Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'famille'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 64 results

  1. Bonjour à tous et à toutes ! Comme il est de coutume sur ce forum, nous nous présentons ! Je franchis ce pas, qui est deja une mini pierre posée pour mener à bien notre projet... Nous sommes une famille de 4 personnes , moi, 33 ans, mon mari 39 et nos enfants 7 et 4 ans. Nous habitons l'est de la france (1h de la suisse, sur les plateaux, avec un climat de montagne, froid et neige l'hiver quoi, donc point de vue climat, on ne sera pas si dépaysé que ça je pense, le jour ou on immigera au Québec mon mari a deja son permis de pelle a neige lol) Nous avons le projet d'immigrer dans 3 ans env, le temps de : - bien ficeler ce projet sous tous les angles (même si je ne pourrai pas prévoir tous les imprévus !) - économiser un max - demander la Résidence permanente Point de vue emploi, je actuellement fonctionnaire de categorie B+, avec une grosse experience dans l'administration. J'ai pu voir que les agents/adjoint/secrétaires etaient tres en demande.... Mon mari est dans l'industrie micro mécanique, et son job équivalent a l'air d'etre 'machiniste', on a pu voir un paquet de d'offre d'emploi sur ce job. Bref. Nous avons le souhait de changer d'air depuis tres lonGtemps, mon mari ayant deja été au canada avant que l'on se connaisse, et avait deja entamé les démarches pour immigrer la bas.... Ensemble, nous avons voyagé pas mal aux etat unis et il est vrai que je me sens plus proche de la mentalité nord américaine que de la mentalité francaise, c'est étrange mais parfois je ne me sens pas chez moi dans mon propre pays.... Nous avons donc décidé, ensemble, de partir tenter notre chance la bas, voir d'autres choses, avoir une autre expérience, visiter d'autres lieux et apprendre des québécois, en toute modestie j'entends. Nous avons une grosse capacité d'adaptation en regle générale (j'ai vécu en suisse plus jeune...) et un changement de culture ne nous effraie pas du tout. Je suis du genre prévoyante et calculatrice, j'aime donc avoir établi mon projet en l'ayant inspecté sous toutes ses coutures, en ayant un pécule d'économies non négligeables pour maximiser nos chances de réussite sur place. Et avec 2 enfants, nous ne pouvons pas partir les cheveux aux vents comme à 20 ans... lol Nous avons acheté notre bible "s'installer et vivre au québec 2014", et je parcours bcp internet à la recherche d'infos; votre forum est une mine d'or, tant pour le concret que pour le vécu des forumeurs (même si je suis pas tres fan des 'jugements' un peu incisifs et injustes de certains vis à vis de ceux qui sont un peu en difficulté... ) J'espère trouver dans votre communauté de la chaleur car nous avons, pr bcp , le même projet : réussir notre immigration dans la belle province. Et en toute simplicité, etre heureux, vivre de bons moments et apprendre des québecois ! J'ai vraiment envie que mes enfants vivent cette immigration du mieux possible. J'ai une foule de questions à poser, je les poserai au fil de l'eau dans les catégories de sujets s'y rapportant! Je suis preneuse de tout conseil avisé de la part de vous forumeurs ! A la revoyure comme on dit chez nous et au plaisir de faire votre connaissance virtuelle ! Sophie
  2. Bonjour à tous Je suis "immigrer.com" depuis quelque temps déjà et n'avais jamais pris la peine d'écrire sur mon expérience en pensant que ce n'était pas pour moi. Aujourd'hui, j'ai décidé de me lancer... Mon mari et moi sommes belges et avons décidé d'immigrer au Québec. Le processus fut long et difficile. Peut-être trop lent d'ailleurs, mais cela c'est autre chose. Nous avons vécu au Québec pendant presque un an. Nous sommes de retour dans notre pays d'origine depuis quelques mois. Je parlerai essentiellement de deux choses ici: la vie et l'aventure là-bas et notre retour ensuite. Il y aurait bien d'autres choses à développer mais je pense que si je veux être lue, je dois me limiter ! La vie là-bas: nous avons quitté la Belgique dans des conditions un peu différentes mon mari et moi. Lui avait donné sa démission, moi j'avais demandé un crédit-temps d'un an. Nous n'étions pas complètement dans l'inconnu car nous avions fait déjà plusieurs séjours avant le grand jour et nous avions des amis qui y habitaient. Nous n'avons pas trouvé de travail stable dans nos domaines respectifs. Après avoir suivi plusieurs ateliers au Québec, j'ai constaté plusieurs choses: les régions sont à prendre en considération avant de choisir où s'installer. Habiter à Montréal, à Québec ou à Sherbrooke ne veut pas dire que l'expérience sera la même, ce qui n'est pas du tout expliqué quand on est en Europe. Certaines régions sont plus ouvertes que d'autres en fonction des secteurs d'activités. Et s'il y a de la demande dans un métier, cela ne veut pas dire pour cela que vous trouverez un emploi car malgré tout ce qu'on dit, il y a du protectionnisme. Je vais peut-être fâcher certains mais il faut le savoir. Les Québécois passent souvent avant les étrangers... Bref, pendant tous ces mois, nous avons dû chercher du boulot sans succès et aussi gérer l'hiver. Encore une fois, l'hiver peut être perçu différemment si on habite en ville ou à la campagne... Il ne sert à rien de faire des généralités !! Je dirais que l'essentiel est de rester humble, de pouvoir s'adapter et de prendre les choses comme elles viennent. La décision du retour a été très très difficile à prendre car malgré le fait que nous étions sans travail, mon mari et moi nous plaisions énormément mais comme pour tout, il y avait des points positifs et des points négatifs. Dès le début de notre installation, je sentais que cette aventure d'immigration n'allait pas être simple. Prendre la décision de revenir si vite, alors que je savais que le processus d'immigration pouvait être très long (est-ce qu'il s'arrête d'ailleurs ?) était lié à plein de choses: mon crédit-temps qui allait se terminer, une maison en vente en Belgique et qui ne se vendait pas, la famille qui nous manquait etc. Il s'en est fallu de peu pour que mon mari reste là-bas et que je revienne seule. Mais nous avons communiqué énormément (beaucoup pleuré aussi) et finalement, nous sommes revenus à deux, plus proches que jamais. Le retour: nous sommes en Belgique depuis quelques mois et avons dû nous réadapter dans notre propre pays. Pourtant, nous étions partis depuis un peu moins d'un an... Notre retour a été très très chahuté. Allions-nous revivre au même endroit ? Reprendre nos anciennes habitudes ? Finalement, j'ai été licenciée et mon mari a retrouvé du travail très rapidement. Je suis toujours en recherche d'emploi mais au moins, je n'ai pas donné ma démission... Notre entourage a pris les choses bizarrement. Certains nient complètement le fait que nous soyons partis, n'en parlent jamais, d'autres en parlent avec gêne (sans doute pour ne pas nous blesser car ils considèrent que c'est un échec). Nous n'avons pas encore réussi à nous restabiliser complètement dans notre vie de tous les jours et le Québec revient sans cesse dans nos conversations. Parfois avec du regret dans la voix, parfois avec de la fierté d'avoir été au bout de notre rêve. Nous sommes revenus dans l'idée que nous avons vécu une aventure extraordinaire qui suscite parfois de la fierté autour de nous car nous avons osé. Nous n'avons pas du tout le sentiment d'un échec car les décisions (difficiles à prendre) sont assumées... C'est notre choix pour l'instant. Point. La question qui va se poser est va-t-on y retourner un jour ?
  3. Ce territoire mène ses actions en faveur du mieux-être des familles, des jeunes et de la communauté dans son ensemble. C’est pourquoi il y fait bon vivre. Et bien évidemment, plus on s’éloigne du centre-ville de Montréal, et plus les loyers deviennent abordables. J’habite l’Ile Perrot. Par l’A20, il me faut 35 minutes pour me rendre au centre-ville en voiture, en dehors des heures de pointe bien entendu! L’Ile Perrot se situe au bord du Lac St-Louis à l’ouest de l'île de Montréal. Cette petite Ile comprend plusieurs villes mitoyennes: Notre-Dame de l’Ile Perrot, Pincourt, Terrasse-Vaudreuil. Le cadre de vie est fort agréable et on se trouve proche de tous les services de proximité. C’est pourquoi je trouve cet endroit assez stratégique du point de vue géographique. Le centre-ville reste accessible par voiture, bus ou train. On a donc les avantages d’une grande ville, mais pas les inconvénients. On trouve tout pour magasiner à Vaudreuil-Dorion, qui se situe a moins de 10 minutes de voiture. L’été, on est proche des plages (St Zotique par exemple). Et puis surtout, ici c’est calme! On respire! Idéal pour la vie en famille. C’est très résidentiel. Il y a des parcs de jeux pour les enfants toutes les 5 minutes à pied! On ne manque pas non plus d’écoles. La ville organisent de nombreuses activités gratuites en plein air ou au centre communautaire pour les familles, été comme hiver. L’Ile comprend de nombreuses fermes, dont les fermes Quinn ou Labonté, qui offrent de nombreuses activités à faire en famille, pour le bonheur des petits comme des grands : promenades en calèche, auto-cueillette, animaux de la ferme, espaces de jeux pour les enfants, boutique, etc. Et puis on est proche de nombreux parcs naturels régionaux : Parc d’Oka, la Pointe du Moulin, etc. On peut même skier au Mont Rigaud. Attention, j’ai employé le mot « Mont », un français dirait que c’est une petite colline, mais c’est parfait pour les débutants. On a aussi un zoo! L’écomuseum, situé à Sainte Anne de Bellevue, lequel comprend plus de 115 espèces d’animaux indigènes de la Vallée du St-Laurent au Québec. J’y suis allée plus d’une fois avec mes enfants, été comme hiver. Et puis, il y a une tout nouvelle autoroute : L’A30, ce qui ouvre de nouvelles perspectives. Mais elle comprend un péage. Si vous souhaitez emménager par ici, je vous conseille de chercher au mois de juin, car ici tout le monde déménage au 1er juillet. Alors si vous voulez avoir du choix, Juin est la bonne période. Il y a peu de locations de maisons sur l’Ile Perrot. Les gens achètent plus qu’ils ne louent. Pour une maison avec 3 chambres, il faut compter 1100 à 1200$. Si vous souhaitez rester sur l’Ile de Montréal afin d’éviter d’avoir à prendre un pont, une bonne option serait Sainte-Anne-de-Bellevue. Le petit centre-ville au bord de l’eau est très mignon. L’été, les terrasses sont pleines à craquer. Les gens peuvent arrimer leur bateau au quai et manger au restaurant en attendant l’ouverture de l’écluse. On se croirait presque à St-Tropez! Ce qui m’amène à parler bateau. Car par ici, il y a de nombreux ports (= marina). En France, j’ai obtenu mon permis bateau en 2007. Mais ici, si je souhaite en conduire un, y compris un voilier, il me faut repasser un test avec des réponses à choix multiples sur Internet. Puis à payer en ligne! Bien moins compliqué qu’en France. Aucun cours pratique n’est nécessaire. Je fais de la voile tous les étés avec des amis. Mais cet été, le niveau était très bas, et la quille restait souvent plantée au fond de la vase… autant dire qu’on n’est pas souvent sorti en voilier! Il faut dire que dans le coin, la profondeur maximum est de 2,5 mètres, d’où l’importance de suivre le chenal et de consulter la carte; sinon on finit échouer et on appelle les sauveteurs maritimes de la garde côtière pour nous remorquer (soit dit en passant, c’est gratuit! c’est l’expérience qui parle…). On trouve beaucoup de gros bateaux à moteur qui vont à toute allure et ne respectent pas la priorité aux voiliers… Grrrrr…. Bref! Tout ça pour dire, que si vous aimez être sur l’eau, ici c’est possible. Par contre, on ne profite de son bateau que 4 mois dans l’année et on ne peut pas se baigner n’importe où. Pour info, le passage aux écluses est payant. Voilà, si vous avez des questions, n’hésitez pas, c’est fait pour ça!
  4. Bonsoir a tous, Je souhaite savoir s'il est possible de commencer une procédure de parrainage d'un époux par sa femme, qui est fraîchement installé au Québec sans un bail de location à son nom, car elle résidera durant plusieurs mois chez un membre de sa famille (son oncle) le temps de trouver un emploi, sachant qu'elle aura son nom sur la boite aux lettres. Merci par avance.
  5. Au programme aujourd’hui, cinq experts de Montréal des activités en famille, vous livrent leurs conseils pratiques pour mettre en joie petits et grands! Pour l’éveil des tout-petits, Nadia Paquet du Centre des Sciences de Montréal, suggère Clic! La zone des petits curieux, un espace de découvertes dédié aux jeunes de 4 à 7 ans, qui a ouvert ses portes en novembre dernier. Dans une ambiance ludique, entourés de formes et de couleurs, les enfants jouent tout en s’initiant à la science. Ils peuvent participer à la construction d’une maison, concevoir des montagnes russes, créer des formes et des motifs, mélanger les couleurs. Chaque jeu devient un prétexte à l’apprentissage, nous explique-t-elle. Cet espace les aide aussi à développer leur logique, leur créativité, leur dextérité et leur sociabilité. À noter que l’accès est gratuit pour les enfants de 3 ans et moins, des casiers sont disponibles pour entreposer sacs, vêtements et autres accessoires (au coût de 1$) et les poussettes sont admises dans les salles d’exposition. Le Biodôme, l’Insectarium, le Jardin botanique et le Planétarium Rio Tinto Alcanoffrent de nombreux services pour faciliter la visite des familles. On y trouve des tables à langer, des aires de repas intérieures et extérieures, des prêts de fauteuils roulants et des billets pour l’ensemble des stationnements desservant les institutions scientifiques, nous assure François Ouellet d’Espace pour la Vie. Lorsqu’il s’agit de parcourir le Vieux-Montréal, il faut s’assurer d’avoir de bonnes chaussures de marche, nous confie Mario Lafrance de la Société de Développement Commercial du Vieux-Montréal. En effet, le quartier est dense avec une multitude d’anecdotes et de faits surprenants à découvrir. Amenez aussi, des bouteilles d’eau, des collations et de la crème solaire, renchérit Elizabeth Treamblay deGuidatour. Il ne faut pas oublier que les visites guidées ont lieu par beau et mauvais temps et qu’il n’y a pas d’arrêt. De plus, lorsque la visite se fait avec des enfants, réservez à l’avance un guide qui pourra adapter son contenu à l’ensemble des membres de la famille. Enfin, une dernière activité que les enfants adoreront: l’atelier archéo-aventure de la Maison-des-Marins. Bien vêtus, vos petits bouts pourront farfouiller dans le sable des heures durant et mener leurs enquêtes!, sourit Catherine Roberge du Musée Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal. Crédits photos: Dan Prokopowicz, Marc-Antoine Zouéki Source : http://www.tourisme-montreal.org/blog/fr/famille/sortir-en-famille-montreal/
  6. Nous sommes un couple avec deux enfant, je suis Arnaud 33 ans, je travaille dans la restauration depuis 15 ans (surtout à des postes a responsabilite, nous sommes actuellement en train de vendre notre restaurant à Bayonne) et Gina 26 ans, ma conjointe à une bonne expérience des commerces d'alimentation et de la restauration. Nous avons Clara 7 ans (fille de Gina d'une précédente union) et Arthur 8 mois. Nous avons envie de tenter une aventure à l'étranger en famille tout en permettant à Clara de voir son père au moins tous les trois mois. Nous étudions donc actuellement la faisabilité du truc et surtout la faisabilité financière ! Nous avons estimé que pour vivre décemment à Montréal (puisque nous voulons aller à Montréal) et payer des billets pour Clara tous les 3 mois, il faut que nous gagnons à deux au minimum 3500$/mois (cette somme est elle raisonnable ?) Je vais chercher un job dans la restauration, si possible un poste à responsabilité mais surtout un poste rémunérateur (bar, resto, boite, peut importe). Comme Arthur sera encore trop jeune pour aller à l'école (et de toute façon l'école commence à 6 ans au Québec d'après ce que nous avons compris) Gina compte ouvrir une garderie en milieux familial afin de gagner sa vie et garder un statut d'indépendante. Alors voilà, grosso modo je voudrais savoir si la somme de 3500$/mois est atteignable avec ces deux jobs. Nous ne comptons pas y faire fortune mais tenter une aventure ensemble sans taper dans nos économies. Je suis curieux de toutes les infos disponibles, merci de faire suivre ce message à toute personne susceptible de nous répondre (plus nous aurons d'info mieux ce sera). Merci beaucoup d'avance pour le temps que vous pourrez nous consacrer. À très bientôt...à Montréal...
  7. Montréal parmi les 10 destinations familles D'après le guide "Family Vacation Critic", Montréal figure deuxième du palmarès des 10 destinations à visiter en famille. Montréal est également la seule destination canadienne de cette liste. L'auteure explique que Montréal est une destination attrayante et abordable avec une grande variété d'activités dont « Espace pour la vie » qui regroupe le Jardin botanique de Montréal, l'Insectarium, Planétarium et le Biodôme. Pour ceux qui sont à la recherche de plus d'action, le guide propose aux familles de visiter le parc d'attractions de La Ronde, le deuxième plus grand parc au Canada. À cela s'ajoute les événements Montréal en Lumière et le Grand Prix du Canada. Classement des 10 meilleures villes 1. Amelia Island 2. Montreal 3. Bahamas 4. Park City 5. Galveston Island 6. San Diego 7. Nantucket 8. Alaska (by Cruise Ship) 9. Turks and Caicos 10. Jersey Shore source : http://www.familyvacationcritic.com/10-best-vacation-bets-for-2013/art/
  8. Bonjour à tous, Un simple partage de notre expérience de couple immigré à Montréal en 2009. La décision d'immigrer était vraiment commune après des vacances coup de coeur en 2007, nous avions entamé le processus pour la résidence permanente. Lui: informaticien, elle : enseignante en musique. Tous les 2 : pas d'emploi d'avenir en France. Au mieux l'enchainement de CDD, au pire les petits boulots cumulés au chômage...sans perspective d'évolution. Évidemment nous pensons tous 2 à la famille, l'éloignement etc...alors on se dit (et on leur dit) : cela ne nous engage à rien, on y va, on vit notre expérience et on verra bien! Juin 2009 : Arrivée à Montréal Octobre 2009 : travail fixe pour tous les 2 Mai 2011 : Achat d'un appartement sur l'ile de Montréal (20 min du centre en métro!) Septembre 2011 : elle décide de retourner aux études pour obtenir le fameux permis d'enseigner Décembre 2011 : ils décident de se MARIER !! et l'annoncent à la famille lors d'un retour en vacances de Noël en Europe... Juin 2012 : mariage à Montréal Novembre 2012 : lui obtient la permanence (CDI) L'ANNONCE DU MARIAGE : On tenait à le faire en personne à notre famille et amis proches (parents, frères, oncles et tantes). À la veille de Noël et à l'occasion de retrouvailles depuis 2 ans pour certains, ça a été très émouvant! La plupart ont pris un air surpris quand on leur a dit qu'on voulait faire ça à Montréal....6 mois plus tard! Mais finalement, cela ne les a pas étonné tant que ça étant donné qu'on leur avait mentionné être heureux ici et se sentir chez nous. On savait qu'en se mariant à Montréal ce ne serait pas facile pour tout le monde de venir, mais comment aurait-on pu faire autrement ?? 1- On ne peut pas se marier en France (même si ça aurait fait plaisir à beaucoup de gens !) si on n'y réside pas 2- Qui aurait du s'occuper de l'organisation ? nous à distance ? trop compliqué et trop couteux !! la famille ? hors de question de déléguer ce genre de chose!! 3- On a-tu le droit de décider où on veut vivre et se marier ???...non mais! Et puis, on savait qu'on avait Air Transat et Corsairfly de notre côté...on n'est pas en Australie tout de même!! Nous avons été agréablement surpris de voir le nombre de personnes chères à nos yeux qui ont fait le déplacement. C'était un petit mariage à notre image : 56 personnes tout de même, dont une trentaine de français !! Non, nous ne regrettons rien, ce furent des moments inoubliables et magiques avec famille et amis, et ceux qui n'ont pas pu être là l'etaient par la pensée (et vive le téléphone et internet!!) POST-MARIAGE Peu de temps après cet évènement, coincidant avec nos 3 ans de RP, nous avons fait notre demande de citoyenneté canadienne. Après 6 mois, nous parlons encore régulièrement de notre mariage qui a permis de réunir nos familles de façon exceptionnelle! et en plus, de leur faire découvrir ce qu'est notre vie ici. Notre vie ici que nous aimons beaucoup. Il semble que nous ayons donné l'idée du mariage à nos proches...un couple d'amis se marie l'été prochain en France ! Là où ça se complique, c'est le côté financier : un mariage, ça n'est pas donné, on le savait! Mais à force de vouloir toujours tout faire tout seul (comme notre immigration et le reste!) c'est parfois difficile, surtout lorsqu'on n'a qu'1 salaire 1/4 (elle étant encore aux études jusqu'en janvier 2014)... Nous avons bon espoir de voir des jours meilleurs arriver car une fois le bac en enseignement en poche, pas de doute qu'elle trouvera un emploi à Montréal sans problème (les répartitrices en suppléance se l'arrachent déjà !) : à la CSDM ce ne sont pas les emplois qui manquent dans sa spécialité! MESSAGE AUX FUTURS MARIÉS ET/OU IMMIGRÉS Ne vous laissez pas dicter votre conduite par qui que ce soit! Comme tout projet de couple, ce sont des choix qui doivent se faire à 2, tant qu'ils ne nuisent pas à la santé ou la survie d'autres personnes...LOL! Nous avons organisé notre mariage comme nous l'entendions, en faisant des compromis raisonnables (normal dans un projet de couple!), mais ne remettant jamais en cause nos souhaits les plus chers : avoir nos parents, frères et amis réunis autour de nous et ne pas être stressés le jour J. Pari réussi ! Et nous ne regrettons rien : c'était que du bonheur! Partagez-nous vos expériences de français ou québécois mariés à l'étranger : les réactions de vos proches, l'organisation etc... N'hésitez pas à nous demander nos bonnes adresses pour un mariage à Montréal, ça nous fera plaisir! Les amoureux : T & J
  9. Deux ans déjà! Ça passe vite! Voila que qui m'a le + marqué, pour résumer: - la conduite en voiture (oh my god!) - le froid (comment, vous avez dit -30?????) - la petite école qui commence a 5 ans, et pas a 3 ans! - les expressions québécoises - le fait que l'on ne me comprenne pas toujours quand je parle!!!! meme apres 2 ans!!!! Grrrrrr.... Ce que je trouve magnifique: - skier a Charlevoix, avec vue sur le St Laurent!!!! Fantastique!!! Ce qu'il me manque de la France: - La mer méditerranée. (Par chance, y a CUBA!!!!!!!!!!!!) En quoi j'ai changé: - Je ne suis plus capable de manger un vrai camembert qui pue!!!!!! Pour en savoir + et bien rigoler, voila mon blog: http://unefamillefra...c.wordpress.com
  10. Hello ! Nous sommes une famille Française sur le départ, j'ai trouvé une job à Montréal et nous devrions arriver là-bas en juillet 2013. Nous avons 2 filles 6 et 9 ans et nous sommes en plein questionnement sur l'école Québécoise. Nous souhaitons nous intégrer dans cette nouvelle communauté, donc nous ne sommes pas trop pour des écoles Françaises remplies d'expatriés. Nous avons aussi eu des retours mitigés sur certaines écoles publiques Québécoises Je recherche donc des conseils sur des écoles alternatives idéales privées ou publiques : Système Québécois, bon niveau scolaire, bien pour l’épanouissement des enfants ! J’ai entendu parler de l'école Michèle-Provost, est-ce une bonne école ? Quelqu'un a-t-il des conseils et retours sur ce type d'établissement ? Est-ce facile d’y entrer? Les bénéfices en valent il le prix ? Quelqu'un a-t-il d'autres écoles à me conseiller ? Merci ++ Xavier
  11. Bonjour immigrer n'ai pas facile, je vais donner des exemples 1) quitter son emploi (peu être en avez vous mare,mai c'est un emploi) 2) repartir complètement a zéro, recherché un emploi pas toujours facile surtout dans son domaine,expérience en France souvent pas reconnu au Quebec. 3)quitter ça famille ces amis (ce refaire de vrais amis n'ai pas facile )souvent ce sont des français 4)la mentalité, le Québécois n'ai pas un français,c'est un canadien qui parle français,la façon de penser et de voir les choses son comme un américain du nord, très différent d'un français. 5)la culture,le sport,les loisirs, beaucoup plus chère 6) l’école publique ,primaire et secondaire 1 a 2 ans dessous le niveau français, universitaire bien. 7)santé,mieux vaut pas être malade, incomparable avec la France , médecin gratuit rv très loin, médicament très cher même avec la secu,urgence de 8 a 12 heures d'attente,le médecin ne se déplace pas a domicile.et je dit pas tout manque de Temp. 8) impôt pour un salarier équivalent a la France avec les retenus secu mensuel. 9) a oui l’anglais,trouver un bon emploi a Montréal sans parler bien l’anglais est plus difficile. Pour conclure :on sait se que L'on quitte mais on ne sais pas se que on vas trouver. Bonne chance a tous
  12. Bonsoir , Je souhaiterais lancer ce fil afin que tous ceux et celles qui sont en processus d'immigration pour des motifs de regroupement familial et meme pour tout autre motifs se rencontre pour discuter sur le cas de Dakar . TRes sincerement pour mon cas , je ne sais plus vraiment quoi dire tellment le silence est pesant. Ils ne disent absolument rien et de rien. Meme pas un petit accusé de reception , meme pas un changement sur le cyber client. Vraiment le noir total. Je souhaiterais donc vous inviter pour qu'on echange sur les dernieres nouvelles concernant les attendeux de Dakar. Svp Dakar , soulager nous et le plus tot sera le mieux.
  13. Bonjour à tous ! je me présente donc : nous somme un gentils couple de français arrivés avec une petite puce dans les bras il y a maintenant....presque un an et demi !! Que de changements, que d'aventures mais quelle douceur de vivre. Nous travaillons tous les deux à (ou près de ) Montréal, et nous songons à demander notre résidence permanente. Les amis et la famille nous manquent, mais la vie ici nous plait beaucoup. Heureusement qu'il y a skype pour concillier les 2. Bref, après avoir visité pas mal de fois le site pour avoir des réponses....je fini par m'inscrire, histoire de voir si on peut partager un peu nos questions, nos petits trucs, nos coups de gueule, nos fous rire...et élargir nos connaissances. Bonne soirée à tous !! Léa
  14. Salut à tous. Cette question me trottine dans la tête et jusqu'à présent j'ai pas reçu la réponse qu'il faut. Est il possible une fois au canada de parrainer un cousine ou une cousine, voir même des neveux? Merci.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines