Aller au contenu

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation le 28.01.2019 dans toutes les zones

  1. 8 points
    Angeliqueetromain

    Nouveau-Brunswick

    @Wonderchoup tu ne peux pas lacher la vérité si crûment sur le forum, le fil va perdre tout son intérêt puisque maintenant que tout le monde sait que c'est germinal, plus personne ne va vouloir venir ? Je réagis un peu tard car nous n'avions pas d'électricité ni d'Internet depuis mon dernier post car en effet, la Province doit économiser ses ressources en octroyant l'énergie et l'internet aux survivants quelques heures tous les 3 jours. Ça a quand même du bon ces coupures de courant puisque ça invite tout le mon de a retourner au fond de la mine pour travailler puisqu'il n'y a rien à faire à la surface. Bien entendu, tout ce ci est dit sur un ton humoristique ou sarcastique (selon comme vous souhaitez le percevoir). Je trouve ce genre de message bizarre. @Hägar Dünor et bien d'autres ont pourtant partagé à plusieurs reprises les difficultés (voir même l'impossibilité) d'excercer le métier d'infirmière ici au NB en venant de France. Travailler dans une garderie à 14$ de l'heure ne devrait être une suprise pour personne non plus puisque beaucoup ont parlé de leurs expériences avant en mettant en avant le niveau de salaire. Pensez vous qu'en France les éducatrices en garderie gagnent 3000€ par mois? Pensez vous que les crèches en France embauchent des personnes sans diplôme d'éducatrice? l'ordre des ingénieurs ici est vraiment très pointilleux, on n'arrive pas avec un diplôme d'ingénieur de n'importe quelle école dans le monde en faisant valoir le titre. Pour devenir ingénieur ici, les étudiants doivent passer plusieurs années au début de leur carrière en apprentissage avec un ingénieur qui valide à la fin la compétences et capacités de son "padawan". Sincèrement, j'ai l'impression qu'être ingénieur ici au NB implique de plus grandes responsabilités que pour certains ingénieurs en France (je ne suis pas ingénieur donc mon jugement est probablement faux). Là aussi il y a eu sur ce forum des exemples et des explications sur cela, comme pour les électriciens, les plombiers... et j'en oublie sûrement. Le NB n'est pas non plus le "nouvel eldorado" comme on pourrait le croire (débattu sur ce fil aussi il me semble me souvenir suite à la naissance d'un groupe FB intitulé "Nouveau Brunswick, Nouvel Eldorado"). Mais vraiment à un moment il faut se responsabiliser et se demander si c'est vraiment la bonne province (le bon pays) pour son projet et il faut se poser les bonnes questions avant de partir et se préparer en fonction. Je ne sais pas si ce sera bien ou mal pris de parler d'une expérience qui pour le moment fonctionne, mais je le fais. Pour notre part, nous sommes partis de France en vendant notre maison et en ayant profité des mois de préparation du dossier pour faire des économies supplémentaires et suivre des formations en adéquation avec la demande du marché du travail ici au NB afin de pouvoir trouver un premier emploi moins précaire que Tim Hortons. Par l'exemple ça donne quoi: Madame qui était factrice en France (et donc sans qualification pour le marché du travail du NB) a fait une formation de 1 an pour avoir unCAP Petite Enfance. Elle savait que le diplôme ne serait pas reconnu au Canada mais au moins elle a pu tester pendant une année si travailler avec des enfants lui plaisait. On peut être maman de 3 enfants et ne pas supporter d'avoir 12 enfants à garder et à animer toute la journée. Monsieur a passé des formation en DIF (ou autre programme très avantageux pour un salarié français) pour avoir des compétences informatiques reconnues ici au Canada avec l'optique de repartir comme simple technicien informatique malgré son expérience. Et c'est grâce à une de ces certifications (CISCO CCNA pour les curieux) qu'il a trouvé un premier poste à 40000$/année (presque 20$ de l'heure). Depuis il en est à son 4ème emploi en 7 mois pour toujours trouver mieux et se rapprocher de son but (retourner dans l'industrie des télécoms). Pour ceux qui se demandent pourquoi on a vendu la maison, ce n'était pas pour arriver avec les poches pleines d'euros et flamber comme des bourrins pour impressionner tout le monde. Non, nous avions juste profité des retours d'expérience de beaucoup sur le marché locatif, de sa qulité (médiocre) et ses tarifs exhorbitants pour une famille de 5. Nous avons aussi bénéficié du retour d'expérience d'autres qui quittaient la province faute d'un cadre de vie convenable et d'économies suffisantes pour se lancer. Donc oui, nous avons pris les informations là où elles étaient, qu'elles soient positives ou négatives. Après toutes ces discussions et ces réactions, je suis encore une fois désolé d'avoir posté sur ce fil de forum pour dire que Saint John c'était pas germinal (désolé @Wonderchoup ?) et qu'il fallait y venir durant le voyage exploratoire. En plus, je n'ai même pas dit "venez à Saint John plutôt qu'à xxx", j'ai juste voulu parler de Saint John.
  2. 5 points
    kira

    Fédéraux "Africains" 2017

    je partirais aussi tôt que possible, pour mon emploi actuel, j'ai déjà discuté avec mon boss et on s'est entendu et en plus lui meme est résident permanent de l'Alberta donc il m'a compris et m'a meme félicité. il n'attend que mon signale pour me liberer
  3. 5 points
    celine.gov

    Nouveau-Brunswick

    Hello les NB Je crois comprendre que c'est encore le stand-by ….. ? Grâce à un MP de @leversol, je vais vous raconter ma première aux Urgences de Fredericton. Il y a mnt plus de 2 semaines…..j'ai connu les affres de l'hiver canadien. Glissade, genou gauche qui se déboite et que je remets en place…..on est des durs à cuire dans le NB ??? Mais au bout de 3 jours, la douleur était trop vive et mon genou se déboitait tout seul…..pas glop. Une amie m'a donc conduite aux Urgences de l'hôpital Dr Everett Chalmers Regional Hospital. Mes impressions : Attente : je n'ai vraiment pas à me plaindre car de mon arrivée jusqu'à mon départ, il s'est écoulé 5 heures (17:30 à 22:30). Personnel administratif et soignant : grande amabilité, sourire, professionnalisme, rien à redire. Langue : il y avait des panneaux indiquant le bilinguisme. Je parle anglais mais pour vraiment bien me faire comprendre, j'ai à chaque étape demandé à parler à qqun qui s'exprimait en français. Ils ont tjrs gentiment accédé à mes requêtes et tout le long de mon parcours, j'ai pu parler français, sans aucun problème. Paiement : ayant la Medicare, je n'ai strictement rien payé à l'hôpital (on m'a fait une radio). Dès mon enregistrement administratif, j'ai donné ma Medicare qui a été passée dans un lecteur et c'était réglé. J'ai juste payé mes anti-inflammatoires à la pharmacie. N'ayant pas pris le temps de prendre de Mutuelle, désormais c'est le cas. Conclusion pour cette expérience, ce jour-là : ? @leversol, concernant le Médecin de famille, j'ai fait ma demande il y a 2 mois ……… et pas de retour pour le moment. Voili, voilou Tenez bon, les NB. Tenez bon !!!!!! ?
  4. 5 points
    Djess

    Nouveau-Brunswick

    J’abonde dans le sens de Nathan Wondershoup, Hagar, ça ne sert à rien de vous crêper le chignon tous les deux. En fait aucun de vous n’a tord ni raison! Vous avez juste 2 expériences différentes et c’est ce qui fait la richesse de tout ce forum. Je ne veux pas jouer ma Maria-Teresa mais allez! Vous êtes 2 personnes hyper importantes, actives et vos interventions sont hyper enrichissantes (comme celles de tous!) Ça ne sert à rien de vous fritter comme ça. À nous en attente du précieux sésame de faire la part des choses... Bonne soirée à tous! [emoji6] Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com
  5. 4 points
    kate15

    Mon projet Québec : Vos expériences

    Rectificatif, le ministre n'a jamais dit qu'il allait traiter les 18 mil dossiers en 6 mois. Il a juste dit qu'il se donnait 6 mois pour trouver une solution. Donc ne nous affollons pas vite. Le chemin est encore long. Moi je n'arrive pas toujours a comprendre : ça fait 3 semaines qu'ils ont soumis une requête a Ottawa pour réduire les quota, une semaine plutard on découvre par Maggie qu'il y'a 18 mil dossiers en inventaire( je ne comprend d'ailleurs pas pourquoi ils jouent au surpris, tout le monde avait déjà une idée approximatif de ce nombre!!!), et le comble depuis 2 mois on dirait qu'ils ont mis une pause au traitement des demandes. De qui se moquent t'on?? Depuis qu'ils ont découverts l'inventaire rien n'a toujours bougé! Et je vois certains avoir l'espoir d'avoir le csq au plus dans les 6 mois! Redescendons sur terre ! Même 2020 ci je ne suis pas sûre qu'on aura ces csq.
  6. 4 points
    Marie-Priscille

    Fédéraux "Africains" 2017

    Bonjour Je viens de joindre mon consultant qui m'informe que le mail reçu le 24 est une notification pour le retrait des passeports car les visas ont été apposés. Gloire à Dieu. Il me dit aussi que je ne pourrai pas récupérer les passeports avant la mi février ... huumm... que pour le retrait express j'aurai à payer des frais en sus... mais surtout qu'il y a des JOURS DE RETRAIT à l'ambassade(en l'occurrence tous les jeudis). Vous aviez cette info sur les jours de retrait de passeport à l'ambassade?
  7. 4 points
    kamadarka

    Les fédéraux 2018-2019

    Bonjour à vous tous Que cette semaine soit porteuse des bonnes nouvelles.
  8. 4 points
    napster

    Procédure fédérale " Camerounais "

    Bonjour à tout le monde. Que cette semaine soit davantage joyeuse.
  9. 4 points
    amine1319

    Les fédéraux 2018-2019

    Bonjour la communauté, Désolé pour ma disparition.. quelques soucis de santé ont fait que j’avais plus trop le mood, any way jespere que vous allez bien. J’ai cru comprendre de l’ensemble des posts que sydney ont commencé le traitement des ARDF 03/2018. c’est vrai ça? TED tu devrais recevoir ton IvM ce mois. J’ai parlé avec mon Conseiller il ma affirmé que moi normalement je devrai recevoir mon IVM fin février ou Mars. DF : 03/2018 ARDF : 06/04/2018 IVM : still waiting Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com
  10. 4 points
    Wonderchoup

    Nouveau-Brunswick

    On n'est pas ici pour s'affronter, mais ta réalité sur les quelques mois que vous avez passés à Moncton n 'est pas la vérité de tous. On ne nie pas ce qui vous est arrivé, et il est vrai que leur système infirmier est très discutable. Mais pour ceux qui avaient des qualifications "passe partout" en France, il n'y a aucune raison de leur faire croire que trouver du travail correct voire "correct + " est impossible. Alors on est d'accord qu'on a aux alentours de 40 ans, certaines prétentions et aucun réseau ici quand on arrive, donc difficile de trouver un poste à sa mesure facilement par connaissance. Mais de mon coté j'avais le même problème en France. Même en interne, impossible d'obtenir un entretien à un poste affiché car en fait il n''est à l'affichage que parce que c'est une obligation légale. Ici c''est pareil. Souvent le recruteur connait déjà le candidat idéal donc pour ceux qui ne connaissent personne c'est forcément pas jouable d'obtenir ce type de poste. Mais c'est un mal international. En revanche, ils aiment beaucoup les promotions internes. Alors oui, il faut du courage et de la persévérance parfois Pour les entreprises ne recrutant que des Acadiens je ne peux pas en parler car nous sommes tous les 2 dans des entreprises ayant des réseaux en dehors du NB et on nous a donné notre chance. Mais je dirais que le réseau est le plus fort de toute façon. Et pour parler statistiques, depuis 18 mois que je suis installée sur Dieppe, je connais 1 famille étant repartie et elle est active sur ce forum. Toutes les autres , j'en connais plus de 10, sont toujours là et ne comptent pas en repartir. Certains sont là depuis plus de 5 ans. Après si on interroge les gens qui ont quitté un endroit qui ne leur plaisait pas, c'est assez rare qu'ils en chantent les louanges. Personnellement je ne recommanderais pas aux gens d'aller s'installer en France et pourtant beaucoup adorent la France
  11. 3 points
    Dans mes deux précédentes publications, je vous rappelais nos TROIS PREMIERS MOIS et ensuite notre ‘’épopée’ de RECHERCHE D’EMPLOI à Montréal. Aujourd’hui je poursuis mon témoignage de notre immigration au Canada, deux ans après notre arrivée. Ma femme et moi sommes deux enseignants du secondaire venus de l’ Côte d’Ivoire et nous ambitionnons exercer dans notre domaine d’emploi au Canada : l’ENSEIGNEMENT. Avant notre départ de la Côte d’Ivoire, nous avons entamé notre procédure d’inscription à l’ordre des enseignants d’Ontario. Les informations en notre possession nous assuraient de perspectives meilleures dans cette province. Dans cette publication je mettrai l’accent sur notre transition vers la profession enseignante. 1) Demande et obtention des permis d’enseigner Avant de quitter la Côte d’Ivoire, nous avions fait la première étape de notre inscription à l’ordre des enseignants d’Ontario et avions réuni les documents qu’il nous fallait pour la demande de permis d’enseigner du Québec. Une fois au Canada et après la ‘’tempête’’ des surprises et difficultés des premiers mois, les premiers dollars que nous avons pu mettre de côté nous ont servi à finaliser nos procédures d’inscription à Ontario et à déposer notre demande du Québec. En Octobre 2017, j’obtiens mon certificat d’inscription à l’ordre des enseignants d’Ontario. A partir de ce moment je suis apte à aller enseigner en Ontario. Mais, ma femme attend un nouveau membre de la famille et l’accouchement est prévu pour décembre. Toutes nos dates sont repoussées dans l’attente de cet heureux évènement. En Janvier 2018, mon épouse et moi obtenons notre admissibilité pour le permis d’enseigner du Québec et nous sommes invités à faire un test de français pour pouvoir enseigner au Québec. Cela faisait un an que nous sommes au Canada et nous sentons que les choses bougent. 2) La transition Vu que mon épouse était enceinte et qu’elle et moi travaillions, nous savons que nous allons bénéficier de congés parentaux et ce serait le moment indiqué pour faire la transition dans notre emploi. Un mois avant l’accouchement, mon épouse bénéficie de son congé qui durera plusieurs mois après l’accouchement. Je profite pour faire un voyage exploratoire de quarante huit (48) heures à Ottawa et un autre de la même durée à Toronto. Début décembre, la famille s’agrandit avec un nouveau venu. Deux mois après l’accouchement, madame reprend peu à peu sa place dans les tâches domestiques. C’est en ce moment que je commence mes recherches d’emploie en enseignement en Ontario. Pour ne pas être confronté à la question d’expérience canadienne comme dans mes premières recherches d’emploi au Québec, je décide aussi de rechercher un poste de tuteur dans les centres éducatifs et je m’inscris sur les sites internet de tutorat pour travailler en autonomie. Je prends mon congé parental pendant le mois de mars. Je suis invité à deux entrevues à North Bay et à Toronto. J’étais à la fin de mon congé et dans l’attente des résultats de ces entrevues, je suis sollicité par plusieurs parents pour l’encadrement de leurs enfants à domicile. Un centre éducatif à Montréal me ressort la question d’expérience Québécoise en enseignement. Cette fois ci j’ai dû exprimer ma désapprobation face à cette question. ‘’Si personne ne me donne la chance, je me fais cette expérience où ?’’ Les circonstances aidant, ils m’ont donné ma chance. Un de leurs enseignants tuteurs venait de les abandonner et il fallait quelqu’un urgemment pour le remplacer. Finalement, ce centre éducatif m’appelle pour travailler deux jours par semaine. Après deux semaines d’emploi, le centre me propose de prendre d’autres groupes d’élèves durant toute la semaine. La responsable me confie que les parents sont satisfaits des résultats de leurs enfants et qu’elle constate que j’ai la compétence de ma profession. Début avril, j’obtiens un poste à Toronto et un autre poste à Ottawa. 3) Le nouveau départ Je choisis d’aller à Toronto parce que j’avais réussi mon entrevue et je devais faire de la suppléance en attendant qu’un poste permanent répondant à mon profil se présente. Je pourrai occuper ce poste sur simple demande et au vu de mes qualifications. A Ottawa, j’ai été retenu sans entrevue et je devais faire de la suppléance et ‘’competir’’ encore pour un poste permanent. 4) Enseignant à Toronto Le mercredi 04 avril à 6h00 du matin, je quitte Montréal pour Toronto. Après 6h de route et 527 km au volant, je suis à Toronto. Mon tuteur qui doit m’accueillir pour mes premiers jours est à Mississauga, une ville à l’Ouest du grand Toronto. Je suis surpris par la beauté de cette petite ville. Les routes sont larges et bien entretenues. La ville respire un calme et donne envie d’y vivre. Elle contraste avec Toronto, qui ressemble à une grande ville américaine très mouvementée. Les réserves de mes deux premières visites à Toronto s’estompent avec la découverte de Mississauga. J’arrive à 13h30, je me repose et j’active ma page et mon numéro de téléphone sur le site internet du conseil scolaire pour lequel je devais travailler. Il est 17h et je reçois ma première affectation de suppléance pour le lendemain à 8h dans une école. Et ça ne s’arrêtera plus, j’ai travaillé comme ça tous les jours pendant deux (2) semaines. Le 20 Avril, je suis affecté dans une école pour un remplacement long terme. C'est-à-dire que je vais remplacer un professeur qui partait pour un congé de plusieurs jours. Les anciens me disent qu’il s’agit d’un test grandeur nature en vue de me donner un post permanent. Je ne devais pas décevoir. Je dois enseigner les mathématiques, la physique et l’informatique. Je me donne à fonds. Je profite de toutes les ressources mis à ma disposition. Je n’hésite pas à questionner les collègues. Je suis conscient que je n’avais pas fait de formation d’enseignant en Ontario, et je devais agir avec prudence et m’informer beaucoup. 5) Des cours d’éducation Depuis le 09 avril, je prenais des cours de perfectionnement en ligne dans une université d’Ontario. Ces cours étaient une mine d’or pour moi. Je ne lisais pas les documents de cours pour seulement répondre aux activités des professeurs, mais, surtout pour répondre à mes propres questions. Je finis mon contrat long terme en début juin et je reprends la suppléance journalière. Les vacances scolaires sont prévues le 28 juin 2018. Les postes permanents en enseignement pour la prochaine rentrée scolaire sont affichés. Je postule pour un poste qui me convient et je l’obtiens. Mon épouse devient membre de l’ordre des enseignants d’Ontario dans le mois de mai 2018. 6) La préparation d’un déménagement Toute la famille est retournée passé les vacances 2018 en Côte d’Ivoire. Nous revenons au Canada en fin août 2018. Je retourne à Toronto où j’occupe mon nouveau poste de professeur de sciences dans un établissement secondaire francophone. Mon épouse reste avec les enfants à Montréal pour terminer son congé parental. En attendant le grand départ pour Toronto, mon épouse et moi prenons des cours d’éducation dans une université d’Ontario. En été prochain, la famille va déménager à Toronto. 7) Conclusion Depuis deux ans que nous sommes au Canada, nous sommes passés par beaucoup de sentiments et d’émotions. Nous avons eu des moments de réussite et de joie, mais aussi des moments de doute. Notre force réside dans notre capacité à rester focus sur notre objectif premier. J’espère que ce récit va aider plus d’une personne dans son projet. Bonne chance à tous.
  12. 3 points
    celine.gov

    Nouveau-Brunswick

    Coucou @Wonderchoup Oui, à part mes gamelles et le fait que je sois cloîtrée chez moi parce que j'ai le genou en vrac, oui tout va bien. Niveau boulot, cela s'est décanté grâce à un des membres de ce forum @JOELBERNARD. Je confirme donc que le réseau est juste……….quelque chose d'extrêmement important. Maintenant si on n'a pas de réseau, rien n'est insurmontable…..c,est juste plus long. Sinon ma vie en général à Fredericton ? Je ne regrette pas mon choix. Je me sens très bien ici. Le coup de cœur que j'avais eu lors de mon voyage auto-exploratoire s'est plus que confirmé. Je ne sais pas de quoi demain sera fait mais au moment où j'écris ces lignes : j'y suis, j'y reste
  13. 3 points
    FRESLINE

    Nouveau-Brunswick

    Alors non je ne suis pas défaitiste, je ne me fie pas non plus aux brochures car je pense que le NB ne voit pas toutes les réalités en face. Ensuite, c'est sur qu'il faut faire son trou voire même peut être plus profond que les autres et c'est normal. Aprés dans de telles situations, il y a tjs des gens qui ne vont pas trouver ce pourquoi ils ont immigrer. Perso je pense cela se tente sinon je ne serais pas là ou j'en suis....et je vais avoir une certaine niac couplée avec une grosse appréhension mais je crois que cela fait parti du package!!!! Nous connaissons un couple qui vient de rentrer de la ville de Québec au bout de 1 an. Why? parce que trop dur!!!!Ouais ok mais encore une fois je crois que cela fait parti du package. Nous avons pour sur vraiment hâte, mon conjoint est dans l'informatique (en freelance icitte) et il espère bien trouver un job après on verra et perso même moi j'ai dit que Tim Hortons me conviendra très bien pour un début...après on verra. Merci pour les témoignages n'importe lesquels qu'ils soient ; en tous les cas on prend 1heure30 de cours particulier en anglais depuis 2 ans now et on espère que cela aidera aussi in the english world..... Merci et au fait nous on attend tjs nos papiers qui vont prouver que la "décision prise" est bien réelle.....ahahahaah
  14. 3 points
    Lajoie

    Fédéraux "Africains" 2017

    @kira bjr ! Tu quittes quand l'Afrique? Et tu démissionnes de ton emploi à quelle période?
  15. 3 points
    kira

    Fédéraux "Africains" 2017

    Bon écoute, c'est toujours un sentiment mitigé sur cette question, tu sais être en possession d'un CSQ relève presque du miracle, une vraie chance (penses aux MPQistes et ARRIMistes). le Gouvernement du Québec comme tu sais déjà certainement impose une batterie de test de français parmi les critères de sélection pour les csq, je me dis c'est pour une raison, pour que vive la langue française au Québec, comparé aux autres provinces anglophones qui l’entourent. pour cela, il mobilise beaucoup de ressources pour la réussite des ses candidats. Avant d'aller t'installer en Ontario, essayes au moins d'exploiter ce qui est mis à ta disposition au Québec si tu ne réussis pas alors tu pourras partir. Si c'est en Ontario que tu as de la famille, dans ce cas pas de soucis, leur aide et conseils t'aideront vite à t'intégrer mais souviens toi aussi que tu avais signé le formulaire d'intention de résider au Québec. et enfin selon moi, c'est pas un hasard si la capacité financière est moins élevée au Québec par rapport à l'Ontario et donc le niveau de vie, ces paramètres là ils faut les prendre en compte avant de te lancer.
  16. 3 points
    fabi2010

    Les fédéraux 2018-2019

    bonjour à tous désolé pour le retard ARF reçu le 24 Janvier 2019 pour une DF du 24 juillet 2018 donc 06 bon mois d'attente mais tout est bien qui fini bien. bonne suite à tous
  17. 3 points
    CélineOnline

    Nouveau-Brunswick

    Si je peux donner un tuyau aux personnes arrivant au NB et voulant un emploi pas trop mal payé, vous pouvez vous approcher de Shannex. Vous pouvez y travailler comme préposé aux soins. Le salaire est de 19.50 $ / heure, sans les primes en fonction des shifts (jour/soir/nuit + weekend). Et vous pourrez bosser tous les jours. Plus avantages des grosses boites. Si, excusez-moi l'expression, torcher des culs ne vous fait pas peur... C'est un très bon employeur. Vous avez aussi des postes comme préposé aux repas, au ménage, qui de mémoire sont à 15 $ de l'heure. (c'est une société qui bosse pour Shannex, je pourrais retrouver le nom mais il suffit de contacter Shannex au pire ^^) Je me dis que ça peut aider quand on veut vite travailler sans être au salaire minimum et, avec un temps plein... En français et/ou en anglais, sans faire du phonning. Et l’entreprise offre également des formations.
  18. 3 points
    Vos déconvenues devraient apprendre beaucoup de choses aux autres: -Venir au Canada comme RÉSIDENT PERMANENT, pas avec des visa temporaires... -Ne pas acheter sans voir et revoir et valider -ne pas acheter de condos sans lire attentivement les règles et valider les provisions de fonds du syndics de condo. -voyager en transport en commun -apprendre a lire les panneaux, et en cas de doute ne pas se garer la -Commencer petit, grossir ensuite -faire un budget Bon retour et bonne chance
  19. 3 points
    josepha

    Rentrer en France ou non ?

    Bonsoir, cela fait bien longtemps que je ne viens plus sur ce forum et donc je prends votre message un peu au vol. Nous avons vécu au Québec de 2002 à 2007 et ce fut de très belles années. Nous étions dans les merveilleuses Laurentides. Malheureusement la maladie de mon mari a fait que nous sommes rentrés en France en 2007 avec notre Fils qui avait alors 14ans. Notre Fille ainée n'a jamais voulu quitté cette belle Province. Nous avons le bonheur de pouvoir y retourner 1 ou 2 fois par an et j'éprouve toujours autant de plaisir à y aller surtout pour voir notre Fille, son Chum Québécois et notre adorable Petite Fille. Sinon il est vrai qu'en ce qui concerne la santé, c'est encore la galère pour avoir un médecin de famille et je ne parle pas des délais aux urgences qui n'ont apparemment pas évolué depuis notre départ.... Le point positif est que lorsque nous avions un rhume ou un bobo similaire, nous savions très bien nous soigner nous-mêmes sans débouler systématiquement chez un médecin comme en France ! En ce qui concerne la sécurité, il est vrai que c'est le rêve. C'est pourquoi lorsque nous sommes rentrés en France, nous avions décidé de ne surtout pas revenir en région parisienne et avions fait le choix du Midi pour la mer et le soleil ... Mais à peine 2 ans plus tard, nous partions pour ''l'extrême-Sud'' Bretagne et depuis nous revivons ici quelques bons moments identiques du Québec, pour la qualité de vie, la gentillesse des gens, la sécurité avec en prime la mer et un climat tempéré ! En fait, pour un éventuel retour, il faut bien choisir où poser ses valises que ce soit en France ou en Europe ... Je comprends votre dilemme mais dites-vous que vous êtes citoyens Canadiens et la porte vous sera toujours ouverte si vous décidez un jour de traverser la grande flaque !
  20. 3 points
    démerde toi toute seule avec tes procédures à la con comme tu dis, va faire ch**r tes collègues à la place quand à savoir le pourquoi du comment, ''Les répondants et Les références constituent une mesure de sécurité visant à confirmer l’identité de la personne qui présente une demande de passeport ou de document de voyage. Nous pourrions communiquer avec eux durant le traitement d'une demande de passeport.'' Quand ça fait 4-5 ans qu'une personne est installée, ben elle devrait avoir au moins 2-3 personnes facilement à qui ça va pas les déranger de rentre ce service. hiiii très difficile de trouver pour le répondant, c'est écrit juste en bas si tu lis le guide mais trop difficile et pour deux référents, ils ont pas à signer la photo ni rien d'autres, faut juste que tu demandes que tu puisses fournir leurs coordonnées au cas où. Si vous ne pouvez pas trouver un répondant Si vous ne connaissez pas de répondant admissible depuis au moins deux ans, veuillez remplir le formulaire PPTC 132 « Déclaration faute de répondant », que vous pouvez vous procurer dans tous les bureaux des passeports ou par téléphone. Le formulaire doit faire l’objet d’une déclaration ou d’un serment prononcé devant l’une des personnes suivantes et être signé par l’une de ces personnes : une personne qui est autorisée par la loi à recevoir les serments ou les déclarations solennelles un fonctionnaire qualifié dans le cas d’un formulaire rempli à l’extérieur du Canada et accompagné de la « Déclaration faute de répondant », par exemple : un représentant diplomatique ou consulaire canadien ou britannique un agent local responsable, comme un fonctionnaire ou un député Important : Une personne indiquée à titre de référence dans le formulaire « Déclaration faute de répondant » ne peut être désignée comme référence dans la https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/passeports-canadiens/documents-voyage-references-repondants.html
  21. 3 points
    ??? C'est sûr que demandé si gentiment... peut être si tu fournis une petite enveloppe brune ça va aider? Tes collègues de travail peuvent pas t'aider? parce que ça devient un peu pathétique d'aller demander sur un forum là... Faut te connaître en 'vrai' et pas virtuellement. C'est même triste, mais ça surprend pas vu ton attitude avec les gens sur le forum.. Pis c'est un répondant et deux références. Ton répondant peut être ton conjoint.. Et si tu trouves personnes, y'a un formulaire pour ça... Mais c'est trop facile de venir chialer comme d'habitude sur le forum.
  22. 3 points
    patricknesta

    Nouveau-Brunswick

    WONDERCHOUP & HÄGAR pourquoi s ergoter au point d en arriver là ?? C'est un forum libre et ouvert à toutes experiences diverses toutes autant riches et variées...libre à nous les lecteurs d en faire notre choix.. C'est vrai que C'est une grande aventure où nous devons tenir compte de tous les tenants et aboutissants..et vos avis nous aident à nous FORGER nos opinions... mais de grâce s il vous plaît , cessez cette gueguerre ??? de toute façon NOUS VOUS SOMMES VRAIMENT RECONNAISSANTS POUR VOS INTERVENTIONS ET RETOUR D EXPERRIENCE ???.. bonne fin de week end et à bientôt pour le bon déroulement de ce forum, où vos interventions sont attendues paix drapeau blanc
  23. 3 points
    tpiiquebec

    Rentrer en France ou non ?

    Chaque cas est différent, il ne faut donc pas généraliser. Je vais te relater deux expériences qui concernent la santé et la sécurité. J'ai vécu 45 ans en France (les dernières années à Niort 50 000 habitants) et je suis depuis 6 ans à Québec ville (24 janvier 2013). Mon épouse ukrainienne n'a habité que 5 ans en France. Les urgences. 6 mois avant de partir pour le Québec ma femme a fait une chute de vélo. Le genou abîmé sur le goudron avait gonflé et bleui. Direction les urgences de Niort. Arrivés à 19h30 nous en sommes ressortis à 3h45 du matin. Diagnostic : gros hématome à soigner avec du désinfectant et à protéger avec de la gaze. Le 9 février 2013 ma femme en rentrant à l'appartement a glissé dans la rue (banal l'hiver), le genou est gonflé et très douloureux. Direction les urgences de Jeffery Hale, nous arrivons à 19h50 (elles ferment à 20h00). A 21h45 nous sortons après triage, radio et médecin. Diagnostic : grosse entorse, arrêt de 15 jours. Au vu des radios l'interne n'est pas sûre et préfère attendre la confirmation du radiologue. 48h après elle nous rappelle et nous rassure sur sa suspicion d'arrachement osseux, il n'y en a pas. La sécurité. Petit préalable de chiffres. Québec est une des villes les plus sures au monde. Nous arrivons en voiture le 24 janvier 2013. Il est 22h30 et nous cherchons l'auberge de jeunesse au centre ville. Après quelques tours et détours, nous nous retrouvons sur grande allée. On avise une demoiselle qui marche emmitouflée (il fait -28°). On s'arrête à son niveau, on ouvre la vitre pour lui demander notre chemin. Aucune hésitation de sa part, elle s'approche et nous renseigne. Faites un petit sondage auprès de vos connaissances françaises ou étrangères sur cette situation... En septembre 2018, je suis retourné à Niort pour régler des affaires. Entre autres faire un container pour nos effets qui étaient restés dans la maison qui est en location (nous avions un contrat temporaire de 3 ans au départ). J'étais en train de transporter des cartons quand mon locataire est venu me trouver, m'insulter et me frapper et son chien me mordre. Le commissariat de quartier n'a pas voulu prendre ma plainte. Le commissariat central m'a envoyé à l'hôpital pour un certificat médical (3 h d'attente aux urgences). Ensuite 3h d'attente au commissariat pour enregistrer la plainte. De retour à mes paquets le soir (20h) je me suis aperçu que le locataire avait fait des bêtises en mon absence (entre autres de prendre des clés). Appel à la police, après 40 minutes une voiture de patrouille est intervenue. Depuis, j'ai appris que ma plainte avait disparu et que le locataire et son chien avaient agressé 3 autres personnes et que comme propriétaire on était responsable ! A Québec, c'est 5 minutes voir moins si vous avez la chance qu'une patrouille passe à proximité au moment de votre appel ! La policière pendant le dépôt de plainte alors qu'on échangeait sur le Québec m'a expliqué que la délinquance augmentait à Niort de 25 % par an (de plus en plus violente) et qu'ils n'avaient que 2 voitures le soir pour faire les rondes ! Des anecdotes on peut en relater encore beaucoup et elles vont pratiquement toujours en faveur de Québec ! D'autant plus que mon épouse étant immigrante pour les 2 pays, elle peut donner sa comparaison de traitement. Parce que souvent ce qui est oublié dans le "comparatif", c'est la position de citoyen français et d'immigrant au Canada ! Essayez de voir comment vivent les immigrants en France comparativement aux citoyens... même si certains pour leur fond de commerce vous disent que les immigrants sont mieux lotis que les français de souche ! Et à votre retour en France vous serez plus dans la peau d'un immigrant que d'un citoyen, il faudra vous débattre pour retrouver une partie de vos droits abandonnés en quittant l’hexagone ! Enfin pour le côté affectif... quand j'étais en France j'ai habité pendant plus de 20 ans dans le sud alors que toute ma famille était dans l'ouest, on ne se voyait que 1 fois par an (Noël) et le téléphone aux quinze jours trois semaines. Cela n'a pas changé pour le téléphone (c'est même parfois moins avec les nouveaux outils). Pour les visites, c'est une durée un peu plus longue pendant l'été mais aux 2 ans.
  24. 3 points
    Wonderchoup

    Nouveau-Brunswick

    OK j'abdique... seuls les riches peuvent s'en sortir au NB .. moi d'ailleurs j'ai pas besoin de travailler, je le fait que parce que je m'ennuie dans la vie.; sinon on pourrait vivre tranquilles sur nos rentes ! Donc les futurs immigrants, vous serez prévenus, le NB c'est germinal, y a pas de travail, tout le monde va chercher du travail dans les autres provinces.... Si vous ne trouvez pas un travail de qualité dans les 3 mois ca sera pas la peine de vous plaindre , vous aurez été prévenus !
  25. 3 points
    pjean16

    Les fédéraux 2018-2019

    Bonjour la famille Je m'appelle Jean Dévoré Je suis nouveau sur le forum DF 25 mai 2017 IVM 24 sept 2018 VMF 08 octobre 2018 DP ? BVC Londres
  26. 2 points
    shaggycoc

    Mon projet Québec : Vos expériences

    La candidate de nationalité Argentine a reçu 0 points de domaine de formation, elle est enseignante, aucune idée que a passé
  27. 2 points
    marine101984

    Rentrer en France ou non ?

    OMG c’est ok j’ai eu ma dose de débat stériles et inutiles. Je quitte le forum. Vous pouvez supprimer mon poste d’origine si cela vous chante. Bonne continuation à tous. Merci à ceux qui m’ont répondu pour partager leurs expériences.
  28. 2 points
    ziko89

    DÉLAI DE TRAITEMENT Entrée Express 2018

    Bonjour, 1- En ce qui concerne WES vous devez, vous et votre femme envoyer deux dossiers chacun. 2- étant donné que vos relevés de notes ne comprennent pas de cachet en français, je vous conseille de les traduire pour éviter toute mauvaise surprise qui risquerait de vous faire perdre bcp de temps. 3- Idem pour le sceau de l'université puisque c'est le même que sur les relevés de notes.( je ne vois pas comment on peut traduire le sceau sur l'enveloppe) d’après votre profil vous êtes architecte comme moi ( à l'EPAU je n'ai pas eu ce problème) essayez donc de demander à votre université de vous mettre le sceau en français ( c'est possible qu'ils en ont) 4- logiquement, oui les frais reviennent à deux puisque ce sont deux demandes séparées avec deux comptes wes différents. 5- j'ai oublié pour le prix, par-contre c'est très rapide pour l'envoi (une semaine max) Bon courage à vous ainsi qu'à votre épouse, ( n'hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de plus de renseignements)
  29. 2 points
    shaggycoc

    Mon projet Québec : Vos expériences

    Il semble que 3 candidats ont reçu IR aujourd'hui pour manque de points (MPQ), 2 Algerians et 1 Argentine, je n'ai plus d'information pour le moment
  30. 2 points
    Wonderchoup

    Nouveau-Brunswick

    J'aimerais pouvoir te rassurer.. chaque famille est differente. Le fait que certains repartent ne doit pas vous faire douter. Nous avons tous notre avis sur la question , certains plus tranchés que d'autres Pour ma part j'ai trouvé ma place ici et je comprends que d'autres non. C,'est à chacun de faire son trou ici, ou ailleurs. En revanche il ne faut pas arriver ici défaitiste car ça n 'avance à rien. C'est comme si vous disiez à vos amis ou enfants qui se lancent dans un projet : moi j'ai pas réussi, parce que c'était pas ce qui était marqué sur la brochure... mais j'te dis pas ça pour te démotiver, c'est juste pour te prévenir, ... Si ça se trouve tu vas y arriver. Ça n'aide pas vraiment je trouve... mais c'est ,mon avis
  31. 2 points
    stens

    Mon projet Québec : Vos expériences

    S'il n'y a eu aucun CSQ ou IR depuis le début de l'année 2019 et si le Ministre prétend d'un état d'urgence dans le traitement des dossiers accumulés - je me demands qu'est-ce que les agents du MIDI foutent depuis ce temps durant toutes leurs journées car au final on ne voit aucun résultat les quelques 45 derniers jours ?!?
  32. 2 points
    imad1949

    Mon projet Québec : Vos expériences

    Je pense que lorsqu'il a parlé de 6 mois il voulait d'abord faire allusion aux 4 premiers mois de l'année 2019 qui correspondent aux 4 derniers mois de l'année MIDI. Le quota est atteint, et nous le savons depuis un bon moment. je m'attend à une pluie de CSQs et de IRs également à partir du mois d'avril.
  33. 2 points
    Marie-Priscille

    Fédéraux "Africains" 2017

    Bonjour Lajoie Départ prévu en février 2019. J'ai démissionné en AOût 2018 pour un poste de niveau supérieur qui m'a permis de doubler mon salaire. La periode d'essai à ce nouveau poste était de 6mois. J'y ai mis fin il y a 10 jours et j'arrête début février. ?
  34. 2 points
    Marie-Priscille

    Fédéraux "Africains" 2017

    Merci Kira pour ta réponse. C'est très instructif.
  35. 2 points
    Ornella89

    Fédéraux "Africains" 2017

    Hum en tout cas, je vais m'en tenir a 19 voir même 24 mois. Si cic fait moins tant mieux.
  36. 2 points
    Lajoie

    Fédéraux "Africains" 2017

    La dernière vague des DP et BRUNE de nos amis forumistes situe entre 15 et 17 mois. Sous réserve Merci !!!
  37. 2 points
    pampamboom

    Mon projet Québec : Vos expériences

    Oui oui, il faut vérifier. Il y a des CSQ en décembre
  38. 2 points
    GeneratiOnline

    Mon projet Québec : Vos expériences

    Faut bien préciser que tes statistiques se limitent aux échanges sur ce forum car je connais un amis MPQ juin 2016 qui n’est pas sur ce forum et qui a reçu son CSQ en déc 18
  39. 2 points
    Lajoie

    Fédéraux "Africains" 2017

    @Marie-Priscille merci pour l'info! Un peu de courage! Ceci étant, si je t'avais lu , l'idéal aurait été que tu paies au près de ton consultant un envoi- retour négocié de tes passeports. Là dès que le visa apposé ton service de messagerie récupére tes passeports. En tout cas rien n'est gâté. En conclusion ton consultant a ses dates d'envoi pour limiter des dépenses. Félicitations Félicitations . Bienvenue au pays de Trudeau! !!!
  40. 2 points
    tigre07

    Fédéraux "Africains" 2017

    Tu es dans le délai normal de traitement. Tu auras IVM et Brune concomitamment. Courage! CSQ 18 juillet 2017 DF 20 octobre 2017 Maj 6 novembre 2018 ISAA 8 novembre 2018. IVM 13 novembre 2018 VM 17 novembre 2018 Résultats VM reçus par Sydney 22 novembre 2018 Brune Visa ??? Envoyé de mon S2 LITE en utilisant application mobile Immigrer.com
  41. 2 points
    Simeon

    Fédéraux "Africains" 2017

    ecris à cic via le formulaire
  42. 2 points
    J'ai déjà servi de répondante pour quelqu'un que je connaissais très bien depuis plusieurs années (collègue de travail de longue date). Le bureau des passeports a téléphoné et on m'a posé plein de questions du genre "quelle est la couleur de ses yeux" (aucune p*** d'idée, jamais remarqué), "quel est le prénom de sa mère" (aucune p*** d'idée non plus), bref j'ai eu l'air très c*** et s'il a eu son passeport, ce n'était probablement pas grâce à moi...
  43. 2 points
    Propos contradictoires. Avoir les moyens d'acheter un appart, c'est évidemment être fortunés. Votre vie cossue de frontaliers luxembourgeois vous a fait perdre le sens de la vie réelle. Votre cas est complètement atypique versus l'immigrant moyen. Et c'est parce que vous vous êtes bien vite rendus compte de la différence de niveau de vie que vous êtes repartis.
  44. 2 points
    Acheter un appart et le revendre au bout de 3 mois avec une plus value, ce n’est pas de la stratégie, c’est un coup de bol du sort style jouer au Lotto. Et même pas fichue d’apprendre de ses erreurs et d’être lucide sur ses actes.
  45. 2 points
    C’est aussi exactement mon avis.
  46. 2 points
    Tshimil86

    Les fédéraux 2018-2019

    Vraiment un souhait ardent
  47. 2 points
    Hägar Dünor

    Nouveau-Brunswick

    Ahhh la levée de boucliers.... Je traîne mes guêtres sur ce fil depuis bientôt 4 ans, j'en ai vu des défenseurs acharnés du NB prêts à utiliser des arguments plus ou moins discutables...D'aileurs, j'en profite pour en saluer un certain nombre qui ont depuis changé de province...? Ce que vous appelez de la noirceur n'est pour moi que du réalisme... Mes messages dénotent un peu dans le décor peuplé majoritairement de futurs immigrants enthousiastes n'ayant pas encore subit l'épreuve du feu et des quelques immigrants qui restent au NB. La majorité des anciens qui sont partis ne remettent plus les pieds sur ce fil car lorsqu'ils ont le malheur de puplier un retour d'expérience négatif, ils se font lyncher et laissent tomber. Ils ont aussi l'impression de lire la même fable encore et encore... Je suis un des rares anciens ayant eu une mauvaise expérience au NB qui reste actif. J'essaye de rester le plus objectif possible pour aider les futurs arrivants. On peut s'amuser à recenser tous les anciens de ce fil pour savoir ou ils sont, nous sommes très loin des 3/4 encore au NB.... Trèèèèès loin.... Mais pour répondre @Wonderchoup, tout est question de perspective mais comparer la perspective d'une majorité de canadiens de l'Est à celle de quelques rares immigrants de "luxe" (Je m'inclus dans cette catégorie aussi) ne me parait pas vraiment opportune... Tu connais beaucoup de famille qui ont trouvé un bon job au NB. J'en connais peu en comparaison aveccelles qui ont dû en partir pour que ce soit le cas. Il y a des emplois dans le secteur des IT, c'est vrai... Il y en a partout au Canada, même au NB. Il y a aussi de l'ouvrage dans les secteurs forestier, dans les usines de préparation de poisson et dans les abattoirs et dans les éternels centres d'appel où croupissent des ingénieurs qui ne trouvent pas un job en relation avec leur niveau d'études Par contre , nous pouvons parler de la construction, de la santé (Là, vous allez avoir du mal à trouver des arguments vu le nombre d'intervenants de ce fil qui se sont fait "balader" dans les grandes lignes par le processus pour pouvoir travailler ), l'industrie, dans les RH, dans la formation, etc... Quand à lire ici que le fait de ne pas être convoqué à des entretiens parce que tu n'es pas acadien est un mythe propagé par des personnes qui ne savent pas se remettre en question, et qu'il y a toujours des raisons plus logiques ou valables, c'est insultant pour ceux auxquels c'est arrivé et j'en connait une flopée... C'est d'autant plus vrai que cela m'a été confirmé par la majorité des acadiens qui ont choisit de changer de province pour trouver des jobs convenables. À chaque fois que je discute avec l'un d'eux et que je dis que j'avais choisit d'immigrer au NB par choix à l'origine, ils me regardent avec des yeux ronds et me posent plein de questions. Quand je leur raconte mon parcour et mes difficultés à obtenir des entretiens dans les entreprises acadiennes même si mon profil correspondait point pour point, ce sont eux qui me disent " cela ne m'étonne pas" et quand je leur demande pourquoi, la réponse est toujours là même "tu n'es pas acadien et là bas...." J'ai déjà donné pas mal de détails sur ce sujet sur ce fil et je n'ai pas envie de recommencer... Bref.... Pour St John, j'avais beaucoup aimé la ville et son cachet très port industriel anglais. Beaucoup plus que Moncton/Dieppe auxquelles je ne trouve pas de charme en raison à cause de la quasi absence de vrai coeur de ville ... Pour conclure, pour ceux qui sont en procédure, vous avez de la chance que le terrain ai été défriché par vos prédecesseurs, cela permet aussi d'avoir des retours d'expérience moins unilatéraux et moins connotés de la "propagande de recrutement" de la province et des associations d'aide aux nouveaux arrivants. D'ailleurs, j'ai noté une sacré évolution au niveau de leur discours. Les retours négatifs les obligent à un peu plus de réalisme dans leurs propos et c'est mieux. Maintenant, si mon discours dérange sur ce fil, faites le moi savoir, j'économiserai du temps et de l'énergie... Pour ceuxx qui cherchent un job intéréssant dans certains secteurs, j'ai déjà posté a ce sujet et je réponds même si votre procédure n,est pas démarrée (il y a les permis de travail temporaires) @+
  48. 2 points
    TED/A

    Les fédéraux 2018-2019

    ISAA pour ARDF 01 03 18 ? DF 27 12 17 ARDF 01 03 18 ISAA 25 01 19 .........
  49. 2 points
    marine101984

    Rentrer en France ou non ?

    Bonjour Oh je suis un peu déçue de la tournure que prend cette conversation. Ce n'est pas ce que j'avais imaginé en postant mon premier message... Je trouve dommage de tomber dans des insultes et batailles de l’ego qui ne font pas énormément avancer la réflexion. Personnellement, je pense que nous ne sommes pas sur ce forum, pour gagner une bataille argumentaire, ou pour faire gagner soit la France, soit le Canada sur le podium du meilleur pays mais simplement pour partager des expériences. En tous cas c’est mon point de vue et c’est la raison pour laquelle je suis là. J’imaginais davantage attirer des retours d’expériences sur des personnes qui sont rentrées après avoir vécu un certain temps ici ce, afin de connaitre leurs ressentis, à la suite de ce retour. (Ceux qui commentent en étant encore en processus d’immigration et qui n’ont pas d’expérience concrète du pays sur une longue période, ne peuvent pas encore comprendre le dilemme qui se pose parfois après quelques années d’expatriation). Je n’ai pas vraiment besoin d’un comparatif France/Québec basé sur des statistiques, ou des articles de médias à sensation qui sont de mon point de vue tous manipulés et ne reflètent pas la réalité de la vie au quotidien dans l’un ou l’autre des pays. On ne connait jamais vraiment un pays, car tout change et évolue constamment. Donc, si je suis ma logique, je ne connais plus la France puisque je suis rentrée seulement 2 semaines en 6 ans. Et je ne connaîtrai jamais réellement le Québec puisqu'il change tout le temps aussi ! Les expatriés arrivés il y a 15 ans ont vécu des choses totalement différentes de ceux arrivés il y a 5 ans et de ceux qui arriveront demain. C’est pourquoi je voulais des expériences réelles de personnes qui ont vécu des 2 côtés (c’est à dire 5 ans ou plus pour avoir le temps de trouver une routine, de laisser la lune de miel s’éteindre et de voir la réalité du pays dans lequel on vit avec des yeux moins embués). Cependant, je ne dénigre pas tout ici, nous avons tout de même plusieurs avantages intéressants: - Les aides financières pour les enfants jusqu’à 18 ans sont d’un grand soutien - Le congé parental de 1 an qui est formidable lorsque l’on désire s’occuper de son bébé durant sa première année - L’impression d’espace, qui même s’il n’est pas souvent accessible est quand même bien réel - Le côté paisible de la vie, c’est-à-dire ne pas se sentir agressé, regardé de travers, en insécurité (nous ne supportons pas les grands centre urbains, Montréal ou Québec c’est trop pour nous) mais j’ose croire qu’il existe encore des endroits comme cela en France ! Car la France ne se résume pas à Paris/Lyon/Marseille. La France c’est plus de 640 000km2. Pour infos : Nous avons vécu : à Paris, en Bretagne, en Charente-Maritime. Et ici nous avons vécu : à Québec, en Estrie, en Montérégie. Certains ont encore évoqué que la médecine en France est catastrophique, que les urgences sont saturées également, mais ont-ils expérimenté ici, les 2h30 d’attente pour une simple prise de sang ? Également les heures d’attentes aux urgences avec un bébé pour un diagnostic de bronchite parce qu’aucun médecin de famille n’était disponible à nous recevoir? (Précision, cela fait 6 ans que nous sommes sur la liste d’attente, ma fille depuis sa naissance, soit 3 ans et nous n’en avons toujours pas). Les 3 mois d’attente pour avoir un rendez-vous en IRM? Le suivi inexistant des enfants dès leur naissance, s’ils n’ont pas de médecin de famille? Heureusement que nous ne sommes pas souvent malade! D’autre part, j’ai vu passé certains points sur le déraciment des enfants en faisant le chemin inverse. Ma fille est née ici. Elle a 3 ans, elle vu ses grands-parents 2 semaines dans sa vie. Elle les connait par écran interposé. Lorsqu’elle veut les embrasser, elle embrasse une vitre ou une photo. Nous les appelons tous les jours, mais est-ce que cela remplacera la réalité d’une vraie relation ? Idem pour les oncles, tantes, cousins, cousines… Malheureusement nous n’avons pas le budget pour rentrer tous les ans, idem pour notre famille pour venir nous voir. ET nous n’avons que 2 semaines de congés par an. Alors nous nous questionnons… troquer notre vie d’ici paisible et quand même confortable, mais SEULS, pour retrouver peut-être un peu plus de morosité ambiante, peut-être quelques difficultés financières d’un retour sans rien dans les poches, peut-être la difficulté de devoir tout recommencer à zéro, peut-être le risque de ne pas réussir à nous ré-adapter dans l’autre sens ? MAIS des liens affectifs réels avec ceux qui nous aiment, et ceux qui nous manquent, avant que la vie ne passe trop vite et que l’on ai pas le temps d’en profiter? Changer de province ? Est-ce vraiment différent du Québec ? Est-ce qu'il y en a qui sont partis du Québec vers une autre province et qui s'y sont mieux sentis qui voudraient en parler ici ? Nous aimons ces deux pays, c’est pourquoi notre choix est si difficile.
  50. 2 points
    HORIZON

    Mon projet Québec : Vos expériences

    Je viens de voir la sortie médiatique du ministre et aussi lire pas mal de commentaires et d'avis sur le forum. Je voudrais donner mon humble avis sur la situation. Je fais parti du quota NOV 2015 version papier et j'ai reçu le CSQ 2ans et demi après, sans mise à jour ou intention de rejet ou refus... depuis 2015 j'ai analysé pas mal de donnés, les chiffres, les statistiques publiées par le ministère à en perdre la tête... Aujourd’hui l'inventaire comprend 18000 dossiers ce qui est très maigre en comparaison avec les 50000+ dossiers papiers dans l inventaire il y a quelque années et le ministre parle de dossiers de 2005, déjà peu nombreux que quelque dizaines, qui sont des cas particuliers avec un problème bien défini et dont le concerné en est bien conscient. Plusieurs dossiers de 2011 sans tests de langues n'ont pas pu être traités vu que les tests n étaient pas obligatoires... longue histoire. Ceci pour dire que l'ensemble des dossiers papiers ont reçu un traitement mais pas forcement la réponse définitive sachant que mon dossier faisait parti du dernier quota papier de 3500. Les dossiers qui ont reçu le traitement mais qui n ont pas était rejeter ou refuser figurent toujours dans les 18000 dossiers sans pour autant bloquer le traitement des dossiers MPQ. MPQ suit et suivra le même processus. Chaque dossier mpq recevra très vite son traitement dans les prochains mois si ce n ai déjà fait mais il faut s'attendre a du retard parfois plusieurs mois en cas d intention de rejet ou de refus ou encore une vérification approfondie. Les dossiers complets MPQ recevront leur CSQ dans les prochains mois de 2019 sans aucun doute. Les dossiers avec intention de rejet ou de refus ou en vérification approfondie peuvent prendre plus de temps du fait que ça les remet légerememt dans la file d attente. Mauvaise nouvelle pour ARRIMA. Il n y aura aucune invitation tant que les dossiers MPQ ne sont pas traités. On le savait déjà, le ministre le confire aujourd’hui. ARRIMA prendra beaucoup de temps pour démarrer puis beaucoup de critères sont encore a déterminer pour l'octroi des invitations. Bref çq peut prendre facilement une ou deux années pour se mettre en place. Entre temps les dossiers MPQ actuels seront bouclés. Pour les ARRIMISTES, je vous conseille vivement de s'orienter le plus vite vers l Entrée Express. Un programme structuré et super rapide si on compare les 6 mois avec les 4+ ans du csq + dossier fédéral. Aujourd’hui attendre le démarrage d ARRIMA ne peut être pour certains qu'une source de stress, de frustration et de désillusion. Je vous souhaite bon courage et bonne chance dans vos démarches.


  • Lettre d’informations

    Voulez-vous être tenu au courant de nos dernières nouvelles et informations ?

    S’inscrire
×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles