Genova, Italie – de septembre 2001 à juillet 2006 Baccalauréat Sciences 96/100 - J’ai fréquenté une école de langue à San Francisco, USA. Après 7 mois j’ai eu un diplôme de fréquentation avec le niveau obtenu. Est-ce que cela pourrait aller ? ILSC Education Group, San Francisco, CA, USA – de février 2013 à aout 2013 Advanced 1 English Degree - J’ai passé aussi le TOEFL. Est-ce que ça va si je mets le résultat de la façon suivante? California Republic TOEFL iBT Center, Genova, Italie – mars 2014 TOEFL High score 94/120 Merci pour votre aide précieuse. M.
  19. Bonjour à tous, Mon conjoint a pensé faire un tableau qui est la suite du message déjà deux ans au Québec. , ce tableau compare les éléments d'une bonne préparation ( résident permanent) versus une mauvaise préparation (résident temporaire (PVT) en 2008). Cette liste est subjective et ne correspond pas nécessairement à la réalité de chacun d'entre nous, sur le forum, mais j'espère qu'elle pourra vous aider PS: La liste n’est pas exhaustive, prochainement j'ajouterai d'autres point. Sylvain Mauvaise préparation PVT 2007 3 semaines de préparation. Mauvaise préparation : arrivée au Canada mal renseigné, mal préparé, pas d'emploi pendant 7 mois. Conséquences: déjà deux ans au Québec. Point positif : · Les démarches sont très simples, pour un pvt, deux semaines. · Une installation rapide grâce aux économies. · Le PVT ce vit plus facilement sans enfant. · Installation facile à Montréal; si vous avez des Connaissances pouvant vous aider à trouver un logement. · Votre diplôme ne vaut plus rien (ironie); · Ayez les montants demandés (min 2100 euros), car ils partent en deux mois. Point négatif : · Mal renseigné, ne connaissant pas la culture québécoise, comme beaucoup de nouveaux immigrants je me suis imaginé trouver un emploi directement. Première gifle · je ne connaissais pas la culture québécoise ( CE N’EST PAS LA France OU LA BELGIQUE) Deuxième gifle · je ne connaissais pas le marché de l’emploi. Troisième gifle :cry: · Pas d’assurance: Inscrivez-vous à la crois bleus dans les 7 premiers jours de votre arrivée, la santé n’a pas de prix, mais une facture de 3000 $, même pour la santé, c’est 3000 $ · En tant que Belge, vous ne pouvez introduire le PVT qu'une seule fois, je vous conseille 1 an avant de partir, pour le PVT, d'introduire le CSQ; car goûter au Québec et repartir, c’est difficile. ------------------------------------------------------------------------------------------------- Bonne préparation RP 2013 4 ans de préparation Bonne préparation : arrivée au Canada avec une bonne préparation, j'ai trouvé un emploi dans mon domaine. Conséquences: déjà deux ans au Québec. Ma préparation pour la RP et certaines démarches lors de l'arrivée: · Accepter de repartir de zéro, je me suis recyclé d'ingénieur à analyste d'affaire, je me suis formé et auto-formé, pendant 4 ans. · Ecouter le téléjournal de Radio-Canada, tous les jours à 22 h, pour connaître l’actualité canadienne. Franchement je suis arrivé au Canada en connaissant tout les enjeux du pays. Ayant regardé le téléjournal pendant 4 ans(TV5 monde), je n'avais plus le sentiment d'une terre inconnue mais d'un retour chez soi. · Ecouter la radio par exemple CBC Toronto ou Montréal. v http://tunein.com/radio/Radio-journal-p552765/ v http://tunein.com/radio/Montreal-r101321/ · Ajouter des journaux canadiens sur l'ipad familial et lire les nouvelles chaque jour; · S'imprégner de la culture québécoise. Vivre à l’heure du Canada, afin de s'approprier cette culture; Partager chaque grand événements avec les canadiens (twitter, Facebook). · Regarder des séries québécoises (30 vies, nouvelles adresses, unité 9, etc.), sur TV5 monde, elles sont souvent très réalistes. · Agrandir mon réseau Linkedin (réseautage), au point de me faire interdire par Linkedin d'inviter des nouvelles personnes. · Suivre sur twitter les entreprises canadiennes. · Je vous conseille de préparer vos adolescents, car ils auront le mal du pays, les plus petits s’adaptent assez vite. · J'ai cherché à m'installer en province, pas nécessairement à Montréal. Pourquoi : Contrairement à l'impression, il y a beaucoup de gens qualifiés, à Montréal, mais ils ne sont pas en nombre suffisants. On peut dire que le nombre de cerveaux, par kilomètre carré à Montréal, explose, ne pensez pas arriver en héros au Québec, le livreur de pizza, à peut-être un doctorat en physique et n’oublions pas le Canada attirent beaucoup de gens très brillants. Dans mon emploi en finance, je dirai en blaguant (mais on n’est vraiment pas loin de la réalité) que la plupart des employés sont ingénieur et ils ont deux maîtrises, certains employés ont 5 diplômes, DONC ARRÊTONS DE PENSER QUE LES PORTES NOUS SONT GRANDES OUVERTES, sauf si vous êtes un expert mondial ( ce qui n'est pas mon cas). Le Québec peut vivre sans nous mais il a besoin de nous! Mais rassurez-vous il y a vraiment de la place pour vous ,au Canada, mais sachez qu’il y a beaucoup de concurrence, dans les grandes villes! · Au Québec beaucoup d'employés continuent à se former-> j'ai cherché les cours que j'aimerai suivre depuis la Belgique. · Apprendre l’anglais, commencer dès aujourd’hui, en résumé: pas d’anglais pas de job. · Regarder le marché du travail (sites d’emploi Québec). · Chercher une garderie : plus vous gagnez plus vous payez, mais essayez de voir s’il y a une garderie à partir 7 $, près de chez vous ou de votre futur chez vous; l’école ne commence qu’à 5 ans. http://www.magarderie.com · Avoir un plan B dès le départ et une deadline (cherchez — vous un emploi alimentaire) prendre un petit boulot pour se créer des références. J'ai cherché un plan b, après un mois de recherche d'emploi. · Se faire un réseau (Facebook, loisirs, linkedin, ...). · Faire évaluer votre diplôme en France, car la France à un accord avec le Québec (j'ai oublié de le faire celui-là ). · Vérifier s’il y a une entente entre votre pays et le Québec au point de vue de la santé, si c'est le cas, vous obtiendrez une carte d'assurance maladie à votre arrivée, sans période de carence. · Ouvrir un compte bancaire depuis l’étranger, Desjardins permet de le faire. · Inscrivez-vous à Croix bleue, maximum 7 jours après votre arrivée, s'il n'y a pas d'entente entre votre pays d'origine et le Québec. · Faites les salons d'emploi, pour le Québec, tentez votre chance. · Sortir des sentiers battus, pour la recherche d’emploi, par exemple allez vers les Start-up. · Persévérer (je vous le dit en toute simplicité, le démarrage est dur) · Se rendre dans les centres d’intégration, pour changer votre CV. Hé oui nos CV nous trahissent! J’en suis sûr comme nous à notre arrivé, il ne fait pas vraiment CV canadien, dans la forme. · Venir en vacances avant votre RP, pour faire un stage et/ou du bénévolat et vous créer des références. -> On n'a pas su le faire, mais si vous pouvez le faire un an avant votre arrivée, c'est le top. · Connaître les périodes d’embauche, on n'embauche pas entre mi-novembre et fin janvier. · Montrer mes compétences (savoir-faire). · Chercher tout les avantages auxquelles j'ai droit, en tant que résident permanent. (crédit d'impôt, prestation universelle, ...) · A l'arrivée, remplir tous les documents concernant les prestations, pour les enfants et autres avantages (conserver ses déclarations d’impôts étranger, fiches de paie et justificatif) · Tant que vous n’avez pas la RP, ne démissionnez pas, car elle peut prendre beaucoup plus de temps, que vous ne le pensiez; nous, on a attendu 4 ans) · Passeport valide et qui ne tombe pas à échéance rapidement, sinon vous aurez peu de temps, pour vous préparer. · Se faire une liste des écoles et connaître les classements des meilleures écoles(publique, privées) et regarder les quartiers, où s’installer, pour bénéficier des meilleures écoles publiques. · Éviter les mauvaises écoles !!! · Envoyer les effets personnels, par cargo (très abordable avec certaines compagnies aériennes ou de fret) · Venir en vacances avec air BNB( pourquoi: vous êtes dans la vie réelle, vous voyez l'appartement d'un vrai québécois ), pour faire une prospection. · Attention, vous avez un délais de 7 jours, pour vous inscrire à une assurance ( je vous conseille la croix bleue) si vous avez une période de carence avant d’obtenir la carte soleil. · Apprendre à comprendre et aimer le Hockey( c'est le sport roi, au Québec). · Le système de santé est moins bon qu'en Europe, mais paradoxalement on a été mieux soigné qu'en Europe. Ici avec les assurances offertes par votre employeur, tout devient beaucoup moins cher. Si vous avez l'occasion d'avoir un employeur qui vous donne une bonne assurance, choissisez-le, ça va vous changer la vie il n'y a rien de mieux que d'arriver là où l'examen coutait 800$ et ne rien payer. En tant que famille, ça nous a permis d'aller chez le dentiste, l'ophtalmologue et tout le reste. Quand on est une famille ça change le budget. Nous avons économisé 10.000$ sur l'année. · A votre arrivée, chaque fois que vous allez chez un médecin, demandez-lui s'il connait un médecin qui cherche des patients en tant que médecin de famille.sinon inscrivez-vous ici: patients orphelins Point positif : · L'installation fût beaucoup plus aisée et on travaille tout les deux. · J'ai eu très rapidement des entretiens d'embauche, pour des emplois dans mon domaine, mais je suis tombé à une période creuse, fin novembre. · Je travaille dans mon domaine. Point négatif : · le démarrage, c’est dur en hostie!!!
  20. Nous voilà deux ans au Québec ! Après 4 ans d'attente en Belgique pour l'obtention de la RP, ma petite famille et moi-même somme de retour. Mais quel périple !!! Un vrai téléroman brésilien En 2008 mon conjoint et moi sommes arrivés de la Belgique pour vivre une expérience à Montréal. Bonne expérience mais la gifle. Parce qu'on croit au discours de l'immigration qu'on vient sauver l'économie du Québec. J'avais déjà de l'expérience canadienne et non Québécoise. Du coup j'ai trouvé un emploi comme assistante administrative dans une des grandes chaîne tv au Québec. Tandis que mon conjoint ,ingénieur de formation, n'avait pas trouvé d'emploi dans son domaine qui est la pétrochimie alors qu'il avait une expérience internationale avec des compagnies qui ont des usines au Québec et ailleurs au Canada. Après 8 mois de recherche intensives, il a du faire du call centre et par la suite travailler dans l'assurance. Malheureusement quand les choses commençait à rouler, il fallait plier bagage parce que le pvt était terminé. Toutefois ce fut une belle expérience. On a attrapé le virus du Québec Le retour fut très très très très très très très douloureux. Nous retournions en pleine crise économique. Pas de boulot, pas de chômage, retour chez les parents avec un enfant. C'était la joie pour eux mais pas pour nous. Tout doucement on a sorti de la tête de l'eau. Mon conjoint à du se réorienter, parce que les recruteurs ne comprenaient pas pourquoi on peut quitter un emploi dans la pétrochimie pour aller s'aventurer au Québec. ils l'ont jugé comme une personne instable. Avec le temps, mon conjoint à trouvé plusieurs emplois intéressants dont un dans une multinationale. Quant à moi c'était l'effet inverse, je ne trouvais rien. on me reprochait d'être parti au Canada pour étudier. Entre temps lors de notre deuxième année en Belgique, nous avons ré-introduis le CSQ. A cause de documents mal remplis, nous avons du passer un interview auprès de la délégation du Québec à Bruxelles. Au lieu de 3 mois d'attente, le CSQ à pris 2 ans. la 3e année, nous avons introduit la demande de la RP. Elle a été accepté, ensuite nous avons fait la visite médicale. Conseil pratique : fait un checking de votre santé. Car si l'un d'entre vous est malade ou serait susceptible d'avoir quelque chose, vous seriez tous refusé. 4 ans c'es tellement long qu'on y pensait plus. Puis un jour, parmi nos courriers, nous sommes tombés sur une lettre de l'ambassade du Canada nous disant que nous étions officiellement résident permanent. L'euphorie fut de courte durée car on s'est aperçue que dans cette même lettre on nous mettait un ultimatum; que si on dépassait la date du 13 Novembre 2013 sans récupérer nos RP à la frontière Canadienne, nous ne saurions plus résident permanent. WTF ..... 4 ans d'attente et 6 mois pour embarquer. 2e conseil pratique : vérifier la date de vos passeport . Car la RP prendra fin aux premiers jours d'un des passeports. ( vous êtes quatre, votre fils aîné à son passeport qui tombe à échéance le 11 Juin 2018 et les autres membres de la famille en 2020, lorsque vous recevrez la RP, vous aurez jusqu'à fin 10 Juin 2018 pour entrer au Canada). Du coup ça tombait mal pour nous, car on était plus prêt à partir aussi vite. Par conséquent, on a cassé notre bail, bradé nos meubles et envoyer ce qu'on pouvait sauver par cargo. Ah que Dieu bénisse Air transat !!!! On est arrivé dans la belle famille, entamer les démarches comme vous le savez. Toute la paperasse qui nous attendait. C'était le fun !!!!3 mois plus tard, on a trouvé un logement à un prix assez abordable. Très vite, nous sommes tombés dans la routine. Boulot, métro, dodo. En conclusion, après ces deux annéess passées au Québec, les enfants se sont vites adaptés, ils ne regrettent rien. On a un tas d'activités avec eux. Quant à nous les adultes, on a à peu près obtenu tout ce qu'on désirait avoir en très peu de temps.
  21. Bonjour/Bonsoir à vous, Il y a un mois je vous écrivais afin de trouver une "solution miracle" afin de revenir au Québec le plus rapidement possible au bras de ma copine. Comme vous pouvez le voir avec ma signature en bas de page, je suis présentement en PVT en France, ayant rencontré ma copine alors qu'elle effectuait, l'année dernière, son PVT. Bref, comme il n'existe jamais de solutions miracles lorsqu'il est question d'immigration, avec votre aide, ma copine et moi sommes maintenant face à deux possibilités: Solution 1: Entrer au Canada, elle en tant que touriste, et déclancher une demande de parrainage intérieure avec demande de permis de travail ouvert. Ce qui nous rebute avec cette éventualité, ce que bien que notre relation soit plus que sérieuse, nous n'aimons pas l'idée du "mariage pour les papiers". Donc sans mariage, nous croyons que notre dossier serait "trop faible". Mise à part des photos et quelques enveloppes avec la même adresse dessus, nous n'avions aucun bail, aucun compte conjoint et aucune dépense commune pour des électros ou une voiture. Et puis, j'ai lu quelque part ici, qu'advenant un refus, nous ne pouvions pas refaire une autre demande (le même parrain pour le même immigrant). Et c'est sans parler qu'un refus annulerait le statut implicite de ma copine en attente de son permis de travail. Solution 2: Le permis jeune professionnel Nous avons déjà trouvé un employeur qui serait prêt à faire les démarches afin que ma copine effectue un permis jeune pro chez lui. Par contre ce système fonctionne avec des quotas et des ouvertures que l'on ne contrôle pas. L'année dernière, les premiers jeunes pros ont ouverts en Janvier avec des émissions de permis à la fin mars si je ne m'abuses. Mes questions concernant le jeune pro auxquelles je cherche réponse partout mais en vain: -Peut-on faire la demande de l'intérieur? C'est à dire, si nous partons plus tôt, exemple le mois prochain, ma copine, détenant un statut de touriste au Québec, peut-elle effectuer toute la paperasse et la demande à partir du Canada? est-ce risquer? Nous osons penser que non, car nous avons toujours en tête les Français, qui à la fin de leur PVT restent au Canada sur un prolongement jeune pro. Ne font-ils pas cette demande de "l'intérieur"? -Est-ce correcte de penser que ma copine ait plus de chance d'obtenir une RP, en priorisant un permis jeune pro de 24 mois, et qu'au milieu de ce dernier elle dépose une demande PEQ plutôt que l'on se concentre sur un parrainage? Bref j'aimerais bien trouver réponse à ces questions! d'ici là, merci beaucoup à vous tous... heureusement que ce forum existe! signé: Un québécois sur Bordeaux qui veut rentrer à la maison avec sa copine!
  22. :bye:Bonjour à tous, tout d'abord merci de prêter attention à ma requête Je me présente car je suis nouvelle sur ce site. Je m'appelle Laure j'ai bientôt 25ans et mon conjoint s'appelle Cédric et a aussi 25ans. Nous n'avons pas d'enfant, nous sommes propriétaires d'une maison vers Nantes. Nous avons une petite chienne prénommée Clara 8ans jolie caniche noir Je travail comme vendeuse en boulangerie mais je suis ouverte à d'autre emplois dans la vente. Cedric travaille comme webmaster/DSI Nous réfléchissons sérieusement à tout quitter pour partir à Montréal. Juste pour info, nous ne partons pas pour fuir ou autre car tout va bien à Nantes. Je suis consciente qu'il y a des avantages mais aussi des inconvénients comme partout, il existe pas de pays parfaits. Mais on a juste le gout de l'aventure, on déteste la routine. On est toujours parti tête baissée, pour le moment ça nous à toujours bien réussi, faut juste choisir mes bonnes décisions. Donc maintenant revenons au sujet principal, nous ne savons pas quoi choisir, nous ne voulons pas attendre une éternité. 1an maxi, pourquoi? Mon chien a déjà 8ans passé et pour l'avion je vais devoir l'endormir, plus je tarde plus c'est risqué. Nous voulons un enfant mais pas à 30ans non plus.... et je ne veux pas partir avec un nouveau né. Si on part c'est pas juste pour 2ans car on va tout de même vendre la maison, voiture, meuble... donc c'est pour un minimum de 5ans. Dans l'idéal on aimerait partir avec un contrat d'embauche en main pour Cédric, histoire de pas arriver à l'aveuglette. Le truc c'est qui faut savoir si on a le visa, pour vendre la maison et le reste, ensuite trouver l'emploi pour partir. Et pas l'inverse, donc le permis de travail c'est pas possible car on aura pas le temps de vendre la maison sinon. Je sais pas si je suis suffisamment claire... Merci d'avoir pris le temps de me lire.
  23. Bonjour à tous, Je monte actuellement mon dossier afin d'immigrer en France et il semble que pour le PVT, il faut obligatoirement se munir d'une assurance complémentaire en plus de l'assurance provincial d'ici (RAMQ). Connaissez-vous les meilleures compagnies à solliciter ? Merci !
  24. Bonjour, je me retrouve en statut implicite bientôt. j'ai toujours pas ma réponse... pour le PVT je suis sensé quitter le territoire le 29 Avril. S je part sans avoir de réponse et que je l'obtiens quelque jour après être rentré en France, cela peu il me nuire a mon retour ou non? parce que si je reste et que si ça marche pas et que j'ai un refus, je devrai bien évidement partir sur le champs et le prix du billet pour le jour même va faire très mal! :/ Petite précision,​ je suis arrivé au Québec le 29 Janvier et j'ai obtenu un visa de seulement 3 mois avec prière de quitter le territoire le 29 Avril avec le petit papier dans le passeport a remettre au douanier à l'aéroport...
  25. Vous pouvez désormais bénéficier d'une réduction de 33% sur vos transfert d'argent internationaux avec Transfermate. 1. Recevez votre argent plus rapidement: Grâce à un réseau de comptes accrédités clients un peu partout dans le monde, TransferMate transfère de l'argent sur votre compte en banque au Canada et aux USA en 24 à 48h seulement. Auprès d’une banque ordinaire, il faut compter 3 à 5 jours ouvrables. 2. Faites des économies sur les frais de virements internationaux: Grâce à une réduction pour les membres d’Immigrer.com, vos transferts internationaux sont réduits à 10 euros / 15 dollars par virement toute l’année. D’ordinaire les banques prennent jusqu'à 70€. Notez aussi que chaque retrait effectué avec une carte française vous coûte jusqu’à 2€. Il est donc plus avantageux d’avoir effectué un virement avant votre départ. 3. Récupérez plus d’argent grâce aux taux de change ultra compétitifs: Les taux de change sont plus compétitifs que les banques, ce qui vous permettra d’effectuer des économies sur chaque transfert ! En moyenne, sur un virement de 3,000 euros vers le Canada, vous pouvez estimer des économies de 200 à 350 dollars par rapport aux taux de change pratiqués par les banques. 4. Un service sécurisé, réglementé par les autorités financières: TransferMate est un établissement de paiement réglementé par les autorités financières, notamment par FINTRAC au Canada. Vous retrouverez toutes les informations sur les réglementations de TransferMate ici. 5. Obtenez un service client disponible et réactif: TransferMate a 10 ans d’expérience dans les transferts d’argent à l’international et le service et la satisfaction des clients font partie de la culture de cette société. Un conseiller vous sera disponible par téléphone ainsi que via notre live chat pour répondre à toutes vos questions. Vous recevrez également une confirmation automatique par email lorsque vos fonds seront crédités. TransferMate est la méthode de transfert préférée des expatriés. Avec un réseau croissant de bureaux à travers le monde et une plate-forme d’échange de paiements étrangers en ligne ouverte 7/7j, 24/24h, TransferMate fournit un moyen plus économique, plus rapide et plus efficace d’effectuer des virements en devises étrangères d’un compte bancaire à un autre. Inscrivez-vous et bénéficiez de 33% de réduction Ou contactez TransferMate par téléphone au 01.76.54.26.80 Vous pouvez également poser vos questions à Transfermate directement dans le forum à l'espace kiosque des spécialistes.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines