Jump to content

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 01/29/2019 in all areas

  1. celine.gov

    Nouveau-Brunswick

    Coucou @Wonderchoup Oui, à part mes gamelles et le fait que je sois cloîtrée chez moi parce que j'ai le genou en vrac, oui tout va bien. Niveau boulot, cela s'est décanté grâce à un des membres de ce forum @JOELBERNARD. Je confirme donc que le réseau est juste……….quelque chose d'extrêmement important. Maintenant si on n'a pas de réseau, rien n'est insurmontable…..c,est juste plus long. Sinon ma vie en général à Fredericton ? Je ne regrette pas mon choix. Je me sens très bien ici. Le coup de cœur que j'avais eu lors de mon voyage auto-exploratoire s'est plus que confirmé. Je ne sais pas de quoi demain sera fait mais au moment où j'écris ces lignes : j'y suis, j'y reste
    8 points
  2. Bien, plus que 17999 dossiers et le tour est joué
    7 points
  3. Midou85

    Nouveau-Brunswick

    Bonjour Fresline, Je comprends parfaitement votre angoisse. J'entends ma femme au travers vos lignes. Je ne connais pas votre situation familiale, mais il est vrai que l'on ne sait pas ce qu'on trouvera de l'autre coté, ce qui est deja effrayant, mais c'est surtout qu'on sait ce qu'on laissera derniere nous. Et c'est vrai que ce projet d'immigration que nous avons tous ici en commun, laisse un sentiment étrange sur ce contraste. On s'appercoit qu'on tient mine de rien beaucoup a notre vie ici bas. Les commentaires sont tres réalistes et je pense que c'est une tres bonne chose. Je sais que à titre personnel j'ai bcp évoluer sur ce point. J'etais trop optimiste dans le debut de ma démarche, puis j'ai su me rendre compte qu'on ne parlait pas de paradis sur terre. Il y a aussi en parallele des avis trop tranchant a mon sens, bcp de gens sur le forum de part leur echec, ou leur constat PERSONNEL, tres négatif, vont prendre de haut les futurs et les méprisant soit disant que eux/elles connaissent, et pas vous. Ne laissez personne aveugler en vous disant que tout est parfait et facile, mais laissez encore moins d'autres vous noircir votre tableau. Qui vivra verra, la vérité pour l'un, ne l'est pas pour un autre.
    6 points
  4. Nous avons reçu le Ready for Visa / Prêt pour Visa cette nuit ! ?
    6 points
  5. Slt, Étant sur mobile je n'ai pas accès à ta signature donc ne sait pas où tu en es dans ton parcours d'immigration. L'IT recrute de partout, après c'est une question de profil je pense comme de partout. Il y avait un admin système et réseau sur le forum qui est parti au QC car il ne trouvait que des postes en call center au NB.@AngeliqueetRomain, qui à priori bosseait dans les telecoms, avant de partir, bosse en réseau à St John grâce à sa certif CCNA qu'il a passé avant de partir. Donc il n'y a pas qu'une vérité et je pense que nos profils et notre savoir être joue aussi dans la balance. Perso en ce moment je m'appuie les certif nord Américaine CompTIA car j'ai vu des annonces où elles étaient demandées. Bonne journée Envoyé de mon ONEPLUS A6003 en utilisant application mobile Immigrer.com
    5 points
  6. Une autre IVM Pour Df 2 janvier ardf 7 mars Ivm 29 Janvier (aujourd'hui) Vu sur FB Envoyé de mon Allure M1 en utilisant application mobile Immigrer.com
    4 points
  7. Je suis super triste pour toi car je comprends ou enfin peut comprendre ta situation. Je pense que ce 'n’est facile pour personne, avec sous avec moins de sous, ou peu de sous....Et en plus quand tu rajoutes à cela des pbs de diplômes, reconnaissance pas d'équivalence, c'est le BAZAR....C'est pour cela que je dis il y a le discours officiel et la rélaité et Là le NB est responsable.... Je te souhaite de vraiment trouver ce que tu es venue chercher mais ce qui est sûr c'est qu'il ne faut pas inciter les personnes dans ta profession,....après à chacun son expérience plus ou moins réussie...mais ce qui est sûr est que je souhaite à chacun chacune le meilleur! Et Merci!
    4 points
  8. Nadir Benchikh‎ à Procédures immigration Québec pour Maghrébins 19 h · Enfin la longue attente est terminée CSQ reçu aujourd'hui par poste Pays : Algérie Domaine : agronomie DCSQ : novembre 2015 MAJ 1 : décembre 2016 MAJ 2 : août 2017 Vérification approfondie des documents : juin 2018 CSQ délivré : 4 janvier 2019 Bonne chance et bon courage
    4 points
  9. CélineOnline

    Nouveau-Brunswick

    Non il ne faut pas. Ce projet, c'est le projet d'une vie alors il ne faut pas avoir ce regard noir sur l'avenir. Vous avez connaissance de ces situations. Vous partirez en connaissance de cause. J'ai rencontré beaucoup de famille de français sur place, qui ne sont pas sur le forum, et ça se passe très bien. Sincèrement, je ne pense pas que vous puissiez vous casser la gueule, il faut juste savoir rebondir ?
    4 points
  10. premiere IVM DF JANVIER
    4 points
  11. Pour la petite histoire, je n'ai pas manqué d'utiliser le formulaire sur leur site web pour pousser un coup de gueule et voilà ce qu'il en ressort:
    4 points
  12. celine.gov

    Nouveau-Brunswick

    Hello @FRESLINE Il est bien normal d'avoir en soi une certaine appréhension. C'est le fait de ne pas en avoir qui aurait paru incongru. Si vous avez préparé votre projet consciencieusement, si vous ne partez pas du principe que tout est acquis et si vous possédez une bonne dose d'adaptabilité, alors ça va aller. Il est bon de lire des avis et des retours divers et variés mais la meilleure des expériences vient de soi-même. Lire, s'informer oui, mais ne pas non plus tomber dans l'excès de se laisser influencer au point de douter. Nous sommes tous uniques, avec des besoins, des envies, des attentes différentes. Restez focused sur votre objectif, soyez forts dans l'attente, soyez prêts et vous aviserez, s'il y a lieu d'aviser.
    4 points
  13. Les ARDF février font de la résistance Une IVM reçue par un : DF 05 12 17 ARDF 22 02 18 IVM 28 01 19...
    3 points
  14. Bonjour, Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais le forum a remonté hier certains de mes vieux messages. Je confirme : j’ai reçu le Golden mail en avril 2018 et habite à Toronto depuis mi-juillet. ?
    3 points
  15. J'ai même fait mieux, quoique n'ayant pas vécu plus de 6 mois en France, j'ai quand même demandé et obtenu numériquement un extrait de casier judiciaire français que je viens d'envoyer à Jam d'Ircc
    3 points
  16. Salut les gars, Je sais que cette information est une douche froide pour chacun et chacune de nous qui désirons tant changer de vie.. Mais soyons et restons POSITIFS (VES) ...J'ai la foi et la conviction que DIEU ne nous abandonnera JAMAIS. Qu'il pleuve ,qu'il neige ou qu'il vente notre destination c'est le Québec via ARRIMA! Merci
    3 points
  17. Merci bcp le chasseur des IVM
    3 points
  18. Notre expérience est probablement atypique mais nous avons trouvé tous les deux des boulots corrects (pas au niveau de salaire qu'on avait à Paris, mais pas très loin non plus) au bout d'environ 2 mois - on est tous les deux en IT, dont ma femme avec une certification de chef de projet. Je suis toujours dans le même poste, mon épouse était quant à elle en CDD après quoi elle a passé 4 mois sans emploi, mais cette fois-ci avec l'EI et elle travaille à nouveau depuis 8 mois sur un poste également proche de ses qualifications. Je connais un certain nombre d'immigrés "anciens" et pour la plupart ils ont fini par trouver de bon postes, mais cela souvent avec pas mal de persévérance et d'efforts. Bref, il est possible que 6 mois ou même 1 an ne suffisent pas pour trouver des postes à peu près à la hauteur de ses compétences, mais il est parfaitement possible d'y arriver (je parle là de la région de Moncton que je connais le mieux). Certains ont cette patience, certains non (c'est compréhensible aussi après un parcours qui a déjà pris des années) et pour certains ce n'est de toute façon pas la peine car métiers trop/mal réglementes (notamment les infirmières). Quant au Québec, dans mon domaine pas sur que j'y trouverais forcément plus d'opportunités, sauf peut-être à Montréal (mais on n'a pas demandé à immigrer au NB pour se retrouver à Montréal - did we ?). La pénurie de main d'oeuvre y est réelle mais elle concerne surtout des postes plutôt peu qualifiés: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1124388/immigration-penurie-main-oeuvre-donnees
    3 points
  19. Dans mes deux précédentes publications, je vous rappelais nos TROIS PREMIERS MOIS et ensuite notre ‘’épopée’ de RECHERCHE D’EMPLOI à Montréal. Aujourd’hui je poursuis mon témoignage de notre immigration au Canada, deux ans après notre arrivée. Ma femme et moi sommes deux enseignants du secondaire venus de l’ Côte d’Ivoire et nous ambitionnons exercer dans notre domaine d’emploi au Canada : l’ENSEIGNEMENT. Avant notre départ de la Côte d’Ivoire, nous avons entamé notre procédure d’inscription à l’ordre des enseignants d’Ontario. Les informations en notre possession nous assuraient de perspectives meilleures dans cette province. Dans cette publication je mettrai l’accent sur notre transition vers la profession enseignante. 1) Demande et obtention des permis d’enseigner Avant de quitter la Côte d’Ivoire, nous avions fait la première étape de notre inscription à l’ordre des enseignants d’Ontario et avions réuni les documents qu’il nous fallait pour la demande de permis d’enseigner du Québec. Une fois au Canada et après la ‘’tempête’’ des surprises et difficultés des premiers mois, les premiers dollars que nous avons pu mettre de côté nous ont servi à finaliser nos procédures d’inscription à Ontario et à déposer notre demande du Québec. En Octobre 2017, j’obtiens mon certificat d’inscription à l’ordre des enseignants d’Ontario. A partir de ce moment je suis apte à aller enseigner en Ontario. Mais, ma femme attend un nouveau membre de la famille et l’accouchement est prévu pour décembre. Toutes nos dates sont repoussées dans l’attente de cet heureux évènement. En Janvier 2018, mon épouse et moi obtenons notre admissibilité pour le permis d’enseigner du Québec et nous sommes invités à faire un test de français pour pouvoir enseigner au Québec. Cela faisait un an que nous sommes au Canada et nous sentons que les choses bougent. 2) La transition Vu que mon épouse était enceinte et qu’elle et moi travaillions, nous savons que nous allons bénéficier de congés parentaux et ce serait le moment indiqué pour faire la transition dans notre emploi. Un mois avant l’accouchement, mon épouse bénéficie de son congé qui durera plusieurs mois après l’accouchement. Je profite pour faire un voyage exploratoire de quarante huit (48) heures à Ottawa et un autre de la même durée à Toronto. Début décembre, la famille s’agrandit avec un nouveau venu. Deux mois après l’accouchement, madame reprend peu à peu sa place dans les tâches domestiques. C’est en ce moment que je commence mes recherches d’emploie en enseignement en Ontario. Pour ne pas être confronté à la question d’expérience canadienne comme dans mes premières recherches d’emploi au Québec, je décide aussi de rechercher un poste de tuteur dans les centres éducatifs et je m’inscris sur les sites internet de tutorat pour travailler en autonomie. Je prends mon congé parental pendant le mois de mars. Je suis invité à deux entrevues à North Bay et à Toronto. J’étais à la fin de mon congé et dans l’attente des résultats de ces entrevues, je suis sollicité par plusieurs parents pour l’encadrement de leurs enfants à domicile. Un centre éducatif à Montréal me ressort la question d’expérience Québécoise en enseignement. Cette fois ci j’ai dû exprimer ma désapprobation face à cette question. ‘’Si personne ne me donne la chance, je me fais cette expérience où ?’’ Les circonstances aidant, ils m’ont donné ma chance. Un de leurs enseignants tuteurs venait de les abandonner et il fallait quelqu’un urgemment pour le remplacer. Finalement, ce centre éducatif m’appelle pour travailler deux jours par semaine. Après deux semaines d’emploi, le centre me propose de prendre d’autres groupes d’élèves durant toute la semaine. La responsable me confie que les parents sont satisfaits des résultats de leurs enfants et qu’elle constate que j’ai la compétence de ma profession. Début avril, j’obtiens un poste à Toronto et un autre poste à Ottawa. 3) Le nouveau départ Je choisis d’aller à Toronto parce que j’avais réussi mon entrevue et je devais faire de la suppléance en attendant qu’un poste permanent répondant à mon profil se présente. Je pourrai occuper ce poste sur simple demande et au vu de mes qualifications. A Ottawa, j’ai été retenu sans entrevue et je devais faire de la suppléance et ‘’competir’’ encore pour un poste permanent. 4) Enseignant à Toronto Le mercredi 04 avril à 6h00 du matin, je quitte Montréal pour Toronto. Après 6h de route et 527 km au volant, je suis à Toronto. Mon tuteur qui doit m’accueillir pour mes premiers jours est à Mississauga, une ville à l’Ouest du grand Toronto. Je suis surpris par la beauté de cette petite ville. Les routes sont larges et bien entretenues. La ville respire un calme et donne envie d’y vivre. Elle contraste avec Toronto, qui ressemble à une grande ville américaine très mouvementée. Les réserves de mes deux premières visites à Toronto s’estompent avec la découverte de Mississauga. J’arrive à 13h30, je me repose et j’active ma page et mon numéro de téléphone sur le site internet du conseil scolaire pour lequel je devais travailler. Il est 17h et je reçois ma première affectation de suppléance pour le lendemain à 8h dans une école. Et ça ne s’arrêtera plus, j’ai travaillé comme ça tous les jours pendant deux (2) semaines. Le 20 Avril, je suis affecté dans une école pour un remplacement long terme. C'est-à-dire que je vais remplacer un professeur qui partait pour un congé de plusieurs jours. Les anciens me disent qu’il s’agit d’un test grandeur nature en vue de me donner un post permanent. Je ne devais pas décevoir. Je dois enseigner les mathématiques, la physique et l’informatique. Je me donne à fonds. Je profite de toutes les ressources mis à ma disposition. Je n’hésite pas à questionner les collègues. Je suis conscient que je n’avais pas fait de formation d’enseignant en Ontario, et je devais agir avec prudence et m’informer beaucoup. 5) Des cours d’éducation Depuis le 09 avril, je prenais des cours de perfectionnement en ligne dans une université d’Ontario. Ces cours étaient une mine d’or pour moi. Je ne lisais pas les documents de cours pour seulement répondre aux activités des professeurs, mais, surtout pour répondre à mes propres questions. Je finis mon contrat long terme en début juin et je reprends la suppléance journalière. Les vacances scolaires sont prévues le 28 juin 2018. Les postes permanents en enseignement pour la prochaine rentrée scolaire sont affichés. Je postule pour un poste qui me convient et je l’obtiens. Mon épouse devient membre de l’ordre des enseignants d’Ontario dans le mois de mai 2018. 6) La préparation d’un déménagement Toute la famille est retournée passé les vacances 2018 en Côte d’Ivoire. Nous revenons au Canada en fin août 2018. Je retourne à Toronto où j’occupe mon nouveau poste de professeur de sciences dans un établissement secondaire francophone. Mon épouse reste avec les enfants à Montréal pour terminer son congé parental. En attendant le grand départ pour Toronto, mon épouse et moi prenons des cours d’éducation dans une université d’Ontario. En été prochain, la famille va déménager à Toronto. 7) Conclusion Depuis deux ans que nous sommes au Canada, nous sommes passés par beaucoup de sentiments et d’émotions. Nous avons eu des moments de réussite et de joie, mais aussi des moments de doute. Notre force réside dans notre capacité à rester focus sur notre objectif premier. J’espère que ce récit va aider plus d’une personne dans son projet. Bonne chance à tous.
    2 points
  20. Je trouve ça toujours paradoxal un journaliste qui écrit un article en fonction des dires des autres, voir d'une grille.
    2 points
  21. Il n'y a personne parmis les 4 golden mail depuis la semaine derniere qui a su nous dire si IRCC avait pris contact avec vos employeurs ? @Kraja , @edinsoncavanni ? etc
    2 points
  22. Super félicitations ! Moi je viens de recevoir une demande de document additionnels (prouver la rupture avec mon ex-compagne...), du coup j'imagine encore être loin du PPR Enfin ça avance on va dire.
    2 points
  23. Je trouve ce discours du patron d'Acces Canada assez commercial et c'est de bonne guerre dans la mesure ou il tente de motiver ses clients en créant de l'optimisme pour ceux des clients dont les dossiers sont déjà dans les 18000 et d'autres potentiels clients en attente pour Arrima. Sinon dites moi sur quoi il se base pour remettre en doute les stats du ministre sur la capacité de traitement mensuel de 600 dossiers qui, selon lui , avoisine les 2500 par mois . Ce qui me parait incorrect car selon moi, ses 2500 incluent toutes les toutes les catégories d'immigration alors que les 600 du ministre ne concerne que le PTQ. Moi je pense que pour mieux contester la capacité mensuel de traitement du ministre, il vaut mieux connaître l'effectif actuel des agents d’immigration du ministère ainsi que le budget annuel alloué a son fonctionnement . Je suis d'accord avec lui sur le fait que le Québec a un besoin énorme et même urgent de main d’œuvre en ce moment et que , le Midi se doit de se bouger mais la vraie question est de savoir si le gouvernement en place actuellement est vraiment favorable pour une arrivée massive des immigrants car si c’était le cas, je pense qu'il aurait donné tous les moyens nécessaires au ministère pour résoudre cet inventaire dans les brefs délai et lancer rapidement ARRIMA. Nous aurons la réponse a cette question sera donné dans les 6 mois a venir . Donc que Alain GUERRERO arrête de nous faire rêver pour rien.
    2 points
  24. Elle a reçue hier (28 01 19) une MAJ...
    2 points
  25. PREMIERE IVM JANVIER 2018
    2 points
  26. Salut tous, Alors à ce niveau il faut prendre les informations avec les pincettes car ACCES CANADA fait son business et tient à rassurer ses clients. Je ne saurais cependant dire que tout ce que dit ce monsieur est faux car ne maîtrisant pas les rouages du MIDI. En effet, il y'a un besoin criard de main d'oeuvre dans de nombreux secteurs au Québec et c'est la raison pour laquelle je disais ici ne pas comprendre que l'économie se plaint, mais l'immigration piétine autant. Bref comme disait quelqu'un, on ne comprendra jamais ce sacré MIDI!
    2 points
  27. Je pose ça la, je ne sais pas quoi en penser: " Réaction du PDG de la firme à propos des 18 000 dossiers d’immigration encore en inventaire : « On voit que ce ministre est nouveau car pour recruter 40 000 personnes par an, un tel inventaire est normal… » Chers Amis, Un reportage sur Radio-Canada hier a créé des incertitudes pour certains clients. Le Ministre a parlé de 18 000 dossiers toujours en inventaire en montrant que ce chiffre est élevé ! Mais il ne l’est pas surtout que ce chiffre inclut tous les dossiers papiers, Mon projet Quebec et ceux déposé sur place qui se comptent aussi en milliers. On voit que ce ministre est nouveau car pour recruter 40 000 personnes par an, un tel inventaire est normal surtout lorsqu’on pense que l’inventaire dépassé 100 000 il y a quelques années. Le chiffre de 600 dossiers traités par mois dont il est question dans ce reportage est faux. Nous voyons d’après le suivi que le Ministère traite environ 2500 dossiers par mois. Il y aurait donc environ 7 mois pour tout faire et arriver à zéro. C’est peu. En effet, lorsque les premières invitations ARRIMA seront lancées, les invités auront 90 jours donc 3 mois pour soumettre leurs documents. Le ministre dit qu’il va remédier à l’inventaire. On voit que la préoccupation du Ministre est de mettre en marche ARRIMA au plus tôt. C’est ce que tout le monde lui demande et c’est bien ! La seule voie logique est de traiter ces cas au plus tôt car ce volume est faible et l’économie du Québec va les absorber rapidement même si leurs profils sont moins ciblés qu’avec ARRIMA vu les pénuries généralisées. Pour le moment, attendons de ses nouvelles car il manque encore des données en provenance de son Ministère pour rendre ARRIMA effectif. Ce qui est toutefois certain c’est que le besoin de main d’œuvre est tel que la pression sur le Ministère par le monde des affaires est telle que le Ministre doit bouger et que ce mouvement ne pourra pas aller vers une baisse du nombre d’immigrants. Rappelons aussi qu’en vertu de l’Accord CANADA-QUEBEC, le Québec a le droit de recruter un nombre d’immigrants équivalent au pourcentage du Québec au sein de la population canadienne. Ce chiffre est d’environ 23% et 23% des 300 000 ou 330 000 immigrants que le fédéral recrute. Ainsi le Québec pourrait recruter plus de 70 000 immigrants par année. On est loin des 40 ou 50 000 prévus. Ne pas respecter ce pourcentage revient au fait de voir la croissance démographique du Québec être plus faible que le reste du Canada et donc le poids politique du Québec baisse chaque année au sein du Canada. C’est le cas depuis des années et cela a un coût économique mais aussi politique. Ainsi, le Québec verra sa proportion de députés baissés avec les années ainsi que les transferts financiers du fédéral baissé. Cela touche et touchera aussi le poids du Québec dans les décisions du pays, Ainsi, si le Québec ne croît pas aussi rapidement que les autres provinces au niveau démographique, il se retrouve à reculer. C’est un Pensez y bien pour le nouveau gouvernement. Bonne journée à tous. Alain GUERRERO Président ACCES CANADA "
    2 points
  28. lalasa30

    Nouveau-Brunswick

    Dans les biens d’autres qui ont parlé des difficultés pour les Infirmieres il y a moi. Qui me suis faite entubée de centaines de dollars US pour rien. Pour faire une étude d’équivalence aux USA qui ne sert à rien. Qui ait suivi les règles telles qu’elles m’étaient énoncées au fur et à mesure avant qun’elles ne soient changée par l’association des II du NB. Parce qu’on m’a quand même faite venir pour ce diplôme pas pour celui d’éducatrice ou je ne sais qu’est ce que d’autre. Et qu’au final leur ordre nous dit d’aller chercher notre équivalence au Québec. Tant mieux si vous avez trouvé votre bonheur je vous souhaite de le garder. Je me suis fait les économies que je pouvais en tant que maman solo. Désolée de ne pas arriver en ayant vendu une maison en région parisienne. Je n’ai agressé personne dans mes réponses juste dit notre réalité du travail en ce qui nous concerne ma sœur et moi. Et Tu n’imagines pas combien je prends sur moi pour rester polie dans ma réponse. Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com
    2 points
  29. et sinon @celine.gov, à part les gamelles ça se passe bien à Fredericton ? ?
    2 points
  30. celine.gov

    Nouveau-Brunswick

    Heuuuuu… baaaah moi, lorsque j'ai fait mon voyage auto-exploratoire...…. baaah, je n'ai pas aimé St-John !!!! ? Ok je sors…… Lolll ?
    2 points
  31. Wonderchoup

    Nouveau-Brunswick

    J'aimerais pouvoir te rassurer.. chaque famille est differente. Le fait que certains repartent ne doit pas vous faire douter. Nous avons tous notre avis sur la question , certains plus tranchés que d'autres Pour ma part j'ai trouvé ma place ici et je comprends que d'autres non. C,'est à chacun de faire son trou ici, ou ailleurs. En revanche il ne faut pas arriver ici défaitiste car ça n 'avance à rien. C'est comme si vous disiez à vos amis ou enfants qui se lancent dans un projet : moi j'ai pas réussi, parce que c'était pas ce qui était marqué sur la brochure... mais j'te dis pas ça pour te démotiver, c'est juste pour te prévenir, ... Si ça se trouve tu vas y arriver. Ça n'aide pas vraiment je trouve... mais c'est ,mon avis
    2 points
  32. FRESLINE

    Nouveau-Brunswick

    Coucou à toutes et à tous Je lis je lis et je relis et je pense et je pense et je repense....ouahh vous me fichez la trouille à vous lire....et si on se cassait la gueule dans ce projet....ouahh je ne sais plus que penser....bien sûr ce n'est pas l'éldorado et je n'en veux pas mais de là à lire tout cela.... Alors là je suis perplexe...j'ai la trouille au ventre avec ce projet car oui on le veut mais cela fait qd même peur dans le fond et ces lectures pouahhhh je suis au fond du trou!!!!
    2 points
  33. @Wonderchoup tu ne peux pas lacher la vérité si crûment sur le forum, le fil va perdre tout son intérêt puisque maintenant que tout le monde sait que c'est germinal, plus personne ne va vouloir venir ? Je réagis un peu tard car nous n'avions pas d'électricité ni d'Internet depuis mon dernier post car en effet, la Province doit économiser ses ressources en octroyant l'énergie et l'internet aux survivants quelques heures tous les 3 jours. Ça a quand même du bon ces coupures de courant puisque ça invite tout le mon de a retourner au fond de la mine pour travailler puisqu'il n'y a rien à faire à la surface. Bien entendu, tout ce ci est dit sur un ton humoristique ou sarcastique (selon comme vous souhaitez le percevoir). Je trouve ce genre de message bizarre. @Hägar Dünor et bien d'autres ont pourtant partagé à plusieurs reprises les difficultés (voir même l'impossibilité) d'excercer le métier d'infirmière ici au NB en venant de France. Travailler dans une garderie à 14$ de l'heure ne devrait être une suprise pour personne non plus puisque beaucoup ont parlé de leurs expériences avant en mettant en avant le niveau de salaire. Pensez vous qu'en France les éducatrices en garderie gagnent 3000€ par mois? Pensez vous que les crèches en France embauchent des personnes sans diplôme d'éducatrice? l'ordre des ingénieurs ici est vraiment très pointilleux, on n'arrive pas avec un diplôme d'ingénieur de n'importe quelle école dans le monde en faisant valoir le titre. Pour devenir ingénieur ici, les étudiants doivent passer plusieurs années au début de leur carrière en apprentissage avec un ingénieur qui valide à la fin la compétences et capacités de son "padawan". Sincèrement, j'ai l'impression qu'être ingénieur ici au NB implique de plus grandes responsabilités que pour certains ingénieurs en France (je ne suis pas ingénieur donc mon jugement est probablement faux). Là aussi il y a eu sur ce forum des exemples et des explications sur cela, comme pour les électriciens, les plombiers... et j'en oublie sûrement. Le NB n'est pas non plus le "nouvel eldorado" comme on pourrait le croire (débattu sur ce fil aussi il me semble me souvenir suite à la naissance d'un groupe FB intitulé "Nouveau Brunswick, Nouvel Eldorado"). Mais vraiment à un moment il faut se responsabiliser et se demander si c'est vraiment la bonne province (le bon pays) pour son projet et il faut se poser les bonnes questions avant de partir et se préparer en fonction. Je ne sais pas si ce sera bien ou mal pris de parler d'une expérience qui pour le moment fonctionne, mais je le fais. Pour notre part, nous sommes partis de France en vendant notre maison et en ayant profité des mois de préparation du dossier pour faire des économies supplémentaires et suivre des formations en adéquation avec la demande du marché du travail ici au NB afin de pouvoir trouver un premier emploi moins précaire que Tim Hortons. Par l'exemple ça donne quoi: Madame qui était factrice en France (et donc sans qualification pour le marché du travail du NB) a fait une formation de 1 an pour avoir unCAP Petite Enfance. Elle savait que le diplôme ne serait pas reconnu au Canada mais au moins elle a pu tester pendant une année si travailler avec des enfants lui plaisait. On peut être maman de 3 enfants et ne pas supporter d'avoir 12 enfants à garder et à animer toute la journée. Monsieur a passé des formation en DIF (ou autre programme très avantageux pour un salarié français) pour avoir des compétences informatiques reconnues ici au Canada avec l'optique de repartir comme simple technicien informatique malgré son expérience. Et c'est grâce à une de ces certifications (CISCO CCNA pour les curieux) qu'il a trouvé un premier poste à 40000$/année (presque 20$ de l'heure). Depuis il en est à son 4ème emploi en 7 mois pour toujours trouver mieux et se rapprocher de son but (retourner dans l'industrie des télécoms). Pour ceux qui se demandent pourquoi on a vendu la maison, ce n'était pas pour arriver avec les poches pleines d'euros et flamber comme des bourrins pour impressionner tout le monde. Non, nous avions juste profité des retours d'expérience de beaucoup sur le marché locatif, de sa qulité (médiocre) et ses tarifs exhorbitants pour une famille de 5. Nous avons aussi bénéficié du retour d'expérience d'autres qui quittaient la province faute d'un cadre de vie convenable et d'économies suffisantes pour se lancer. Donc oui, nous avons pris les informations là où elles étaient, qu'elles soient positives ou négatives. Après toutes ces discussions et ces réactions, je suis encore une fois désolé d'avoir posté sur ce fil de forum pour dire que Saint John c'était pas germinal (désolé @Wonderchoup ?) et qu'il fallait y venir durant le voyage exploratoire. En plus, je n'ai même pas dit "venez à Saint John plutôt qu'à xxx", j'ai juste voulu parler de Saint John.
    2 points
  34. je partirais aussi tôt que possible, pour mon emploi actuel, j'ai déjà discuté avec mon boss et on s'est entendu et en plus lui meme est résident permanent de l'Alberta donc il m'a compris et m'a meme félicité. il n'attend que mon signale pour me liberer
    2 points
  35. Vu sur FB DF 02/01/18 ARDF 07/03/18 IVM 29/01/19 Bonne chance et patience aux autres Envoyé de mon SM-N920C en utilisant application mobile Immigrer.com
    1 point
  36. juetben

    CPE ou Garderies ?

    Pour les non cpe oui mais seulement au moment du rapport d'impôts pas de remboursement anticipé, donc tu payes chaque mois et le montant te sera remis au moment des impôts
    1 point
  37. j'attend passé le Tef, on m'a programmé jusqu'au 23 février. donc c'est certainement pour la création de profil en mars.
    1 point
  38. Félicitations à ton ami, Ici les choses semblent revenir à la normale. Visite médicale presqu'à l’anniversaire de ta DF. Cool, j'ai dit ici que les choses vont s'arranger. Nous attendons les BRUNE des DP de Janvier.
    1 point
  39. Merci pour toutes ces bonnes nouvelles
    1 point
  40. Notre histoire me fait pensé au dernier épisode de Stargate univers . l'équipage a due être congelé le temps de passé le vide galactique faute d'énergie et de vivre dans le vaisseau. D'ailleurs c'est drôle l'un des personnage principaux c'est ELI. a la fin la série na jamais eu de suite. C'est sans doute ce qui attend arrima la CAQ va sortir sa propre plateforme. Si je devais changer le titre du sujet sa serait pour : les déchus de la déclaration d'intérêt pour un Québec qui existera bientôt plus.
    1 point
  41. Salut, ma soeur et mon beau frère offrentdes services de tv et câble à un prix compétitifs je te donne son numéro Et appel la 514 649 2085 dit lui ta soeur en Algérie ma donner ton numéro pour qu elle sache et tu sera bien prise en charge. Bonne chance
    1 point
  42. Salut la famille, J'ose croire que tous vous allez bien? Malgrès l'attente qui commence à devenir amer à mon goût, surtout par rapport aux Candidats des provinces dont rien ne bouge tant au niveau du Manitoba que de Sydney et pendant que les dossiers fédéral du Québec avancent rapidement au point ou ils sont déjà aux ardf mars pour les IVM et Ardf Janvier pour les DP et brunes. Vraiment je pense que cette semaine la situation des provinces sera décanter. Bonne chance à nous!
    1 point
  43. La meilleure façon reste le PTT+PEQ... donc surveiller bien les journées Québec en France et les missions de recrutement dans les autres pays. Pour entrée express encore une fois c'est réservé pour ceux qui ont BAC+3 à BAC +10 et beaucoup d'argent de côté.... Mais en même temps vu que certains attendent depuis des années ils auraient pu faire des études et des économies depuis lol. ?
    1 point
  44. Lhas1984

    Dakar/Rabat

    ma demande est approuvée hier
    1 point
  45. Bonjour, @Iggyzen Merci pour cet article très pertinent et qui résume toutes mes recherches depuis un moment pour préparer mon départ à l'aventure. Cet article devrait être une référence sur le forum. Je vais juste apporter une nuance concernant l'immigration en France et l'immigration au Canada. Puisque j'ai réussi la première et je me prépare à la seconde. Dans beaucoup de bilans de citoyens français (je ne généralise pas), ils croient que la démarche d'immigration est plus simple ou plus clémente en France qu'au Canada. Mais loin de là. Je suis arrivé en tant qu'étudiant dans l’Hexagone et j'ai appris à l'aimer, à le parler, à le détester et j'ai mérité ma place en ayant un beau travail, une famille et la citoyenneté. Mon choc culturel n'était pas simple et les remarques que les migrants français octroient aux québécois n'en sont pas bien différents pour un étranger en France. Et j'en ai milles et une anecdote. Bref, il faut toujours partir du principe que ton émigration a un objectif et ne pas la réussir n'est pas forcement un échec.
    1 point
  46. Amoin

    Dakar/Rabat

    ????????????????????????????????????????????
    1 point
  47. 1 point
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2023 immigrer.com

Advertisement