Jump to content

jimmy

Habitués
  • Content Count

    8,242
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    37

Reputation Activity

  1. Thanks
    jimmy reacted to Azarielle in Epicerie aux meilleurs prix   
    Je ne crois pas que c'est ce qu'il voulait écrire. Tu habites maintenant au Québec, tes voisins sont Québécois, non? Qu'ils viennent de l'Amérique du Sud, de l'Afrique, de l'Asie, de l'Europe ou qu'ils soient nés ici, ils sont Québécois puisqu'ils vivent au Québec.
     
    En achetant localement, tu encourages les entreprises qui font travailler ces voisins. En offrant du travail, ces entreprises génèrent un réinvestissement dans la société puisqu'elle paiera de l'impôt et ses travailleurs aussi. C'est une roue qui tourne. Si le gouvernement reçoit sa juste part parce que son économie est florissante, il peut alors baisser les taux d'impôt. Tu en ressortiras aussi gagnant. 
     
    Si on choisit de faire affaire avec des gens de l'étranger pour parfois sauver quelques sous, on n'investit pas dans nos emplois. Si un producteur produit à perte, il fermera son entreprise et on ira chercher les produits à l'étranger et on se trouvera dans la situation connue cet hiver avec des produits essentiels provenant d'ailleurs et avec cette difficulté à se procurer les dits items. On l'a vu avec la pandémie, la mondialisation des marchés a ses écueils. 
     
  2. Like
    jimmy got a reaction from must in Epicerie aux meilleurs prix   
    Je n’ai qu’un seul critère: il faut préférablement que ce soit Québécois.
     
    Super C et Metro et le Végétarien c’est Québécois.
     
    IGA et Provigo c’est Canadien anglais, donc 2 ième choix
     
    Walmarde et Costco c’est américain...donc surtout pas
     
    ( je ne parle pas des produits eux-mêmes, je parle des propriétaires de la chaîne...car lorsque le centre de décision est québécois ils ont plus tendance à acheter local si c’est possible)
     
    ( tout comme IGA ou Provigo vont acheter local en Ontario et Walmarde acheter local aux USA)
     
     
     
     
     
  3. Like
    jimmy reacted to Laurent in « Ils m’ont vendu du rêve »: un vaste réseau d’« escroqueries » pour immigrer au Canada   
    En effet, Canada Visa Services nous ont demandé à répétition d'effacer les commentaires négatifs de nos membres. Je suis ravi de voir la qu'ils sont démasqués. 
  4. Haha
    jimmy reacted to juetben in Ouverture de la frontière française aux Canadiens   
    Au moins la dessus on est d'accord! Ce qui m'encourage c"est qu'elle ne semble pas être gérontophile... Donc ça me laisse une chance par rapport à toi!
  5. Like
    jimmy reacted to juetben in Ouverture de la frontière française aux Canadiens   
    Pas grave je regardais pas! Mais je reste fidèle à Marie Eve!
     
  6. Confused
    jimmy got a reaction from INTERGALACTIC in Changement de province   
    En fait ça dépend si on voit la chose avec une perspective canadienne ou avec une perspective Québécoise...et ce n'est pas du tout la même chose.
     
    Qu'un immigrant se promène d'une province l'autre dans le Canada...que ce soit un jour en Saskatchewan, puis l'année d'après au Nunavit, pis l'année d'après en Ontario...tout le monde s'en fout au Canada Anglais.
    Le but de l'immigration au Canada anglais c'est de peupler le territoire gigantesque et d'avoir le plus de consommateurs possible pour faire rouler l'économie.
    Et de toute façon au Canada hors Québec tous ces immigrants deviendront de bons petits citoyens anglophone. (si ce n'est pas eux, ce sera leurs enfants).
     
    On est pas du tout dans cette ''game'' la nous au Québec.
    L'immigration au Québec a pour but de préserver notre importance numérique dans le Canada (nous sommes actuellement 23% de la population canadienne) et en même temps de protéger et augmenter la présence francophone au Québec.
     
    Alors les immigrants qui jouent au yoyo avec leur immigration ici (''ah aujourd'hui je veux vivre au Québec, demain ce sera la Nouvelle-Écosse...pis si ca me dit le weekend prochain ce sera l'Alberta'') ce n'est pas du tout ce que les Québécois souhaitent....et surtout ce n'est pas dans l'intérêt du Québec.
     
    C'est pourquoi le peuple Québécois a fait et fait encore pression sur nos gouvernements pour qu'il change les règles pour justement empêcher ce genre de comportement des immigrants. 
     
    Ceci dit, en restant a l'intérieur du Canada ce n'est pas évident de contrer ces comportements. 
     
    Vive le Québec libre 
     
     
     
  7. Sad
    jimmy got a reaction from INTERGALACTIC in Changement de province   
    ...et justement c'est un bon exemple de pourquoi l'indépendance du Québec est plus que nécessaire.
     
    Le fait que le Québec est a l'intérieur du Canada, et donc soumis aux lois canadienne, est toujours toujours a notre détriment...surtout (mais pas uniquement) en matière d'immigration.
     
    😡
     
  8. Like
    jimmy got a reaction from PowerRanger in Changement de province   
    ...et justement c'est un bon exemple de pourquoi l'indépendance du Québec est plus que nécessaire.
     
    Le fait que le Québec est a l'intérieur du Canada, et donc soumis aux lois canadienne, est toujours toujours a notre détriment...surtout (mais pas uniquement) en matière d'immigration.
     
    😡
     
  9. Like
    jimmy reacted to Pyrex222 in Changement de province   
    Tout a fait d'accord avec vous. Personnellement, je trouve cette intention de ne pas vivre au moins une année dans sa province de nomination, malhonnête! Cela peut même nuire aux candidats qui attendent impatiemment une réponse positive pour s'installer au Canada. Les provinces peuvent changer carrément leurs lois et les rendre plus strictes en ce qui concerne l'installation des nouveaux arrivants qui peut toucher les cinq première années de leur présence au Canada, et ce quand ils voient ce genre de manœuvre malhonnête de la part de certains immigrants.   C'est sûr que la loi lui permet de s'installer dans la province de son choix, mais réglementairement parlant, il doit construire ses coordonnées initialement dans la province qu'il l'a accueilli, qui lui a ouvert les bras et non pas dans une province qui ne veut plus d'immigrants!   
  10. Haha
    jimmy got a reaction from Azarielle in Transfert d'argent Du Quebec en France avec Desjardins   
    En fait le meilleur moyen c'est de tout transférer dans mon compte : #5397, chez Desjardins .
     

  11. Thanks
  12. Like
    jimmy reacted to kobico in Moment écureuil   
    C'est mieux un écureuil dans une mangeoire d'oiseaux qu'un orignal dans une piscine!
     
     
  13. Like
    jimmy got a reaction from kuroczyd in L'hypocrisie du multicuralisme canadien   
    Avertissement : ce texte n’engage que moi; Gilles alias jimmy
     
    Note : ce texte comporte des extraits du livre ‘’Ce que le Canada ne vous dira jamais’’ Les éditions BouquinBec 
     
    Suite aux événements tragique aux Etats-Unis, puisqu’il s’agit d’un forum dédié a l’immigration, certaines discussions ont déviés vers le racisme et comment les immigrants sont traités au Québec versus au Canada Anglais. 
     
    C’est normal et légitime.
     
    Sur le fil du ‘’téléphone de Mamadou’’ un forumiste, que j’appellerai affectueusement ‘’ le briqueleur ’’, aime mentionner qu’en tant qu’immigrant Arabe il se sent mieux traité au Canada Anglais qu’au Québec.
     
    Je lui expliquais qu’il se sentait mieux accepter, mieux traité parce qu’il n’avait pas encore constaté l’hypocrisie du Canada Anglais avec sa politique multiculturaliste.
    Alors que nous Québécois, on vit avec eux depuis 260 ans…on connaît la ‘’game’’ !
     
    Quand l’immigrant arrive au Québec, les Québécois lui disent ‘’bienvenue cher immigrant, nous sommes heureux que tu aies choisi de venir avec nous expérimenter et vivre l’Amérique en français. Nous sommes heureux que tu viennes ici avec ta culture qui va avec bonheur enrichir notre culture Québécoise. Car ici au Québec, contrairement au Canada anglais, nous avons une culture commune et une langue commune, le français…et nous aimerions bien que tu l’adoptes et y participes’’
     
    Et c’est en plein la que ça accroche, que ça dérape. 
    Car au Canada anglais ont lui dit a l’immigrant : ‘’ben non, tu es le bienvenue avec ta culture, ta langue, tes signes religieux ostentatoires et nous au Canada Anglais puisque nous n’avons pas de culture commune, nous ne t’imposons rien. ‘’
     
    Wow dit l’immigrant.
    Wow, ils sont bien plus ouvert que les Québécois.
    C’est la qu’est rendu ‘’le briqueleur’’ ainsi que d’autres immigrants que l’on voit et que l'on a vu sur le forum au cours des années.
     
    Mais d’ou vient cette (supposé) ouverture du Canada Anglais dont le nom officiel est :   ‘’ le multiculturalisme’ ?
     
     
    Le Petit Robert définit le multiculturalisme comme étant simplement la «Coexistence de plusieurs cultures dans un même pays». 
     
    Depuis l’Antiquité et jusqu’au siècle dernier, le gros bon sens définissait ainsi la coexistence: «Si tu es à Rome, vis comme les Romains; si tu es ailleurs, vis comme on y vit». Il n’y avait rien de plus normal pour tous qu’un immigrant soit invité à s’intégrer et qu’effectivement il s'intègre à la société d’accueil. 
     
    Puis, survint la Deuxième Guerre mondiale; près de 60 millions de victimes de 1939 à 1945. Au lendemain de cette catastrophe sans nom, des centaines de milliers de réfugiés de tous les horizons se retrouvaient sur les routes d’une Europe à reconstruire.
     
    Pour favoriser la réintégration des populations déplacées, l’Allemagne repentante élabora un projet socioculturel qu’elle appela MultiKulti (multiculturalisme) et qu’elle intégra dans différentes politiques. Le Royaume-Uni suivra sensiblement la même voie. La France aussi, mais pour une courte période seulement… ainsi que d‘autres pays.
     
    À toutes fins pratiques, le multiculturalisme d’État est donc une invention du siècle dernier. Le but recherché était une meilleure intégration des immigrants aux sociétés qui les accueillent. Les moyens mis en oeuvre furent au départ des programmes de lutte contre la discrimination, rapidement suivis de politiques encourageant le maintien de la culture d’origine des immigrants.
     
     Ce fut un fiasco! Au début des années 2010, l’Allemagne puis le Royaume-Uni mettaient fin à leurs politiques multiculturalistes, reconnaissant qu’elles avaient surtout créé des ghettos ethnoculturels et une résurgence des débats identitaires. 
    Le 14 décembre 2015, un article publié dans le Washington Post rapportait les récentes paroles de la chancelière allemande Angela Merkel: «Le multiculturalisme mène à des sociétés parallèles et est une imposture».
     
     Comment une imposture peut-elle bien avoir obtenu autant de reconnaissance et de «légitimité» au Canada? Pourquoi avoir instauré une telle politique sur un territoire qui n’a pas connu les affres de la Deuxième Guerre mondiale? De toute façon, pourquoi avoir attendu 26 ans après cette guerre pour implanter un multiculturalisme d’État?
     La raison: LE QUÉBEC! 
     
    En effet ce que ‘’ le briqueleur’’ et d’autres immigrants au Canada Anglais vont comprendre avec le temps c’est que les Canadiens Anglais sont tout a fait ouvert aux autres cultures car ils savent que un jour ou l’autre les immigrants vont abandonner leurs cultures d’origine et ainsi devenir de bons petits citoyens anglophones comme les autres.
    Et si ce n’est pas cet immigrant la en particulier, ce sera ses enfants et/ou ses petits enfants.
     
    Car en effet ses enfants pour s’intégrer avec ses amis a l’école, pour draguer les filles, pour faire partie de ‘’la gang’’ et bien il devra adopter le langage de ses amis, écouter la même musique de ses amis, regarder les mêmes films de ses amis, s’habiller comme ses amis, manger comme ses amis…et évidemment ça en sera fait de sa culture d’origine.
     
    Et nous voulons exactement la même chose au Québec (que l’immigrant et ses enfants adoptent et s’intègre à la culture Québécoise) sauf que nous on lui dit en pleine face dès le départ. 
    Les Canadiens Anglais ne lui disent pas car ils savent que de toute façon ils vont s’intégrer malgré eux au ‘’grand tout anglophone’’ comme disait René Lévesque.
    Et si ce n’est pas eux, si ils tiennent absolument a conserver leurs cultures et coutumes d’origine…pas de problème, de toute façon ce sont leurs enfants qui vont s’intégrer.
     
    Au Québec ce n’est pas si simple, statistiquement parlant, environ 50% des immigrants s’intègrent très bien a la vie et la culture Québécoise…et l’autre 50%, soit ils restent avec leur culture d’origine, soit il se fondent dans le ‘’grand tout anglophone’’.
     
    Il faut comprendre que la culture Québécoise est ici sur ce continent en concurrence avec la culture la plus puissante de tous les temps, la culture ‘’rouleau compresseur’’ américaine.
     
    Mais pourquoi le multiculturalisme canadien a t’il été créé pour contrecarrer le Québec ?
    Parce que les Québécois, contrairement aux immigrants du Canada Anglais, refusent de s’intégrer dans le ‘’grand tout anglophone’’.
    Les Québécois veulent garder leur culture, leur langue, leurs coutumes, leur originalité.
    Et ça, ça ne fait pas l’affaire du Canada Anglais.
     
    Donc la seule arme pour éliminer culturellement et linguistiquement le Québec français c’est le multiculturalisme qui met la culture Québécoise au même niveau que la culture de l’immigrant qui débarque de l’avion…une culture parmi d’autres cultures, pas plus, pas moins. 
     
    Et c’est la qu’est toute l’hypocrisie anglo-saxonne, c’est que l’anglais et la culture anglo-américaine elle aussi est considéré au même niveau que la culture et la langue de l’immigrant qui débarque de l’avion, ni plus, ni moins…sauf que c’est facile d’être ouvert a d’Autres langues et d’Autres cultures quand ta langue et ta culture représente 97% de la population du continent.
     
    Nous aussi au Québec ont serait hyper généreux et ouvert si notre culture nationale était partagée par 97% du continent. Mais elle ne l’est que par 2% de la population du continent…pas tout à fait le même contexte que les Canadiens Anglais.
     
    Mais ce que l’on ne relève à peu près jamais, c’est que de tous les pays dans le monde qui adopteront de temps à autre des politiques multiculturalistes, aucun de ces pays n’avait bien évidemment comme objectif de nuire à sa propre culture ou à sa langue nationale… si ce n’est le Canada. Le Canada est en effet le seul pays à avoir appliqué le multiculturalisme alors qu’il possédait non pas une, mais deux langues officielles, dont une, largement majoritaire, l’anglais et l’autre, minoritaire et en péril, le français. 
     
    En Allemagne, une langue nationale: l’allemand; en France, une langue nationale: le français; au Royaume-Uni, une langue nationale: l’anglais. Dans ces pays, il n’y avait aucun risque que la langue nationale puisse être mise en danger par des politiques multiculturalistes. Ce n’est pas le cas pour le français au Canada. L’INTENTION ETHNOCIDAIRE du Canada Anglais devient manifeste, un ethnocide étant «la destruction de l’identité culturelle d’un groupe, sans nécessairement détruire physiquement ce groupe (génocide) et sans forcément user de violence physique contre lui». Donc, on a privilégié toutes les cultures d’origine des immigrants, on a mis toutes les cultures sur le même pied, sachant fort bien qu’en banalisant et en minorant davantage la culture française, c’est la langue française que l’on attaque directement. 
     
     
    Quand on parle de multiculturalisme qui est une arme pour éliminer le fait français, c’est donc, malgré lui, de l’immigrant dont il est question. Il est au coeur de la politique multiculturaliste canadienne. Mais gardons-nous bien de nourrir l'antagonisme cultivé à escient par le Canada. Ce qu’il a fait depuis toujours avec les Autochtones et les Québécois, il le fait depuis 1971 avec les immigrants et les Québécois. 
     
    Soulignons-le, la menace à notre intégrité et à notre existence ne vient pas des immigrants. La menace vient de l’hypocrisie du multiculturalisme à la canadienne. La menace, c’est le Canada!
     
     
    Gilles alias jimmy
  14. Thanks
    jimmy reacted to JeanFelix in L'hypocrisie du multicuralisme canadien   
    moi je vis à Toronto et cette ville est une "catastrophe" au niveau culturel si je puis dire (et pas qu'à ce niveau). Je ne parle pas de culture au sens cinéma/theater et bla bla bla mais plutôt de culture au sens "civilisationnel".
    Ici il y a plein de communautés (nombreuses issues du tiers-monde) qui vivent en parallèle et in fine on sent que cette ville n’appartient à personne, n'a aucune âme, aucune culture.
     
    Je ne suis jamais allé au Qc / Montreal / Qc City ou autre petites villes mais quand je vois des vidéos sur ces régions je vous envie car je ressens que la province du Québec a une identité forte, une culture forte qu'il faut à tout prix préserver et c'est tant mieux comme ça. 
    D'ailleurs avant de venir vivre au Canada, je ne comprenais par pourquoi les québécois voulaient défendre bec et ongle leur culture mais maintenant j'en saisis le sens. La culture nord-ricaine, si on peut appeler ça "culture", ne laissera pas de trace au long cours selon moi.
     
    Vive le Québec libre comme disait le grand Charles.
     
  15. Like
    jimmy reacted to kobico in L'hypocrisie du multicuralisme canadien   
    Bien d'accord. Les aspirations des Québécois en tant que société francophone et distincte sont normales et légitimes. Rien à voir avec du repli identitaire et/ou du racisme. Le racisme n'a pas d'appartenance ethnique, culturelle ou nationale, tout le monde peut en souffrir, des anglos, des francos, des Blancs, des Jaunes ou des Noirs, des Québécois, des Canadiens, des Français, des Algériens, des Sénégalais, peu importe, c'est ce qu'on cultive comme idées tordues entre nos deux oreilles qui fait de nous un être raciste. 
     
    Pourquoi donc certains futurs Québécois d'adoption, avant même de mettre les pieds sur le territoire , sont-ils convaincus d'avance que les aspirations collectives du peuple québécois sont illégitimes, exclusives, voire même racistes? 
     
    Julie alias Kobico
     
     
  16. Like
    jimmy reacted to Zemida in RETOUR AUX ÉTUDES?????   
    Bonjour à tous, 🙂
     
    Si je peux me permettre, je vais vous apporter mon témoignage. En 2015, j'ai repris les études à 55 ans, à temps plein, au Cégep, pour faire un DEC. Je suis venue avec un Permis d'Études, donc pas droit au prêt, ni aux bourses. 
     
    J'avais 8 à 9 cours par semaine et vu la charge de travail à la maison que cela représente, je n'ai pas pu travailler à côté. Ma vie a été exclusivement consacrée aux études pendant 3 ans. J'avais organisé mes journées avec un horaire strict consacré aux heures de cours et au temps à passer sur les devoirs. 
     
    Même si cela a parfois été difficile de tout concilier, je ne regrette vraiment pas d'avoir repris les cours et j'encourage tous ceux qui veulent suivre cette voie. J'ai rencontré des personnes formidables, des élèves, mais aussi des profs qui m'ont beaucoup soutenue et avec qui je suis restée en contact aujourd'hui. 
     
    Financièrement, je suis arrivée avec juste de quoi payer ma chambre et mon épicerie pour le mois. Ensuite, j'ai une petite retraite que je touche de France, cela m'a aidé. J'ai beaucoup marché à pied et usé mes chaussures ! 🤪 Ensuite, j'ai pris le bus. Pas de voiture pendant 3 ans.
     
    Mon mari est arrivé 6 mois après moi, avec notre fille de 16 ans,  et il a trouvé un emploi chez Pétro Canada (dépanneur), donc pas un gros revenu et nous n'avions pas de coussin financier, car nous avions notre propre entreprise en France, et nous avions bien du mal à survivre avec toutes les charges à payer. Nous n'avions pas droit aux aides du Québec pour notre fille non plus, puisqu'avec un permis temporaire. 
     
    Et bien, figurez-vous que l'on a réusssi à vivre, à payer notre loyer et à manger convenablement. C'est sûr que l'on n'a pas fait de folies, mais nous avons l'habitude des périodes difficiles, alors on profite de faire de belles promenades à pied et l'on sait se contenter de peu dans ces périodes-là. 
     
    J'ai travaillé tous les étés pour compenser, entre juin et août et cela m'a permis de payer mes études et les frais de fournitures (environ 400 $ par session pour moi et cela varie suivant les programmes). J'ai quand même eu la chance de payer les mêmes frais que les québécois. Mais, entre les études et le travail, je n'ai pas vraiment eu le temps de visiter ce pays que j'aime depuis ma plus tendre enfance, alors j'en profite pleinement quand j'en ai l'occasion. 
     
    Donc, si vous le voulez, vous vous en sortirez très bien. Et je peux vous assurer que vous ne regretterez pas cette expérience, elle ne pourra vous apporter que du positif. 
     
    Personnellement, en France, je n'avais plus la possibilité`d'avoir un emploi ... trop vielle! Aujourd'hui, j'ai 60 ans, et c'est mon employeur qui m'a contactée en août dernier en ayant vu mon CV sur Jobillico. J'ai la chance d'être "secrétaire de direction", alors que je n'ai jamais pu obtenir ce titre en France et les responsabilités qui vont avec. Icitte, on me fait confiance et l'on m'a donné ma chance.  Depuis que j'ai eu mon diplôme en mai 2018, j'ai toujours pu avoir un emploi et j'ai même souvent l'embarras du choix dans mon domaine d'études. 
     
    Alors, oui, je suis bien contente, d'être arrivée avec un Permis d'études et d'avoir repris le chemin de l'école.J'y ai appris plein de belles choses et découvert les relations humaines au Québec. 💕
     
    Alors, qu'attendez-vous pour aller vous inscrire ? 😉
     
    Bon succès à tous dans vos démarches.
     
    Les miennes sont en cours vers le Fédéral, après un parcours long et chaotique. 🙄 Mais tout arrive à point à qui sait attendre. Ma persévérance a été payante! 😀
     
     
     
  17. Like
    jimmy reacted to bencoudonc in Le racisme serait difficile à dénoncer   
    Blague à part : le cas de la dame n'est vraiment pas drôle.  J'espère que les responsables en subiront les conséquences !
  18. Haha
    jimmy reacted to kobico in Le racisme serait difficile à dénoncer   
    Pas de chicane les z'amis, je vous laisse les deux tabar**** !
  19. Haha
    jimmy reacted to bencoudonc in Le racisme serait difficile à dénoncer   
    Tu veux dire LA tab****.  Oser me voler Georges Clooney...
  20. Like
    jimmy reacted to kobico in Le téléphone de Mamadou sonne moins   
    Faux.
     
    INTERPELLER, verbe trans. A. − 1. Qqn interpelle qqn.Appeler quelqu'un; lui adresser la parole (d'une manière brusque) pour attirer son attention, lui demander quelque chose ou l'insulter.   
    https://www.cnrtl.fr/definition/interpeller
     
    J'ai partagé mon ressenti à propos d'échanges où j'estime que tu m'as attaquée avec virulence (tu le fais toujours...) et où je me suis sentie injustement jugée (tu le fais toujours...). Je n'avais aucune intention de te provoquer ou d'ouvrir à nouveau le débat avec toi. Je ne t'ai même pas adressé la parole. C'était juste un témoignage,  une réponse à Bencoudonc qui se plaignait de la même chose (être injustement critiquée et insultée) en lui signifiant que cela m'était aussi arrivé (j'ai donné 2 exemples dont le tien) et que je comprends que c'est pas l'fun pantoute, très loin d'un débat d'idées, mais qu'il faut malheureusement faire avec et/ou le signaler. J'ai seulement partagé mon vécu du moment et c'est tout à fait légitime. Que tu te sentes provoqué , cela t'appartient. Et comme tu me le dis souvent, assume!
     
    Fin de la discussion en ce qui me concerne. Ce type d'échanges (genre règlement de compte ) entre forumistes devraient avoir lieu en mp. Je l'ai signalé à la modération.
     
    Bonne soirée.
     
                                                                                                                                       
  21. Like
    jimmy got a reaction from kobico in L'hypocrisie du multicuralisme canadien   
    Avertissement : ce texte n’engage que moi; Gilles alias jimmy
     
    Note : ce texte comporte des extraits du livre ‘’Ce que le Canada ne vous dira jamais’’ Les éditions BouquinBec 
     
    Suite aux événements tragique aux Etats-Unis, puisqu’il s’agit d’un forum dédié a l’immigration, certaines discussions ont déviés vers le racisme et comment les immigrants sont traités au Québec versus au Canada Anglais. 
     
    C’est normal et légitime.
     
    Sur le fil du ‘’téléphone de Mamadou’’ un forumiste, que j’appellerai affectueusement ‘’ le briqueleur ’’, aime mentionner qu’en tant qu’immigrant Arabe il se sent mieux traité au Canada Anglais qu’au Québec.
     
    Je lui expliquais qu’il se sentait mieux accepter, mieux traité parce qu’il n’avait pas encore constaté l’hypocrisie du Canada Anglais avec sa politique multiculturaliste.
    Alors que nous Québécois, on vit avec eux depuis 260 ans…on connaît la ‘’game’’ !
     
    Quand l’immigrant arrive au Québec, les Québécois lui disent ‘’bienvenue cher immigrant, nous sommes heureux que tu aies choisi de venir avec nous expérimenter et vivre l’Amérique en français. Nous sommes heureux que tu viennes ici avec ta culture qui va avec bonheur enrichir notre culture Québécoise. Car ici au Québec, contrairement au Canada anglais, nous avons une culture commune et une langue commune, le français…et nous aimerions bien que tu l’adoptes et y participes’’
     
    Et c’est en plein la que ça accroche, que ça dérape. 
    Car au Canada anglais ont lui dit a l’immigrant : ‘’ben non, tu es le bienvenue avec ta culture, ta langue, tes signes religieux ostentatoires et nous au Canada Anglais puisque nous n’avons pas de culture commune, nous ne t’imposons rien. ‘’
     
    Wow dit l’immigrant.
    Wow, ils sont bien plus ouvert que les Québécois.
    C’est la qu’est rendu ‘’le briqueleur’’ ainsi que d’autres immigrants que l’on voit et que l'on a vu sur le forum au cours des années.
     
    Mais d’ou vient cette (supposé) ouverture du Canada Anglais dont le nom officiel est :   ‘’ le multiculturalisme’ ?
     
     
    Le Petit Robert définit le multiculturalisme comme étant simplement la «Coexistence de plusieurs cultures dans un même pays». 
     
    Depuis l’Antiquité et jusqu’au siècle dernier, le gros bon sens définissait ainsi la coexistence: «Si tu es à Rome, vis comme les Romains; si tu es ailleurs, vis comme on y vit». Il n’y avait rien de plus normal pour tous qu’un immigrant soit invité à s’intégrer et qu’effectivement il s'intègre à la société d’accueil. 
     
    Puis, survint la Deuxième Guerre mondiale; près de 60 millions de victimes de 1939 à 1945. Au lendemain de cette catastrophe sans nom, des centaines de milliers de réfugiés de tous les horizons se retrouvaient sur les routes d’une Europe à reconstruire.
     
    Pour favoriser la réintégration des populations déplacées, l’Allemagne repentante élabora un projet socioculturel qu’elle appela MultiKulti (multiculturalisme) et qu’elle intégra dans différentes politiques. Le Royaume-Uni suivra sensiblement la même voie. La France aussi, mais pour une courte période seulement… ainsi que d‘autres pays.
     
    À toutes fins pratiques, le multiculturalisme d’État est donc une invention du siècle dernier. Le but recherché était une meilleure intégration des immigrants aux sociétés qui les accueillent. Les moyens mis en oeuvre furent au départ des programmes de lutte contre la discrimination, rapidement suivis de politiques encourageant le maintien de la culture d’origine des immigrants.
     
     Ce fut un fiasco! Au début des années 2010, l’Allemagne puis le Royaume-Uni mettaient fin à leurs politiques multiculturalistes, reconnaissant qu’elles avaient surtout créé des ghettos ethnoculturels et une résurgence des débats identitaires. 
    Le 14 décembre 2015, un article publié dans le Washington Post rapportait les récentes paroles de la chancelière allemande Angela Merkel: «Le multiculturalisme mène à des sociétés parallèles et est une imposture».
     
     Comment une imposture peut-elle bien avoir obtenu autant de reconnaissance et de «légitimité» au Canada? Pourquoi avoir instauré une telle politique sur un territoire qui n’a pas connu les affres de la Deuxième Guerre mondiale? De toute façon, pourquoi avoir attendu 26 ans après cette guerre pour implanter un multiculturalisme d’État?
     La raison: LE QUÉBEC! 
     
    En effet ce que ‘’ le briqueleur’’ et d’autres immigrants au Canada Anglais vont comprendre avec le temps c’est que les Canadiens Anglais sont tout a fait ouvert aux autres cultures car ils savent que un jour ou l’autre les immigrants vont abandonner leurs cultures d’origine et ainsi devenir de bons petits citoyens anglophones comme les autres.
    Et si ce n’est pas cet immigrant la en particulier, ce sera ses enfants et/ou ses petits enfants.
     
    Car en effet ses enfants pour s’intégrer avec ses amis a l’école, pour draguer les filles, pour faire partie de ‘’la gang’’ et bien il devra adopter le langage de ses amis, écouter la même musique de ses amis, regarder les mêmes films de ses amis, s’habiller comme ses amis, manger comme ses amis…et évidemment ça en sera fait de sa culture d’origine.
     
    Et nous voulons exactement la même chose au Québec (que l’immigrant et ses enfants adoptent et s’intègre à la culture Québécoise) sauf que nous on lui dit en pleine face dès le départ. 
    Les Canadiens Anglais ne lui disent pas car ils savent que de toute façon ils vont s’intégrer malgré eux au ‘’grand tout anglophone’’ comme disait René Lévesque.
    Et si ce n’est pas eux, si ils tiennent absolument a conserver leurs cultures et coutumes d’origine…pas de problème, de toute façon ce sont leurs enfants qui vont s’intégrer.
     
    Au Québec ce n’est pas si simple, statistiquement parlant, environ 50% des immigrants s’intègrent très bien a la vie et la culture Québécoise…et l’autre 50%, soit ils restent avec leur culture d’origine, soit il se fondent dans le ‘’grand tout anglophone’’.
     
    Il faut comprendre que la culture Québécoise est ici sur ce continent en concurrence avec la culture la plus puissante de tous les temps, la culture ‘’rouleau compresseur’’ américaine.
     
    Mais pourquoi le multiculturalisme canadien a t’il été créé pour contrecarrer le Québec ?
    Parce que les Québécois, contrairement aux immigrants du Canada Anglais, refusent de s’intégrer dans le ‘’grand tout anglophone’’.
    Les Québécois veulent garder leur culture, leur langue, leurs coutumes, leur originalité.
    Et ça, ça ne fait pas l’affaire du Canada Anglais.
     
    Donc la seule arme pour éliminer culturellement et linguistiquement le Québec français c’est le multiculturalisme qui met la culture Québécoise au même niveau que la culture de l’immigrant qui débarque de l’avion…une culture parmi d’autres cultures, pas plus, pas moins. 
     
    Et c’est la qu’est toute l’hypocrisie anglo-saxonne, c’est que l’anglais et la culture anglo-américaine elle aussi est considéré au même niveau que la culture et la langue de l’immigrant qui débarque de l’avion, ni plus, ni moins…sauf que c’est facile d’être ouvert a d’Autres langues et d’Autres cultures quand ta langue et ta culture représente 97% de la population du continent.
     
    Nous aussi au Québec ont serait hyper généreux et ouvert si notre culture nationale était partagée par 97% du continent. Mais elle ne l’est que par 2% de la population du continent…pas tout à fait le même contexte que les Canadiens Anglais.
     
    Mais ce que l’on ne relève à peu près jamais, c’est que de tous les pays dans le monde qui adopteront de temps à autre des politiques multiculturalistes, aucun de ces pays n’avait bien évidemment comme objectif de nuire à sa propre culture ou à sa langue nationale… si ce n’est le Canada. Le Canada est en effet le seul pays à avoir appliqué le multiculturalisme alors qu’il possédait non pas une, mais deux langues officielles, dont une, largement majoritaire, l’anglais et l’autre, minoritaire et en péril, le français. 
     
    En Allemagne, une langue nationale: l’allemand; en France, une langue nationale: le français; au Royaume-Uni, une langue nationale: l’anglais. Dans ces pays, il n’y avait aucun risque que la langue nationale puisse être mise en danger par des politiques multiculturalistes. Ce n’est pas le cas pour le français au Canada. L’INTENTION ETHNOCIDAIRE du Canada Anglais devient manifeste, un ethnocide étant «la destruction de l’identité culturelle d’un groupe, sans nécessairement détruire physiquement ce groupe (génocide) et sans forcément user de violence physique contre lui». Donc, on a privilégié toutes les cultures d’origine des immigrants, on a mis toutes les cultures sur le même pied, sachant fort bien qu’en banalisant et en minorant davantage la culture française, c’est la langue française que l’on attaque directement. 
     
     
    Quand on parle de multiculturalisme qui est une arme pour éliminer le fait français, c’est donc, malgré lui, de l’immigrant dont il est question. Il est au coeur de la politique multiculturaliste canadienne. Mais gardons-nous bien de nourrir l'antagonisme cultivé à escient par le Canada. Ce qu’il a fait depuis toujours avec les Autochtones et les Québécois, il le fait depuis 1971 avec les immigrants et les Québécois. 
     
    Soulignons-le, la menace à notre intégrité et à notre existence ne vient pas des immigrants. La menace vient de l’hypocrisie du multiculturalisme à la canadienne. La menace, c’est le Canada!
     
     
    Gilles alias jimmy
  22. Like
    jimmy got a reaction from Valimate in L'hypocrisie du multicuralisme canadien   
    Avertissement : ce texte n’engage que moi; Gilles alias jimmy
     
    Note : ce texte comporte des extraits du livre ‘’Ce que le Canada ne vous dira jamais’’ Les éditions BouquinBec 
     
    Suite aux événements tragique aux Etats-Unis, puisqu’il s’agit d’un forum dédié a l’immigration, certaines discussions ont déviés vers le racisme et comment les immigrants sont traités au Québec versus au Canada Anglais. 
     
    C’est normal et légitime.
     
    Sur le fil du ‘’téléphone de Mamadou’’ un forumiste, que j’appellerai affectueusement ‘’ le briqueleur ’’, aime mentionner qu’en tant qu’immigrant Arabe il se sent mieux traité au Canada Anglais qu’au Québec.
     
    Je lui expliquais qu’il se sentait mieux accepter, mieux traité parce qu’il n’avait pas encore constaté l’hypocrisie du Canada Anglais avec sa politique multiculturaliste.
    Alors que nous Québécois, on vit avec eux depuis 260 ans…on connaît la ‘’game’’ !
     
    Quand l’immigrant arrive au Québec, les Québécois lui disent ‘’bienvenue cher immigrant, nous sommes heureux que tu aies choisi de venir avec nous expérimenter et vivre l’Amérique en français. Nous sommes heureux que tu viennes ici avec ta culture qui va avec bonheur enrichir notre culture Québécoise. Car ici au Québec, contrairement au Canada anglais, nous avons une culture commune et une langue commune, le français…et nous aimerions bien que tu l’adoptes et y participes’’
     
    Et c’est en plein la que ça accroche, que ça dérape. 
    Car au Canada anglais ont lui dit a l’immigrant : ‘’ben non, tu es le bienvenue avec ta culture, ta langue, tes signes religieux ostentatoires et nous au Canada Anglais puisque nous n’avons pas de culture commune, nous ne t’imposons rien. ‘’
     
    Wow dit l’immigrant.
    Wow, ils sont bien plus ouvert que les Québécois.
    C’est la qu’est rendu ‘’le briqueleur’’ ainsi que d’autres immigrants que l’on voit et que l'on a vu sur le forum au cours des années.
     
    Mais d’ou vient cette (supposé) ouverture du Canada Anglais dont le nom officiel est :   ‘’ le multiculturalisme’ ?
     
     
    Le Petit Robert définit le multiculturalisme comme étant simplement la «Coexistence de plusieurs cultures dans un même pays». 
     
    Depuis l’Antiquité et jusqu’au siècle dernier, le gros bon sens définissait ainsi la coexistence: «Si tu es à Rome, vis comme les Romains; si tu es ailleurs, vis comme on y vit». Il n’y avait rien de plus normal pour tous qu’un immigrant soit invité à s’intégrer et qu’effectivement il s'intègre à la société d’accueil. 
     
    Puis, survint la Deuxième Guerre mondiale; près de 60 millions de victimes de 1939 à 1945. Au lendemain de cette catastrophe sans nom, des centaines de milliers de réfugiés de tous les horizons se retrouvaient sur les routes d’une Europe à reconstruire.
     
    Pour favoriser la réintégration des populations déplacées, l’Allemagne repentante élabora un projet socioculturel qu’elle appela MultiKulti (multiculturalisme) et qu’elle intégra dans différentes politiques. Le Royaume-Uni suivra sensiblement la même voie. La France aussi, mais pour une courte période seulement… ainsi que d‘autres pays.
     
    À toutes fins pratiques, le multiculturalisme d’État est donc une invention du siècle dernier. Le but recherché était une meilleure intégration des immigrants aux sociétés qui les accueillent. Les moyens mis en oeuvre furent au départ des programmes de lutte contre la discrimination, rapidement suivis de politiques encourageant le maintien de la culture d’origine des immigrants.
     
     Ce fut un fiasco! Au début des années 2010, l’Allemagne puis le Royaume-Uni mettaient fin à leurs politiques multiculturalistes, reconnaissant qu’elles avaient surtout créé des ghettos ethnoculturels et une résurgence des débats identitaires. 
    Le 14 décembre 2015, un article publié dans le Washington Post rapportait les récentes paroles de la chancelière allemande Angela Merkel: «Le multiculturalisme mène à des sociétés parallèles et est une imposture».
     
     Comment une imposture peut-elle bien avoir obtenu autant de reconnaissance et de «légitimité» au Canada? Pourquoi avoir instauré une telle politique sur un territoire qui n’a pas connu les affres de la Deuxième Guerre mondiale? De toute façon, pourquoi avoir attendu 26 ans après cette guerre pour implanter un multiculturalisme d’État?
     La raison: LE QUÉBEC! 
     
    En effet ce que ‘’ le briqueleur’’ et d’autres immigrants au Canada Anglais vont comprendre avec le temps c’est que les Canadiens Anglais sont tout a fait ouvert aux autres cultures car ils savent que un jour ou l’autre les immigrants vont abandonner leurs cultures d’origine et ainsi devenir de bons petits citoyens anglophones comme les autres.
    Et si ce n’est pas cet immigrant la en particulier, ce sera ses enfants et/ou ses petits enfants.
     
    Car en effet ses enfants pour s’intégrer avec ses amis a l’école, pour draguer les filles, pour faire partie de ‘’la gang’’ et bien il devra adopter le langage de ses amis, écouter la même musique de ses amis, regarder les mêmes films de ses amis, s’habiller comme ses amis, manger comme ses amis…et évidemment ça en sera fait de sa culture d’origine.
     
    Et nous voulons exactement la même chose au Québec (que l’immigrant et ses enfants adoptent et s’intègre à la culture Québécoise) sauf que nous on lui dit en pleine face dès le départ. 
    Les Canadiens Anglais ne lui disent pas car ils savent que de toute façon ils vont s’intégrer malgré eux au ‘’grand tout anglophone’’ comme disait René Lévesque.
    Et si ce n’est pas eux, si ils tiennent absolument a conserver leurs cultures et coutumes d’origine…pas de problème, de toute façon ce sont leurs enfants qui vont s’intégrer.
     
    Au Québec ce n’est pas si simple, statistiquement parlant, environ 50% des immigrants s’intègrent très bien a la vie et la culture Québécoise…et l’autre 50%, soit ils restent avec leur culture d’origine, soit il se fondent dans le ‘’grand tout anglophone’’.
     
    Il faut comprendre que la culture Québécoise est ici sur ce continent en concurrence avec la culture la plus puissante de tous les temps, la culture ‘’rouleau compresseur’’ américaine.
     
    Mais pourquoi le multiculturalisme canadien a t’il été créé pour contrecarrer le Québec ?
    Parce que les Québécois, contrairement aux immigrants du Canada Anglais, refusent de s’intégrer dans le ‘’grand tout anglophone’’.
    Les Québécois veulent garder leur culture, leur langue, leurs coutumes, leur originalité.
    Et ça, ça ne fait pas l’affaire du Canada Anglais.
     
    Donc la seule arme pour éliminer culturellement et linguistiquement le Québec français c’est le multiculturalisme qui met la culture Québécoise au même niveau que la culture de l’immigrant qui débarque de l’avion…une culture parmi d’autres cultures, pas plus, pas moins. 
     
    Et c’est la qu’est toute l’hypocrisie anglo-saxonne, c’est que l’anglais et la culture anglo-américaine elle aussi est considéré au même niveau que la culture et la langue de l’immigrant qui débarque de l’avion, ni plus, ni moins…sauf que c’est facile d’être ouvert a d’Autres langues et d’Autres cultures quand ta langue et ta culture représente 97% de la population du continent.
     
    Nous aussi au Québec ont serait hyper généreux et ouvert si notre culture nationale était partagée par 97% du continent. Mais elle ne l’est que par 2% de la population du continent…pas tout à fait le même contexte que les Canadiens Anglais.
     
    Mais ce que l’on ne relève à peu près jamais, c’est que de tous les pays dans le monde qui adopteront de temps à autre des politiques multiculturalistes, aucun de ces pays n’avait bien évidemment comme objectif de nuire à sa propre culture ou à sa langue nationale… si ce n’est le Canada. Le Canada est en effet le seul pays à avoir appliqué le multiculturalisme alors qu’il possédait non pas une, mais deux langues officielles, dont une, largement majoritaire, l’anglais et l’autre, minoritaire et en péril, le français. 
     
    En Allemagne, une langue nationale: l’allemand; en France, une langue nationale: le français; au Royaume-Uni, une langue nationale: l’anglais. Dans ces pays, il n’y avait aucun risque que la langue nationale puisse être mise en danger par des politiques multiculturalistes. Ce n’est pas le cas pour le français au Canada. L’INTENTION ETHNOCIDAIRE du Canada Anglais devient manifeste, un ethnocide étant «la destruction de l’identité culturelle d’un groupe, sans nécessairement détruire physiquement ce groupe (génocide) et sans forcément user de violence physique contre lui». Donc, on a privilégié toutes les cultures d’origine des immigrants, on a mis toutes les cultures sur le même pied, sachant fort bien qu’en banalisant et en minorant davantage la culture française, c’est la langue française que l’on attaque directement. 
     
     
    Quand on parle de multiculturalisme qui est une arme pour éliminer le fait français, c’est donc, malgré lui, de l’immigrant dont il est question. Il est au coeur de la politique multiculturaliste canadienne. Mais gardons-nous bien de nourrir l'antagonisme cultivé à escient par le Canada. Ce qu’il a fait depuis toujours avec les Autochtones et les Québécois, il le fait depuis 1971 avec les immigrants et les Québécois. 
     
    Soulignons-le, la menace à notre intégrité et à notre existence ne vient pas des immigrants. La menace vient de l’hypocrisie du multiculturalisme à la canadienne. La menace, c’est le Canada!
     
     
    Gilles alias jimmy
  23. Like
    jimmy reacted to kobico in Le téléphone de Mamadou sonne moins   
    Tiens, voilà un texte qui va dans le sens de tes propos:
     
    RÉJEAN PARENT     Mercredi, 10 juin 2020 05:00MISE À JOUR Mercredi, 10 juin 2020 05:00 Jacques Salomé disait que les mots peuvent causer de grands maux.
    Bien que certains reprochent au premier ministre Legault de tourner autour du mot « racisme », il faut comprendre son souci de vouloir éviter de plus grands maux en s’y attaquant maladroitement.
    Vivre ensemble
    Endiguer le racisme, c’est avant tout mettre en œuvre des mesures qui favoriseront un vivre ensemble plus harmonieux. Le premier obstacle de monsieur Legault sera probablement les comportements grégaires présents au sein de toutes les communautés, quelle que soit la couleur de la peau.
    Ce qu’on identifie comme du racisme correspond souvent à une tendance pour des gens semblables à se rassembler et à adopter les mêmes comportements. Cela s’observe non seulement en regard de la peau ou de l’ethnie, mais aussi en fonction du statut social.
    On pourra rêver de mixité sociale et raciale, et tergiverser longtemps sur des mesures de discrimination positive, nous n’enregistrerons pas d’avancées significatives si les diverses formes de ghettoïsation et de communautarisme persistent.
    La proximité et la communication sont les armes les plus puissantes pour tuer les préjugés et faire réaliser notre appartenance à une même espèce. La diversité dans le voisinage, c’est la meilleure façon pour éliminer le racisme et la discrimination.
    La bonne foi
    Les comparaisons boiteuses avec les États-Unis, la hargne nourrie à l’égard des corps policiers et les accusations tendancieuses éloignent les solutions et nourrissent les tensions, au grand bonheur des activistes qui ont d’autres intérêts que de combattre le racisme.
    Les obstacles ne seront pas insurmontables si les protagonistes retrouvent une certaine bonne foi et un plus grand sens de la nuance.
    Cependant, la compréhension de l’autre ne fera pas échapper à la majorité son désir d’affirmation nationale, ce qui pourrait complexifier les rapprochements entre migrants de longue date et les plus récents aux valeurs différentes.
    C’est ainsi que naît l’évolution tranquille !
    https://www.journaldemontreal.com/2020/06/10/entre-racisme-et-gregarisme#cxrecs_s
  24. Like
    jimmy got a reaction from chamy in Le téléphone de Mamadou sonne moins   
    Parles-en aux Acadiens 😔
     
     
    https://www.republiquelibre.org/cousture/DEPORT.HTM
     
    http://www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca/rpcq/detail.do?methode=consulter&id=18083&type=pge#.Xtq2JC8lDPA
     
     
  25. Like
    jimmy got a reaction from chamy in Le téléphone de Mamadou sonne moins   
    Exact, mais comme je disais, je voulais mettre la chose en perspective.
     
    nb. le texte que j'ai mis plus haut est d'une connaissance a moi. N'ayant pas la permission de la publier je n'ai pas mis son nom. J'ai aussi en levé le ''co**ard'' et connarde''.
     
     
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines