Jump to content

dom59

Membres
  • Content Count

    85
  • Joined

  • Last visited

About dom59

  • Rank
    Avancé

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    installé
  • Pays d'origine
    France
  • Pays de résidence
    Canada

Recent Profile Visitors

679 profile views
  1. En lien avec le premier article : Montréal est-elle plus raciste, plus xénophobe que Toronto ? La chronique de Francine Pelletier. http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/474832/l-accommodement-raisonnable
  2. Bonjour, Je peux vous répondre que non, la demande de complément de formation théorique et l'inscription à l'université pour ces cours ne débouchent pas sur un statut étudiant. Votre statut ressemblerait plutôt à celui d'un candidat libre, qui vient prendre des cours ici et là mais sans apparaitre réellement dans un cursus en particulier. Les demandes de l'OPQ sont spécifiques. Elles ne comportent pas des années complètes de formation en psychologie (on vous demandera un cours en statistique, un cours en systémique, etc.). Bref, c'est à vous de démarcher les enseignants des cours en question et de payer, à l'unité, ces cours. Vous n'aurez pas de carte étudiante et ne pourrez prétendre à un statut étudiant (même pour le métro d'ailleurs !). La seule possibilité pour vous serait de postuler pour un doctorat si vous avez un master en France. Là, vous auriez droit au statut. Vous pourriez demander un visa spécifique mais cela vous engagerait sur 3, 4 ou 5 ans d'études supplémentaires selon votre capacité à travailler à temps plein sur votre doc.
  3. Merci Les L5 pour ta plume et l'ouverture de ton récit. C'est devenu rare ici et ce ne sont pas les messages haineux et aigris qui ont suivi qui me contrediront.. Dommage qu'une communauté aussi grande que celle-ci laisse faire et dire au mépris du respect des autres. Bon retour en France. Pour ceux qui ne cherchent pas à conforter leur vision caricaturale de l'Europe et de la France en particulier, il y a des nouvelles positives aussi. Exemples : le pouvoir d'achat français a mieux résisté qu'en Angleterre ou en Espagne par exemple : http://www.lesechos.fr/economie-france/conjoncture/0211059619616-le-pouvoir-dachat-a-resiste-a-la-crise-2009198.php Quoi qu'il s'est dit sur les universités françaises, on a appris récemment que 30% des anglais qui étudiaient en Europe le font... sur le sol français... on peut se dire que ce n'est pas par charité qu'ils font ce choix : http://www.huffingtonpost.fr/2016/06/24/brexit-echanges-erasmus_n_10653960.html Aller, il y a des dizaines d'articles qui citent des sources autrement plus pertinentes que les "on dit que" ou encore "je le sais, j'y ai vécu". Je m'arrête à celle-ci qui considère comme possible la remontée de la France à la 5e place dans l'échiquier mondial, devant l'Angleterre : http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2016/06/27/brexit-non-la-france-n-est-pas-encore-redevenue-la-cinquieme-puissance-mondiale_4958990_4355770.html
  4. J'abonde tellement dans ton sens sur ce point là en particulier... Merci de l'écrire, on se sent moins seul ! Il y a tellement de rancoeur chez certains compatriotes... ça fait de la peine à voir et à entendre. Ils ne peuvent que passer à coté de leur expérience d'immigration à mon avis !
  5. Pour ceux qui ont loupé l'épisode : Fouilles à nu d'élèves: c'est terminé, dit Couillard Le premier ministre Philippe Couillard a pris le dossier en mains, jeudi, en affirmant en Chambre que cette pratique serait désormais proscrite, contredisant ainsi son ministre de l'Éducation, Yves Bolduc, qui affirmait plus tôt qu'il s'agissait d'une pratique légale et autorisée pourvu qu'on agisse de façon «très respectueuse» envers l'élève. «La question de la fouille à nu dans les écoles, la réponse c'est non, on n'en veut pas», a finalement tranché le premier ministre, jeudi, durant la période de questions, talonné par le chef de l'opposition officielle, Stéphane Bédard, qui insistait pour qu'il rejette catégoriquement la pratique controversée. http://www.lapresse.ca/actualites/education/201502/19/01-4845569-fouilles-a-nu-deleves-cest-termine-dit-couillard.php
  6. J'écrirais avec moins de mots la prochaine fois... désolé pour ça!
  7. Je n'extrapole rien et non, je démontrais surtout que si les québecois sont les moins généreux du Canada, ça serait réducteur de les cataloguer comme des radins ou des gens peu généreux envers les grandes causes. L'article que je cite montre qu'il y a des aspects culturels qui permettent de comprendre pourquoi n'importe quelle autre province donne deux fois plus. J'invoque cette importance d'aller chercher ces éléments culturels pour TOUTES les cultures, y compris les français... C'est plus clair comme ça ?
  8. Mon propos était plutôt de souligner qu'un comportement pouvait prendre une autre dimension si l'on s'attarde sur les éléments culturels. Maintenant, le Figaro n'est pas connu pour être un journal très social. Si vous voulez remettre en cause cet article, il en faut un peu plus que le qualificatif "franco-français" je trouve. Ca vaudrait le coup de savoir comment les deux instances ont calculés leurs données.
  9. C'est marrant parce que le directeur du journal qui a réalisé cette enquête en plaisante lui même en précisant que c'est avant tout bourré de clichés. C'est un clin d'oeil réalisé dans 4 pays parce que les stéréotypes restent ce que nous aimons retrouver chez l'autre. C'est peut-être moins angoissant comme ça. Il n'y a que des généralités abusives dans votre lecture de la France. Comme si l'on pouvait résumer plus de 66 millions d'individus à quelques traits de personnalité. Avec cette approche, les Russes sont tous des alcooliques brutaux et analphabètes, les Américains des impérialistes ignares, prêts à vous descendre si vous mettez un pied sur leur pelouse et les Chinois des mangeurs de riz qui passent leur temps à sourire bêtement pour tout et à prendre en photo le moindre papier tombé au sol lorsqu'ils sont à l'étranger..... En se donnant un peu la peine de s'intéresser à la culture, on arrive souvent à décrypter ce qui est différent chez les autres. Notre conception de l'économie n'est pas basée sur le pourboire. Ça peut créer des malentendus ou des incompréhensions, mais à ce jeu là, personne ne s'en sort bien... Un exemple : pour la 23e année, les Québécois sont classés les moins généreux de tout le Canada... avec un don moyen de 130$ contre 280 pour les autres provinces.... soit moins de la moitié ! Devrait on aller dire partout que le Québecois de base est souffre de radinerie aigue ? Surtout lorsqu'on sait que le Français donne en moyenne 400$ par an ! Eh bien non... lisons les articles jusqu'au bout et on y trouvera une grille de lecture qui intègre bien d'autres données que les bons stéréotypes qui ont la vie dure : Bref... pourquoi ne pas admettre qu'il n'existe pas UN Français comme il n'existe pas un Québécois ? Ca serait déjà pas mal.
  10. Il y a des valeurs fondamentales, des choses sur lesquelles il est impossible de revenir : droits de l'homme, égalité des sexes, état de droit, etc. Après une société évolue, elle l'a toujours fait. Elle se crispe sur ses valeurs les moins fondamentales lorsqu'elle est en crise. Ça, je trouve ça dommage dans le sens où l'immigration apporte de nouveaux points de vue, de nouvelles sensibilités qui peuvent aussi faire avancer une société. Inversement, parce que les immigrants retournent chez eux pour un certain nombre, ils influencent leur société avec les valeurs du pays d'accueil. Les idées se propagent, les peuples progressent. Personnellement, je sais que j'ai déjà intégré une influence québécoise dans ma manière de percevoir certains sujets. J'espère avoir insufflé un peu de mes sensibilités à mes collègues québécois en retour... c'est ainsi que je vois l'échange en tout cas et dans ce sens-là, il n'est pas à craindre. Il est vecteur de progrès.
  11. Un discours comme celui ci en France te met directement dans la case raciste, extrême droite, xénophobe etc, d ou les nombreux articles de libération, Marianne, canal + et j en passe sur une "montée" du racisme. Voir l affaire nationale de l expression français de souche par rapport à l expression pure laine Je trouve ça intéressant ce virage parce que cela repose la question de la définition du racisme dans la population. Il y a bien un définition littérale mais ce qu'elle recouvre diffère d'une culture à l'autre. Est ce que ça pourrait expliquer les 15% de différence entre la France et le Québec ? Un exemple : la notion de race humaine existe pour les nord américains. Du point de vue européen, c'est définitivement une idéologie raciste que d'affirmer qu'on peut être de race blanche ou de race noire. Il n'y a qu'une seule race d'être humain à notre époque : l'homo sapiens. La politique d'immigration est perçue ici comme pragmatique. Personne ne trouve rien à redire aux jours de carence de couverture santé imposés aux étrangers, à une sélection sur le niveau d'éducation ou au cout de traitement des dossiers qui font déjà un tri sur le plan international. En France, ces notions de race, de sélection selon l'intérêt économique qu'aura une personne pour le pays d'accueil sont définitivement des thèmes d'extrême droite ou jugées comme tels. Attention, je n'émets aucun jugement de valeur en écrivant ça. Je suis juste en train de réfléchir à voix haute et de me dire qu'en considérant ces arguments, les français paraissent peut être très racistes auprès des français en premier lieu. Peut être que sur certains thèmes, cela ne choquerait pas ou peu les nord américains et qu'ils n'iraient pas mettre cela sur le compte du racisme mais du pragmatisme économique ou politique. Je crois que le racisme est présent dans tous les pays mais qu'on lui donne un caractère très particulier en France, principalement à cause de notre héritage, celui des droits de l'homme. A chaque manifestation de xenophobie, cela génère une incompréhension de la part des autres pays, un peu comme si nous étions garants de cette ouverture universelle. Regardons ce qu'il se passe dans les pays comme l'Angleterre ou les Etats Unis. Tout récemment, des supporters anglais ont crié leur fierté d'être raciste dans un métro parisien en refusant le passage à un homme noir. Des fais similaires se sont répliqués en Angleterre dans les jours qui ont suivi. Tout au long de l'année dernière, aux USA, des manifestations monstres se sont constituées après la mort de plusieurs hommes noirs par la police et même des milices privées. Pour l'affaire Trayvon Martin, George Zimmerman vient d'être acquitté au fédéral... : http://fr.canoe.ca/infos/international/archives/2015/02/20150224-141045.html Pourquoi y a t'il une monté du racisme dans les pays occidentaux ? un bout de réponse se trouve dans le message initial : la crise économique et la politique internationale. Sur le plan local, le chômage pousse les gens à trouver des coupables... les étrangers ont toujours été perçus comme l'explication la plus plausible. Sur le plan international, ces mêmes étrangers se retrouvent sur les grands écrans, affublés d'horreurs de guerre ou d'actes terroristes. "Non seulement ils nous prennent notre travail et profitent du système mais leurs pairs assassinent et terrorisent le monde libre".
  12. Si vous avez regardé la vidéo, les journalistes parlent effectivement d'une enquête subjective. Il y a de la désirabilité sociale à se prétendre accueillant ou ouvert plutôt que refermé ou raciste, c'est sur. Je ne connais pas les détails de l'enquête mais une bonne étude de ce genre utilise des questions qui contrôlent cette désirabilité. On formule de manière indirecte, on mélange les thèmes, etc. C'est intéressant de voir que les anglophones comme les français ne souffrent pas d'une mauvaise image. Pour les premiers, ce n'était pas évident encore il y a peu visiblement. Pour les seconds, ça tord un peu le cou à ceux qui passent leur temps à dire que les français ne sont pas les bienvenus au Québec. Par ailleurs, ça renvoie à cet article sur un comptable originaire du Magreb qui n'a pas trouvé d'emploi malgré sa centaine de CVs. Les musulmans et plus largement les arabes seraient ceux qui attirent le moins de bienveillance alors même qu'ils sont souvent francophones et éduqués.
  13. MONTRÉAL - Près de 20 % des personnes interrogées ont avoué être plutôt racistes, indique un sondage réalisé par la firme Léger présenté mercredi dans le cadre de La Vraie question de TVA Nouvelles. Un reportage à lire ici avec également un micro trottoir et une discussion entre journalistes et avec une psychologue pour analyser la question : http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/archives/2015/02/20150225-225424.html Le racisme est souvent conjoncturel. Je crois qu'il l'est aussi en France ou plus largement en Europe malheureusement. En ce sens, il est difficile à combattre :
  14. En général, il est de bon ton de lire toute la discussion si l'on souhaite y participer. Ça me parait être la moindre des politesses même, un peu comme lorsqu'on veut se greffer à un groupe qui discute lors d'une soirée, on écoute les uns et les autres et on se lance. Si vous aviez été voir les liens que je donne et si vous aviez suivi la conversation, vous auriez découvert que je ne suis pas du tout un partisan du PIB. Je cite une enquête de l'OCDE en premier lieu qui vient comparer les deux systèmes dans des termes beaucoup plus parlant : éducation, santé, sécurité, vieillissement, etc. À ce jeu-là, ce que montrent les données, c'est que le Canada et la France sont deux pays où il fait bon vivre. Ils offrent des garanties assez proches dans pas mal de domaines, n'en déplaise à ceux qui passent leur temps à dépendre une Europe et plus particulièrement une France qui serait dans le délabrement le plus total. C'est faux si l'on considère toutes les variables de vie quotidienne, c'est également faux si l'on regarde le PIB qui tient à coeur certaines personnes (raison pour laquelle je l'ai mentionné). Pour clore le débat avec vous, j'ai déjà mentionné que le PIB par habitant est une donnée qu'on trouve très facilement sur le net. J'ai renvoyé une autre personne sur le classement de la France et du Québec. Ça me semble honnête de comparer ces deux sociétés parce que toutes les petites variables qui nous sont si chères (santé, éducation, garderie, travail, etc.) sont du ressort du provincial. Si l'on compare les deux PIB, on se rend compte qu'ils sont dans un mouchoir de poche. La France est un poil au-dessus, mais ce qui est à retenir, c'est que la province et le pays font partie d'un groupe très restreint dans le monde... qui offre de sacrées garanties pour les gens qui y vivent. Bref, je ne saisis pas toujours ce qui pousse certaines personnes à croire qu'on ne peut que dévaloriser l'un pour promouvoir l'autre. Ça n'a pas de sens sur le plan économique (cf. les données ci-dessus) et pas de sens sur le plan humain (à mon avis).
  15. en même temps quand les examens de la vue ne sont pas remboursés par la RAMQ cela permet de se faire un auto examen... plus tu es secoué plus tu as besoin de consulter! ou de trouver un autre chemin! Merci, ça m'a fait ma soirée Quand j'entends parler mes collègues quebecois des raisons au délabrement incroyable de la route, ils évoquent en premier lieu un détournement des sommes allouées aux travaux : moins de matériaux pour la même somme, ça fait de belles enveloppes brunes pour tout le monde. Clairement, ce n'est pas un manque de compétences dans le domaine. Les matériaux et les outils existent. La faute serait à aller chercher dans les poches de certains. Corruption vous avez dit ?!
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines