Jump to content

Calli34

Membres
  • Content Count

    64
  • Joined

  • Last visited

About Calli34

  • Rank
    Avancé

Profile Information

  • Gender
    Femme
  • Statut
    étudiant
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    France
  • City
    Paris

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Salut , Merci beaucoup pour ce suivi et témoignage
  2. Ta conclusion semble pourtant dire que tes questions sont motivées par "l'actualité et la volonté de l'Etat d'augmenter les frais". Bref, perso je l'ai saisi comme cela. Tu ne peux pas demander un permis en disant "j'aurais plus de perspectives au Quebec", ils veulent que tu retournes dans ton pays après les études... Donc, l'argument que tu invoques me semble en contradiction avec le sens premier du permis d'études : utile à ton savoir et utile dans ton pays d'origine (et surtout que le même diplôme existe en France) Je pense juste que tu te vexes peut être pour rien Question 1. Bencoudonc a répondu. Et j'ai d'ailleurs ajouté le texte Question 2. Comme indiqué dans les messages, un permis est différent d'un visa. Et comme indiqué non tu ne peux pas travailler à temps plein avec ton PE(limité à 20h/semaine). Le jour où ton PE est terminé tu es censés rentrer en France. A partir de là, pour travailler à temps plein comme prof tu devras faire d'autres démarches pour un autre permis de travail. J'ai, par exemple, fait mention du Post diplôme, à toi de suivre l'actualité sur celui-ci. Les infos utiles, tjs sur le même site : https://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/informations/peq/index.html Tu peux aussi demander l'info à la fac dans laquelle tu candidates qui est censée connaître les débouchés de leurs diplômes, tu seras fixés. Notamment pour ta question sur la pédagogie, ils seront plus aptes à te répondre. Question 3. Pourquoi un Français diplômé du Québec serait moins bien payé qu'un local pour le même poste ? Je sais pas ça te semble pas bizarre comme question ? Concernant, tes motivations, que tu gardes pour toi, c'est normal, mais dans ce cas n'invoque pas la réforme universitaire en France Enfin, si les 5000e te gênent, désolée d'avoir a fortiori pensé que les coûts pour le Quebec te gêneraient également et donc de t'avoir orienté sur diverses options... Maintenant, si tu as lu quelques journaux, précisant que le Québec recrutent des profs français en pensant que tu seras mieux là-bas, je comprends ta démarche. Sur ce, bonne chance
  3. Dans ce cas, tu peux candidater dans une fac au Québec pour étudier en Histoire si tu dis pouvoir y exercer. MAIS ans tous les cas, ce sera plus cher que 5000 euros ! Et peut être plus stricte en terme de résultats à obtenir, de maîtrise de la langue française... La procédure est expliquée sur plusieurs post: candidature dans l'école, si tu es acceptés tu dois obtenir un CAQ et un PE. Pour le CAQ, il te faut détenir 12971$/an de frais de subsistance (1000$ avion, 500$ installation, etc) + tes frais de scolarité à la fac (si tu es boursier, tu peux donner ton justificatif de bourse je crois, mais bouse signifie échange scolaire selon moi ). https://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/immigrer-installer/etudiants/obtenir-autorisations/index.html Conditions financières https://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/immigrer-installer/etudiants/obtenir-autorisations/conditions-requises/capacite-financiere.html Si tu as les fonds, tu fais ta demande de CAQ, si elle est acceptée tu fais ta demande de PE. Si celui-ci est accepté, tu auras ton PE pour faire ton baccalauréat. Savoir si tu pourras travailler directement après ton PE, actuellement si tu obtiens ton Post diplôme, oui tu peux (savoir si tu pourras trouver un emploi directement dans l'enseignement je ne sais pas). Je ne sais pas non plus si le post diplôme sera tjs d'actualité dans les années à venir. Tu devrais regarder comment font les étudiants du Québec, comment ils deviennent enseignant déjà. Et adapter ton cursus, et surtout voir si les profs d'histoire sont recherchés Je ne peux pas aider davantage, je ne maîtrise pas le sujet.
  4. J'entends par Ordre, une instance qui délivre une autorisation Les enseignants de l’éducation préscolaire et de l’enseignement primaire et secondaire – formation générale et professionnelle – pratiquent une profession réglementée par le ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES). Pour enseigner dans un établissement scolaire qui offre l’éducation préscolaire, l’enseignement primaire ou secondaire, il faut être titulaire d’une autorisation d’enseigner délivrée par le MEES. Cette autorisation vise à s’assurer de la compétence du personnel enseignant. Aucune autorisation d’enseigner n’est exigée pour enseigner dans les établissements d’enseignement collégiaux et universitaires. Chaque établissement postsecondaire procède à l’embauche de son personnel enseignant et à l’évaluation des compétences selon des règles qui lui sont propres. Hello, non, ce sujet m'intéresse. Mais je suis en fac en France, inscrite dans plusieurs d'ailleurs, et je ne vois pas ces mouvements. Une à Paris et une en région Est. Je vais me renseigner car vraiment je ne suis pas au courant d'une entrée en vigueur de ce projet. Les dernières nouvelles officielles par rapport au frais, datent de la session 2019 et les emails des présidents étaient clairs, pas d'augmentation appliquée pour les étudiants internationaux. Encore moins pour les français donc. A voir, la suite En tout cas mes frais de réinscription pour 2020-2021 sont prévus à 500e, comme cette année pour le moment Certaines facs appliquent déjà les frais spéciaux aux étudiants étrangers. Il ne faut pas confondre les enseignants chercheurs, la recherche, et un étudiant en licence Tu te réfères aux propos de l'UNEF etc ou à un doc officiel de la fac qui te dit clairement à l'entrée en vigueur 2021 de la la loi sur la Recherche dans l'enseignement sup, vous devrez payer X euros ? Si tu invoques les frais trop élevés pour étudier l'histoire en France pour obtenir un PE, je crois que ce n'est pas judicieux lol.
  5. Salut, où as-tu vu que les frais passeront des 170e pour licence et environ 250e le master, à 5000 euros par an ? Cela m'intéresse! Tu ne confonds pas avec les frais qui sont désormais appliqués aux étudiants internationaux ? (et encore en pratique, les présidents envoient des communiqués précisant qu'ils n'appliquent même pas ce tarif pour ces étudiants). Les facs étant saturées, le but est de digitaliser les cours dits théoriques, notamment dans les cursus sciences humaines. Donc à terme, je pense +, comme certains profs de droit le font déjà de Paris 1 par exemple ou même en géo à Paris 1 (je ne connais que Panthéon), que les cours d'amphi seront en ligne, et éviteront ainsi des frais aux facs. Je ne crois pas trop à une licence à 5000e J'espère Tu peux avec ton service international demander à faire un ou deux semestres au Canada par échange universitaire, cela te donnera déjà une idée Les conditions sont bien entendu un bon dossier (je crois que c'est 12 minimum de moyenne, cela dépend des facs) et maîtriser un minimum la langue du pays visé. Ou tu peux déjà devenir professeur (stagiaire) en France, depuis la réforme, dès la deuxième année de licence En étant payé, moitié cours-moitié stage (sorte d'apprentissage). Pour les frais, j'ai terminé la licence d'histoire, et les frais sont toujours bas, i.e 220e frais de master et 500e si tu fais les études à distance et toujours 170e ou 480e tout compris études à distance. Je n'ai pas encore trouvé moins cher ailleurs ^^ (tarif 2020, avec réforme). La fac de Caen propose d'ailleurs les frais gratuits pour les études d'histoire à distance, donc 170e en restant chez soi. Difficile de faire mieux niveau prix^^ Ceci est toujours moins excessif qu'au Quebec où tu auras en sus des frais d'installation et j'en passe. Tu peux, si tu en as envie, passer le CAPES ici ou M1 histoire, et ensuite faire une équivalence diplôme/expérience mais sauf erreur de ma part, tu devras quand même suivre des cours au Québec. Je n'ai pas poussé plus loin les recherches, en lisant qu'il était difficile et long d'être reconnu par l'Ordre. J'avais vu un reportage d'une avocate française, qui est partie vivre avec son mari au Québec, elle n'a pas obtenu d'équivalence à hauteur de son bac +5, mais elle a suivi des cours quasiment 1 an, et a pu être professeur des écoles (il s'agissait d'enfants très jeunes) donc pas niveau collégial. Tu peux regarder sur FB il y a pas mal de groupes qui discutent de ce sujet, des profs qui partent enseigner à l'étranger. J'ai donc opté pour un diplôme différent et à temps plein au Québec. Je suis ta discussion, c'est intéressant Bon courage
  6. Salut pour résumer, cet article indique que le Gouvernement va réduire le nombre de CSQ par PEQ, en imposant un quota ? Mais il sera toujours possible de l'obtenir, si les quota sont OK et si notre diplôme/formation fait partie de ceux en demande ? (et ceci en tenant compte que cela peut encore changer...) J'ai bien saisi ou non ? Merci
  7. Je donne la réponse que le Cégep vient de m'envoyer cela pourrait servir à d'autres Ils ont contacté l'IRCC pour avoir l'info, l'agent a répondu: Qu'il est possible de venir un mois avant, car étant française il suffit de demander un AVE (que j'ai déjà) pour venir un mois ou plus avant le début des cours. Voilà, si cela peut aider Je reste quand même sceptique, puisque l'agent peut toujours en effet comme vous le disiez refuser à mon avis LOL
  8. Inutile de finir sur aimer l'expérience, je sais ce que je fais, period. Sur ce apprécie l'expérience toi aussi J'ai eu la réponse à ma question, sans avoir reçu de jugement, donc pas besoin d'en rajouter Monsieur
  9. Merci pour ton commentaire sur le déjà construit (cela veut dire "jamais habité" ...) Et oui, désolée, je peux étudier et vivre dans logement dont la "qualité" me convient...Ceci n'est pas antagonique. Cela étant dit, au delà du fait que tu réduises mon propos à l'ironie et la moquerie, parfois certaines maladies empêchent de vivre ou passer du temps dans certains lieux, pour leur toxicité pour les voies respiratoires par exemple, pardon de ne pas avoir spécifié pourquoi je voulais du neuf, j'ai des goûts de luxe... Vilaine fille Bref, ceci est un forum "d'entraide", je n'ai pas le temps pour les jugements sans fondement. Mais MERCI
  10. En fait, le Cégep impose une date d'intégration, surement oui pour les activités dont vous parlez, mais aussi pour l'accompagnement à la RAMQ, donc une date imposée. Si ce n'est pas à temps plein, tant mieux Pour le logement, non pas un mois, mais nous cherchons un logement neuf, soit déjà construit, soit bientôt terminé. Et les visites sont déjà organisées pour les apparts pas encore achetés donc je voulais venir pour la session de juillet, la première pour les logements que nous préférons Voilà
  11. ok, merci Donc je vais devoir chercher un appart pendant mes heures de cours et d'intégration Un peu compliqué. Je tenterai d'arriver le 10 août dans ce cas, 4 jours semblera moins louche lol. Sinon je vais demander un document officiel de visite au proprio
  12. Le délai d'un mois max avant l'arrivée des cours est-il un délai fixé légalement ? Je dois être au Cégep le 14 août (pour l'intégration) et mes cours débutent le 24 août. Toutefois, je souhaite arriver le 1er juillet pour chercher un appartement. Cela est possible d'arriver presque 2 mois avant la date de début des cours indiqué sur le CAQ ? merci à toi
  13. Oui, voilà Jeremy, c'est bien cette mention de lettre explicative que j'avais vu sur le site mais qui n'apparaît pas ensuite dans la liste des pièces à fournir. Je vais donc la donner en plus, en espérant qu'elle ne me porte pas préjudice. @Indiana Je ne suis pas la personne qui a ouvert la discussion Mais merci pour le conseil de fournir plus que pas assez
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines