Jump to content

Trifluvien

Membres
  • Content Count

    48
  • Joined

  • Last visited

2 Followers

About Trifluvien

  • Rank
    En pause...
  • Birthday 03/15/1957

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    installé depuis + 5 ans
  • Date d'arrivée
    01-10-2005
  • Profession
    Cadre technique
  • Pays d'origine
    france
  • Pays de résidence
    Canada
  • City
    Trois-Rivières

Recent Profile Visitors

570 profile views
  1. Juste pour information et dans le but de vous apporter une constatation objective: Je suis Canadien depuis plusieurs années et ma belle-fille est médecin diplômé (France) depuis plusieurs mois. Mon fils (ingénieur) et ma belle-fille (donc médecin) motivés pour nous rejoindre, ont pris tous renseignements et contacts avec les ordres professionnels et autre administrations compétentes dans l'objectif de vivre une expérience de vie et de se rapprocher de nous. En ressort deux points importants: 1er/ Les infos sont difficiles à trouver et peuvent être différentes selon les établissements et les interlocuteurs. En fait chaque contacts semblent capables d'interpreter les textes selon les circonstances et les besoins du moment et du lieu. Difficile donc d'établir son propre projet personnel sur des informations variables, voir mouvantes. 2eme/ Les conditions générales, les contraintes fonctionnelles importantes, et le langage tenu, sont en moyenne très peu encourageants. Globalement l'accueil reste très ''prudent'', pour ne pas dire défiants malgré les besoins dans le domaine. Cela a été une assez grosse surprise, attendu du niveau reconnu des formations françaises et de la langue commune. La procédure d'immigration est donc un des aspects du processus. L'autre aspect important, voir capital, est l’insertion dans le monde professionnel ou l'on constate que certains ordres sont extrêmement exigeants, voir surprenants par leur étanchéité absolu au monde extérieur bien que le language officiel soit tout autre. Résultat, la perception de nos prétendants à cause de l'attitude générale et des contraintes démesurées a eu pour conséquence de les dissuadés totalement du projet, alors qu'ils sont jeunes, diplômés, avec des ressources et de la famille proche sur place, et qu'ils ont plusieurs fois (malgré leur jeune carrière) travaillés et résidés dans des pays étrangers autrement plus déroutant que le Québec. Nous nous sommes rendus compte à travers cette expérience qu'il y a une très grande différence entre les théories présentées et ventilées par nos gouvernants et la pratique accepté par les ordres et intervenants du terrain. Nous en retenons que le Québec conserve quelques difficultés à trouver un point milieu entre prudence et méfiance, et qu'un coté ''conservateur'' paralyse l'adaptation et l'ouverture. Il semble d'ailleurs que d'autres provinces soient beaucoup plus réceptives et ouvertes et à la reconnaissance des acquis extérieurs sauf pour la langue bien sûr, et qu'elles réussissent donc à en profiter plus volontiers. Encore une fois, ceci n'est que dans le but d'apporter un témoignage. Ni reproche, ni jugement de ma part, juste l'apport de circonstances réelles et concrètes. Au terme de nos reflections, il est probable que ce sera nous qui retournerons à leurs cotés plutôt que le contraire. Dommage ! Quoi qu'il en soit, bon courage dans vos choix et démarches...
  2. Poste Canada n'est pas responsable non plus de la protection du territoire, donc leurs infos ne feront aucunement références à la douane. D'autres part la réglementation douanière est très évolutive, ce qui explique que parfois nous ayons des infos différentes car il faudrait pouvoir les situer dans le temps et globalement tout le monde s'y perd un peu (y compris la douane lorsqu'il s'agit de questions peu courantes). PS: il est vrai que la poste (française ou Québécoise) s'en calice totalement et que globalement les agents de comptoirs n'y connaissent absolument rien. Ils disent n'importe quoi et 9 fois sur 10 cela se passe bien, alors ils finissent par croire ce qu'il avancent. Je voudrais re-souligner que la protection phytosanitaire cible particulièrement les viandes crues et les fromages non pasteurisés même lorsqu'ils semblent d'origine industrielles. Cela concerne aussi les plantes, les graines et autres produits d'origine végétale ou animal. L'idée est d'éviter les invasions sauvages par des espèces bactériennes colonisatrices. C'est pour cela que l'on parle de protection du territoire (terme très généraliste). PS: doivent être conditionnés de façon appropriée... cela ne veut rien dire. Appropriée pour qui, pour quoi et selon quelle norme ?
  3. Bonjour, Question dans le cadre des douanes et de la protection du territoire. Aucune réglementation concernant l'alimentaire ne s'est assoupli à ma connaissance et c'est vrai qu'un pourcentage des colis passent au travers des contrôles, mais: Viande ou plats cuisinés possibles si c'est en conserve ''Industrielle'' avec une date de péremption supérieur à 3 mois. Autres produits en conserve autorisés sous les même conditions que ci-dessus, confitures incluses. Fromages oui, mais exclusivement pasteurisés. Aucun fromage frais, et aucun fromage ou produits de ferme. Saucissons et autres viandes crus à proscrire totalement (petits chiens spécialisés très performant). Pour info en cas de doutes, renseigner honnêtement la déclaration car les tarifs pour fausses déclarations sont très dissuasives. Bonne journée
  4. A mon sens et compte tenu des nouvelles dispositions gouvernementales, les chances de pouvoir rentrer au sein de l'armée ''même avec la citoyenneté'' sont assez compromises, ou du moins peuvent prendre beaucoup, beaucoup de temps. C'est vrai qu'ils cherchent à recruter, mais vrai aussi qu'il respectent leurs règlements avec toutes ses contraintes quelque soit leurs besoins. Honnêtement je n'ai perçu aucun assouplissement dans aucune spécialité. Bon courage !
  5. Bonjour, Aucun raccourci possible, d'autant plus que le nouveau gouvernement semble bien moins réceptif à l’accueil des compétences externes. L’histoire des 18 000 dossiers totalement figés n'est qu'un aspect connu des nouvelles dispositions. Donc, sans vouloir vous décourager, les possibilités sont réduites et les procédures souvent encore plus longues qu’auparavant semble t-il. Pour info, le mode de construction, la normalisation, et les notions de santé sécurité du bâtiment sont ici très différentes. Il y a donc tout un apprentissage à refaire et à valider par l'ordre des architectes ''OAQ'' avant de pouvoir accéder à un job. On commence souvent et pour un bon bout comme simple dessinateur. Rien de très enthousiasmant... Bon courage
  6. Petite info: Ils ont les moyens de vérifier, et sont assez intraitables. Donc prévoir et se munir de justificatifs est chose nécessaire et prudente. Les tampons sur le passeport ne suffisent pas, mais peuvent servir de justificatif. A un Jour prêt, on peut se retrouver dans l'impossibilité de rentrer sur le territoire, et discuter longuement ne servira à rien. C'est arrivé à un ami qui avait boulot, maison et famille, donc prudence !
  7. Je confirme vraiment les réponses précédentes. 100% de mal-chance que ce budget disparaisse sans aucun service en retour, car il n'y a pas de solutions accélérées (sauf métiers faisant partie d'une liste évolutive, dite grande pénurie), ou de passe-droit concernant l'immigration dans son ensemble que ce soit à 1 500 $ ou 3 000 $, car certains n'hésite pas dans leur prétentions pour se donner une certaine légitimité . Pour info, à éviter toute proposition d'arrangement financier avec l'immigration, ce serait plus se condamner à long terme que de se donner une chance. Seuls quelques cabinets d'avocats spécialisés (faisant partie de l'ordre) peuvent apporter un soutien légal concernant des situations très particulières. Même eux, ne seront d'aucun secours dans le cadre d'une situation standard (c à d 99, 5 % des cas). Avoir recours à leur service ne garantie d'ailleurs de rien. C'est juste une façon de se rassurer ou de se donner bonne conscience. Courage donc dans la voie standard... longue et souvent fastidieuse. C'est semble t-il le prix à payer pour une Immigration quantifiée et contrôlée ???
  8. Petite précision concernant les contraintes générales aux douanes (attention, réglementation évolutive): Penser au contenu de ses bagages pour ne pas compliquer la procédure. Exemple: Pas de fromages crus. Pas de viande ou de plats maison. Pas de conserves (industrielles) dont la date de péremption ne laisserait pas au moins trois mois de stockage avant terme. Pas de saucissons ou autres viandes séchées. Le sous vide est possible, mais voir liste des produits acceptés. Globalement, éviter la bouffe et le surplus d'alcool, c'est bien plus simple. Si alcool, achetée en Duty facilite les choses, mais ne pas dépasser les volumes autorisés, sinon frais importants. Et surtout ne pas écouter les délires des gens du duty, ils disent souvent n'importe quoi car ils n'y connaissent rien de rien et ont besoin de vendre. Éviter aussi le dépassement de l'argent cash (a vérifier, mais je pense 10 000 $ max), attention c'est au dollar prêt car si vous avez d'autres devises, elles sont estimées pour justifier les 10 000 $ maxi, ce qui fait pas mal moins en € (voir cours du jour) ou USD. Évidement, pas d'arme, couteau dangereux et autres fantaisies agressives, etc... Bien se remémorer le contenu de sa valise, et si jamais il y a doute en parler tout de suite. En cas d'honnêteté il y a toujours une solution. En cas de tricherie, cela va de très cher financièrement, à refusé sur le territoire et avion retour. On parle au Canada d'une immigration contrôlée, donc ils contrôlent. Presque aussi suspicieux et vigilant qu'aux US, mais en plus aimable (quoi que parfois...). Le petit chien spécialiste en Saucisson à un flair totalement bluffant. Pas une valise ne passe au travers tellement il doit aimer cela. lol Bon courage et bienvenue.
  9. Bonjour Virginie, Je comprend votre frustration et ce sentiment d'injustice qui peut vous animer. Le ''nous sommes des gens honnêtes'', alors pourquoi nous ? C' est pour la plupart du temps la reflexion moteur de cette frustration. Pourtant, les agents frontaliers n'arrivent pas à de tels procédés pour leur propre plaisir. Ils répondent à des normes, doivent suivre des procédures et doivent remplir toute une documentation contraigrante. Alors le plaisir de vous causer préjudire, sauf cas exceptionnel, ils ne l'on pas. C'est vrai, ils ont un grand pouvoir et on croit facilement qu'ils abusent. Mais en fait aucunement, parce que dans la réalité on parle de la protection des frontières et on parle d'enjeux phytosanitaires et de conséquences économiques colossales. Alors c'est vrai que notre petit container ne représente rien face au poids de l'économie d'un continent. C'est la conséquence d'un transport devenu facile à l'échelle intercontinental. A moins d'être biologiste, on ne mesure pas vraiment ce qu'une simple graine, un simple insecte, ou un simple escargot peut induire comme catastrophe économique. C'est notre manque de formation qui fait que nous n'avons pas la bonne attitude. Sans vouloir vous affoler, le plus raisonnable, si vos biens représentent toute une vie, est probablement de retourner votre container sur le sol français, de ressortir le tout, de les faire décontaminer par une compagnie agrée, et de refaire stocker en respectant les process. Les coûts sont importants, mais le mieux est d'isoler le véhicule dans un autre container pour faire considérer les biens totalement à part. Je sais, c'est dispendieux... Faite vous conseiller du mieux possible, mais à mon sens n'essayer pas de partir en guerre, car l'énergie dépenser sera énorme pour un résultat probablement pas à la mesure de vos espoirs. Bon courage !
  10. Peut-être y a t-il une autre façon de regarder la situation: Des écoles bien, il y en a partout. Des logements bien, aussi. Ce qui va être important, voir clef dans le bien vivre de votre installation ce sera de trouver un job. On fouille pour trouver un job (projeteur bâtiment est en demande), ensuite on voit ou s'installer. A mon sens pour les premiers mois c'est logement 'temporaire', Pour info: il n'y a pas ''que'' Montréal. Les régions aussi cherchent de la main d'oeuvre, et la qualité de vie y est souvent très attrayante. Il y a en région aussi des structures pour aider les nouveaux venus à l'installation, et c'est bien de prendre contact avec eux pour avoir des infos et des astuces de tous les jours, donc ce n'est pas un risque fou que de partir en région. Aviez-vous fait un voyage exploratoire pour savoir ce qui vous attirait le plus au Québec ? Bref, le plus urgent et l'énergie à trouver tourne autour du job ! Bon courage
  11. Bonne réponse Crazy, La RP reste valide tant que l'on respecte le contrat. Actuellement 2 ans sur le territoire par période de 5 ans. Attention cela peut être contrôlé au jour prêt. Il se peut aussi que la règle change un jour. La réglementation s'adapte en fonction des besoins du moment et donc peut varier. L'obtention de la RP est une procédure longue qui n'a pas de lien avec les autres procédures. Par contre avoir déjà un travaille sur place ou que le conjoint en ait un, peu représenter un plus pour la sélection. Vu la période de grande demande en emploi, à votre place je n'attendrais pas... Bon courage et bienvenue.
  12. Le débat achat ici, vs achat là-bas, peut s'argumenter sans fin et ne jamais se terminer. Personnellement, je ne vois pas l'intérêt de s'encombrer de cela dans l'avion si ce n'est que de se rassurer avant de partir. Mais honnêtement avec un change à presque 1,5 CAD pour 1 Euro, je ne vois pas comment cela pourrait être d'un prix si motivant chez Decathlon ? Bonsoir à tous....
  13. Très bonne suggestion Gazowski. Je les connais moins pour les chaussures, mais pour les vêtements on y fait des affaires si on sait fouiller un peu. En tout cas pas utile de se lancer dans l'achat d'un Kanuk hors de budget raisonnable.
  14. Une info délivrée par les douanes eux-mêmes: La carte n'est qu'un accessoire. Ce qu'ils contrôlent eux, c'est l'adhésif CSQ qui a été collé au milieu du passeport au moment de la première entrée sur le territoire en tant que résident permanent. C"est le seul à confirmer réellement le statut de la personne en tant que voyageur. Évidement ils cherchent sur leur BD si les infos correspondent à chacune de vos entrées. Pour les photos, les normes ayant changées encore une fois, il demande immédiatement des épreuves respectant les nouvelles normes. Mais si le dossier est déjà avancé, elles ne servent à rien. Les délais sont toujours très, très, longs (surtout lorsque l'on attend). Donc pas de panique !!! Bon courage !
  15. Actuellement (27 oct 2017), je confirme totalement cette information. Concrètement les annonces emplois se sont multipliées d'une façon impressionnante (voir site EmploiQuébec). On voit régulièrement des panneaux ''Ici on embauche'' sur le devant des entreprises. Il y a des professions ou la demande est impossible à couvrir. Cela fait du bien de voir que l'économie n'est plus au pire...
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines