Jump to content

immigrer.com

Administrateurs
  • Posts

    3,338
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    27

Reputation Activity

  1. Thanks
    immigrer.com got a reaction from guitoune in Chocolatier au Quebec   
    Un petit témoignage : https://www.immigrer.com/chocolatier-patissier-francais-temoigne-de-son-quebec/

    Et voici toujours la boulangerie-chocolaterie de ce couple de Français de La Rochelle installé à Laval au nord de Montréal : https://raffin.ca/
  2. Like
    immigrer.com got a reaction from bencoudonc in Chocolatier au Quebec   
    Bonjour,
     
    Il n'est pas nécessaire de passer par un visa investisseur pour ouvrir une chocolaterie. En tant que simple immigrant on peut faire ces démarches. Il est toujours conseillé d'avoir une expérience de travail avant de faire les démarches de lancer une entreprise à moins que vous avez les reins très solides. Observez et voir les besoins et les caractéristiques du marché du Québec en terme de chocolats. Et il n'est pas nécessaire en effet d'avoir une formation en chocolaterie au Québec. 
     
  3. Thanks
    immigrer.com reacted to Kinounet in Six mois à Montréal   
    Bonjour tout le monde.
    Voici une suite a mon propre post... quelques années plus tard.
    Finalement après une décision de rentrer en France 6 mois après notre arrivée, dans un doute de trouver un emploi et de ne pas perdre tout notre coussin financier.
    Finalement, nous avions finis par trouver un emploi stable, réussi a acheter un appartement, avons même eu notre fille sur le territoire donc née Canadienne.
    En 2016 suite a une séparation nous avons décidé de rentrer en France pour faire une pause, un rapprochement familial pour notre fille âgée de 5 ans a ce moment la, toujours sous la résidence permanent mais n'ayant pas fait la citoyenneté.
    Pour ma part je suis rentré officiellement en 2018.
    Aujourd'hui notre fille a 12 ans et veut refaire sa vie au Quebec, ses études dans un premier temps, puis y rester vivre ensuite. (Projet de 12 ans a voir a 18...)
    Pour ma part, avec ma fille nous sommes revenus en vacance l'année dernière et j'ai appris que la RP ne se perd pas, même si elle n'est plus valable. Je ne sais donc pas pourquoi elle ne se "périme' jamais en fait. Par contre j'ai du y renoncer auprès de l'ambassade pour obtenir mon visa de voyage, les deux ne sont pas compatibles.
    Je suis aujourd'hui âgé de 51 ans, ma résidence permanente abandonnée.
    Si un jour ma fille vient vivre au Quebec nous feront certainement le rapprochement familial, car refaire une résidence permanente après 50 ans est compliqué au niveau des points.
    L'erreur majeure était de ne pas faire la citoyenneté.

     
    Voila c'était juste un petit retour d'expérience, que je voulais partager avec un conseil : faite votre citoyenneté des que possible !
  4. Thanks
    immigrer.com reacted to bencoudonc in Étudiante enceinte   
    Si vous êtes couverte par l'entente RAMQ-Sécu (entente de réciprocité France-Québec) possible, mais sinon, normalement vous devrez prévoir des frais.  Par exemple : https://tout-petits.org/publications/rapports/acces-soins-de-sante-migrants/couts-grossesse/
  5. Thanks
    immigrer.com reacted to bencoudonc in inscription à l'école enfant non canadien - mère canadienne   
    Il est question de changer cette loi justement: https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/nouvelles/2024/05/projet-de-loi-c-71--loi-modifiant-la-loi-sur-la-citoyennete-2024.html
  6. Thanks
    immigrer.com got a reaction from DocMarou in Reconnaissance d'une formation post doctorale de spécialiste en imagerie diagnostic (hors US canada)   
    Bonjour, 
     
    Voici l'adresse de l'ordre des radiologistes du Québec : 
     
    https://www.arq.qc.ca/

    Voici des infos complémentaires sur les radiologues : https://emplois.ca.indeed.com/conseils-carriere/trouver-un-emploi/comment-devenir-radiologue
  7. Thanks
    immigrer.com reacted to rainbow21 in Venus de France, les deux infirmiers ne peuvent plus travailler et attendent depuis des mois   
    Un couple d’infirmiers de Gatineau ne peut plus travailler depuis des mois en raison d’Immigration Canada. Malgré la grave pénurie de main-d’œuvre dans la région, l’un est retourné en France et l’autre se tourne les pouces à la maison.
     
    «C’est juste une machine monstrueuse [...] aveugle à la réalité qu’on vit. On dirait que tout le monde est impuissant et qu’il faut juste attendre», se désole Michèle Ezui.
     
     
    Depuis février, elle n’a plus le droit de travailler. Et son conjoint, Thomas Wecker, aussi infirmier, est reparti travailler en France pour subvenir aux besoins de sa famille.
    «Je suis en colère», lance la femme de 54 ans, qui voit le CISSS de sa région sabrer comme jamais les soins et les services par manque d’employés.
    Mme Ezui fond aussi en larmes quand elle pense aux familles qu’elle a laissé tomber en ne retournant pas au travail. «Ces gens-là attendaient une réponse de ma part», dit-elle en étouffant un sanglot.
    Papiers en retard
    Depuis 2021, elle travaillait en santé mentale à l’urgence de Gatineau. Son conjoint œuvrait quant à lui à l’urgence de Wakefield.
     
    Elle l’avait rejoint au Québec avec leurs deux adolescents un an après sa venue.
    Mais tout a basculé quand le permis de travail de son conjoint allait expirer cet hiver, après trois ans.
    Pour le renouveler, le couple avait besoin d’une nouvelle étude d’impact sur le marché du travail (EIMT), un document qui doit être produit par l’employeur. Malgré les besoins criants, ils ont attendu environ neuf mois après le CISSS de l’Outaouais et Québec pour ces papiers.
     
    C’était trop tard pour Immigration Canada, qui s’est montré inflexible. M. Wecker a été sommé de quitter le pays en février dernier et le couple devait «tout recommencer à zéro».
    Services à risque
    Dans l’espoir d’accélérer les choses, le président-directeur général adjoint du CISSS de l’Outaouais, Benoit Major, a même écrit au député libéral Greg Fergus en mars dernier afin de «prioriser leurs demandes».
    «Les expertises de Mme Ezui et de M. Wecker sont importantes pour notre organisation et ne sont pas possibles à remplacer à court terme. Cette situation met donc nos services à risque», écrivait-il dans une lettre dont Le Journal a obtenu une copie.
    Pour sa part, Mme Ezui s’est dépêchée de reformuler une toute nouvelle demande... Elle attend depuis le 11 mars, sans emploi.
    Immigration Canada n’était pas en mesure de répondre à nos questions, hier.
     
    https://www.journaldemontreal.com/2024/05/24/cest-juste-une-machine-monstrueuse---immigration-canada-empeche-un-couple-dinfirmiers-de-travailler-en-outaouais-en-pleine-penurie-de-main-doeuvre
  8. Like
    immigrer.com got a reaction from bencoudonc in Nouvel organisme d’évaluation des diplômes d’études pour les architectes   
    Nouvel organisme désigné d’évaluation des diplômes d’études pour les architectes
    Ottawa, le 22 mai 2024 — Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a désigné un nouvel organisme professionnel chargé de réaliser des évaluations des diplômes d’études (EDE) pour les architectes qui souhaitent immigrer au Canada.
    Les critères d’admissibilité aux programmes économiques de résidence permanente indiquent que les personnes demandeuses doivent démontrer que leurs diplômes ou certificats étrangers sont authentiques et équivalents aux titres de compétences canadiens. Pour ce faire, elles peuvent obtenir une EDE auprès d’un organisme professionnel ou d’un organisme d’EDE polyvalent désigné par IRCC.
    À compter du 20 mai 2024, le Conseil canadien de certification en architecture (CCCA) a été désigné par le ministre pour délivrer des EDE aux personnes demandeuses ayant indiqué comme profession principale, ou emploi prévu, la Classification nationale des professions (CNP) des architectes (code 21200). Les EDE effectuées par le CCCA détermineront comment les diplômes étrangers se comparent aux diplômes canadiens nécessaires pour exercer la profession d’architecte. Les EDE constituent également une étape de la procédure d’agrément des architectes.
    Remarque : Si votre profession principale est architecte (code 21200 de la CNP) et que vous avez déjà obtenu une EDE d’un autre organisme désigné avant le 31 octobre 2024, nous considérerons votre EDE comme étant valide.
    De plus amples informations sur les EDE, notamment sur la manière et le moment d’en obtenir une auprès du CCCA, sont maintenant disponibles en ligne :
    Évaluation des diplômes d’études – Fournisseurs de services Programme d’immigration au Canada atlantique : Comment obtenir une évaluation des diplômes d’études Évaluation des diplômes d’études (EDE) pour Entrée express : comment en obtenir une? Programme pilote d’immigration dans les communautés rurales et du Nord : Comment obtenir une évaluation des diplômes d’études Ces informations aideront les gens à prendre une décision éclairée au moment de choisir un organisme d’EDE.
    source : https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/nouvelles/avis/nouvel-organisme-designe-evaluation-diplomes-etudes-architectes.html
     
  9. Like
    immigrer.com got a reaction from clarktylor in Comment la communauté libanaise a œuvré pour l’arrivée d’un lycée français à Halifax   
    Julie Sicot Publié à 5 h 21 HNE Écouter l'article
    Fonctionnalité à l'essai
    La synthèse vocale, basée sur l’intelligence artificielle, permet de générer un texte parlé à partir d’un texte écrit.   Nouveau!
    La synthèse vocale, basée sur l’intelligence artificielle, permet de générer un texte parlé à partir d’un texte écrit.
    Il y a une semaine, la direction du Lycée international français des provinces de l'atlantique, LIFPA, officialisait le projet d’un établissement à Halifax dont l'ouverture est prévue en septembre. Le maire, Mike Savage soulignait que la présence importante des Libano-Canadiens dans la municipalité avait joué un rôle dans cette implantation. Mais quelle est la place de cette communauté en Nouvelle-Écosse et son influence dans la francophonie ?
    Le récit de la venue du Lycée international français des provinces de l’Atlantique est émaillé de rebondissements. Le premier choix des promoteurs de ce lycée français s’est d'abord porté sur Saint-Jean au Nouveau-Brunswick, mais après de multiples tergiversations, c’est finalement Halifax qui a été choisi.
    Consulté au début du projet, le consul honoraire du Liban à Halifax, Wadih M. Fares a fortement appuyé la candidature de la ville néo-écossaise.
    Lorsque l’association Don Bosco Mobilités Internationales qui porte le projet a annoncé son souhait d’installer l’établissement à Saint-Jean, il s’est même demandé : pourquoi la communauté libanaise n'ouvrirait-elle pas sa propre école privée ?
    À lire aussi :
    Le Lycée international français des provinces atlantiques choisit finalement Halifax Avec son propre festival, le cinéma libanais est à l’honneur à Halifax Un projet bien accueilli
    Finalement avec l’abandon au Nouveau-Brunswick, l’association Don Bosco et l’Ambassade de France ont de nouveau sollicité le consul. Avec ma position et pour l’intérêt de notre communauté, je les ai aidés à sécuriser l’endroit avec un propriétaire, un ami à moi, confie le consul honoraire dans son bureau situé dans les locaux de son entreprise de construction à Halifax.
      Je crois fermement qu'il s'agit d'un excellent ajout au système d'éducation que nous avons en Nouvelle-Écosse, explique le consul honoraire.
  10. Like
    immigrer.com got a reaction from jimmy in "Je suis arrivé ici comme un "maudit Français", mais très vite, je suis devenu presque un Québécois"   
    En ce 22 mai 2024, Charles Aznavour aurait eu 100 ans !

    --------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    La Presse canadienne
    Publié le 1 octobre 2018 à 10 h 41 HAE
    Avec le décès de Charles Aznavour, c'est tout un pan de l'histoire musicale francophone qui vient de disparaître. Le chanteur et comédien, qui est mort à l'âge de 94 ans, aura laissé une marque indélébile dans la province qu'il a visitée à de nombreuses reprises au cours de sa longue carrière.
    L'histoire d'amour entre Charles Aznavour et le Québec ne date pas d'hier. En 1948, environ deux ans après avoir été remarqué par Édith Piaf, il débarque au cabaret montréalais Au Faisan Doré, où il présente avec le pianiste Pierre Roche une série de spectacles pendant environ un an et demi. Il se lie également d'amitié avec d'autres chanteurs québécois, dont Jacques Normand et Monique Leyrac.
    C'est à partir de ce moment que décolle la carrière nord-américaine d'Aznavour, alors qu'elle tarde à prendre son envol de l'autre côté de l'Atlantique.

     
    C'est aussi à cette époque, dans les années 1950, que certains tentent de le dissuader de poursuivre sa carrière dans le domaine de la chanson, car il serait trop petit, trop peu instruit, mais surtout à cause de sa voix.
    « Les professeurs que j'ai consultés sont catégoriques : ils m'ont déconseillé de chanter. Je chanterai pourtant, quitte à m'en déchirer la glotte », écrit-il à cette époque.
      Né en France en 1924 de parents arméniens, Charles Aznavour finit par connaître la gloire dans l'Hexagone au début des années 1960, après un passage mémorable au théâtre Alhambra à Paris en 1957, où il fait un tabac, notamment grâce à la chanson Je m'voyais déjà. Toutefois, Charles Aznavour revient toujours au Québec.
  11. Thanks
    immigrer.com reacted to K2001 in Travailler à Québec en tant que Médecin Spécialisé en Chirurgie   
    Bonjour Natha,
     
    Merci pour votre réponse complète. J'ai donc contacté le CMQ,  voici le leur réponse : 
     
    <<
     
    Bonjour Docteur,
     
    Nous accusons réception de votre courriel. Je vous confirme que la chirurgie vasculaire ne fait pas partie des 29 spécialités visées par l’entente ARM Québec-France : les termes de l’entente sont inchangés depuis sa signature, ils sont donc en vigueur actuellement.
     
    Il est possible de demander un permis restrictif en chirurgie vasculaire grâce à la voie du permis restrictif clinicien.   
    Vous devez obligatoirement répondre à ces deux critères avant de déposer votre demande de permis restrictif sur inscriptionmed.ca:
    Avoir réussi un des examens : l’EECMC, le USMLE / Step 2 CK ou le EACMC, partie I Être parrainé par un établissement  
    La première étape sera de contacter Recrutement Santé Québec afin d’obtenir une entente de parrainage. Vous devrez vous assurer d’avoir une lettre d'appui signée par l'établissement recruteur et le Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) avant de déposer votre demande de permis restrictif sur inscriptionmed.ca.  Toute question concernant le parrainage et l'attribution de postes doit être adressée à Recrutement Santé Québec, qui s'occupe de la gestion des ententes de parrainage. Le moyen de communication privilégié par RSQ est le courriel : *****@*****.tld.
     
    Finalement, vous trouverez sur notre site Internet la liste des documents qui seront à fournir au Collège et sur inscriptionmed.ca une fois votre demande de permis déposée. >>
     
    Je vais leur demander de plus ample information sur la commission.
  12. Thanks
    immigrer.com reacted to bencoudonc in Combien pour ne pas être pauvre en 2024?   
    https://www.lapresse.ca/affaires/chroniques/2024-04-29/combien-faut-il-gagner-pour-ne-pas-etre-pauvre.php
  13. Like
    immigrer.com got a reaction from Denisovan in Échappées belles : Canada, la fierté acadienne   
    Situé à l'est du Canada, entre le Québec et la Nouvelle-Ecosse, le Nouveau-Brunswick est particulier. Tout d'abord, parce que c'est la seule province officiellement bilingue du pays. Ensuite parce qu'elle forme le coeur historique de l'Acadie, où près de 250 000 francophones résident encore aujourd'hui : les Acadiens, nos cousins d'Amérique. Ceux-ci continuent de défendre leurs traditions et leurs coutumes. Avec ses forêts, ses plaines, ses collines et ses falaises, le Nouveau-Brunswick est également une destination privilégiée pour tous les amateurs de nature et de grands espaces canadiens. Jérôme Pitorin débute son voyage en arpentant le littoral.
    Présenté par : Jérôme Pitorin
    Maison de production : Bo Travail / France Télévisions
     
    Échappées belles
    S18 : Canada, la fierté acadienne
    1 h 27 min
    Diffusé le 13/04/2024 à 21h00  Disponible jusqu'au 20/08/2024

    https://www.france.tv/france-5/echappees-belles/saison-18/5836851-canada-la-fierte-acadienne.html
     

  14. Like
    immigrer.com reacted to Angel-fr in Pourquoi des Français installés au Québec ne perdent jamais leur accent (mais d’autres oui)?   
    J'en suis au niveau Hybride, si l'on considère que j'ai eu le temps de basculer complètement vers un accent purement québécois, malgré que j'entre quasiment dans la catégorie ainé.
    Avec le recul et parce que j'appartiens à plusieurs cultures, l'envie d'intégration et la peur de perdre son identité culturelle influencent grandement sur l'accent que nous avons.
    Je me rappelle encore que, de retour en France du pays qui m'a donné le jour, j'avais conservé pour quelques semaines un accent hispanique sud-américain fortement prononcé (donc après un séjour de 3 semaines 1/2). J'avais un accent authentique français avant le départ.
    L'acceptation culturelle me semble donc un élément fort, qui, peut-être inconsciemment, influence notre accent.
  15. Like
    immigrer.com got a reaction from bencoudonc in Stress et colère pour des infirmières recrutées à l’étranger   
    Lisa-Marie Gervais
    27 mars 2024 Difficultés d’intégration, stress et anxiété, échecs. Un an et demi après l’arrivée des premières cohortes, le programme québécois visant à recruter 1000 infirmières et infirmiers à l’international connaît des ratés, selon ce qu’a constaté Le Devoir.
    Alors qu’environ 300 de ses étudiants ont passé l’examen de l’Ordre des infirmières et infirmiers mardi — les résultats seront connus d’ici quelques mois —, 737 sont toujours en formation ou sur le point de la commencer et une cinquantaine ont échoué ou abandonné en cours de route, selon les données du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI).
    Démarré à l’automne 2022, le programme, au coût de 65 millions, n’a pas eu pour seul effet d’amener de la main-d’oeuvre partout dans la province : il a également généré beaucoup de stress et de déception chez ces futurs soignants de notre réseau, dont plusieurs disent avoir été « trompés » par le Québec.


    « Ce n’est pas du tout ce à quoi je m’attendais. Il y a eu beaucoup de non-dits », a déploré Katia, une infirmière africaine toujours dans le programme qui veut taire son identité pour ne pas nuire à ses chances. « Ça n’a pas été facile du tout. »
    Il y a environ un an, cette mère de famille est arrivée dans une région québécoise seule avec quatre enfants, dont un bébé de quelques mois. L’organisme d’aide local lui avait trouvé un appartement, mais il lui a fallu le meubler, inscrire ses enfants à l’école et trouver une garderie pour son nourrisson. Tout ça dans les 10 jours avant que ne commence le cours. « C’est un programme intense. Tu dois étudier, tu dois t’occuper des enfants… Il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte », raconte-t-elle.

    suite et source: https://www.ledevoir.com/societe/809753/immigration-stress-colere-infirmieres-recrutees-etranger
  16. Thanks
    immigrer.com reacted to PowerRanger in Le programme d’immigration francophone du Nouveau-Brunswick est à nouveau accessible   
    Heureusement que les visites exploratoires en réel reprennent. C'est aussi ce qui différencie ce programme de l'entrée express. Entre autre.
    Les personnes peuvent être moins qualifiées mais elles ont besoin de vérifier que les besoins existent. En virtuel, ça ne permet pas de se rendre compte. Surtout que le NB est plus petit et offre moins de perspectives que d'autres provinces, c'est important de tout considérer.
  17. Like
    immigrer.com got a reaction from MajesticYeti in 📅 Retours d’expériences, les pièges à éviter quand on s’installe au Québec   
    Pour ceux qui ont assisté au webinaire, voici le lien du livre de Victor Armony, professeur de sociologue à l'UQAM (Université du Québec à Montréal) et qui a écrit un livre sur le Québec et les immigrants : "Le Québec expliqué aux immigrants" 

     
    Voici le lien pour le livre en format ePub (sur ma page de ResearchGate):   https://www.researchgate.net/publication/379301332_Le_Quebec_explique_aux_immigrants   Puis sa version en espagnol: https://www.researchgate.net/publication/303988867_Quebec_y_sus_inmigrantes
  18. Thanks
    immigrer.com reacted to Denisovan in Près de 155 000 travailleurs qualifiés veulent immigrer au Québec   
    Alexandre Duval Publié à 4 h 00 HAE   Annoncée l’an dernier, la réforme des programmes d’immigration du gouvernement Legault ne semble pas freiner le désir de nombreux travailleurs qualifiés de s’établir au Québec. Près de 155 000 demandeurs sont en attente dans le portail Arrima du gouvernement, a appris Radio-Canada, et de récentes données offrent un portrait très détaillé de leur profil sociodémographique.
    Plus précisément, en date du 31 janvier dernier, ce sont 154 700 travailleurs qualifiés qui avaient une déclaration d’intérêt active dans le portail Arrima, c’est-à-dire qu’ils avaient déjà formulé une demande en bonne et due forme, toujours valide, dans le but d’immigrer au Québec de manière permanente.
    En ordre décroissant, les Algériens semblent les plus intéressés par le Québec (20 465 demandes d’intérêt), suivis des Camerounais (17 249), des Marocains (14 073), des Sénégalais (13 088), des Égyptiens (10 969) et des Syriens (10 395).
    Suivent les Tunisiens (8284), les Ivoiriens (6148), les Français (6091), les Indiens (6038), les Togolais (2705) et les Haïtiens (2579). Viennent ensuite une longue série de pays d’origine qui ont tous généré moins de 2000 déclarations d’intérêt.
    Ces données, qui proviennent d’une demande d’accès à l’information disponible sur le site web du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI), démontrent que le Québec continue d’être attrayant, selon Me Maxime Lapointe, avocat en droit de l’immigration.
       
    Ouvrir en mode plein écran Me Maxime Lapointe, avocat en droit de l’immigration
    PHOTO : RADIO-CANADA / XAVIER GAGNON
    L’an dernier, le gouvernement Legault avait annoncé une série de changements à venir dans ses programmes d’immigration économique.
    PUBLICITÉ À compter de novembre 2024, par exemple, les travailleurs qualifiés qui déposeront une déclaration d’intérêt dans le portail Arrima devront démontrer une connaissance du français à l’oral de niveau 7 (intermédiaire) préalable à leur arrivée en sol québécois.
    Des talents éventuellement écartés?
    Cela étant, les données démontrent qu’à l’heure actuelle, à peine 30 000 déclarations d’intérêt actives, soit moins de 20 % du total, proviennent de travailleurs qualifiés ayant fait la démonstration de ce niveau de français.
    Cette donnée a de quoi surprendre puisque la liste des pays d’origine démontre que la majorité des déclarations d’intérêt sont issues de pays francophones ou francophiles.
    L’ex-directrice de la planification au MIFI, Anne Michèle Meggs, qui est d’ailleurs à l’origine de la demande d’accès à l’information qui a généré ces données, soupçonne que plusieurs demandeurs qui maîtrisent le français n’ont tout simplement pas passé le test de connaissance, peut-être en raison des coûts.
    Or, lorsque le critère de connaissance préalable du français entrera en vigueur, en novembre, ces travailleurs seront-ils rejetés à tort par le système? Mme Meggs s’en inquiète, car cela priverait le Québec de talents qui répondent pourtant aux exigences linguistiques.
     
    Ouvrir en mode plein écran Anne Michèle Meggs, ex-directrice de la planification et de la reddition de comptes au MIFI
    PHOTO : RADIO-CANADA / ZOOM / CAPTURE D'ÉCRAN
    Au moment d’écrire ces lignes, le MIFI n’avait pas encore répondu aux questions de Radio-Canada à ce sujet.
    PUBLICITÉ Des travailleurs jeunes et éduqués
    Les données démontrent par ailleurs que près des deux tiers (62,8 %) des déclarations d’intérêt sont faites par de jeunes adultes âgés de 18 à 35 ans. Plus de 7 demandeurs sur 10 (71,9 %) sont des hommes.
    Presque la moitié ont un diplôme universitaire, qu’il soit de premier cycle (29,5 %) ou de cycle supérieur (19 %).
    Environ 1 demandeur sur 10 (9,6 %) occupe une fonction de cadre supérieur ou intermédiaire, tandis que 31,2 % ont une profession exigeant un diplôme universitaire.
    Selon Mme Meggs, le Québec aurait tout intérêt à prioriser ces travailleurs dans la planification de l’immigration.
    Arrima est nettement préférable pour tout le monde, pour le gouvernement, pour la société, pour les personnes immigrantes, plutôt que de passer par toutes les étapes et des années de statut temporaire, dit-elle.
    Me Lapointe ne partage toutefois pas son avis. Il donne en exemple les immigrants temporaires, comme les étudiants et les travailleurs étrangers, qui sont déjà au Québec, qui s’intègrent déjà et qui pourront éventuellement essayer d’immigrer en passant par le Programme de l’expérience québécoise (PEQ).
    Je prioriserais quand même les gens au Québec versus des gens dans leur pays d'origine. Il y a déjà des gens au Québec qui sont sur les lignes de côté, illustre-t-il.
    L’offre ne suffit pas
    Par ailleurs, Me Lapointe maintient que les seuils d’immigration du Québec sont trop bas. En plus des 154 700 demandes d’intérêt actives dans Arrima, il rappelle que plus de 122 000 personnes étaient récemment en attente de leur résidence permanente dans la province.
    C’est sans compter les autres immigrants temporaires actuellement au Québec, qui pourraient bientôt déposer une demande de sélection permanente.
    Selon Me Lapointe, il y a [donc] plus de 300 000 personnes aujourd’hui qui aimeraient immigrer au Québec de manière permanente, mais le seuil du Québec devrait plutôt tourner autour de 60 000 pour l’année en cours.
    Ce déséquilibre entre l’offre et la demande n'a plus de sens, selon Me Lapointe, surtout dans la mesure où le gouvernement du Québec continue d’effectuer des missions de recrutement à l’étranger.
    Le gouvernement devrait peut-être cesser de faire des missions de recrutement à l'étranger pendant les prochaines années [...]. On recrute des travailleurs étrangers et, de l'autre côté, on se dit que la capacité d'accueil est atteinte [...]. Il y a un manque de cohérence, dit-il.
    Près de 155 000 travailleurs qualifiés veulent immigrer au Québec | Radio-Canada
     
  19. Like
    immigrer.com got a reaction from Denisovan in Reportage français sur "nos cousins d'Amérique" en 1960   
    Fascinant reportage de 1960 sur le Québec par une équipe française !

    NOS COUSINS D’AMÉRIQUE «Ce que les Français oublient très souvent en arrivant au Canada, c’est qu’ils n’habitent plus l’Europe. Ils habitent en Amérique !». Avec ses faux airs français, le Québec est en réalité dépaysant par bien des aspects. En 1960, Pierre Tchernia expérimente le mode de vie québécois et tente de choisir un réfrigérateur… On lui parle alors de "pieds cube", de "degrés fahrenheit" et on paye en "piastres".

    https://www.facebook.com/watch/?v=1145844183520995

  20. Like
    immigrer.com got a reaction from Natha in Aujourd'hui immigrer.com a 25 ans ! Merci à vous !!!!   
    Bonjour tout le monde, 
     
    Aujourd'hui il y a 25 ans, le 8 mars 1999, nous avons ouvert le site immigrer.com. Nous voulions informer et rejoindre des francophones et francophiles du monde entier afin de leur parler du Québec et du reste du Canada.
    Ce n'est qu'en juin 1999 que le forum de discussions a été ouvert mais comme vous pouvez imaginer il a été un franc succès. Merci à toutes et à tous d'avoir faire de ce site de l'informations, mais aussi des rencontres, des échanges et beaucoup d'émotions et surtout du succès pour plusieurs! 
     
    Merci 

    https://www.immigrer.com/immigrer-com-celebre-25-ans-de-succes-une-reference-incontournable-pour-les-nouveaux-arrivants/

  21. Thanks
    immigrer.com got a reaction from Jade in Aujourd'hui immigrer.com a 25 ans ! Merci à vous !!!!   
    Bonjour tout le monde, 
     
    Aujourd'hui il y a 25 ans, le 8 mars 1999, nous avons ouvert le site immigrer.com. Nous voulions informer et rejoindre des francophones et francophiles du monde entier afin de leur parler du Québec et du reste du Canada.
    Ce n'est qu'en juin 1999 que le forum de discussions a été ouvert mais comme vous pouvez imaginer il a été un franc succès. Merci à toutes et à tous d'avoir faire de ce site de l'informations, mais aussi des rencontres, des échanges et beaucoup d'émotions et surtout du succès pour plusieurs! 
     
    Merci 

    https://www.immigrer.com/immigrer-com-celebre-25-ans-de-succes-une-reference-incontournable-pour-les-nouveaux-arrivants/

  22. Thanks
    immigrer.com got a reaction from Angel-fr in Aujourd'hui immigrer.com a 25 ans ! Merci à vous !!!!   
    Bonjour tout le monde, 
     
    Aujourd'hui il y a 25 ans, le 8 mars 1999, nous avons ouvert le site immigrer.com. Nous voulions informer et rejoindre des francophones et francophiles du monde entier afin de leur parler du Québec et du reste du Canada.
    Ce n'est qu'en juin 1999 que le forum de discussions a été ouvert mais comme vous pouvez imaginer il a été un franc succès. Merci à toutes et à tous d'avoir faire de ce site de l'informations, mais aussi des rencontres, des échanges et beaucoup d'émotions et surtout du succès pour plusieurs! 
     
    Merci 

    https://www.immigrer.com/immigrer-com-celebre-25-ans-de-succes-une-reference-incontournable-pour-les-nouveaux-arrivants/

  23. Like
    immigrer.com got a reaction from jimmy in Aujourd'hui immigrer.com a 25 ans ! Merci à vous !!!!   
    Merci et merci à toi pour ta participation hors du commun ! Au plaisir
  24. Thanks
    immigrer.com got a reaction from jimmy in Aujourd'hui immigrer.com a 25 ans ! Merci à vous !!!!   
    Bonjour tout le monde, 
     
    Aujourd'hui il y a 25 ans, le 8 mars 1999, nous avons ouvert le site immigrer.com. Nous voulions informer et rejoindre des francophones et francophiles du monde entier afin de leur parler du Québec et du reste du Canada.
    Ce n'est qu'en juin 1999 que le forum de discussions a été ouvert mais comme vous pouvez imaginer il a été un franc succès. Merci à toutes et à tous d'avoir faire de ce site de l'informations, mais aussi des rencontres, des échanges et beaucoup d'émotions et surtout du succès pour plusieurs! 
     
    Merci 

    https://www.immigrer.com/immigrer-com-celebre-25-ans-de-succes-une-reference-incontournable-pour-les-nouveaux-arrivants/

  25. Thanks
    immigrer.com reacted to bencoudonc in Aujourd'hui immigrer.com a 25 ans ! Merci à vous !!!!   
    Félicitations Immigrer.com, Laurent et Laurence!!!!  Au fil de toutes ces années, vous avez aidé un nombre incalculable de personnes à  comprendre les démarches et à réussir leur immigration.
×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement