Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'montreal'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 304 results

  1. Les charmes de Québec font leur effet sur les touristes... sauf pour ceux de Montréal, qui connaissent et apprécient moins la capitale nationale que le reste des Québécois. L’Office du tourisme de Québec a commandé à la firme Léger un vaste sondage, que Le Journal a obtenu par l’accès à l’information. Le sondage détaille en profondeur les habitudes de voyage de 6648 touristes en provenance de neuf régions considérées comme des clientèles cibles pour Québec. L’étude a aussi documenté la façon dont les touristes québécois perçoivent la ville de Québec. Alors que les voyageurs du Saguenay–Lac-Saint-Jean, de la Mauricie, des Laurentides et de la Montérégie y sont très attachés et ne se font pas prier pour vanter ses mérites, ceux de Montréal ont davantage tendance à bouder la capitale. Ils ne sont d’ailleurs que 66 % à dire bien connaître la région, contre 82 % en Mauricie et au Saguenay. « L’île de Montréal serait le marché le plus difficile à conquérir, sans toutefois qu’il représente un défi majeur, écrivent les sondeurs. En fait, certains résultats tendent à démontrer que les résidents de l’île de Montréal ne se sentent pas séduits par l’offre touristique de la région de Québec, et que cette dernière peut s’avérer plus ou moins distinctive par rapport à ce qu’ils retrouvent dans leur région. » Pendant que les résidents du Saguenay–Lac-Saint-Jean sont venus en grand nombre à Québec pour leur dernier voyage d’agrément, ceux de Montréal ont été les moins nombreux à s’y aventurer, préférant des destinations à l’extérieur de la province. La principale raison de leur défection est le « manque d’intérêt envers l’offre touristique » de Québec et le rapport qualité-prix moindre comparé à d’autres grandes villes nord-américaines. Les Montréalais étaient aussi les plus nombreux à déplorer la possibilité restreinte de parler dans une autre langue que le français et à se plaindre de l’affichage unilingue français. Ce dernier point ne figure pas parmi les doléances des touristes des autres régions. Les résidents de l’île de Montréal apprécient les charmes de Québec, mais dans une proportion systématiquement moindre que les autres touristes québécois. Ils sont aussi plus nombreux que les autres à penser que la région de Québec n’a « aucune force en particulier » et ils sont plus critiques que les autres par rapport à leur dernière expérience dans la cité de Champlain. Par conséquent, ils seront moins enclins à la visiter au cours des deux prochaines années. Des prix plus compétitifs et un hébergement moins dispendieux pourraient les inciter à choisir Québec. Malgré tout, 12 % des touristes montréalais disent que rien ne peut les convaincre de visiter Québec parce qu’ils préfèrent visiter d’autres destinations. Nombreux détracteurs Les détracteurs de Québec sont plus nombreux à Montréal que partout ailleurs au Québec. Ils reconnaissent le caractère « unique » de la destination touristique, mais davantage grâce à son caractère patrimonial qu’à ses attraits touristiques. Selon les sondés, Montréal ressort d’ailleurs comme étant une ville nord-américaine qui offre une expérience touristique comparable. La métropole est nommée spontanément par près de 30 % des répondants, devant Boston (14 %) et Ottawa (13 %). LES BOUCHONS DE CIRCULATION AGACENT LES VISITEURS Le trafic est l’un des principaux éléments pointés par les touristes québécois qui n’étaient pas satisfaits de leur dernière expérience dans la région de Québec. À la demande de l’Office de tourisme de Québec, Léger a demandé par sondage à des milliers de touristes ce qu’ils ont pensé de leur dernière visite à Québec. Dans l’ensemble, la destination est très appréciée avec une moyenne de 7,9 sur 10 octroyée par les voyageurs, qui aiment son patrimoine et son histoire, la beauté de ses paysages, le Vieux-Québec, site de l’UNESCO, les festivals et les événements. Forces et faiblesses Bonne nouvelle pour Québec, selon les sondeurs, 95 % des répondants ont été en mesure d’identifier spontanément une force pour la capitale. En revanche, notent-ils, 67 % ont pu nommer au moins une faiblesse de la destination. En tête de liste des raisons invoquées par les voyageurs insatisfaits de leur dernier passage à Québec, on retrouve le prix élevé de l’hébergement et l’accès difficile causé par le trafic et les problèmes de stationnement. « Attention à l’accessibilité de la région ; perçue comme difficile (que ce soit en raison du transport en commun, de l’état des routes ou du trafic) », écrit Léger. Ce sont les gens du Saguenay–Lac-Saint-Jean qui sont les plus agacés par les bouchons de circulation alors que ceux de Lanaudière sont les plus critiques en ce qui concerne le coût de l’hébergement. Coût élevé Si Québec se distingue des villes canadiennes, selon les touristes, « elle ne fait pas meilleure figure que d’autres destinations internationales à l’égard de son rapport qualité-prix ». D’ailleurs, 67 % des répondants affirment qu’à ce chapitre, elle est comparable aux autres villes d’envergure mondiale. Le climat de la région de Québec est un autre des principaux irritants pour les touristes de l’extérieur. Par ailleurs, le coup de sonde démontre que du point de vue des Québécois, Québec est la destination idéale pour les familles et les couples. Et quand les visiteurs parlent de leur expérience à Québec, c’est d’abord et avant tout la beauté des paysages qu’ils mettent de l’avant. http://www.journaldequebec.com/2017/06/29/quebec-snobee-par-montreal
  2. Bonjour,je suis etudiante et je vais très bientôt arriver à Montréal le temps d’un stage. Je voulais savoir si certains étaient dans le même cas et étaient partant pour découvrir la ville et ses alentours ensembles! C’Est toujours plus sympas à plusieurs. Autrement, je suis preneuse pour toutes les bonnes adresses (cafés, bars restaurants etc..)merci d’avance
  3. Allo tout le monde je suis en recherche de logement, et beaucoup de proprios que je rencontre me demandent de payer 2 loyers à l'entrée sur les lieux: le premier mois + le dernier mois, comprenez je donne la somme correspondant à deux mois de loyer en entrant sur les lieux et le dernier mois mettons si je quitte dans 1 an je ne le payerai pas. C'est censé rassurer le proprio... Est-ce que c'est légal ça? Merci
  4. Bonjour à tous, Il y a encore peu de temps j'étais recruteur à Montréal, et je vis dans cette belle ville depuis 5 ans. J'aimerais vous partager un conseil sur la sempiternelle question des recruteurs : "quelles sont vos attentes salariales ?''. Question à laquelle il est difficile d'échapper dans un processus de recrutement. Qui n'a pas hésité voir bafouillé au téléphone à cette question d'un recruteur? Ou trouver les informations sans se tirer une balle dans le pied? Et comment minimiser ce risque? D'abord, il est important de faire remarquer que certaines options sont meilleures que d'autres et s'offrent à vous: que ce soit sur le net, en questionnant un chasseur de tête ou même bien sûr en sollicitant votre entourage immédiat si vous avez la chance d'avoir un ami exerçant le même emploi et à un niveau d'expérience comparable. Sur le net d'abord. Je vous conseille le site Glassdoor.ca qui peut vous donner une idée du salaire dans une entreprise et une localité en particulier. Pour avoir expérimenté le site d'Emploi Québec on y trouve des fourchettes salariales mais je n'ai personnellement jamais été convaincu de leur pertinence. Si votre métier est régit par un ordre certains d'entre eux font réaliser des enquêtes salariales et les mettent à disposition sur leur site. Tous les ordres cependant n'effectuent pas nécessairement des enquêtes pour leurs membres et encore moins sur une base régulière car cela coûte cher. Il faut souligner l'enquête salariale 2016 de Randstad Canada qui est gratuite et valable pour de très nombreux postes. Elle est précise et fait même la distinction entre plusieurs secteurs de Montréal ! Il suffit de compléter un petit questionnaire et vous aurez entre les mains une bonne base de réflexion. Autre piste: solliciter un chasseur de tête même si vous n'avez pas un profil senior. Il ne faut pas hésiter à demander des conseils aux recruteurs. Présentez cette question comme une demande d'expertise et vous augmenterez vos chances d'avoir une réponse. Cependant, vous aurez plus facilement une réponse de la part d'un recruteur faisant partie d'un cabinet de chasse de tête qu'un recruteur travaillant pour une société lamba qui ne voudra pas forcément s'avancer sur le sujet. Je vous conseillerais de contacter des agences de placement spécialisées dans votre secteur d'activité pour avoir des fourchettes salariales plus précises. Un point que les recruteurs ne répètent jamais assez : il faut toujours donner une fourchette salariale et non un chiffre fixe à la question ''Quelles sont vos attentes salariales''. Selon moi une fourchette de 10K$ est idéale à communiquer, si vous vous êtes suffisamment informé sur les montants vous limitez vos risques d'être au dessus de ce que le recruteur a en tête. Certains profils très en demande (je pense à certains développeurs), peuvent se permettre de mentionner un montant fixe mais la règle précédente vaut pour une très grande majorité de postes. Pour terminer, je recommanderais que le montant le plus bas de la fourchette à communiquer vous satisfasse à au moins 75%. J'ai hâte de lire vos réactions !
  5. Rappelons que Montréal a détrôné Paris comme meilleure ville étudiante au monde. De plus, le Québec étant en situation de plein emploi, il incite ses étudiants à rester après leur diplôme en leurs offrant la possibilité d'obtenir un visa pour s'y établir.
  6. Bonjour a tous, J'ai grand besoin de l'aide de la communaute, car voila des jours que je recherche une solution a ce casse-tete qu'est mon projet d immigration. Je m'appelle Valentin, 21 ans et recemment diplome universitaire. Je suis francais et resident des etats unis avec green card. Ma conjointe francaise (non-mariee/sans vie commune) et moi souhaitons nous installer a Montreal. Elle a deja un dossier pour rejoindre UQAM et etudier, donc elle sera en possession d'un permis d etude. Mais moi je n'ai pas encore trouve mon pass pour immigrer. J'ai deja une entreprise dispose a m'engage a Montreal, mais le poste ne qualifie pas pour que je vienne en tant que travailleur qualifie. A ma comprehension, tout travail necessitant l'études d’impact sur le marché du travail (EIMT) me discalifie directement, car l entreprise ne peux pas prouver que la position propose est suffisament qualifie (la main-d oeuvre locale est innexistante et l'entreprise doit faire appel a la main d oeuvre etrangere.) Alors me voila sans reelle solution, et je m embourbe entre les visas quebecois, canadiens, les pvt et autres. J'ai deja soumis un permis travail-vacance, mais il semble que cela se joue a la chance, et apres un mois d attente toujours rien. Si nous pouvions en discuter et trouver une solution a cette impasse, je vous en serais tous infiniment reconnaissant. N'hesitez pas a me poser des questions si ma situation n'est pas clair. Valentin
  7. Bonjour à tous! Je compte m'installer à Montréal début juillet (quand mon bail actuel sera terminé). C'est pourquoi je désirerais savoir comment trouver facilement un logement sur place. De même, j'aimerais savoir s'il existe des personnes (par réseau, des personnes sur ce forum et ailleurs) ou organismes qui pourraient m'aider à trouver un emploi (temporaire, et ensuite dans ma branche, l'informatique). J'ai plusieurs CV au format canadien, correspondant à plusieurs types d'emploi; je n'aurai qu'à les traduire en français. Je suis déjà résident permanent et j'habite actuellement près de Toronto (je suis d'abord venu au Canada anglophone afin d'être immergé dans un environnement anglophone pendant plusieurs mois). D'avance, je vous remercie vivement pour votre aide.
  8. Guest

    Quartiers Montréal

    Bonjour à tous, pour une installation dans un endroit calme et verdoyant, quel est le meilleur quartier ou arrondissement ? Je suis intéressé par Outremont et Westmount mais apparemment ce sont les quartiers les plus aisés de Montréal (comme par hasard ^^). Je sais que pour apprécier un endroit il y a un tout mais j'apprécie les lieux calmes mais animés tout de même avec un bon réseau de transports en communs, quelques commerces et restaurants sympathiques. Que me conseillez-vous ? Merci d'avance
  9. Bonjour tout le monde; Je viens d'être admis dans les universités suivantes et j'ai besoin de votre avis : MBA Marketing-ULaval Msc. Marketing-HEC Montréal Msc. Marketing- UQAM Mon choix devrait être basé sur les 3 éléments suivants: 1. Un meilleur réseautage pour les étudiants (networking & mentorship). 2. Plus de notoriété à l'Ontario, vu que je vais m'installer là-bas après les études (non je peux pas ètudier à l'Ontario car c'est super cher). 3. l'École qui a la meilleure réputation chez les employeurs. Je sais que ça pourrait être très subjectif mais j'apprécierais toute réponse qui m'aidera à prendre une décision. Merci infiniment
  10. Bonjour à tous, quelles sont les principales différences entre Montréal, Calgary et Winnipeg ? Mis à part la langue. J'ai pour projet d'aller vivre au Canada après mes études mais j'hésite encore à aller au Québec car j'ai de la famille sur place à Montréal et cette ville est magnifique ou Calgary ou Winnipeg. J'apprécie également Vancouver mais je sais que le coût de la vie y est exhorbitant. Voilà, merci d'avance à ceux qui répondront.
  11. La cofondatrice d'immigrer.com, Laurence Nadeau, va donner ce jeudi midi une conférence gratuite au Palais des Congrès de Montréal. Le marché du travail pour les nouveaux arrivants: les erreurs à éviter. https://www.immigrer.com/conference-marche-du-travail-les-erreurs-a-eviter/ Métro: Place d'Armes
  12. Bonjour à tous, Tout d'abord... Je sais, je n'ai pas de prévoyance. Ne me reprochez pas svp. Mais je suis étudiant américain et j'ai accepté mon offre d'admission à l'UdeM (année prépa) car la date limite de l'accepter était le 17 février et mes autres offres ne seront reçues que dans quelques mois. Donc je l'ai accepté immédiatement pour tenir ma place. Toutefois, je pensais qu'il y aurait des bourses (du Canada et de mon pays de nationalité) et des prêts disponibles pour moi, mais non, en fait les bourses de FAFSA aux États-Unis ne sont pas disponible pour ceux qui étudient à temps plein dans un autre pays. Et ni le Canada ni l'UdeM n'offrent de bourses pour étudiants étrangers. Oui, je devais faire des recherches sur le coût avant de faire une décision, et je regrette de n'en avoir pas fait. Alors... Ma famille a décidé que, si je serai accepté à une université en France, il vaudrait mieux d'aller là qu'au Québec, parce que nous ne pouvons pas aborder un tel prix pour mes études chaque année, surtout sans aide financière. Enfin les questions que je demande (disons tl;dr): Est-il possible d'annuler mon admission à l'UdeM si je manque des fonds suffisants (et si je serai accepté à une autre institution hors Québec) ? Quelles en sont les conséquences ? Y en a-t-il ? Merci beaucoup !
  13. Bonjour à tous, Ma femme et moi-même avons le projet de nous installer à Montréal. C'est un souhait que nous avons depuis longtemps et nous avons décidé de nous lancer après avoir était plusieurs fois là-bas en vacances ces deux dernières années. Seulement notre cas est un peu particulier, nous sommes tout les deux tatoueurs et travaillons à notre compte ( auto-entrepreneur) depuis des années. Nous avons des propositions d'embauche à Montréal dans des bonnes boutiques, seulement nous sommes très réticent à l'idée de travailler de nouveau pour quelqu'un et d'aussi perdre une très grosses partie de nos revenues au passage. L'idée serait donc de travailler à notre compte là-bas également, d'ailleurs quel est le terme pour cela au Quebec, Travailleur autonome ? Seulement, nous ne savons pas si cela est possible et si oui comment. pouvez-vous me guider un peu ? Merci d'avance à tous
  14. Bonjour à tous, Ma femme et moi-même avons le projet de nous installer à Montréal. C'est un souhait que nous avons depuis longtemps et nous avons décidé de nous lancer après avoir était plusieurs fois là-bas en vacances ces deux dernières années. Seulement notre cas est un peu particulier, nous sommes tout les deux tatoueurs et travaillons à notre compte ( auto-entrepreneur) depuis des années. Nous avons des propositions d'embauche à Montréal dans des bonnes boutiques, seulement nous sommes très réticent à l'idée de travailler de nouveau pour quelqu'un et d'aussi perdre une très grosses partie de nos revenues au passage. L'idée serait donc de travailler à notre compte là-bas également, d'ailleurs quel est le terme pour cela au Quebec, Travailleur autonome ? Seulement, nous ne savons pas si cela est possible et si oui comment. pouvez-vous me guider un peu ? Merci d'avance à tous
  15. L'article est en anglais mais les liens démontrent bien les endroits à visiter. 36 Hours in Montreal By SETH SHERWOOD NOV. 19, 2015 Whether you want to embrace the season on rinks, trails or runs, or dodge the cold and head to the spa, this vibrant city has it all. Photo View from Parc du Mont-Royal of downtown. CreditRobert Wright for The New York Times Winter is right around the corner, and when the going gets cold — like zero-degrees-Fahrenheit cold — Montrealers get resourceful. Some dodge Canadian winter amid the heated vapors of the city’s Nordic spas or the warming drinks of cozy bars. Others embrace it by skiing and skating in public parks, cheering the hometown Canadiens hockey team and ingesting hearty meals in the new wave of forestlike and lodge-inspired restaurants. And still others flamboyantly celebrate the frozen season, reveling at Igloofest (an outdoor electronic-music extravaganza), Montréal en Lumière (a food and entertainment festival) and sugar shacks (forest canteens that sprout during maple-syrup season) amid near-Arctic conditions. Whether you are more interested in creative cocooning or winter worship, Quebec’s biggest city offers manifold amusements for the province’s defining season. Outerwear recommended. Photo View from Parc du Mont-Royal of downtown. CreditRobert Wright for The New York Times Friday 1.READY, SET, SNOW, 5 P.M. Skate, ski or sled into winter at Parc du Mont-Royal. (The mountain it partly occupies is said to have provided Montreal’s name.) The sprawling hilltop park is the center of activities involving snow and ice. From December to March, Le Pavillon du Lac aux Castors rents skates (9Canadian dollars, or $7 at 1.30 Canadian to the U.S. dollar, for two hours),cross-country skis (12 dollars and up for one hour) and inner tubes (5 to 9dollars, depending on age, for the day) for the nearby outdoor rinks, trails and runs, some affording lovely city views. 2.ENCHANTED FOREST, 8 P.M. Reheat in the stylish confines of the new SouBois restaurant and nightclub. The underground space suggests a magical woodlands where avant-garde sculptural trees hover over a dining room of plank floors, shingled walls, raw-wood tables and Scandinavian-style chairs. The chef,Guillaume Daly, conjures magic too, metamorphosing rustic Canadian ingredients into innovative treats. The poutine is a gorgeously gloppy stack of greasy thick fries — piled like logs in a fire, and drenched with velvety warm Cheddar sauce, pungent mushrooms and an unctuous block of foie gras — while veal steak gets a funky crunch from spiced popcorn. For dessert, revisit campfire memories courtesy of deconstructed s’mores, replete with cubed marshmallows, jagged chocolate fragments and crumbled cookies. A three-course dinner for two costs about 110 dollars. Make reservations. 3.CANADIAN LIBATIONS, 10 P.M. The staggering whisky menu at the Burgundy Lion, a lively British-style pub with dark wood surfaces and frosted glass, offers further means to warm up. The more exotic specimens hail from Taiwan, Sweden, France and Switzerland, while Canadian representatives include Wiser’s Red Letter (12 dollars), a mellow elixir with a hint of toasted nut. Down the street, candlelit La Drinkerie Ste. Cunégonde offers several Canadian beers as chasers, including Les Trois Lettres IPA (5.50 dollars), a fragrant, floral brew with hints of clove and nutmeg. suite et source : http://www.nytimes.com/interactive/2015/11/19/travel/what-to-do-in-36-hours-in-montreal.html?_r=1
  16. Bonjour a tous sa vas bien, je suis un ex montrealais avec un pvt en 2008 et futur resident permanent pout mi mai ou je viendrai seul et pour l instant sans lieu ou rester. surement a MTL Montréal, meme si je suis plutôt intéresser par rencontrer les gens qui viennent de tout les horizons et les locaux et pas rester entre nous j aimerais me faire un réseau de futurs expat francophone dans un premier temps, car nous aurions plus les meme besoins et demandes en tant que Français au Quebec, tout cela afin d être avant meme de partir et pour que a mon arrivée, être moins seul, plus fort, complémentaire nous serions en échangeant des infos sur le quoi et comment, ou, ... a faire pour une bonne et rapide immigration et integration et peut être de futurs bon moments a vivre ensemble. le réseau surtout pro c est traditionnelle au Québec les 5 a 7 en font partie. pratiquer son anglais ou pratiquer une activité ou autres ou partager les bons plans ou annonces et les frais diverses et le fun sembles plus judicieux. les différentes cultures rencontrer, latino, asiatiques, etc sont très souder et unis, plus que les Français et grace a cela il réussissent. moi meme ayant des ancêtres indochinois et le passeport espagnol en plus d être ne a bordeaux, en plus d avoir vécu dans casi tous les dom et tom et autres whv pacific sud,.. je sent quand meme que si j en suis la et n ai pas toujours bien réussi mes tentatives ailleurs, c est aussi car j ai trop tenter en solo, de penser tous réussir seul et que les rencontres cool ou utiles , se feraient vite et facilement, mais non malgré que les autres cultures, se regrouper et s entre aider, je voyais pas trop les Français, pas bcp ni souvent s entre aider cela me ferais plaisir aussi de pouvoir vous aider, si besoin et si je le peux, vu que j ai quand meme quelques infos, peut etre que vous aurez peut être la possibilité de le faire aussi ensemble on pourra si non toujours s aider a avoir du fun, se retrouver autour d une passion en commun, un pick nick bbq , un 5 a 7 ou meme un sport, et qui sais un meme job. y a tant a y faire ici pour les nouveaux. j aime le sport de nature, de glisse,.., les voyages et les gens et tout un tas d autres choses. je cherche une coloc ,un job, des bons plans, infos,..et tous cela demande de rencontrer, connaître du monde . il y a tellement a faire, a éplucher, a chercher, on peut pas ne rien ratter ou tout bien réussir, sauf a plusieurs en partageant. bref tous ce que j ai, je suis près a le partager EN BREF si vous êtes dans mon cas, futur visa de travail au Québec et surtout Montréal, et de bordeaux encore plus car on est déjà voisins, desirer vous faire un réseau d entre aide et de fun futur, communiquons ici ensemble bonne chance et courage a tanto , cheers
  17. Salut tout le monde Je suis marié d'une Francaise (mais je ne suis pas Francais). J'ai déposé mon dossier auprès du Consulat Général de France à Montréal pour demander la citoyenneté Francaise par mariage. J'ai recu par la poste un récipéssé m'informant que mon dossier a été envoyé au servive d'état Civil de France pour évaluation. Mes questions s'adressent aux gens qui connaissent bien cette procédure ou ceux qui ont déjà passé par ca: (1) C'est quoi les délais pour avoir une décision finale quant à l'obtention de la citoyenneté Francaise? (2) Une fois le dossier déposé, est-ce que je serai convoqué à une entrevue (ou quelques chose de ce genre)? Merci beaucoup pour vos réponses/feedbacks !
  18. Bonsoir, S'il vous plait comment faites vous le suivi de votre dossier en ligne après l'envoi à CIC? Je me suis un peu perdue sur leur site. Merci pour vos réponses.
  19. Bonjour, je voudrai vous demander au bout de combien de temps aviez-vous reçu l'accusé de réception SVP? l'adresse à laquelle notre dossier est envoyé est : CTD MississaugaC.P. 3000, Succursale AMississauga (Ontario)L5A 4N6 et que faire après pour le suivie de sa demande de parrainage ? Je vous remercie.
  20. Sebastien Toutant est un jeune planchiste canadien de 24 ans, pour lui, se déplacer à Montréal en planche à neige n'est pas un problème comme vous pouvez le voir sur ces images, il a trouvé un moyen sûr gratuit et efficace de parcourir la grande métropole.
  21. Bientôt 6 mois au Québec , un petit bilan s'impose!! Le 06 Avril 2016 à 17h , j'arrivais à Montréal en provenance de Paris avec 3 valises bien remplies Les premiers jours , repos pour moi , je récupère du voyage et des derniers jours épuisants en France . Deux jours après , je fais toutes les démarches administratives à faire : NAS , Banque , Forfait téléphone. Les premiers mois , j'étais hébergée par mon oncle qui habite dans l'Ouest de Montréal à Lasalle. Je découvre les grands espaces verts et les parcs montréalais . Je prends aussi le temps de visiter un peu la région et que vous dire , J ADORE le QUEBEC. Très vite , je me lance dans la recherche d'emplois. Je travaillais dans la banque en France . 20 jours après mon arrivée , je trouve un emploi temporaire dans la vente pour 5 semaines. C est ainsi que je découvre le monde professionnel québécois , tout s'est très bien passé. Et d'ailleurs Merci à ce site , j'ai trouvé l'offre ici A la fin de ce contrat (fin Mai) , je me remet dans les recherches d'emploi . Au bout d'un mois ( Juillet) je trouve un boulot dans une agence marketing pour un poste de gestionnaire de compte mais au bout de deux semaines je me rends compte que le poste en question ne correspondait pas du tout à ce qu'il m'avait vendu . Je démissionne très rapidement au bout de 3 semaines . En Août , je trouve un autre emploi dans la banque et le poste me plaît bien et ça se passe très bien . Je viens de trouver également un logement vers Verdun (Montréal) à 15 minutes du boulot et c'est le top Coté social , je me suis fait un petit réseau d'amis mais essentiellement des immigrants aussi comme moi . Le bilan est très positif , je ne regrette pas un instant d'avoir quitter la France . Certes , ce n'est pas le top tous les jours : l'immigration est fait de hauts et de bas , il faut se donner le temps de s'adapter et se refaire ses propres repère ( vie sociale , professionnelle...) . Je suis passée par plusieurs phases en 6 mois : de l'excitation des premiers jours ensuite la phase de comparaison ( je pense qu'on passe tous par là ) , puis vient la phase de désillusions ( et oui ici, c est différent et il faut pouvoir s'adapter et suivre la cadence ) , après la phase de questionnement et de doutes puis enfin on finit par trouver sa petite place et on fait son petit nid petit à petit. J'attends donc de découvrir l'hiver canadien qui sera le premier pour ma part Je remercie aussi les admin et à toutes les personnes qui contribuent sur ce forum , il m'a beaucoup aidé pendant mes démarches en France et même en étant ici je continue à le consulter. Voilà voilà
  22. Bonjour tout le monde ! J'écris aujourd'hui car je suis vraiment dans une mauvaise situation au vu de mes papiers pour mon retour au Canada. Pour expliquer simplement: j'ai étudié 3 ans dans une universtié à Montréal . En aout dernier mon CAQ et permis d'étude ont expiré. Depuis septembre je suis en echange en Suède, et comme je n'avais pas besoin de CAQ/permis d'étude, j'ai completement oublié de les renouveller. En janvier, je dois revenir a Montréal pour finir mon dernier semestre et obtenir mon diplome en été 2017 ! J'ai seulement 6 jours pour appliquer pour une "restauration" de mon permis d'étude (car la periode de restauration est de 90 jours maximum), mais je n'ai pas de CAQ valide. Mes questions sont donc les suivantes: Savez vous si je peux soumettre une demande de permis d'étude avec un CAQ expiré/une simple preuve de mon application à un nouveau CAQ ? Puis je appliquer pour une restauration après 90 jours, et avoir mon study permit accepté ? C'est sans compté que je souhaite réellement m'installé à Montréal après mes étude... Je souhaite mon retour plus que tout, et me trouve un peu dans une impasse. Je serrai très reconnaissante si vous aviez quelques conseils !
  23. Bonjour, Je suis opticien Français établi depuis 10 ans au Quebec. J'offre un poste d'opticien à Brossard, Quartier DIX30. Salaire à discuter selon expérience, faire parvenir vos CV a xxxxxxxxx Merci
  24. vanessaad22

    Aidez moi!

    Bonjour, Je suis un anglais et etuidant de l'Ontario (Toronto), mon français est pas mieux et j'espère que vous me comprenez! Je veux étudier à l'Université HEC de Montréal a été l'année suivante. Si vous allez HEC et vous êtes anglais, donc s'il vous plaît envoyez-moi un message avec votre expérience ou si vous êtes un francophone et vous avez des conseils pour moi, s.v.p m'a dit!
  25. Ici, sur ce forum, on pourrait croire que le Québec c'est juste du bonheur. Il y a beaucoup de vrai sur ce forum. Cependant je tiens à signaler mon mal de vivre avec ce pays que j'habite depuis plus de 10 ans. Mal de vivre à cause de la police SPVM. A Montréal, la police SPVM a pour mission unique de se protéger et de foncer dans le tas en ramenant des contraventions à la ville. Résultat, on limite nos sorties à l'extérieur de chez nous pour ne pas être pris pour cible. Les policiers sont à la recherche de contravention en permanence et contrairement aux policiers des autres pays qui se cachent, ici on les voient bien avant parce qu'ici ils n'ont pas besoin de vous voir faire un délit, ici tous le monde est coupable avant d'être innocent. Donc ils distribuent les contraventions pour des motifs non méritées. Les gens se font arrêter et remettre des contraventions pour des actes non commis. Ces mêmes gens iront contester en cours municipale et découvrir les preuves mensonger du policier Malheureusement ces preuves sont pour un juge comme écrite par Dieux et donc tous ces pauvres gens seront déclarer coupable et devront payer cher. Au Québec les policiers SPVM on le droit et sont encouragés à consommer des drogues comme le speed, la cocaïne et etc... pour améliorer leurs quotas de contraventions. Aucun recours n'est possible pour vous parce que le système policier est fait comme cela. Parfait, c'est seulement payer pour des mensonges. Ces mêmes policiers drogués sont armés et Il arrive que des gens sans histoire ou presque se fassent mettre une balle entre les deux yeux. Les enquêtes policières disent alors que la balle a rebondit. Drôle! De nombreux articles de journaux Québecois témoignent de ces problèmes. Aux Québec les policiers sont très puissants et ils ont l'avantage de la fraternité des policiers et de la déontologie qui les soutiennent. La déontologie est juste une façade pour faire bien. Enfin au Québec les règlements municipaux sont des lois défendues par les juges de cours municipale. Les policiers et les juges sont là pour prendre votre argent et le donner aux villes.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines