Jump to content

qwintine

Habitués
  • Posts

    3,054
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    15

Posts posted by qwintine

  1. il y a 3 minutes, crazy_marty a dit :

     

    Des politiciens qui planifient l'avenir ... tu en demandes beaucoup 🤣

     

    Trudeau navigue à vue depuis son arrivée. Et c'est ça qui va planter les Libéraux aux prochaines élections. Finalement ce qui se passe en Europe d'un point de vue politique, même dans des pays traditionnellement ouverts, s'en vient ici.

     

    Ah mais on est d'accord. Et le futur PM du Canada , PP , ça va pas être mieux. 

    En fait ça s'en vient pas de l'Europe, cela a toujours été ainsi ici aussi.

  2. il y a 1 minute, saabe a dit :

     

    C'est pas un mythe (et là je parle du Canada en général, pas seulement Montréal ou le Québec). Travailler 40h par semaine, ça ne permet pas de se concentrer sur ses études (qui a eu cette brillante idée?),....et s'endetter dans son pays pour étudier un DEP (Dans le meilleur des cas) ou dans un collège privé situé dans un strip mall (C'est pas seulement GTA et Vancouver, il y'en a plein à Montréal aussi),....c'est pas pour obtenie un diplôme du premier monde pour occuper un poste important chez soi, mais c'est bien pour travailler dans n'importe quoi, accumuler les années d'expérience canadienne et obtenir la Résidence Permanente.

     

    Et on ne parle pas de milliers, mais de centaines de milliers de permis d'études par an, la majorité pour des études professionnelles de 1,2 ans. C'est vraiment un programme déguisé pour importer des millions de travailleurs bon marché pour les Tim Hortons et les Walmarts.

     

     

     

    Je connais personnellement des ptits jeunes québécois de 14 ans dans mon voisinage qui font 20h/sem au mcdo ou l'épicerie pour se faire de l'Argent de poche, sur le côté de leurs études au secondaire.

     

    Pour les PE, ne pas oublier que c'est bon pour le business des écoles, collèges et universités même s'ils repartent !

  3. il y a une heure, saabe a dit :

     

    Et si au lieu d'importer des millions de travailleurs et faux étudiants pour Tim Hortons et Walmart,

     

    En fait c'est un peu un mythe. Si c'est une peu vrai à Montréal ou Toronto, en région ou banlieue c'est des jeunes du crus qui vont dans ces postes avec des horaires partiels en dehors de l'école. Ça leur permet d'avoir de l'argent pour acheter leurs bébelles, leurs sorites et leurs voyages.

     

    il y a une heure, saabe a dit :

     

    on commençait à faciliter l'accès de travailleurs dont l'impact serait immédiat sur l'économie et le bien-être social du Canada ? Par exemple des médecins? Oui c'est immoral car la majorité ne seraient pas des Américains et des Européens mais des Africains et des Indiens (dont leurs pays ont en besoin désespérément), ...mais déjà supprimer l'exigence de l'équivalence pour les médecins de l'Europe de l'ouest (pays riches, donc zéro sentiment de culpabilité) serait un pas vers l'avant. Il y'aurait toujours des Français, Belges ou Espagnols qui voudraient changer d'air ou gagner un peu plus au Canada.

     

    Cela ne résoudrait pas les problèmes de logements et d'infrastrucutre déjà déficitaires pour soutenir la population. On a besoin d'écoles, de profs, de garderies, de clsc, de rpa .... ET de logements !! 

    Déjà rien que les logements ça demande plein d'autre chose : électricité , route, voirie, transports en commun ... et là aussi on est à saturation 

    Ensuite piller les autres pays (riches ou non) de leurs ressources critiques est éthiquement problématique. C'est du colonialisme inversé.

    Enfin, le corporatisme de certaines professions (suivez mon regard) fait qu'ils sont bien contents de pas être assez car cela leur offre deux avantages : un carnet de commande plein et des salaires très élevés.

     

    @saabe dans le fond tu n'as pas tort mais le problème c'est que dans des tas de domaines on a un problème avec cette croissance démographique débile.

     

    Il n'y a pas de plan en fait. Dire que le plan c'est 100 Millions de canadiens en 2100 sans préparer tout le reste, ça n'a aucun sens.

  4. Il y a 2 heures, jimmy a dit :

    Aye, mon toé la, des immigrants qui sont anti immigrants... 🤣

     

    ps. je te taquine 😇

     

    Je sais.

     

    Quand mathématiquement ça se voit que c'est pas tenable et que des gens du monde des affaires qui ont tout à gagner à faire venir de l'immigrant te disent on va dans le mur ... je crois que c'est interpellant parce que c'est factuel et pas idéologique.

    Le problème c'est que ça alimente par la même occasion les discours de certains bords politiques qui dirons-nous sont allergiques aux immigrants même en temps "normaux". Les idéologiques 😉 

    Dans le cas présent, nos infrastructures ne permettent pas de déjà tenir la charge et rien n'est fait et planifier pour résoudre le déficit actuel ni pour soutenir une telle croissance démographique.

  5. Il y a 16 heures, bencoudonc a dit :

    ...en effet !

     

    Mais disons que le système en est rendu à son point de rupturer, du moins pour la première ligne (si tu as un gros bobo ça passe encore et les soins sont excellents, il faut le reconnaître, mais pour le reste... en bon québécois ça fait dur).

     

    Le point de rupture, on l'a dépassé depuis longtemps, on est passé dans l'effondrement. La pandémie a donnée le coup de grâce ! 

    Le système est un ogre avide de financement, mal organiser (c'est les experts qui le disent), qui ne veut pas changer radicalement et on injecte sans cesse plus et c'est de pire en pire.

    Ah oui cela s'est généralisé au Canada.

     

    Et puis la folie immigrationiste va être le dernier clou sur le cercueil !

     

    Solution : devenir médecin 😄 ou super infirmi.er.ère ? 

  6. il y a 4 minutes, jimmy a dit :

    Merci...quand c'est moi qui le dit...on m'accuse de trop aimé le Québec...alors que c'est maintenant connu, c'est le même bordel dans les autres provinces.

     

    Attention @jimmy , quand on s'astinait il y a 5-6 ans sur le sujet, la situation n'était pas la même. Ça allait un peu mieux dans les autres provinces. 

    Cela s'est détérioré au Québec mais ailleurs aussi et ils nous rejoignent dans le marasme ! 

     

    il y a 4 minutes, jimmy a dit :

    C'est probablement un choix de société que le peuple (Canadien et Québécois) doit faire...c'est complètement gratuit...mais faut que tu attendes longtemps longtemps ...ou on introduit le privé (pour des services qui sont actuellement gratuit) et la on paye 2 fois; une fois a même nos impôts, et une autre fois de nos poches a  la clinique.

     

    Ce sont des choix de société ... effectivement

     

    il y a 4 minutes, jimmy a dit :

    Ah la défense du système actuel; tout ce que vous faites au privé, par exemple avoir un médecin de famille, mais un privé et bien c'est partiellement déductible d'impôt.

    Toute opération ou chirurgie faites au privé est partiellement déductible d'impôt aussi.

     

    Attention, il s'agit de médecins, d'opération et/ou de chirurgie qui serait normalement prise en charge par le régime publique, mais vous allez au privé parce que les délais sont trop long.

     

    Par exemple des chirurgies esthétique ne sont pas normalement prise en charge par le régime publique, donc elles ne sont pas déductible d'impôt.

     Des médecins qui disent vous soigner avec des ''cristaux guérisseurs'' non plus !!!!

     

     

    Les frais de consultation d'un médecin, les traitements, les chirurgies et les tests effectués dans une clinique privée donnent droit à un crédit d'impôt de 32,5 % (Québec 20 %, Ottawa 12,5 %), au même titre que l'ensemble des autres frais médicaux admissibles (dentiste, médicaments, physiothérapie, lunettes, etc.).

     

    Oui c'est un bon point, il faut noter que tu as un seuil minimum de frais à avoir calculer sur tes revenus.

    Autrement dit pour une ou deux visites chez un médecin de famille, tu auras pas de crédit d'impôts mais si par contre tu cumules d'autres chose plus lourdes tu vas y arriver.

  7. Le 2024-02-04 à 08:24, saabe a dit :

     

    Bonjour

     

    Vous avez attendu combien de temps pour avoir un ?

     

    Et pendant ce temps-là, comment vous vous êtes débrouillé quand vous aviez des soucis de santé ? Direct à l’hôpital ?

     

    Vraiment trop déçu par le système de santé au Québec. J'ai contacté le GAP et ils m'ont donné un rendez-vous pour içi 20 jours, tout en m'incitant à m'auto-guérir (manquait plus que me recommender d'aller voir un guérisseur en attendant) 🤪.

     

    S'ils ne peuvent pas avoir un système de soins universel efficace et performant comme en europe, vaut mieux qu'ils privatisent tout et faire comme les états-unis. Au moins, tant que t'as une assurance, y'aura pas de risque de mourir en attendant d'avoir un rendez-vous.

     

     

    Il y a https://bonjour-sante.ca/ ça nous a sauvé la vie plusieurs fois. Ça coute un petit peu mais c'est moins cher que le privé et bien plus efficace que le système du gouvernement québécois.

     

    Demander un avis chez le pharmacien, il y a des choses qu'ils peuvent parfois prescrire (mais pas beaucoup).

     

    Et sinon, le bouche à oreille, quand on te dit pas de place (même en sans rendez-vous), tu demandes s'ils ne connaissent pas une autre clinique où tu peux tenter ta chance. Tu poses la question sur les réseaux sociaux, tu peux avoir de la chance.

    Et surtout, ne pas avoir peur de faire des kilomètres pour voir un médecin si ton état de santé te permet de faire 40-50 km.

     

    Et puis quand tu as épuisé toutes les possibilités après avoir passé des heures à chercher, tu vas engorger (et attendre 24-48h pour du non urgent) les urgences des hôpitaux.

     

    Pour finir, c'était moins le cas, il y a quelques années, mais c'est devenu le même foutoir dans les autres provinces.

  8. Il y a 19 heures, saabe a dit :

    Autre question, j'ai vu qu'il y'a des cliniques privées qui sont payés par le RAMQ. Mais encore une fois, c'est le flou total.

     

    Les cliniques privées payées par la RAMQ ne changent rien à ton problème, c'est le système publique avec les mêmes enjeux et contraintes. C'est juste des sous-traitants. C'est pas du vrai "privé.

     

    Le vrai privé pour de la médecine de famille existe et ça coute très cher ! Souvent on vous oblige à prendre un abonnement entre 200 et 5000 $ par an. Le tout hors assurances bien entendu ! Et en plus, c'est pas un gage d'avoir un médecin compétent. 

  9. Il y a 22 heures, saabe a dit :

     

    À part les urgences, comment ça se passe chez le privé? Y'a t-il des médecins de famille ou généralistes privées? Au fait j'ai une assurance complémentaire avec mon employeur.

     

    Les assurances collectives des employeurs ne couvrent pas la médecine générale et spécialisée. Ça couvre les trucs comme psychologues, physiothérapeute, chiro, ... ou les prothèses auditives.

  10. il y a 10 minutes, Rubies a dit :

    Il y a des abus, mais la plupart des gens sous permis d'études le sont pour des motifs légitimes (collège privé douteux vs université ou cégép par exemple). J'ai l'impression que le fédéral agit sur les seuils d'études alors que c'est la fraude le problème.  Je pense que les sommes demandées par le gouvernement fonctionnaient encore il y a quelques années quand le coût de la vie était faible et qu'on trouvait emploi et logement rapidement en arrivant. La situation n'a rien à voir aujourd'hui.

     

    Pas vraiment, 90% de PE sont devenus pas vraiment légitimes dans les faits. Il est temps qu'on durcisse les règles. Ça fait 10 ans que plein de gens en abusent.

    Il suffit de voir le nombre de "gens" qui viennent sur ce forum entre autre et qui monte une combine "PE" car les autres portes leur sont fermées. Portes fermée à juste titre selon les critères établis pour gérer l'immigration au Canada et au Québec. Le PE même au Québec est devenu la petite porte entrée de par en arrière voir la faille, dans laquelle s'engouffre des futurs immigrants en masse.

    Et comme en plus ça fait rentrer plein de pognon dans le monde de la formation et l'enseignement, on a rien dit et fait. 

    Là on est fasse au mur et on s'étonne, on chiale.

    il y a 25 minutes, Rubies a dit :

     Je pense que les sommes demandées par le gouvernement fonctionnaient encore il y a quelques années quand le coût de la vie était faible et qu'on trouvait emploi et logement rapidement en arrivant. La situation n'a rien à voir aujourd'hui.

     

    9 ans que je suis là et les montants était déjà fantaisistes à mes débuts !

  11. il y a 13 minutes, bencoudonc a dit :

    ...et ça rend encore plus délirant le "seuil d'autonomie financière" d'Immigration Québec.  Faire venir des gens avec trois sous en poche pour qu'ils crèvent ensuite de faim ici, ce n'est dans l'intérêt de personne.

     

    On est 100% d'accord !

    Ça n'aide personne tant l'immigrant que le pays.

     

    Les montants énoncés au fédéral sont un peu plus réalistes mais pas encore assez.

  12. Il y a 6 heures, bencoudonc a dit :

     

    Ce qui est fou, c'est quand on le dit ici ou dans d'autres forums/groupes Facebook de futurs nouveaux arrivants, ils ne veulent pas nous croire. Toujours à presque nous accuser de "menteurs". Par contre quand ils sont dans la schnoute jusqu'au cou une fois icitte ... 

  13. Il y a 1 heure, angebee2605 a dit :

    Merci de ne pas faire autant de jugements hâtifs sur mon si petit commentaire.

     

    Je ne vois pas où il y a du jugement hâtif de ma part.

    En effet, corriger le fait que dire qu'au Québec on vit pour travailler est faux, ce n'est pas un jugement, on plus sur du factuel.

    Ensuite ma digression sur le choix "aller voir la famille" dans le sens "obligation" vs profiter ici (Amérique) des vacances, c'est un choix personnel (bien sûr avec son lot de chantage affectif de la part de la famille restée en Europe) en aucun cas "la faute du Québec". Ma digression sur le sujet est plus une tentative d'aider à voir les choses autrement basée sur ma propre expérience (et celle d'autre immigrants) pour se détacher de cette "pression/obligation".

    Anyway

    Bonne journée

  14. Il y a 2 heures, angebee2605 a dit :

    J'ai même eu les larmes aux yeux quand tu as parlé de l'expérience avec la nourriture cela m'a rappelé il y a 2 ans je crois où après mon retour de France je suis allée à mon IGA de quartier habituel et j'ai littéralement fondu en larme dans l'épicerie.

     

    Wow plutôt intense comme réaction. C'est vraiment interpellant. Pourquoi après 11 ans rester ici et ne pas partir ailleurs si cela vous rend malheureuse à ce point ?

     

    Il y a 2 heures, angebee2605 a dit :

    Et aussi ce fait de vouloir visiter l'Amérique du Nord mais devoir choisir avec la famille..et aussi ces prix exubérants et seulement 2 semaines c'est pas assez. 

    Je le dis souvent, ici ils vivent pour travailler, nous on travaille pour vivre (survivre en l'occurrence en France)

     

    Dans la pratique, les gens ont bien plus de congés, facilement 6 semaines plus jours fériés.

    Entre les semaines négociées ou offertes en plus par les employeurs, les banques d'heures supplémentaires, les congés sans soldes, les congés maladies à prendre, les congés pour raison personnelle à prendre, les fermetures entre 25 décembre et 1er janvier. Ça en fait du congé en titi.

    Pas pour rien que les gens (la classe moyenne) ici ont plein de loisirs (ils arrêtent pas) et voyagent beaucoup. Bon d'accord, le prix à payer est souvent un fort endettement (le plus élevé d'Amérique du Nord).

    Les gens veulent tout en même temps, une job cool et consommer à outrance et tout de suite.

     

    En résumé, au Québec, on travaille pour vivre ! Pas comme en Europe ou au USA ou on vit pour travailler.

    Même si c'est le cas dans pas loin de 50% des emplois où il y a de bons congés. Il faut être honnête, des jobines, des emplois au Tim, c'est pas aussi hot pour les congés. Mais ce sont des tremplins ou parachutes, c'est flexible et pas si mal payé pour rebondir, se propulser et apprendre. Ils tombent quand même à point pour pouvoir travailler !

     

    Pour ce qui est de choisir entre avoir du fun et se taper la "corvée famille en Europe et ses coûts exorbitants", rappelez vous que c'est votre choix (on peut pas avoir le beure, l'argent du beure et le sourire de la crémière), il faut s'autoriser des compromis et pensez que c'est également votre sentiment de culpabilité au dessus duquel vous ne parvenez pas à passez au dessus.

     

    Vos anciens amis et famille, s'ils veulent vous voir, rien ne les empêche de venir aussi icite en vacances. Ils sont aussi responsable d'entrernir le "lien" qui vous "unis". 

    Mais bon, on sait pourquoi ils viennent jamais, pour beaucoup, le Québec c'est pas hot pantoute et ils préfèrent aller en Espagne, Grèce où sur la côte d'Azure.

    C'est là qu'on voit que tout le monde s'investit pas dans une relation.

     

    Ah oui, pensez-y bien à ceci pour envisager les choses autrement quand vous allez les voir, ils font peu de compromis et sont bien souvent peu flexibles pour vous voir, c'est vous qui devez composer avec leur "contraintes" qu'ils ne veulent pas adoucir, vous les déranger dans leur petite routine réconfortante qui n'aime pas le changement. Et pourtant c'est vous qui faites l'effort (temps et finances) de venir les voir.

     

    À méditer

  15. Il y a 22 heures, saabe a dit :

     

    Chaque fois que je lis ce mot l'image de la famille trudeau en robes indiennes faisant une pose yoga me passe par la tête. 🤣

     

    En fait, ce qu'ils ont fait là c'est à l'opposé d'être "Woke" car c'était de l'appropriation culturelle. Ce que dénonce justement le "courant Woke".

    Autrement dit : il a récidivé son black face de sa jeunesse en se déguisant en Indien d'Inde.

  16. il y a 3 minutes, jimmy a dit :

    Oui je comprend tout ce que tu racontes la.

     

    Ceci dit comment expliquer le cas : '' États-Unis'' ?

     

    Tu te rends compte, ils ont commencé a ''peupler'' leur territoire après nous et ils sont 350 millions.

     

    Aye, ils se sont bien crissés de l'avis d'experts, ils se sont bien crissés de savoir s'il y avait assez de logements ou pas.

    Ils se sont bien crissés que leur société avait et a encore pleins de problèmes structurels. 

     

    Bon la seule grosse différence que je vois c'est que eux les immigrants ont tous adhéré a la langue et la culture américaine.

     

     

     

    Moi je vois surtout les extrêmes sociaux d'un système et du tout la culture : ultra pauvreté et ultra richesse. Ils se crissent que leurs immigrants "soient biens". C'est la différence entre les USA et le Canada.

     

    Nombre d'immigrants aux USA qui finissent dans le bac "ultra pauvre". D'ailleurs la lutte républicain vs démocrate trouve en partie pilier sur gagner ou empêcher les votes de ces "laissés pour contre".

     

    En ce moment, d'ailleurs avec les dernières vagues migratoires. ils ont les mêmes problèmes que nous. Et la droite conservatrice (dont Trump :trump-colere: ) arrête pas d'utiliser cela comme argument de campagne électorale. Comme chez nous. Pour dire, ils parlent même de remigration.

  17. Il y a 18 heures, jimmy a dit :

    ...bon je vais jeter un pavé dans la mare !

     

    Je ne suis pas tellement d'accord avec tout ce qui se dit sur ce sujet, ici sur le forum, mais aussi dans les médias en général.

     

    Les États-Unis sont un pays d'immigration...et il en est rentré (des immigrants) pendant des dizaines d'années bien plus qu'au Canada pour un territoire plus petit que le Canada...et personne ne dit qu'il y en a trop (aux États-Unis).

    Au contraire, c'est ce qui fait leur force (force économique et culturelle)

     

    Alors on a de la place au Québec (et au Canada), donc rentrons en des immigrants. 

     

    De plus ce qui m'agace énormément dans ce texte de La Presse, mais aussi encore une fois dans les médias en général, c'est que l'impression générale que ces reportages laissent planées, c'est que s'il n'y avait pas de crise du logement et/ou que les logements seraient mieux construit et bien tout serait bien correct et que l'on pourrait accueillir bien plus d'immigrants.

     

    Or la n'est pas le problème du tout !

     

    Même si on règle le problème du manque de logements, il va rester toujours que autour de 50% des immigrants n'immigrent pas spécifiquement au Québec, mais bien ''in North America''.

    Et ''North America'' c'est ''in english'' que ca se passe.

     

    Et évidemment le couillon de Trudeau (et ses disciples) disent aux immigrants : '' pas de problème, vous pouvez vivre non seulement selon vos ''us et coutumes'' de vos pays d'origine, mais en plus vivez dans votre culture d'origine....et de plus vous pouvez choisir la langue de votre choix''.

     

    Alors évidemment puisque plus de 50% ont immigrés ''in North America'' , ils seraient bien idiot de leur part de choisir de vivre dans la langue et la culture d'une minorité ! (les Québécois francophones représentent autour de 2,5% de la population de l'Amérique du Nord).

     

    Évidemment si le Québec était un pays, de un il contrôlerait la  totalité des demandes d'immigration (en ce moment c'est environ 50%) ....et de deux; l'immigrant saurait exactement ou il immigre, c'est a dire dans une société francophone plutôt que dans le capharnaüm canadien.

     

    @jimmy autant ça me fait plaisir que tu sois pro-immigration sur ce coup-ci, Autant ton commentaire est complètement à côté de la plaque ! Que dire de la cerise sur le Sunday du Québec indépendant qui résoudrait tous les problèmes 🤦‍♂️ , c'est ridicule. Car ça ne changerait absolument rien. Nous faisons face à des problèmes structurels et fondamentaux inhérent à la gestion de l'Amérique du nord (Tout le Canada, Québec inclus), problèmes qui sont bien présents et sont encore là pour durer un bon moment. 

     

    De plus en plus d'extperts (économistes, urbanistes, démographes, sociologues, ...) de très très loin bien plus compétents que moi ou toi tirent la sonnette d'alarme qu'on ne peut plus accueillir à cette cadence et ce volume autant de nouveaux arrivants. Car même si on a besoin de ces volumes, car si oui on a de la place, hélas nos infrastructures ne croissent pas à la bonne cadence et même pire que cela elles régressent : système de santé, éducation et logement. Au Québec et dans le RoC, nous sommes sur une pente descendante sur ces trois axes ! On risque un effondrement si on suit cette tendance.

     

    Ah oui, pour finir, le Québec est bien la seule province canadienne qui a un problème quant à la qualité de ces logements car la loi est trop laxiste, c'est un  FAIT ! Un Québec indépendant ou pas ça ne change rien à cela car Québec pouvait légiférer depuis longtemps.

     

    Et tout ceci, ce n'est pas les méchants médias qui le disent, ils rapportent simplement les avis d'experts et j'ajouterai que même des "gens d'affaires qui ont tout à gagner de nouveaux immigrants pour faire du fric" commencent eux aussi à aller aussi dans ce sens. 

     

    Donc si les experts et le monde des affaires le disent à l'unisson : on devrait se calmer un peu.

    Je crois qu'on a un consensus.

     

  18. Le 2024-01-17 à 11:30, Automne a dit :

    Déjà, faudrait qu'on construise comme il faut au Québec.. On est la seule province où la surveillance des chantiers à chaque étape n'est pas obligatoire! c'est le temps qu'on se réveille... 

    Si vous avez pas vu l'émission La Facture du mardi 28 novembre, allez voir.. C'est juste hallucinant. 162 propriétaires de condos perdent leur investissement. Et y'en a bien d'autres partout au Québec..

    au pire, y'a un article là : https://www.journaldemontreal.com/2023/04/22/encore-des-condos-pourris

     

    Fait qu'avant de penser à construire, faut que la Loi change puis après on pourra construire et accueillir du monde au lieu de les installer dans des immeubles pourris. 

     

    @Automne oui c'est très juste, j'avais vu ce reportage de Enquête il y a quelque semaine : 

     

     

  19. il y a une heure, FamillyNBL a dit :

    Bien sûr que c’est toujours mieux de se faire sa propre idée ! Mais vous savez j’ai l’impression de voir et en entendre les débats Marseille/ Paris ! 🤣

     

    @FamillyNBL je vois pas le rapport avec vos débats Paris/Marseille. 

  20. il y a 11 minutes, jimmy a dit :

     

    ...et ainsi constater a quel point Jimmy a raison 🙂

     

    Hehe, @jimmy je vais leur servir de guide et m'arranger pour qu'ils ne voient que du Francophone.

     

    Si ils veulent perdre leur temps à chercher les exceptions, ils feront ce qu'ils veulent. 

  21. Il y a 6 heures, FamillyNBL a dit :

    Mais le pire c’est que c’est vrai ! 
    en plus je comprends tout à fait parce que je d’origine algérienne (de la grande Kabylie, c’est encore un autre débat 😂 ) et je comprends tout à fait que lorsqu’on est pas considéré c’est autre chose on passe toujours en dernier voir pas du tout c’est dur pour nous on a l’impression qu’on essaye de nous effacer…

     

    Attention @FamillyNBL que ce que @jimmy publie n'est pas tout à fait vrai. Il cherche surtout à attraper de la sympathie de personne comme toi qui pat leur histoire particulière (Algérie vs Kabylie) vont avoir rapidement de l'empathie pour "sa cause indépendantiste".

    Pour la question du bonjour/hi, ce n'est de coutume que sur l'île de Montréal (1.8 M d'habitants) et encore c'est vraiment pas la majorité des gens qui le disent. J'ai habité 6 ans à Montréal et je n'ai jamais dit bonjour/hi mais uniquement bonjour. Comme j'ai peu entendu le bonjour/hi. Le plus souvent c'était dans le centre ville (bureaux et commerces de Ville Marie et Griffintown).

    Comme dans le reste du Québec tu vas avoir droit à un Bonjour. Point. Donc dire que tous les Québécois font l'effort du bonjour/hi est tout à fait faux. C'est extrêmement limité et souvent dans le contexte de l'acceuil "ouvert et chaleureux" par un vendeur/serveur dans le petit centre ville de Montréal.

    Le pire est qu'il y a quelques années le parti au pouvoir (CAQ) sous la pression du parti indépendantiste (PQ) a voulu faire passer une résolution au parlement pour interdire le bonjour/hi. Il voyait cela comme une menace. https://www.journaldequebec.com/2019/10/07/le-gouvernement-legault-ninterdira-pas-le-bonjour-hi-1

     

    Ensuite tu peux aussi tomber sur des angry grumpy boomers comme @jimmy qui s'ils tombent sur une personne anglophone à Montréal (un serveur, un commis,... )  va être très désagréable avec elle. 

     

    En bref, le mieux serait de te faire ta propre idée quand tu seras ici. Pourquoi ne pas venir en vacances ou faire un voyage exploratoire pour mesurer tout cela ?

  22. il y a 20 minutes, jimmy a dit :

    419688145_10159849017425665_4895658485291451463_n.jpg.38a2f176bd6c00b066372845ea819deb.jpg

     

    Ouais et la Flandre c'est pas la Belgique ... on connait la chanson.

    L'Alsace c'est pas la France

    La Bretagne c'est pas la France

    Le pays Basque c'est pas la France et pas l'Espagne

    La liste est longue ....

×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement