Jump to content

RobinDesBois

Habitués
  • Content Count

    424
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by RobinDesBois

  1. Extrapolations, condescendance ... Bref, le typique syndrôme "maudit français", mis paradoxalement au service des spécialistes québécois en fermage de gueule. Confluence inattendue mais qui n'a en fait rien pour surprendre. Dans tout ce qu'ils ont de mauvais, les français et les québécois sont comme cul et chemise.
  2. Plan B ? En langage commun : jobines. Ou déménagement. Mais ça coûte la peau des fesses, sans parler des tracas administratifs quand on passe d'une province à une autre, sachant qu'elles sont supposées "autonomes" (malgré qu'on y serve souvent la même soupe d'une à l'autre) sur un tas de points y compris par exemple le permis de conduire. Le droit à l'erreur est limité.
  3. La différence entre Orient et Occident vient de la séparation de l'empire romain entre sa partie occidentale, centrée sur Rome, et l'autre partie centrée sur Byzance alias Constantinople (aujourd'hui Istambul). Respectivement les catholiques et les orthodoxes. Les Russes ne sont donc pas occidentaux. Les latino-américains de race blanche peuvent être perçus comme occidentaux. Ils ont en tout cas fortement tendance à s'y identifier. Exemple : les "pitucos" péruviens, vivant entre eux, pleins de mépris enves les "cholos" (descendants d'indigènes). Quant aux protestants anglo-saxons, ils sont fortement associés au monde occidental ... Peut-être que ce concept d'occidental ne signifie plus grand chose en réalité, vu l'atténuation des références religieuses en tout cas du côté européen, ainsi que l'évident abyme qui s'est créé entre les intérêts des nord-américains et du reste du monde, s'opposant par contre à la nécessaire convergence de tous les européens, de l'Est comme de l'Ouest.
  4. MacDonald, citoyen des îles Fidji qui habite ... aux états-unis ... ne serais-tu pas un clône de MacKenzie ? Tes interventions semblent souvent conçues sur mesure pour déclencher les siennes. La vision en noir et blanc, avec d'un côté les gentils anglophones et de l'autre côté les méchants québécois, est erronée. Il y du gris de part et d'autre. Et surtout, il y a beaucoup de choses en commun. Le sens ethnique et l'influence catho-monarchiste forment le petit "plus", si on peut dire, des québécois par rapport aux canadiens, mais fondamentalement ils ne s'en démarquent pas autant que tu le penses. Partout au Canada il faut surtout compter sur d'autres immigrants pour se renseigner, former du réseau et avoir des chances de progresser.
  5. Rien n'est moins sûr ? La majorité des gens ( 70 % ) au Nouveau-Brunswick est anglophone ... alors RobinDesBois, informe-toi plutôt que de raconter tes mensonges et conneries habituelles. Tiens le revoilà à l'attaque. Ecoute, ça n'est pas à un (...) comme toi que je parlais, mais aux immigrants, qui auront compris que je parlais de leurs espérances de tomber sur des gens similaires dans quelques villes à forte proportion d'acadiens comme par exemple Dieppe, et à qui je mentionne qu'il convient de considérer cela avec scepticisme. Tu t'embarques dans un stupide quiproquo, mais c'est normal de ta part (oui, vois dans un dictionnaire ce que signifie quiproquo), en me rétorquant que cette province n'a plus grand chose de francophone car ça ressemble furieusement à ce que j'en dirais moi-même. Un fin vernis francophone peut encore recouvrir certaines personnes franco-canadiennes (comme dans ton propre cas d'ailleurs) à cet endroit, mais ça n'indique en rien du tout qu'on peut être chaleureusement accueilli.
  6. Oui. Comme dit le proverbe, "à bon entendeur salut". Et aux mauvais entendeurs, bon pêtage de figure sur le mur des réalités.
  7. Le Nouveau-Brunswick se trouve sur l'ancienne Acadie d'où l'existence de communautés francophones, par exemple Dieppe, où l'immigrant francophone pourrait à première vue estimer qu'il se sentira chez lui. On aurait besoin de témoignages pour s'en assurer, semble-t-il. Autrement dit, rien n'est moins sûr. Et qu'est-ce qui te fait croire que c'est différent dans les provinces autres que le Nouveau-Brunswick ? Pourquoi penses-tu que dans les provinces anglophones, le taux de chômage des immigrants est beaucoup plus élevé que les natifs ? Peut-être as-tu besoin d'un cours de lecture du français ..; cette langue difficile et compliquée, il faut le reconnaître. Car le "autre" en question se référait à "autre que le Québec".
  8. Propos officiellement aimés par MacKenzie, je vois. Indubitablement, lui et des gens comme Ungeduld tiennent leur public, fidèle à cette devise : N'oubliez cependant pas, les mouches, que si des personne lucides formulent leurs conseils, c'est à l'adresse d'autres personnes lucides et en se préoccupant de leur bien. Quant à vous, si vous souhaitez casser vos jeunes visages sur les réalités, pourquoi pas ? Faites vos parcours. Voyez de près à quel point les erreurs sont coûteuses. Payez en conséquence. Puis venez sur immigrer.com et lisez des commentaires venant de blancs-becs qui veulent porter leurs lunettes roses et qui ne veulent pas qu'on touche à leurs oeillères. La vie ... un éternel retour.
  9. Ecoute Jeremy971, j'admets volontiers que tu as un joli minois et je suis certain que tes études sont passionantes, mais si tu comptes plus ou moins nous fermer la gueule, à nous qui venons avec l'intention de parler des réalités plutôt que des rêves, je crois que tu repasseras. Prends quelques années, prends-toi en même temps quelques tartes à la crème en pleine figure, et tu viendras alors nous raconter tes impressions, ok ? Entretemps des gens continueront à exercer leur devoir moral d'avertir les immigrants qui viennent ici et jouent leur avenir sur des projets qui peuvent s'avérer foireux, surtout quand ils étaient mal informés.Chose hautement probable quand on voit le caractère fabriqué et mensonger de l'information qui est diffusée par les pouvoirs publics canadiens.
  10. Bon résumé ... Parler de méritocratie dans le monde où on vit, c'est carrément comme de parler de corde dans la maison d'un pendu. Quant à envisager de tout voir en rose, là où précisément (en Amérique du Nord) il faut être perpétuellement aux aguets pour ne pas se faire bouffer, c'est tout simplement ridicule. Ici on a le choix entre être "winner" ou "loser". Dans cette catégorie se trouvent les porteurs de lunettes roses. Ceux qui n'ont pas envie de comprendre ça sont mal barrés. Qu'ils veuillent bien comprendre par la même occasion que la première des stratégies des "winners" est d'être aussi peu nombreux que possible.
  11. Oui, un peu comme les experts de l'Union Soviétique considéraient les articles de la Pravda comme de la pure vérité. Merci de nous le signaler, hein. Quel grand génie ce MacKenzie. On voit de quel genre d'école t'es sorti, soit dit en passant. Môssieu Pisa, t'es un Troll à la (...) et c'est à toi de nous prouver que tes (...) balivernes sont vraies.
  12. "Supervisés" ou non par ces "experts", ces tests sont bidon et se réalisent entièrement sous la houlette des enseignants québécois qui, en quelque sorte, sont ainsi occupés à "corriger" ainsi leur lamentable boulot, qu'ils sont assez culottés pour appeler "éducation". Et je le répète : les immigrants savent bel et bien que leurs enfants seront ignorants lorsqu'ils vont à de telles écoles.
  13. Non MacKenzie, c'est toi qui te ridiculises en prétendant n'importe quoi sur base d'études bidon, fondées sur des données bricolées par des truqueurs de première espèce. On te l'a déjà mentionné, mais la taille gigantesque de tes oeillères ainsi que ta détestable mauvaise foi de bureaucrate, qui se trouve probablement ici salarié pour pourrir ce forum, t'empêchera de l'admettre. Il est notamment certain que les "tests" sont menés et CORRIGES par des "enseignants" québécois, dûment triés, comme le sont aussi les élèves. Les immigrants, y compris ceux qui viennent des villages les plus reculés du Zimbabwé ou du Sri Lanka, savent que le système éducatif québécois est tout simplement risible, à l'image d'ailleurs de son système de santé que tu ne manqueras pas non plus de couvrir d'encens comme dans les brochures publicitaires de la Délégation du Québec.
  14. Une partie de ton argumentation fait partie des théories de complot... Le premier à avoir souffert des produits financiers toxiques sont les États-Unis eux-même. Et faut dire aussi que les banques européennes ont aussi acheté massivement de ces produits financiers toxiques et sont coupables de spéculation excessive...faut en parler aussi. "Théorie du complot" ? Et alors ? T'es chez les Bisounours ?! Les banques européennes sont remplies de ploutocrates a tendance kleptocratique, qui dans tous les cas sont tous des Yes-Men de toute première catégorie, experts en cirage de chaussure de leurs maîtres les anglais et les américains. Tant que ces valets se trouveront aux manettes, l'Europe ne peut que s'en aller d'une crise à une autre.
  15. Ceux qui veulent essayer de travailler en Ontario sans connaître l'anglais manquent de bon sens en effet, pour une fois je suis d'accord avec MacKenzie. Les zones à plus haute densité en francophones sont la pointe Est de l'Ontario, à partir d'Ottawa, et quelques villes plus au Nord comme Timmins et Sudbury, qui à vrai dire sont des endroits industriels qui manquent de charme mais au moins on y est sûr que ça n'est pas bien difficile d'y obtenir un emploi. Je vois que quelqu'un a mentionné le quartier Vanier. Attention, c'est une zone d'Ottawa où se concentrent pas mal de délinquants. Loyers bon marché mais on se prend tout son lot de prostituées et de toxicomanes dans son voisinage. Par contre il y a plus à l'Est un faubourg nommé Orléans où la présence franco-canadienne n'a pas encore été gommée. De là, plus on va vers l'Est plus on trouve des endroits où les gens parlent effectivement quelque chose qui ressemble au français.
  16. Ah mais qui sait ? Peut-être que l'OCDE a réalisé l'une ou l'autre étude qui démontre que la nourriture bio est mauvaise pour la santé tandis que les McDo contiennent une très large richesse de nutriments, dans leur ketchup, leurs boissons sucrées et leurs hamburgers en carton.
  17. L'Europe est une force extraordinaire ? Ça doit être une tentative de mauvaise blague. L'Europe est au bord de l'effondrement avec un chômage catastrophique de plus de 25 % en Grèce, de plus de 25 % en Espagne, le chômage est plus que 10 % en France et en constante augmentation... et la Grèce est en récession et au bord de la faillite, l'Italie est en récession, le Portugal est en récession et au bord de la faillite, l'Espagne est en récession et au bord de la faillite, les banques espagnoles sont au bord de la faillite, des régions en Espagne sont au bord de la faillite, la France a une croissance économique médiocre, la zone euro est en récession. Etc. Alors les Européens vont faire ce qu'ils ont toujours faits au cours des derniers siècles lorsque l'économie du continent européen était difficile, immigrer en Amérique du Nord... Oui pour ces 3/4 pays qui vont très mal (mon épouse est portugaise je le sais) maintenant on peut citer l'Autriche, l'Allemagne, tous les pays du Nord, qui vont bien, le Royaume Uni qui remonte doucement etc ... nous sommes 27 en Europe. Les pays du Sud ont eu effectivement la tendance à se comporter comme des républiques bananières, avec des dirigeants du genre de Berlusconi en Italie ou de Aznar en Espagne, qui avec leurs allures très sérieuses ("de droite") les ont amené dans le caca le plus profond, tentant de faire fonctionner artificiellement l'économie, notamment en déclenchant le développement de projets immobiliers basés uniquement sur du crédit facile octroyé à des gens qui, après coup, s'avéraient trop souvent insolvables. L'exemple déplorable et détestable donné aux pays du Sud de l'Europe par les Etats-Unis, relayés par les faux-culs anglais, notamment du temps de Tony Blair, ont pu créer ces situations ridicules qu'on peut attribuer à leur naïveté et à leur tendance à (...) le (...) des puissants de ce monde. Pendant ce temps, dans des pays comme l'Allemagne où on sait à peu près ce que valent les stratégies anglo-saxonnes, on se méfiait davantage et on se gardait à l'écart de ces efforts pour démolir l'Europe.
  18. MacKenzie, je ne connais pas tes ressources en "littératie" (alphabétisation)... un des "enjeux" majeurs du système éducatif canadien comme tu le sais. Je te recommande de découvrir de nouveaux mots : "péremptoire", "cuistre", ou ... arrogant ? Ah non celui-là tu le connais bien vu que tu aimes l'adresser aux immigrants. On te revoit à nouveau avec tes bons gros sabots, PISA etc., tout le boulot des statisticiens truqueurs et menteurs dont tu pourrais facilement faire partie, qui viennent nous raconter très sérieusement que deux et deux font cinq. C'est tout simplement RIDICULE, et effectivement tu te ridiculises et il n'y a plus personne sur ce forum qui continuerait de croire en quoi que ce soit que tu racontes .... oui, c'est vraiment ridicule, de venir nous raconter que le système québécois est un motif de fierté. Ou bien il faut redéfinir le mot fierté au sens canadien : absence de honte. C'est ainsi que sont les québécois dans ton genre. Dénués de toute honte. C'est pour cela que leur système éducatif est un tel désastre, et c'est pour cela aussi que ça les gêne si peu de truquer ce genre de test. Dans ce même esprit, tu es un intrus qui débarque sans vergogne mener ses excursions et nous asséner de grands coups avec ton catéchisme. Pourtant tu sais qu'on veut bien te le coller quelque part et que tu peux toujours faire semblant d'y croire, qu'on sait de toute façon que toi-même tu n'en crois pas un mot et que t'es ici juste en ta qualité de Troll. Il est vrai qu'en arrière-fond se présente l'enjeu de savoir si des gens comme toi ont la moindre idée de ce qu'est, de distinguer ce qui est vrai et ce qui n'est que d'infectes mensonges. Parce que ça nécessite quelque chose qui t'es profondément étranger : l'esprit critique.
  19. Puis peut-être qu'elle aura alors le bon goût d'aider ceux qui se sont fourvoyés et ne parviennent plus à s'extirper de leur ornière, qui sait ? Mais ne rêvons pas trop. La crise en question ça n'est vraiment une crise, c'est plutôt un triomphe, en l'occurrence de ceux qui dominent l'Europe et il y a aura encore beaucoup d'eau sous les ponts pour que ça finisse par se résoudre.
  20. Des fromagers basques qui appellent MacKenzie leur fromage ... Enfin moi ça me donne envie d'aller me chercher un bleu danois, un de ceux-là qui imitent si bien le Roquefort. En plus je suis garanti que personne à la maison ne voudra que je le partage.
  21. Oh la la c'est trop chaud ce que tu nous racontes là. Les moules, j'adooooooore. Ici dans le nord-ouest (à Yellowknife) c'est la norme d'avoir plusieurs boulots mais il y en a que ça ne gêne pas. L'atmosphère au travail est moins stressante, ça joue.
  22. De quoi se souvenir du clan des corses à la ville de Paris. Avant d'importer des immigrés il faudrait se demander d'où ils viennent. Faire venir des siciliens, par exemple ... quelle idée à la (...).
  23. Intéressant certes. Merci. "Scolarisés et analphabètes", ça va droit au coeur de cette "problématique". Citation : C'est curieux, je pensais que les études de l'OCDE étaient dithyrambiques ("tests PISA") sur le système éducatif québécois. Y a quèque chôse qui ne colle pô.
  24. De Trudeau à Trouduc il n'y a qu'un pas en effet. Dans la même catégorie que Girard d'Estaing et son pote Chirac.
  25. Soyons nuancés : ils sont moins radicalement fermés. La taille de leurs oeillères est moins astronomique. Si on est blanc et qu'on peut se mettre à parler sans trop d'accent on a des chances très raisonnables de se fondre parmi eux. De toute façon il est permis de remarquer quelque chose de négatif et de le dire sans que ça les laisse totalement choqués. Quant à débattre ça va trop loin peut-être. Il faut quelques concepts philosophiques, du genre vérité, ou esprit critique, qui sont tout aussi absents de leur éducation que chez les québécois. Ils ne débattent pas. Ils peuvent s'écouter l'un l 'autre puis réfléchir à changer d'opinion, c'est-à-dire qui c'est qui a le plus raison, mais ça ne va pas plus loin. Le style thèse-antithèse-synthèse (ou foutaise), ça n'est pas pour eux. Pour socialiser le mieux c'est de toute façon c'est de s'accrocher à d'autres immigrants, ou à des canadiens dont les origines étrangères sont récentes.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines