Jump to content

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 05/23/2015 in all areas

  1. 77 points
    redbulldz

    Procédures Manitoba : Le guide

    Dernière mise à jour : le 07/07/2015 Procédures d'immigration au Manitoba : Le guide Bonsoir, Ayant reçu plusieurs questions sur le processus d'immigration au Manitoba, j’ai préféré ouvrir un topic sous forme de guide pour que tout le monde puisse en profiter. Attention tout de même car les documents/informations demandés ou les procédures peuvent changer à n'importe quel moment. Je mettrai à jour si possible, sinon partagez aussi vos expériences. N'hésitez pas à me contacter si vous avez besoin de plus d'informations mais ne m'en voulez pas si je ne réponds pas rapidement car je n'ai pas accès au forum à partir du bureau. Avant toute chose, voici les conditions pré-requises pour pouvoir postuler via cette procédure qui reste une des moins compliquées en termes de documents, de coût (le traitement du dossier provincial est gratuit), de procédures, et une des plus rapides (2 ans, procédure visa inclue pour les pays dépendant du bureau de Paris) : Etre francophone Avoir entre 21 et 45 ans Avoir terminé au moins une année d’études post-secondaires ponctuée d’un diplôme ou d’un certificat Avoir une expérience professionnelle cumulée (à temps plein) de deux ans au minimum, durant les 5 dernières années Avoir une compétence 5 au minimum en fonction du niveau de compétence linguistique NCLC Avoir obtenu au moins 60 points sur la grille d’auto-évaluation du Manitoba (téléchargeable ici : http://www.immigrate...le-points-e.pdf ) Ne pas avoir de liens forts avec d’autres provinces comme des parents ou une expérience passée (cette condition n’est pas éliminatoire) Posséder au moins 10.000 CAD plus 2.000 CAD pour le conjoint et chaque personne à charge (en argent liquide) Abandon de toute procédure d’immigration en cours dans une autre province J’ajouterai aussi un niveau acceptable en anglais car il vous sera difficile de vous établir au Manitoba sans comprendre/parler anglais Il faut savoir qu’il y a plusieurs façons d’immigrer au Manitoba comme en décrochant un contrat de travail, se faire parrainer par un parent ou un ami qui y vit ou, en ayant déjà étudié ou travaillé dans la province. Cette dernière privilégie les personnes ayant des liens sur son territoire pour être sûre de leur intégration et de leur volonté de rester sur place et ne pas s’envoler vers d’autres provinces réputées (souvent à tort) plus attractives. Une autre option, plus accessible, consiste à se faire inviter par la province à faire une visite exploratoire, qui sera ponctuée par un entretien avec un agent de l’immigration. Suite à cela, la province décidera (ou non) de vous octroyer une invitation à postuler dans son volet stratégique. Rassurez-vous car dans la grande majorité des cas, les personnes ayant fait leur visite exploratoire ont reçu le fameux sésame car les dossiers sont d’abord étudiés en amont. Par ailleurs, il est à noter que depuis Juin 2015, le système de « recrutement » des travailleurs qualifiés a été revu et une nouvelle procédure appelée « Expression of Interest » (déclaration d’intérêt) a été lancée pour ouvrir un plus large horizon à la province et aux postulants, et garantir plus de transparence. Le système y est semblable à celui de l’entrée express, avec moins de complexité. Chaque candidat sera crédité d’un nombre de points selon son profil ainsi que son adaptabilité et sera mis dans un bassin d’où seront sélectionnés les meilleurs profils. Attention, malgré les similitudes, cette procédure n’a absolument aucun lien avec l’entrée express qui relève du fédéral. Malheureusement, ceci constitue une étape supplémentaire car avant cela il suffisait d’avoir la lettre d’invitation de la province pour pouvoir déposer son dossier à l’étude et espérer être sélectionné en tant que candidat du Manitoba. La bonne nouvelle par contre est que la lettre d’invitation vous permet d’obtenir 500 points automatiquement, ce qui constitue un acquis certain (Example : lors de la deuxième extraction, le dernier candidat extrait avait un total de 588 points). Assez parlé maintenant, voici ci-dessous les étapes détaillées de toute la procédure : 1- Contacter le World Trade Center Winnipeg, seul organisme (à but non lucratif il faut le souligner habilité à traiter les demandes des francophones et les transmettre à la province. Pour cela il faut envoyer un mail à Mme Brigitte Léger et lui expliquer brièvement votre projet :bleger@wtcwinnipeg.com Rien de bien formel. Présentez-vous et expliquez que la procédure vous intéresse et que vous avez besoin de plus de renseignements. 2- Dans sa réponse, elle vous demandera de lui transmettre les documents suivants : - Votre CV - Une lettre de motivation dans laquelle vous devrez répondre à des questions que Brigitte mettra sur son mail - Les résultats du TEF, y compris pour les ressortissants français et belges. Je vous conseille vivement de vous inscrire le plus rapidement possible à une session car les résultats sont délivrés un mois après la date de l’examen (voici un lien pour passer le test à blanc :http://www.testsdefr.../TEF_STRUC.html ainsi qu’un autre pour évaluer votre niveau afin de savoir quoi mettre sur la grille de points après obtention de l’attestation : http://www.immigrate..._calculator.php ) - Un scan de vos diplômes (traduits s’ils ne sont ni en français ni en anglais) - Les preuves de l’expérience professionnelle durant les 5 dernières années - Des preuves de fonds sous forme de relevé de compte, dans n’importe quelle monnaie (10.000 CAD pour le requérant principal + 2.000 CAD pour chaque personne à charge) - Un plan d'établissement (à télécharger ici : http://www.immigrate...nt-partie-1.pdf ) - Une auto évaluation (à télécharger ici : http://www.immigrate...le-points-e.pdf ) NB : sur la partie adaptabilité vous avez 20 points automatiquement grâce à cette procédure - Dans le cas échéant, la preuve d’abandon d’une procédure d’immigration dans une autre province, ou la preuve de rejet de votre candidature par la province 3- Après envoi de votre dossier, le WTC le transmet à la province qui fera une étude préliminaire. Dans mon cas, un agent de l'immigration est entré directement en contact avec moi pour demander des informations supplémentaires. Brigitte vous recontactera par email dès que la province lui rend une réponse. Elle vous demandera quelle période vous intéresse pour la visite exploratoire. Elle devra confirmer la date avec la province avant l'accord définitif. Cette étape prend un mois généralement 4- Visite exploratoire (à vos frais) : c'est à mes yeux l'étape la plus importante car on a l'occasion de se faire une idée sur la province et ses attraits. Vous devrez déposer d’abord une demande de visa touristique dépendamment de votre nationalité. Brigitte vous fournira une lettre d’appui à joindre au dossier. Pensez à bien vous organiser pour la visite car vous faites la majorité de votre programme tout seul. Vous aurez RDV avec Brigitte le premier jour et avec un agent de l'immigration le dernier jour ou un peu avant. Je vous conseillerai d’enrichir votre programme comme suit : - Visite d'écoles (si vous avez des enfants) - Visite d'agences d'emploi et d'immigration - Visite d’entreprises pour avoir une idée sur votre domaine - Visite d'agences immobilières pour avoir une idée sur les prix et les procédures - Essayez de programmer un RDV avec un comptable pour vous renseigner sur le système fiscal manitobain (très important !) - Visites touristiques, très importantes aussi car le centre-ville n'est pas très attrayant Les gens sont très chaleureux au Manitoba, profitez-en au maximum ! L'entretien avec l'agent de l'immigration n'est pas du tout stressant. On vous mettra à l'aise et on vous demandera ce que vous avez vu et vécu pendant votre visite, ce que vous voulez faire en arrivant au Manitoba. A un moment l’entretien se fera en anglais pour que l’agent puisse avoir une idée sur votre niveau dans cette langue. Soyez à l'aise, soyez vous-même. Personne ne pourra vous conseiller sur votre discours. Vous recevrez une réponse par mail quelques jours après. Si elle est positive, une lettre d’invitation y sera attachée 5- Déclaration dintérêt et extraction : Comme expliqué plus haut, le système est très proche de celui de l'entrée express (détails ici, en anglais uniquement pour l'instant : http://www.immigrate...ion-of-interest ). Vous devez créer votre profil en ligne et répondre à un questionnaire qui déterminera votre admissibilité ainsi que le nombre de points obtenus (résumé de la grille des points à télécharger ici :http://www.immigrate...nkingPoints.pdf ). Le profil est valable une année. Je vous conseille donc de le créer avant de partir en visite exploratoire pour que vous puissiez avoir une idée sur le total de vos points. Votre profil est évalué selon 6 critères : 1- Maîtrise des langues principale et secondaire 2- L'âge 3- L'expérience professionnelle 4- Le niveau d'études 5- L'adaptabilité (sur laquelle vous aurez la note maximale grâce à l'invitation) 6- L'évaluation des risques, où vous aurez des points défalqués si vous avez des liens avec d'autres provinces (études, expérience professionnelle passée, parent proche ou demande d'immigration) Les extractions sont -normalement- faites à des intervalles réguliers (chaque 2 à 3 semaines). C'est donc assez court. De toute façon la ptience doit être le maître mot dans toute procédure d'immigration 6- Application en ligne : après l'extraction, vous serez invité à postuler en ligne. Vous devrez téléverser (uploader) vos documents sur le site du gouvernement (diplômes + relevés de notes, preuves d'expérience professionnelle, actes de naissance, acte de mariage, copie des passeports, copie du TEF, preuves de fonds, plan d'établissement...). Votre dossier sera étudié en 4 mois en moyenne. A la fin du traitement, vous recevrez normalement votre lettre d'approbation par courrier régulier (ou par email, à confirmer). A ce stade vous en aurez fini avec le volet provincial 7- Dépôt du dossier de visa : après obtention de votre lettre d'approbation, vous pourrez envoyer votre dossier de résidence permanente à CIC. La durée du traitement diffère selon votre lieu de résidence et donc, du bureau qui traite votre dossier. Celui de Paris est actuellement le plus rapide avec un délai de 7 mois, souvent moins pour les candidats des provinces. J'espère que ce guide vous aidera à mieux comprendre le processus d'immigration vers le Manitoba dans sa formule actuelle. Bon courage à tous ! Merouane Dernière mise à jour : le 25/06/2015
  2. 49 points
    Chers camarades, J'ai l'immense plaisir de vous annoncer l'émission de mon CSQ, et ceux de ma petite famille Ils ont été délivrés le 19 01 2018 Quelle joie d'apprendre ça Un merveilleux sentiment de légèreté m'anime.....en dirait que le poids supporté toutes ces années, s'est d'un seul coup dissipé... Je souhaite à tout le monde, de vivre la même expérience dans les plus brefs délais DCSQ 08 2013 AR 03 2014 CP 11 2016 CSQ 01 2018 (sans IR /IRF)
  3. 48 points
    Nous y voilà ! Une année après notre installation à Winnipeg, voici venue l’heure du traditionnel bilan. J’en ai parcouru des dizaines pendant que je me préparais à sauter le pas. Beaucoup de négatif en général et très peu (ou pas du tout) concernant le Manitoba. Étant méfiant de nature et pas vraiment du genre à prendre pour argent comptant ce que je lis à droite à gauche, je ne me suis pas trop attardé dans la lecture préférant me faire ma propre idée, tout en gardant à l’esprit les nombreux pièges et dangers de l’immigration. Il faut dire qu’il y en a des masses. Mais la bonne nouvelle est que la plupart sont facilement gérables avec une bonne préparation. Nous avons quitté Alger pour le Canada le 16 avril 2016 (3 ans jour pour jour après mon inscription à ce forum, un signe ?). Ce jour-là notre pays fêtait la “journée du savoir”, rien que ça ! À croire que le destin nous avait laissé quelques indices sympathiques pour nous rassurer dans notre entreprise. Je vous le dis dès maintenant : ce qui suit est positif à 100%. Loin de moi l’idée de brosser un portrait idyllique de la province, car les challenges il y en a, mais je veux surtout insister sur le fait que toute aventure bien préparée donne ses fruits. Nous avons atterri à Montréal pour 15 jours de vacances avant de rejoindre Winnipeg. Une façon pour nous de nous déconnecter de la trentaine d’années passées dans un pays que nous aimons tant et où nous avions dû laisser une bonne partie de nos cœurs chagrinés. L’immigration n’a jamais été un objectif dans notre vie, mais la venue de nos 2 magnifiques petites filles a fait naître une certaine envie de leur garantir un futur plus stable, et surtout, éviter qu’elles aient à vivre le scénario des années 90 où une partie de notre enfance a été volée. La guerre civile est passée par là avec son lot de malheurs. Les balles, les bombes, le sang... tout ça était devenu trop ordinaire, tout comme l’insécurité grandissante qui prenait des proportions ahurissantes depuis la fin des années 2000. Certes nous ne manquions de rien chez nous : une maison dans un quartier calme, des postes de travail avec des perspectives très motivantes, des voyages fréquents... rien qui, aux yeux de nos proches, ne justifiait une aventure aussi risquée. Étant une tête dure de nature, je pense que la frilosité et les doutes de ceux qui nous entourent m’ont surtout motivé à prouver que nous pouvions faire de grandes choses en sortant de notre zone de confort. C’est tout de même excitant de vivre 2 vies en moins de 40 ans ! Notre aventure débute donc le 1er mai à bord d’un vol Westjet en direction de Winnipeg. Le repos de Montréal a été salvateur. Les idées se sont remises en place et le plan a été bien défini : installation, école et garderie, emploi, bonheur ! Nous l’avons respecté à la lettre. Je dois dire que notre aventure aurait été différente sans deux paramètres très importants : une visite exploratoire faite en 2014 pendant laquelle nous avons pu établir des contacts très prolifiques et des amis habitant sur place (que nous avions connus sur Internet pendant notre processus) qui nous ont énormément aidés à notre arrivée et qui sont devenus des membres de notre famille à part entière. C’est d’ailleurs pour cela que j’insiste auprès de tous ceux qui font une visite exploratoire afin qu’ils établissent le maximum de contacts possibles. Grâce à ça, notre intégration s’est faite en un temps record : un job trouvé après 3 jours dans l’entreprise où travaille mon amie, des places en garderie dès la 1ère semaine, une maison louée dans le mois, des voitures en très bon état achetées grâce aux conseils d’un ami... Vous pouvez toujours faire les choses seuls, mais c’est tellement plus facile quand vous êtes bien entourés ! Certains vont penser que le hasard y est pour beaucoup et que le risque est très élevé. C’est loin d’être ma vision. Le risque se définit par votre niveau d’émotions et celui de votre contrôle des paramètres. Le risque n’est donc qu’une perception à laquelle le facteur chance doit être complètement étranger. Je connais beaucoup de personnes qui sont en train de préparer leur projet d’immigration avec un niveau de gestion et des risques complètement différents. Je sais dès maintenant qui aura la tâche facile et qui va galérer. L’approche face à un projet d’immigration doit être scientifique, minutieuse, excellemment bien préparée et exécutée. Je sais, je me mets à parler comme un coach personnel mais croyez-moi que ce paramètre est le plus important de tous. J’avais défini chaque détail de mon projet : du départ d’Alger jusqu’au 1er anniversaire de notre date d’arrivée. Et ça a marché ! En une année nous avons fait plus de choses que pendant les 10 dernières années de notre existence. Ce fut très intense, mais toujours plaisant. Et le hasard n’y est pour rien. Même si certaines choses ou visions ont changé depuis notre installation, nécessitant quelques ajustements, l’objectif et l’approche générale sont restés les mêmes. Gare donc aux approximations ! Un autre point qui a fait la différence dans notre intégration : LA POSITIVITÉ. Nous sommes restés positifs dans toutes les situations, même lorsque j’ai eu la jambe fracturée pendant un match de foot en août. Embêtant mais en rien insurmontable. On a fait du porte à porte pour la garderie et le job de ma femme. Nous ne sommes jamais restés à la maison à attendre qu’on vienne nous chercher. Au Manitoba les gens sont très serviables, mais encore faut-il oser aller vers eux. Il faut aussi éviter les ralentisseurs. Ne comptez surtout pas sur l’Accueil Francophone pour vous installer. À part le logement (et encore, quand ils daignent répondre à vos emails !) il n’y a pas grand-chose à en tirer. Élargissez vos horizons et ne restez surtout pas cloitrés entre les 4 murs de la communauté francophone. Personnellement j’ai été un peu déçu, je m’attendais à plus de solidarité. J’ai trouvé plus de dynamisme chez les anglophones et je vous conseille d’ailleurs d’aller dans ce sens, surtout en ce qui concerne l’emploi. Les réseaux francophones sont assez opaques et pas du tout faciles à manœuvrer. Votre salut est dans un réseau dynamique et varié. Parlons maintenant d’argent. On a beau répéter qu’il faut des fonds mais c’est une fois sur place qu’on se rend compte de l’importance d’un bon matelas financier. Je ne vais pas rentrer dans le détail de mes avoirs, mais si nous n’avions pas assez d’argent on aurait paniqué. Et quels que soient vos calculs, vous dépasserez toujours vos prévisions. La facture monte rapidement entre la location, les courses, les factures et toutes les dépenses d’équipement que vous aurez à faire. Ne vous étonnez pas si vous tournez à un budget de 10.000$ par mois les 2 ou 3 premiers mois. On s’était bien sûr préparés à ça en nous disant que nous pourrions ne pas trouver de boulot rapidement. Et puis il était hors de question de considérer les aides au revenu. Certains me trouvent dur sur ce point mais je ne conçois pas le fait d’immigrer dans un pays pour demander l’aumône. Le Canada nous a ouvert ses portes pour apporter une plus-value, pas pour profiter du système. En termes de logement, nous avons vite trouvé une superbe maison à St Boniface. Le proprio était très sympa et ne nous a pas trop embêtés sur les références. Le fait d’avoir vu une famille calme, qui paraissait propre a sûrement dû le rassurer. Le prix de la location était un petit peu au-dessus de notre budget alors on a négocié et on a pu avoir un petit rabais qui rendait tout le monde heureux. Pour 200$ de plus que prévu on avait une superbe maison, très grande (assez pour recevoir nos proches) et super bien située (5 minutes du boulot de ma femme et de l’école des enfants). On a tellement aimé cette maison que nous avons fini par... l’acheter ! Oui oui, au Canada on peut acheter une maison moins d’une année après son arrivée. Ça faisait d’ailleurs partie de la liste de choses que je voulais clôturer avant de fêter notre 1er anniversaire au Canada et ça a été fait. Le 15 avril 2017 (soit un jour avant l’anniversaire de notre arrivée) nous prenions possession de la maison. Là encore, aucune place au hasard. Cela faisait plus de 2 ans que je me documentais sur la chose : construire son score de crédit, négocier avec les banques, évaluer les maisons... Après un peu plus de 6 mois de travail continu et aucun défaut de paiement, vous pouvez facilement obtenir un crédit de la banque avec seulement 5% d’apport personnel. Après il ne faut pas en faire une fixation. Un crédit est un engagement, et en Amérique du Nord les taux changent rapidement. On avait l’habitude d’avoir des taux fixes sur 20 à 30 ans. Là vous décidez vous-même sur quelle période vous voulez figer votre taux ou si vous voulez le laisser variable sur 5 ans et risquer une soudaine montée des taux. On peut aussi changer de banque à la fin du terme (très bizarre hein !). On peut donc renégocier ses taux à chaque fois. Ça demande beaucoup de discipline et une très bonne maîtrise du marché. Ce n’est pas pour rien que le taux d’endettement est très élevé ici. L’accès au crédit est très facile mais celui à l’éducation sur ce sujet ne l’est pas forcément. On peut prendre un crédit dans son supermarché, entre les rayons couches bébé et légumes. Attention donc ! Question boulot j’avoue que les débuts ont été très difficiles pour moi. Déjà il y avait cette fierté qu’il fallait mettre de côté. Je passais d’un poste de manager, futur directeur d’une grande multinationale, à celui de simple exécutant. On a beau se dire qu’on est prêt à faire ce sacrifice, la claque est quand-même difficile à recevoir. En plus de cela, les relations au boulot sont totalement différentes ici par rapport à ce que j’ai connu avant. Ne vous attendez pas à ce que vos collègues vous ramènent des croissants le matin pour le débrief du week-end ou qu’ils viennent vous poser des questions sur vos dernières vacances. Limite si on vous dit bonjour quand vous arrivez. Je le prenais très mal au début, je me sentais seul, totalement perdu, limite dépressif. Heureusement ça n’a duré qu’une petite semaine. On comprend vite qu’en fait les gens sont sympas mais détestent déranger les autres. Ce qui est inconcevable chez nous est une règle ici. Ne pas dire bonjour est perçu comme un manque de respect en Europe ou en Afrique, ici c’est une marque de respect au boulot car on ne veut pas vous déconcentrer. Pour ma femme c’était beaucoup plus simple. Elle a aimé ce côté aseptisé. On fait son boulot sans familiarités et on rentre chez soi pour finir sa journée avec plein d’activités. En fait la grande différence c’est qu’ici on travaille pour vivre, on ne vit pas pour travailler. Avec 2 salaires on peut très bien vivre et profiter de la vie. Mais en même temps il ne faut pas oublier qu’il n’y a pas de véritable système de retraites, que la loi vous garantit uniquement 2 semaines de congés et que vous pouvez être mis à la porte à n’importe quel moment avec une indemnité ridicule. Le jeu en vaut la chandelle, mais il faut toujours avoir un plan B, C, D... La vie est courte et il faut penser à fructifier sa présence et ne pas laisser ses enfants dans le besoin. En parlant de niveau de vie... un des plus gros budgets ici aussi a été la garderie. Compter au minimum 20$ par jour pour du full-time et 10$ pour les enfants qui y vont avant et après l’école. Le gouvernement vous offre en moyenne 500$ d’allocations par enfant mais ces dernières partent pratiquement exclusivement dans les frais de garderie. L’école ne commence pas tôt (8h45) et finit très tôt (15h45). Vous avez donc 2 choix : travailler tous les 2 et prendre la garderie ou avoir un seul salaire et faire des économies sur ce budget. Ce qui est certain par contre c’est qu’on est heureux de la qualité de la prise en charge. Pour ce qui est du système scolaire, nous n’avons pas encore assez de recul pour en juger. Notre fille de 6 ans savait déjà lire mais il est certain que les progrès étaient phénoménaux. Les enfants ont un objectif de lire 100 livres durant les 1ers mois de l’année. Tout ce que je sais c’est que c’est assez « cool ». Pas de devoirs et pas de pression. Certains s’en plaignent, mais il faut garder en tête que l’éducation des enfants passe surtout par un suivi des parents et le développement de leur culture générale. N’attendez pas que le gouvernement le fasse pour vous, et surtout n’attendez pas une seul minute pour leur ouvrir un compte REEE afin de commencer les contributions à leurs futures études. Venons-en maintenant à ce fameux hiver manitobain. Honnêtement je m’attendais à pire. Ce n’est pas tant le froid qui dérange car on est bien équipé et on fait tout en voiture, mais la longueur de la saison est assez pesante. Arrivés en février-mars, on a envie d’enlever ses bottes et ressortir ses t-shirts de l’armoire. Par contre, gros point positif : l’ensoleillement de la ville est extraordinaire. Certains me diront à quoi ça sert d’avoir du soleil quand il fait -30° ? Eh bien ça fait toute la différence, du moins pour le méditerranéen que je suis. Le soleil vous redonne le sourire, mais attention aux coups de froid. On peut se faire avoir facilement si on ne regarde pas la météo. On a eu plus de mal à nous habituer à la nourriture. Les légumes ne sont pas vraiment les mêmes et les prix de certains aliments sont exorbitants ! L’artichaut à 2$ pièce ou le chou-fleur à 5$ ça fait mal. Quand je pense que je les snobais avant ! Mais bon c’est le revers de la médaille. On a aussi fait le choix de nous orienter vers le bio depuis quelques mois. Vu que tous les produits, ou presque, viennent des USA, le mieux est d’éviter tout ce qui est production de masse et OGM. Ça nous coûte plus cher certes mais au moins on est sûr que nos enfants mangent sainement. Sinon oui les fromages et la pâtisserie fine nous manquent. Ce n’est pas qu’il n’y en a pas, ça existe. Mais très peu et très cher et pas forcément de bonne qualité. Compter au moins 8$ pour une petite boîte de fromage quelconque et encore quelques dollars pour un gâteau qui n’a pas très bon goût. Mais on s’y fait et le reste compense. On a tout de même une vie rêvée, on peut faire tout ce qu’on a envie de faire, les petites sont super épanouies et nos weekends sont de vraies vacances. En parlant de ça, ici le temps a une toute autre valeur. Contrairement à notre vie d’avant, ici les semaines passent très vite et les weekends très lentement. On a le temps de bien profiter de nos journées et pour la première fois de notre vie on se sent VIVRE ! C’est un sentiment très spécial et je reviens encore à ce que je disais plus haut : on travaille pour vivre et pas le contraire. Il y a des parcs partout, des piscines (quand elles ne sont pas gelées lol) et plein d’autres endroits où on peut juste aller se détendre. On a découvert ce qu’était une vie de famille, même si j’avoue qu’il est difficile –au départ- de se retrouver loin des siens. Vous découvrez d’autres valeurs, vous vous recentrez sur l’essentiel et comprenez bien vite que vous faisiez plein de choses sans en avoir envie. Maintenant on fait ce qui nous plaît, loin des pressions sociales. Si on ne veut pas faire à manger on ne le fait pas. Quand on invite des amis on se fait des potluck à la canadienne où chacun ramène à manger. Plus besoin de protocoles et de ces choses qui vous énervent mais que vous deviez faire juste parce que « c’est comme ça ». On fait les choses à notre façon et on aime ça ! Winnipeg aura été pour nous un choix salutaire. On n’est pas obligé de se taper 2 heures d’embouteillages avant de rentrer chez soi. Ça change la vie ! Tout se fait en anglais certes, alors il faut y être préparé. Mais les avantages y sont tellement nombreux qu’on ne se voit pas bouger d’ici. J’ai eu l’occasion de visiter plusieurs grandes villes, mais je ne suis jamais aussi bien senti qu’ici. C’est un endroit idéal pour ceux qui veulent avoir une vie paisible, sans pression et avec plein d’avantages. Depuis notre installation je suis partie à Toronto et à Montréal à plusieurs reprises et à chaque fois j’avais cette sensation d’étouffement. Trop de monde, trop de pression, pas assez d’espaces. Winnipeg me donne l’pression de vivre en campagne avec le confort de la ville. Ça n’a pas de prix ! Pour clore, nous ne regrettons absolument rien. Notre vie d’avant nous semble si loin, si différente que parfois on se demande comment on pouvait faire ceci ou cela. Le Manitoba nous a offert cette paix de l’esprit qui nous manquait et nous a permis de nous recentrer sur l’essentiel : notre famille. Nous ne nous voyons plus revenir au pays, sauf urgence familiale. Autant dire que les projets de vacances n’incluent pas l’Algérie comme destination. Les parents viennent nous voir une à deux fois par an ce qui est largement suffisant. Notre vie est désormais ici, auprès de nos amis, de nos voisins et de tout ce qui fait de nous des personnes heureuses. Si certains hésitent encore, dites-vous qu’une fois dans l’avion les larmes sèchent et une nouvelle vie bien plus excitante vous ouvre les bras. Gardez surtout cette belle citation de Paulo Coelho en tête : « Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine... Elle est mortelle ». Bon courage à tous
  4. 47 points
    Comme promis je viens vous relater mes premières recherches d’emploi. Je vous explique en trois séquences. D’abord je retracerai nos parcours en emploi jusqu’à ce jour, mon épouse et moi. Ensuite je ferai des observations et enfin je donnerai mon opinion sur ce que nous vivons. 1) L’EMPLOI Je rappel que nous sommes deux enseignants du secondaire, mon épouse et moi. Avant notre arrivée nous savions exactement ce qu’il nous faut faire pour enseigner au Québec et ailleurs au Canada. Nous savions aussi, qu’il y aura une attente relativement longue pour avoir le permis du Québec ou d’autres provinces. Fort de ces informations que nous avons commencé nos inscriptions à l’ordre des enseignants d’Ontario avant notre départ pour le Canada. Et une fois surplace nous envisagions introduire la demande de permis du Québec, bien que l’enseignement au Québec ne me tente pas, mais mon épouse oui. Ainsi dans l’attente de nos certificats d’inscription de l’ordre des enseignants d’Ontario, nous avons fait le choix de rechercher d’autres emplois. 1er emploi Deux semaines après notre arrivée, nous avons déposé nos CV dans une vingtaine structures. Nous avons été appelés chacun par une structure. Mais les horaires rotatifs de travail qu’ils nous proposaient ne nous arrangeaient pas. Finalement, après deux semaines de recherches infructueuses, je m’inscrits dans une agence de placement. Les agences de placement sont des structures qui ont généralement des postes « d’emplois généraux », qui sont des emplois pour travailleurs non qualifiés. Ce sont généralement des emplois en manufacture. Je m’inscrits dans deux agences un vendredi matin et le vendredi soir j’ai deux propositions d’emploi pour le lundi matin. Je décide de répondre au plus offrant. Le rendez-vous est pris pour le lundi 27 Février 2017 à 6h30. Le lundi, une neige abondante met mon bus en retard et j’arrive à l’agence avec cinq (5) minutes de retard. C’était le prétexte tout trouvé par l’agence pour me dire que je venais de rater le post proposé et qu’il fallait accepter un autre boulot : LE DENEIGEMENT. Nous étions six (6) personnes dans la même situation. Nous avons compris plus tard que l’agence avait rusée avec nous pour nous donner un emploi pénible en lieu e place de l’emploi qu’elle nous avait proposé. L’agence nous propose d’accepter le déneigement et que dès la fin de ce contrat elle nous donnera un autre boulot permanent plus tranquille. J’ai fait le déneigement une journée et j’ai décliné au soir du premier jour. Vous comprendrez aisément pourquoi. 2ème emploi Après une semaine d’attente et d’inscription auprès de trois autres agences, je suis placé auprès d’une entreprise de boulangerie-pâtisserie. C’était un travail de nuit, bien payé. Je l’ai fait pendant une semaine et j’ai arrêté. Pour cause : j’habite à Montréal et l’entreprise est situer à Boucherville. Je devais quitter mon domicile à 16h et rentrer le lendemain à 9h. Je ne voyais plus mes enfants. Ils partaient à l’école et à la garderie entre 7h et 8h et en revenaient entre 17h et 18h. Aussi, mon épouse ne pouvait plus travailler puisqu’elle devait être disponible pour déposer et reprendre les enfants. 3ème emplois Une autre agence me propose un autre emploi dans un entrepôt d’un super-marché. Un travail très pénible, car il fallait soulever des charges de plus de 20 kg pendant tous la journée. J’ai fait un mois et j’ai arrêté aussi. Pendant ce temps mon épouse travaillait chez un opticien, dans la vente de lunettes. Le fait que mon épouse travaillait maintenant m’a permis de pouvoir choisir un emploi avec plus de calme. 4ème emploi L’agence qui m’avait offert l’emploi à la boulangerie me propose un emploi dans une entreprise de fabrication de polystyrène. Elle m’informe, que je corresponds au profil puisque j’ai fait des études de chimie. Je me présente au lieu de travail un mercredi soir. C’était un travail de soir. Je commençais à 15h30 min et terminais à minuit. J’ai travaillé pendant trois mois. J’y ai travaillé en tant que commis. Le travail consistait en tout sauf à faire de la chimie. Le travail était trop physique et dans un environnement de gestion des ressources humaines approximative. Pendant que j’y étais je cherchais toujours un emploi se rapprochant du domaine de l’enseignement. Le 15 juin 2017, j’ai la proposition d’une agence pour travailler dans une maison de distribution de livres. Je m’informe sur l’entreprise et je trouve que ce boulot me conviendrait plus que celui que j’exerce. 5ème emploi Depuis le 16 juin, je suis dans cette entreprise de distribution de livres. Aussi, depuis le 15 juin, mon épouse a été animatrice dans un camp d’été dans l’encadrement des enfants. Elle avait obtenu ce boulot suite à une petite formation de deux semaines et un réseau d’amis. Ce travail ayant pris fin avec les vacances, elle est actuellement intervenante dans une garderie. MES OBSERVATIONS Pendant les trois (3) premiers mois où nous n’avons pas les allocations et aides du gouvernement, nous traversons un moment de pression financière. Cette période est un moment de fragilité et de doute. - En tant que nouveaux arrivants qui cherchent un emploi qui n’est pas de son domaine, les gens ne nous proposent que des emplois que tout le monde refuse. - Dans ces moments de doute, beaucoup de personnes vous proposeront des reconversions que vous n’avez pas prévues. Nous avons évité de prendre toute décision dans ces moments là. - Pour un couple avec enfants venant d’Afrique, nous avons remarqué que la gestion familiale est très différente. L’un des parents devra être toujours disponible pour les enfants quand l’autre ne l’est pas. Il faut conjuguer cela avec toutes vos activités et emplois. - Vous observerez de nombreuses annonces d’emplois sur internet et dans les journaux. Lorsque vous allez déposer vos CV chez un employeur, vous êtes accueilli chaleureusement et avec beaucoup de courtoisie. Certains vous diront que vous n’avez pas d’expérience Canadienne (ce qui est un refus poli). D’autres vous diront de rester à l’écoute pour une période donnée (de 3 à 15 jours) où vous pourrez être appelé pour entrevue. Et vous n’êtes jamais appelés. - Pour un premier emploi, j’observe que la plus part des immigrants (surtout africains) passe par les emplois généraux en manufacture. - Le milieu de la manufacture et les entrepôts sont le premier contact avec l’emploi pour beaucoup d’immigrants africains. Les caractéristiques de ce milieu peuvent conduire à prendre des décisions imprévues dans votre projet d’immigration. Pour un diplômé ou universitaire africain, vous vous retrouverez avec d’autres immigrants qui ont un niveau scolaire inférieur. Certains ont fait le choix de ces emplois. D’autres y ont été contraint pour divers raisons : nouveaux arrivants ; formations inadaptées ; formations fait au Québec et n’ayant pas eu d’emploi… Chacun vous donnera des conseils pour votre intégration selon son expérience et son statut. En général, vous aurez affaire à des personnes qui sont très amers avec le Canada et l’immigration. - Je rappelle qu’il faut savoir ce que l’on vient faire au Canada pour résister à certains conseils et histoires de vie. MON OPINION Mon épouse et moi sommes des immigrants africains universitaires et issus de la classe moyenne de notre pays. En gros, nous ressemblons à la majorité des immigrants africains qui arrivent au Canada. - Les débuts sont durs et même ceux qui ont réussi vous le diront. Mais pas pire que ce que nous imaginions. - Qu’est ce qui nous retient malgré ces moments difficiles ? 1) Seul l’environnement du travail (temporaire) et le climat (hiver rude) peuvent vous atteindre le moral. Par contre, l’environnement de vie est à des années lumière de notre milieu de vie en Afrique. Notre fils va dans une école que nous ne pourrons pas lui offrir et qui correspond largement à nos attentes. Nous sommes plus en sécurité et nous voyons l’avenir avec plus de sérénité pour nous et nos enfants. Nous rappelons que nous venons de la Côte d’Ivoire. Pour qui connait nos actualités des quinze dernières années, me comprendra. 2) Financièrement. Dès nos premiers emplois, nous arrivons à assurer nos besoins minimaux et à payer nos factures. Nous arrivons aisément à combler les besoins de nos parents (vieux) comme nous le faisions quand nous étions en fonction en Afrique. Notre niveau d’épargne est resté presqu’identique que celle du pays. 3) L’emploi : Nous avons des bonnes perspectives de notre acceptation dans l’ordre des enseignants d’Ontario. Nos amis qui nous ont devancés dans cette démarche ont été acceptés dans les mêmes conditions que nous. Certains sont en fonctions, d’autres en formation. - Bien que mal vu par certains conseillers en emploi, les agences de placements sont plus rapides et plus disponibles pour trouver de l’emploi aux nouveaux arrivants africains que beaucoup d’entreprises. CONCLUSION Je dirai à tous ceux qui viennent de lire ce témoignage et particulièrement aux futurs immigrants venant d’Afrique, que les débuts peuvent ne pas être faciles, mais l’espoir est grand. On pourra passer par beaucoup de sentiments. Mais, il faut avoir ces plans et ses objectifs en tête. Enfin, il est bon d’écouter tous les conseils, mais il ne faut pas tout expérimenter. Vous aurez besoins d’une grande lucidité. Pour le moment rien n’est sûr pour nous, mais nous gardons l’espoir et restons ferme sur nos objectifs.
  5. 44 points
    CSQ obtenu à l'instant!
  6. 41 points
    Déjà 4 ans que nous avons réalisé notre rêve..incroyable comme le temps passe vite quand on se sent bien. Que vous dire pour vous expliquer à quel point j'aime le Québec et à quel point je n'ai aucun regrets malgré ce que j'ai vécu récemment? Tout d'abord, nous nous sommes installés en 2012 avec mon mari et notre fille de 2 ans. Différents emplois pour moi car malgré mon master 2 en droit, je ne trouvais pas d'emploi, j'avais donc décidé de repartir à zéro, et c'est ce que j'ai fait. Aujourd'hui, je travaille dans un bureau de notaires, j'apprécie beaucoup les gens avec qui je travaille, ce qui est primordial pour moi. Pas de jalousie, pas de regards en coin, pas de jugement et une confiance réciproque à toutes épreuves. La vie ne m'a pas épargnée récemment mais il est pour moi inconcevable de rentrer en France. J'y ai pensé une fois ou deux quand mon mari, l'homme de ma vie, a commencé à avoir des maux de ventres et que les médecins, les excellents spécialistes qui le soignaient, ne semblaient pas trouver son mal. Puis la situation a très vite empiré. Et s'il est vrai que la bobologie est au Québec difficile à traiter, quand vous avez quelque chose de grave, tout le système se met en place pour vous. En l’occurrence, on nous annonce à la mi-mai, soit après 4 mois de spéculations, 3 spécialistes circonspects et des examens répétitifs, que mon homme a un cancer de l'estomac incurable et qu'on peut espérer 2 ans grand maximum. Notre deuxième fille venait d'avoir 9 mois. Alors après avoir pleuré plusieurs heures dans la chambre à essayer de comprendre ce qui nous arrivait, nous avons pris la décision de profiter au maximum du temps qui allait nous rester et d'être reconnaissants à la vie de nous prévenir avec un peu d'avance de ce qui allait arriver inévitablement. Mais même si mon homme acceptait quand même bien le pronostic de 2 ans, j'ai été longtemps dans le déni et de lui répondre " Impossible, avec tout l'amour que tu vas recevoir, tu vas exploser les statistiques, 2 ans, c'est trop peu, ce n'est pas possible, les filles ont trop besoin de toi et je ne suis pas capable de vivre sans toi". Car même si on me dit toujours que j'ai l'air beaucoup plus jeune que mon jeune, nous formions un couple uni depuis 17 ans, nous avions vécu des deuils, des déceptions, des surprises, une immigration, une maison à nous, une naissance en France puis au Québec et bien d'autres choses. Commence donc la prise en charge du cancer, du maudit cancer avec lequel on avait décidé de se battre. Les rdv de chimio, l'infirmière pivot qui fait le relai avec la nutritionniste, la psy, le médecin de famille, le pharmacien et les spécialistes. Tout ceci sans débourser le moindre dollar, car oui, tout est pris en charge. Puis ne voyant rien évoluer et après une perte de poids de plus de 40 kgs, l'un des spécialistes nous annonce attristé que c'est foudroyant et que la chimio n'a absolument pas l'effet escompté. Vient une période de turbulences émotionnelles intense, entre peur, colère, tristesse et désarroi total. Mais quand le voisin vous propose de tondre la pelouse, que la gardienne ne veut plus être payée et va chercher votre deuxième fille à l'école pour que vous puissiez rester plus tard à l'hôpital, que votre patron vous propose de ne plus travailler mais en étant rémunérée quand même, que vos amis se relaient pour vous préparer des petits plats et s'occupent des réparations de votre auto, et que votre notaire se déplace à l'hôpital en urgence pour que vous ayiez le temps de signer un testament et un mandat en cas d'inaptitude, ça aide beaucoup. J'étais bouleversée de tant de bonnes intentions de gens que je connaissait parfois à peine mais qui voulaient m'aider de leur mieux, Car c'est ça le Québec! de l'entraide, de la compassion, de la confiance et de l'amitié.. Il est donc parti un mois à peine après avoir commencé la chimio. Alors après avoir choisi le cercueil, après que la maison funéraire se soit occupé des demandes de prestations, après avoir pu célébré la cérémonie le jour de mon choix malgré le congé férié, après avoir annoncé à ma fille que les médecins n'avaient pas réussi à soigner son papa, j'ai commencé la paperasse, soit assurance vie sur le prêt hypothécaire, sur son auto, comptes bancaires, abonnements, carte de crédit et autres...mise en vente de la maison, et offre d'achat signée après 3 jours, achat d'une nouvelle maison proches de toutes les commodités, car seule avec 2 enfants, la campagne ne me convenait plus et ce avant même d'avoir signé la vente de la première vente. Six semaines après mon hypothèque était entièrement soldée par l'assureur, ensuite son employeur m'appelle pour me dire qu'il m'envoie des formulaires d'assurance collective à remplir pour les filles et moi, et 2 semaines plus tard, un autre chèque arrive, là, je m'écroule. C'est trop, je n'ai jamais été intéressée par l'argent et j'ai l'impression d'en gagner sur la mort de l'homme de ma vie et c'est insupportable. Et puis, j'ai décidé de voir ça comme une protection que l'on prend lorsqu'on signe un contrat. Si j'étais décédée, les choses auraient été les mêmes. En recevant cet argent, je me dis maintenant que c'est sa manière de faire ce qu'il a fait toute sa vie, soit protéger sa famille. L'argent est placé, j'ai moi-même demandé à ce que je puisse pas le retirer avant plusieurs années, j'ai cependant fait une petite folie en partant 3 jours à New-York, l'une des nombreuses villes que nous avions prévu de visiter ensemble Car si la vie m'a donné une leçon, c'est certainement de ne pas remettre à plus tard ce qui nous tient vraiment à cœur. Le Québec m'a beaucoup donné, beaucoup appris, beaucoup aidé et je sais maintenant que ma place est ici. Merci de m'avoir lue... Christina Dernier bilan de Christina :
  7. 40 points
    Loane

    Mon projet Québec : Vos expériences

    Bonsoir, Je viens vous partager ma joie. Après 2 ans et 5 jours d'attente, nos CSQ sont là. Oui, ils sont bien là !!! ? Nous en avons enfin fini avec le MIDI. Que la force soit avec vous les amis. C'est pour bientôt.
  8. 36 points
    Hello a tous! Je tiens a m'excuser par avance pour l'absence d'accents et autres signes distinctifs de langue francaise... mon nouvel ordinateur est americain et surtout, je ne sais pas comment incorporer ces signes! Je vais utiliser l'auto-correct mais juste dans les premiers paragraphes... J'epere que la lecture ne vous sera pas trop difficile!) Alors comme promis, voici le guide de l'installation a Winnipeg, depuis votre arrivée sur le sol canadien a votre emmenagement dans votre appartement! Je suis a Winnipeg depuis 1 mois et j'ai cruellement manqué d'information utiles, concretes, de support mais je vais tenter de vous eviter cela! Voici donc classés par categories les grandes etapes de votre future installation. A- ORGANISER VOTRE DEPART 1- Billet d'avion Si votre destination est Winnipeg et sauf si vous venez des US, vous ne trouverez pas de vols directs au depart de l'Europe (pour les autres continents, renseignez vous mais je pense qu'il en est de meme). Vous devresz donc transiter par: Montreal, Toronto, NY, Chicago ou Minneapolis (Attention si vous transitez par les US, votre visa de resident canadien ne suffira pas, vous devez obtenir une autorisation de transiter par les US meme si vous ne sortez pas du terminal).Sachez que vous effectuerez les demarches d'immigration a votre premier point d'entree au Canada 9donc votre point de correspondance) et non pas a Winnipeg. => Ne risquez donc pas de prendre un vol pour Winnipeg au depart de Montreal ou Toronto dont le temps d'escale est minime car il est impossible de determiner le temps d'attente a la douane. Votre billet ne vous sera pas rembourse si vous ratez votre correspondance a cause des demarches douanieres. Je recommande donc soit de prendre une correspondance de plusieurs heures soit de passer une nuit sur place car le dernier vol ai depart de Montreal pour Wnnipeg est a 16h (mais a verifier en fonction des saisons) 2- Quel itineraire choisir Meme si vous planifiez de vous de resider définitivement au Canada, considerer l'option d'un billet aller-retour tout simplement parce qu'il vous coutera moins cher qu'un aller simple! Vous pouvez en revanche prendre un aller simple (sur internet ou en agence) pour Montreal ou Toronto vers Winnipeg. Dans la mesure ou (desolee pour l'accent sur le u) vous avez obtenu le statut de RP via le Manitoba, je vous recommande vivement d'acheter votre billet Montreal/Toronto vers Winnipeg pour etre en mesure de demontrer que votre destination finale est bien Winnipeg + montrer une reservation d'hotel si vous restez une nuit sur place. Cela ne vous sera pas forcement demande mais si l'agent d'immigration a des doutes sur votre destination finale vous devez prouver cela. N'oubliez pas que la confirmation de residence est soumise a l'approbation de l'agent du gouvernement - immigration. Il peut tout a fait vous refuser l'entree au Canada s'il estime que vous ne respectez pas certaines conditions etc. => Soyez juste clean et ayez tout vos documents et preuves d'hebergement, de billets d'avion, de ressources financieres etc => N'oubliez pas que meme si vous effectuez une correspondance le jour meme, vous devez recuperer vos bagages et les enregistrer de nouveau pour votre vol Winnig. Il n'y a pas de transit automatique des bagages. 3- Ai-je besoin d'un visa?? C'est une question bete mais qui merite d'etre posee! Le visa de resident permanent qui a ete mis dans votre passeport est votre visa d'entree au Canada. Il est valable pour 1 seule entre bien entendu (pour les conditions de validités, référez vous aux documents qui vous ont ete delivres. Attention aux cas spécifiques que je pourrais ignorer, je parle en connaissance de mon cas a savoir: - titre de sejour francais - passeport etranger - residence permanente en France - visa de resident permanent accorde par le Canada - Billet Paris - Montreal puis Montreal - Winnipeg 4- Ou vais-je habiter en attendant de trouver mon appartement? Quelque soit l'option que vous retenez: restez dans le centre ou a St Boniface. Vous aurez des demarches a faire, vous devrez rencontrer des personnes, ne vous terrez pas a 1h de bus du centre sous pretexte d'economiser 10$ par nuit. Comme toutes les villes, Winnipeg a des quartiers plus recommandables que d'autres. Option 1: si vous lisez ce post, vous etes francophones, donc admissible au support de l'acceuil francophone (Organisation qui aide les nouveaux arrivants francophones). Ils peuvent vous proposer sous reserve de disponibilite un hebergement en cohabitation a l'abri Marguerite. Sorte de Triplex dans le quartier de St Boniface. J'ai reside a cet endroit en 2013 lors de ma visite exploratoire. Je n'ai pas souhaite renouveler l'experience car: 600 euros/mois (attention, prix indicatif, demandez directement les prix), il y a 3 chambres par maison et les chambres ne ferment pas a cle. Vous ignorez sur quel collocataire vous tomberez etc. Je deconseille vivement pour les personnes immigrant seules. Pour le reste: a vous de juger. Cette option comporte tout de meme des avantages que l'oragnisation se fera un plaisir de vous vendre si toutes fois vous parvenez a les joindre. Option 2: hotel. Pratique mais cher si vous voulez eviter les lieux douteux. De plus, vous econimiserez peut etre en choisissant un quartier ex-centre et peu recommandable mais vous devrez vous restaurer tous les jours a l'exterieur, donc vous n'etes pas gagnants! Option 3: AirBnB (celle que j'ai choisie) - Moins couteuse qu'un hotel, plus agreable et convivial et surtout vous disposerez d'une cuisine equipee, d'un lave et seche linge et d'internet! Option 4: vous avez deja trouve une location (difficile cependant a distance) B- A L'ARRIVEE SUR LE SOL CANADIEN 1- Dans l'avion vous sera remis un document a remplir relatif notamment a ce que vous apportez au Canada et une serie de question (oui ou non) relative a la securite. Pensez a prendre un stylo, remplissez soigneusement ce documemt que vous remettrez au douanier lorsqu'ils vous le demanderont. 2- En sortant de l'avion vous serez dirige vers le contrôle des passeport. Vous devez vous rendre dans la file destinee aux passeports internationaux puisque vous n'etes pas citoyen canadien et ne disposez pas encore de votre carte de resident permanent. Si vous avez un doute: demandez au personnel (ils sont tres serviables et chaleureux) 3- Un douanier verifiera vos papiers, visa etc et vous posera quelques questions. L'entretien s'achevera souvent par un "Bienvenue au Canada". Inutile de stresser, si vous n'enfreignez pas la loi et que vous avez respecte les consignes de l'obtention de votre visa, tout ira bien. Il n'y a pas de label qualite mais les douaniers canadiens sont souvent tres pro, aimables et accueillants. (Le sujet n'est pas un debat sur la nature profonde des douaniers. Toutes les experiences existent) 4- Apres ce 1er check point, le douanier vous indiquera une des 2 salles ou rencontrerez l'agent d'immigration => Question... "Mais que fais-je de mes valises??? On va me les voler! => FAUX... mauvais reflexe de Français... pas de panique ca ne se passe pas comme ca ici... Faites votre entretien, vos bagages tourneront sur le tapis un instant puis seront recuperes et mis sur un chariot a un endroit prevu a cet effet a proximite des carrousels. 5- Durant l'entretien, de nouveau, des papiers vous seront demandes, des documents vous seront donnes a lire, remplir signer et certains a conserver. Il s'agit d'un entretien, l'agent peut vous poser des questions. Pas de stress, il n'y a pas de vice, répondez calmement et tout ira bien. Si vous etes en regle et que l'agent n'a pas d'objection a votre entree sur le sol canadien, de nouveau il vous dira "Bienvenue au Canada - vous etes désormais resident canadien" Vous allez donc ensuite recuperer vos bagages et vous allez a votre correspondance ou a votre hotel. 6- Arrivee a l'aeroport de Winnipeg: vous effectuez un vol interne canadien donc il n'y a plus de formalite de douane. Ne cherchez pas d'agent d'immigration, you're done! Recuperez vos bagages et allez a la sortie. Je ferai un second post avec les points suivants: C- de l'aeroport de Winnipeg a votre lieu d'hebergement - Vos options de transport - Temps et cout du transport D- Apercu des quartiers de Winnipeg E- Bonne 1ere nuit a Winnipeg et que faire le lendemain de votre arrivee et les jours suivants - Health Card - Permis de conduire - Social Insurance - Acces Internet - Souscrire un forfait telephone et internet - Carte de bus (ou l'acheter, quel prix) - Comment fonctionne le seul transport en commun (bus) F- Ou faire vos courses (food) G- Ou acheter vs premiers meubles, vaisselle, deco, electro etc H- Winnipeg fun et loisirs Je vous donnerai aussi tous les liens que je pense utiles pour trouver des informations officielles et en fonction de vos besoins. J'ajouterai dans le 2eme post les adresses exactes des endroits ou vous devrez faire vos demarches administratives. Ne soyez pas egoistes, si vous avez des questions, posez-les de maniere publique (pas en message prive) car d'autres pourront etre interesses et je ne voudrais pas repondre au memes questions plusieurs fois en prive. J'espere que cela vous a ete utile et a bientôt! Irene
  9. 35 points
    Pour suivre la vague du moment, moi aussi je suis d'accord, l'immigration au Québec est véritablement une arnaque, que dis-je, l'arnaque du siècle ! Moi aussi je pousse ma gueulante parce que quand même c'est pas normal, ... D'abord l'éducation hors de prix, je suis retourné aux études 6 mois après mon arrivée (c'était par choix de changer de métier), je me suis ruiné en suivant un DEP qui m'a couté la peau des fesses rendez vous compte prés de 500 $ ! pour un suivre un cours d'une durée de prés de deux ans. En plus de ça ce cours m'a permis d'obtenir une carte de compétence sans aucun problème auprès de la CCQ, vraiment lamentable quand même quel province non plutôt pays digne du tiers monde, non mais je vous jure ! La cerise sur le sundae avec mon diplôme en poche j'ai trouvé un emploi en deux mois a peine, et en plus c'est un emploi que j'occupe encore en région, je pense que j'ai eu une chance incroyable vu comme les Québécois haïssent les français au plus haut point, surtout du travail en région en plus de ça là ou seul les caribous s'aventurent ... Le salaire parlons en tiens, ça aussi ça fait dur pour prendre une expression d'ici (d'icitte ?), non mais quand même en 4 ans j'ai eu 50 % d'augmentation dans mon salaire décret construction (normal je suis rendu compagnon) mais aussi dans mon salaire hors construction, je gagne de peine et de misère le double voir presque le triple d'une job équivalente en france, non vraiment les salaires ici ne permettent pas de s'en sortir. D'ailleurs on est tellement mal payé au Québec qu'en l'espace d'un an j'avais assez de mise de fond pour acheter une maison tout seul. La santé n'en parlons pas, ici on survit à peine, et l'hiver, là vraiment non , je veux dire personne ne m'avais averti qu'ici l'hiver il fait froid, et en plus il neige, c'est vraiment pas cool ! Coté nourriture, une calamité, rendez vous compte le pinard et le camembert sont hors de prix, je sais même pas comment je fait pour réussir à me nourrir, toute la bouffe Québécoise est tellement caca beurk, ça aussi c'est pas cool.. C'est quand même pas normal de pas trouver exactement les mêmes produits au même prix ici, non mais vraiment dans quel monde on vit ? Bientôt 7 ans ici et vraiment déçu du Québec, c'est trop horrible, je me demande même si je vais survivre à l'hiver cette année, hier il faisait au moins - 8 000 °c et demain on annonce 1 mètre de neige !
  10. 35 points
    Bonjour à tous, Grande nouvelle pour moi également aujourd'hui puisque... mon CSQ est arrivé ce matin dans la boite aux lettres ! Pour répondre aux éventuelles questions : - Le dossier est arrivé chez mes parents j'attends qu'ils m'envoient le scan donc je ne peux pas vous envoyer de visuels pour le moment - Dossier réceptionné le 4 Novembre vers 16h par M.Claude - J'immigre seule, j'ai déclaré une année d'expérience en apprentissage (donc pas de feuille d'impôts ect) j'avais donc un bébé dossier - Je suis en domaine de formation prioritaire (Marketing, 12 points) - Pas de mise à jour apportée sur mon dossier - Je n'ai pas reçu de mail pour me dire que mon CSQ était envoyé A tous ceux qui désespèrent et qui appellent le CSQ, je pense que cela ne sert à rien. Je les avais appelés en début de mois et la dame que j'avais eu m'avait répondu sèchement que mon dossier était en attente de traitement, c'est vous dire ! Bon courage à tous pour l'attente, l'avantage c'est que nous vous ouvrons la voie pour le fédéral et qu'on pourra répondre à toutes vos questions au fur et à mesure
  11. 34 points
    TED/A

    Les fédéraux 2018-2019

    Bonsoir, Enfin du nouveau concernant mon DF Antécédents en cours + LSAA reçue tout à l'heure DF 26 02 2018 ARDF 29 03 2018 LSAA 30 03 2019 IVM
  12. 34 points
    Man' Sanz

    Fédéraux 2015

    Aujourd'hui après 4 ans de démarches .... 6h17 .... Nous avons enfin vu sur notre suivi CIC Décision Prise !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Nous sommes tellement heureux !!!!!!!!!!!! Maintenant on prends les billets et rentre a la maison !!!!!! Courage a tous ceux qui attendent la décision prise , AR , FDRP , etc !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
  13. 33 points
    Les glads, changement d'antécédents et décision prise ce soir ???????????????. Je n'y crois pas. Je suis trop trop heureuse. Je vous souhaite à tous le même bonheur. Merci mille fois pour tous vos conseils et votre soutien. Je vous tiens au courant dès que j'ai un mail ou autre bien sûr. Et une bonne dose de trèfles pour vous ????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????
  14. 33 points
    Bonjour, Je suis arrivé à Montréal il y a deux semaines en tant que résident permanent (je n'ai jamais été au Canada avant), je me permet de partager avec vous (en ordre aléatoire) mes premières remarques "personnels" générales par rapport à Montréal et à la vie ici : Les supermarchés restent ouverts en semaine jusqu'à 21h, samedi et dimanche jusqu'à 17h, certains supermarchés (Super C) sont ouverts 7jours/7 jusqu'à 22h. Les bus scolaires viennent chercher les enfants le matin et les dépose l'après-midi (pas besoin de ramener vous même votre enfant et d'aller le chercher). Le nombre de parc de jeux est énorme, on les trouve vraiment partout. On a beaucoup plus le sentiment de sécurité par rapport à l'europe, pas de braquage, pas d'agression... On peut voir et entendre des goélands presque partout (comme à Monaco ) Les centre commerciaux sont partout et sont tellement grands (des fois c'est très fatigant). A l'intérieur des bus on ne trouve pas d'indication par rapport aux arrêts, il faut se débrouiller pour connaître là où vous devriez descendre. Les chauffeurs de bus sont super gentils et il n'y a pas de cloison (genre de porte vitrée) qui les séparent du reste du bus, quand vous monter ils vous saluent et certains même vous disent 'comment ça va' même si vous ne l'aviez jamais vu, de même dans les boutiques, les magasins, les banques, au téléphone etc... L'état des routes est vraiment médiocre, des nids de poule partout, mais on m'a dit que c'est tout à fait normale après l'hiver (gel, degel, sel...), la ville commence les réparations à partir du printemps. Les gens sont très sympa et vous n'allez pas remarquer des regards, des comportements ou des gestes bizarres à cause de la race, de la religion ou de la sexualité, il y a un respect mutuel entre tout le monde. Le prix de la nourriture est presque le même par rapport à l’Europe avec quelques petites différences, des fois c'est un peu plus chère et des fois c'est moins chère. Le vent rend vraiment les températures encore plus froides et vous allez avoir mal à la tête à cause de ça. Il existe plusieurs marques de voiture que vous n'allez presque jamais les voir en europe comme Buick, Acura, Subaru, Cadillac etc... les marques allemandes coûtent un peu plus chères ici. La plus part des voitures ont un moteur de plus de 2 litres. On peut sortir les poubelles dans des simples seaux à couvercle ou dans des sacs noirs fermés. Une fois par mois il y a un ramassage de tout types d'encombrant ou de d'appareils électriques ou électroniques, pas besoin de les appeler pour ça. Les cartes bancaires, de débit ou de crédit, sont dotées d'un système qui vous permet de payer (pour les montants inférieurs ou égales à 100 CAD) dans les magasins ou les supermarchés en la déposant simplement sur la machine, pas besoin de l'insérer ou de faire passer la bande magnétique ou d'enter votre code PIN (ici appelé code NIP). La plupart des maisons n'utilisent pas de gaz, tout est électrique. Si vous n'avez pas de voiture et vous habitez loin d'une station métro, vous auriez du mal à vous déplacer, ça va vous prendre énormément de temps. Toutes les rues sont orientées est-ouest ou nord sud. Les rues sont tellement longues et les numérotations vont de 1 jusqu'à plus de 10 000, c'est plus facile pour l'orientation. Si vous avez de l'argent à ramener avec vous, le taux de change entre l'euro et le CAD va vous faire plaisir. Les autoroutes traversent la ville via des viaducs ou des tunnels.
  15. 33 points
    cocomicka

    Les Gladiateurs de la DCSQ 2015

    ENFIN !!!!!!!! notre banquier viens de nous envoyé la bonne nouvelle le MIDI a faite la demande de payement le 30/11/2015 YES !!!!!! Ne perdez pas espoir les Glad's ont vas y arrivés
  16. 32 points
    dundy

    Procédures Manitoba : Le guide

    Chers(es) amis(e) !! Alerte ebrune à l'instant, je voudrai remercier tout le monde tous comme vous êtes, je commencerai par les plus anciens et bien evidemment à tout seigneur tout honneur le teamleader redbulldz, Merouane mon ami et frère, Loulou, mandragon31, LinuxsystemNet, massmassmass, maninotari, lablondinette......puis tous les nouveaux que j'ai appris à connaitre et même côtoyé, salam alikoum, nanou77, Hamza-rail, muse, mimour46....bonne chance à vous tous et surtout patience et ne doutez pas !...CRAMPONNEZ VOUS !!!!
  17. 32 points
    petitpetit

    Fédéraux 2015

    ohhhhhhhhhhh surprise !!!!! allez de devinez quoi ??????? oui iiiiii l'agent m'a répondu à l'instant et m'a dit directement dit que j'allais recevoir mes crp !!!!!!! mon dossier est validé !!! ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii je suis folle de joie je suis la plus heureuse, !!!!! c'est pas possible
  18. 32 points
    Aphady

    Les Gladiateurs de la DCSQ 2015

    IMM1000!!! Grâce à vous le dossier de mon frère sera finalement traité par le Midi. En effet, le commissaire aux plaintes a donné une suite favorable à ma réclamation. En résumé voici la réponse. "Après vérification auprès du service responsable, nous sommes informés qu'une erreur s'est glissée pour la réception du courrier de votre frère étant donné que la date d'envoi a été prise en compte et non la date de réception. À cet effet, le service acceptera le retour du dossier de Monsieur XXX. Vous devrez faire parvenir le dossier à l'attention de Madame YYYY et inscrire la mention "Confidentiel" sur l'enveloppe. " Je ne sais pas comment vous remercier que Dieu vous bénisse pour l'aide que vous apportez aux membres du Forum
  19. 31 points
    De mon côté, je voulais vous annoncer que mon statut a définitivement changé sur mon compte clégc ?????????????????????????. Je suis trop heureuse. Je souhaite que vous connaissiez tous très, très vite ce bonheur et qu'un torrent de brunes innondent le fil des glads. Encore merci pour tout votre soutien et vos conseils. Et je vous envoie une avalanche de mes trèfles porte bonheur en espèrent qu'ils seront encore plus efficace que d'habitude (laisser moi croire que ça marche ??, en tout cas le coeur y est ?).???????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????
  20. 31 points
    Salut camarades, Comment va ? Désolé de Mon absence mais il fallait que je prépare notre départ ET chose faite apres notre Ebrune du 02/12 nous avons reçu nos visas le jeudi 08/12, ET depuis ce fut la course vider la maison acheter le nécessaire pour le départ billets, $, les banques, les valises, QUOI PRENDRE ahhhhh LA question qui fâche hahaha , que faire la bas hotel?, location, location provisoire .... oui adjuger vendu notre choix est fait grâce ........ le sujet de la location clôturer, grâce à la famille maison est prête aussi, on a tout de même réussi à faire ce qui faut faire grâce à dieu! Le jour J, réveil a 6h sommeil très agité une NUIT très courte mais bon, nous voilà a l'aéroport en ce 23/12 il est 9h, un mooooooonde fou à l'entrée de l'aéroport, heureusement que le vol n'était qu'à 12:40 !, mais bon le temps passe et les gens ne passent pas je me renseigne et la surprise! Les tapies ne fonctionne pas hein .... bref, JE décide de voir un ami a la famille il me prends en charge il s'occupe de tout je s'occupe de rien... eh oui pays de bouton grâce à lui on passe nos derniers moments tranquillement avec la famille super ! , avec 7 bagages et 3 en cabine !!!!... Nous voilà enfin dans l'avion il est 14:30 il manque quelques passagers une fois le 253e embarqué, place au décollage il n'est que 15:15 eh oui presque 3h de retard !!!!, JE regarde sur le tableau itinéraire et la surprise 9:30 de vol MONSIEUR LE PILOTE DÉCIDE DE PRENDRE LA ROUTE LA PLUS LONGUE, JE discute avec les pnc ils me répondent y'a des instructeurs A bord c'est un vol d'évaluation donc tout le personnel au petit soin hahaha NON sérieux sans ca ils ont été très sympa !!!! On descend de l'avion place aux démarche maintenant, apres une très longue marche en suivant les plaques bagages c'est t'es simple ! ON atterri vite fait au poste de control "LA paf" quoi!, A ce moment là on te demande de présenter les passports et crp et LA fiche de déclaration quon renseigne dans l'avion ( il fait tout declarer) l'agent/e demande est ce que c'est tout y'a rien à ajouter ? Tu réponds oui elle barre le tout en rouge et noté LA somme d'argent déclarée sur la fiche et verbalement. Elle/il t'invite à rejoindre le bureau 1 ou 2 de l'immigration(CIC+midi) les deux bureau sont à l'intérieur, il faut prendre un ticket ET attendre son tour , apres des que cest a vous on vous demande de passer en 1er au CIC ca prend 20 Minutes max l'agent demande à voir les passports les crp les csq LA fiche déclaration et LA fiche B (celle dans la Ebrune ou ON déclare les objets, bijoux....etc) Demande qui est le req principal/e et continue avec dès question genre avez vous participez à des crimes êtes vous le seul époux, les enfants à charge sont ceux presnent ou a y il d'autres ? ...etc, Ensuite il demande de patienter il revient 5/10 minutes après repose les mêmes questions mais cette fois ci sur chacune de vos réponses il VOUS demande de signer et ceci pour le req principal/e et le conjoint des que c'est fini il remet un guide d'installation et un dépliant des principales institutions a contacter POUR LA suite des démarches et le fameux (BIENVENU CHEZ VOUS ) Ehhhh hop VOUS invite à passer AU bureau du midi LA même chose presentation des papiers .....etc et remet des brochures vous prend rdv pour les séances d'intégration ( une proposition ET pas une obligation) , ET le fameux (BIENVENU AU QUÉBEC) ah ON se lasse jamais hahahaha! Voilà ceci fait direction LA sortie pour la suite les bagages ... AU moment de sortir y'a des agents de la paf qui Check une dernière fois la fiche à ce moment ON bois demande de passer AU control de douane car j'avais pris du lait pour le petit ( cest interdit le lait en poudre, ET les fruits les 3 P (pomme, pêche, poire), le douanier très sympa et compréhensif j'ai BIEN discuter avec lui (il est plus sévère avec les gens qu'il lui disent "JE suis fatigué en plus vous me faite LA fouille" à ÉVITER SOYEZ ZEN ET RÉCEPTIF , moi avec lui ca s'est terminer avec des tape 5 ET passez jai RIEN à voir VOUS êtes sympa ) donc soyez décontracter et ca se passera très bien !!!!! Voilà apres c'est LA sortie après 3h de retard avec air algerie ET 9:40 de vol 1h20 de démarches après l'arrivée !!! Enfin dehors avec un petit -1 supportable BONNE chance à vous toutes et tous même si je me connecte pas VOUS êtes toujours présent dans mon cœur les cher(E)s attendeux Au plaisir !!!! Libek AU Québec lol !
  21. 31 points
    MES CHER(E)S CAMARADES, c'est avec une immense joie que je viens vous annoncer ma E BRUUUUUUUUNNNNNE A 12:45 SIGNEE PAR "LK" JE VOUS SOUHAITE BIEN LA MÊME CHOSE A VOUS MES AMI(E)S AHHHHH QUEL JOIE ENFIN BIENTOT A VOUS TOUS hicham2012, merga, dede(speedy), insaf, wahyou, iris, linda/hakim, wanda, bishakou, milo020008, newman, et surtout EAGLEONE et TUNISO CANADIEN PATIENCE; HAPPY DAY, PAPILLON ALADIN147; NCR, !!!!! tout les ccistes les Mfistes....... pardonnez moi si j'ai oublier mais je ne peux citer tout le monde MES CAMARDES Je depose la famille et je reviens vers vous mes amis PS: SUR MON ECASE TOUJOURS EN COURS ET PAREIL POUR CG CLE RIEN A CHANGER
  22. 30 points
    Voilà elle est enfin arrivée ! Datée du 24/03 Postée le 30/03 TROP CONTENTS !!!!!! Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com
  23. 30 points
    Voilà, "décision prise" s'affiche sur notre compte ECAS...
  24. 30 points
    Bonjour à toutes et à tous Yes je suis de retour au forum (ma deuxieme maison) après de longues semaines d'absence Je vous annonce officiellement que j'ai reçu ma brune (Une brune forcée) il y a plusieurs semaines (suite à des relances envoyées au BVC le mois de décembre) et oui ils sont finis par craquer Lol Je suis déjà installé à Québec depuis quelques semaines...la vie est agréable et les gens sont super accueillant ici (n'hésitez pas à me contacter en MP si vous avez besoin de plus d'infos ou besoin d'aide) Je tiens à remercier toutes les personnes qui se sont inquiété pour moi durant mon absence et m'ont soutenu durant cette attente interminable (ça vaut vraiment le coup de patienter toutes ces années) et je rassure tous les attendeux de la brune 2016 que vous serez tous libéré ce premier trimestre 2017 Accrochez-vous les imprimantes des visas sont deja en mode impression en masse Excellente fin de semaine les glads
  25. 30 points
    Krinele

    Les Gladiateurs de la DCSQ 2015

    Coucou tout le monde, Alors, j'ai suivi l'exemple de @-Fanny- et j'ai appelé le Midi cet après midi, je suis tombée sur une dame très gentille qui m'a annoncée la plus douce des nouvelles (et cette fois ci, ce n'est pas une blague), l'obtention de mon CSQ ????????????. Elle m'a dit qu'il avait été émis le 10 mai et que je devrais le recevoir ds les jours à venir ; et que si js je ne l'avais pas reçu ds 2 mois, faire un courrier explicatif et ils en émettront un de nouveau. Je suis tellement heureuse, je n'arrive pas à réaliser et en même temps j'essaie de me temporiser tant que je ne l'ai pas entre les mains. Mais la j'avoue que ce n'est que du bonheur et je vous souhaite à tous le même mes glads. J'espère qu'on se retrouvera ts de l'autre côté de l'Atlantique pour notre glads bbq.
  26. 30 points
    ibanson

    Fédéraux 2015

    Bonjour tout le monde, Ca y est pour nous : DECISION PRISE !!!! WOUHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU Bon courage à tous ceux qui attendent depuis si longtemps comme nous ! Le bout du tunnel est proche ....... !!! Sonia et Laurent.
  27. 29 points
    C'est avec la grande joie et l'immense plaisir que je vous annonce ma brune mes amis je ne crois pas ce qui m'arrive en dirai un rêve merci merci pour tout merci pour vos prières merci pour vos soutiens et je vous souhaite la même joie
  28. 29 points
    Une fois n'est pas coutume,j'ouvre ce sujet pour regrouper les Nouveaux "Brunistes" qui se projettent deja sur le grand départ fin 2016 et 2017 Démission/préavis/Mise en dispo Choix de la ville et région d'installation Choix des compagnies aériennes Documents a ramener (toute la paperasse quoi...) Choix de la Banque Choix de l’opérateur Telecom (Bell,Videotron......) Choses a ramener du pays(Tout ce qui a rapport avec les traditions du pays).... choses à faire etc ...
  29. 29 points
    salut tous le monde je viens vous annoncé que j'ai eu mon CSQ après un entretiens téléphonique qui a duré 30 MN avec une dame très très gentille je vous donne les détaille après .
  30. 29 points
    Davus

    Fédéraux 2015

    Bonjour tout le monde, Je viens enfin de connaitre mon agent !! et c'est ML ...et vous savez pourquoi !! : .... Car Je viens de recevoir ma BRUNE .....je suis FOU de JOIE, je n'arrive pas à réalisé se qui m'arrive!!!! Mais Quel Soulagement!!!
  31. 28 points
    NB: s'il n'y a pas au moins 100 likes je ne ferai pas ce qui suit. dans quelques jours, je finirai d'écrire une lettre ouverte au midi et une autre à cic pour leur exprimer la grande déception des milliers de personnes honnêtes et travailleuses qui veulent immigrer au canada en toute légalité. voici quelques extraits de ces lettres: - ... tant vos délais sont longs et ne cessent de s'allonger... - ... on a l'impression forte que votre système d'immigration n'est pas bien structuré, pas de délais réels, trop de subjectivité hasardeuse... la suite dans quelques jours. mon objectif en écrivant ces lettres est de leur rappeler qu'ils ont à faire à des êtres humains et qu'ils soient un peu sérieux envers eux-même.
  32. 28 points
    Aleluya! Je viens de recevoir mon CSQ. 25xx Pas IR, pas délai, AR 12 juillet 2017 Latin America Français B1 Ingénieur industriel Entre 59 et 61 points Pas FEVAL Bg,bv,bg
  33. 28 points
    Le CSQ du Brésil qui est sorti aujourd'hui c' est le mien ?
  34. 28 points
    Salut les amis. Je viens de récévoir mon CSQ Dieu Merci. FEVAL 75 points totals domaine prioritare génie mécanique. Il y a eu quelques erreurs dans le noms je vais envoyer une lettre explicative pour les corriger.
  35. 28 points
    C’est avec une grande émotion que je vous annonce ma brune. Je me doutais que ce ne serait pas évident… maintenant j’en suis sûr ! Je suis très heureux et ému de partager avec vous ma joie. Vous faites tous partis les potes de mon passé, de mon présent et du futur,( comme clients …) je l’espère ; J’ai la chance de vous avoir, j’en suis conscient et heureux. Ce jour le 12/05/2017 restera l’un des plus beaux de ma vie Les anciens glads je vous exprime tous mon respect et mon estime à votre égard sont sans fin . Je le dis haut et fort, vous étés mon courage, ma force, mon envie d’être heureux, mon inspiration.et n’oubliez surtout pas de gardez le moral demain il ferra jour. Les bleus bienvenus aidez et aimez vous les uns les autres . Et enfin je vous dis que je reste ici pour vous soutenir, vous n’allez pas vous débarrassez de moi si facilement . Adieu mon beau pays l’Algérie…, Il fallait faire un choix, et je l’ai fais Merci mon pays canada de m’accueillir … mon beau pays je t’aimais, je t’aime et je t’aimerai plus… je t’offre tous ce que j’ai de plus chère mon cœur et mon âme , je lève ma main droite et je le jure …Montréal j’arrive. Merci cic …merci mon agent tu ma fait des misères mais ce n’est pas trop grave, je t’aime Merci deadpool – laurent les modérateurs, pour ce site génial. Merci mes amis DZ d’ici sans exception (je ne veux pas citer de noms sauf ( @wanda2016 …pour des raisons familiale). Merci mes amis français je vous aime tous sans exception (je ne veux pas citer de noms sauf (@krinel …pour des raisons familiale aussi). Merci la France de m’avoir donné des chances . Je m’excuse pour mes fautes d’orthographe et autres…, je sais que ca pique les yeux ; c’est plus fort que moi , les gens comme mon cas comprendrons peut être . Vini vidi vinci …avé césar …
  36. 28 points
    Bonjour Menouer Nous avons examiné les détails de votre entretien avec un représentant du programme Candidats du Manitoba et sommes maintenant heureux de vous offrir l’occasion de présenter votre déclaration d'intérêt en utilisant la demande en ligne par le 24 juin 2017. "Merci mon DIEU" Message reçu le 24 mars L'agent de l'entretien c'est Monsieur JEFF
  37. 28 points
    redbulldz

    Procédures Manitoba : Le guide

    Voici le genre de messages sans queue ni tête que je n’aime pas lire. Je m’explique : Ce messages date de 2012, le contexte est très différent aujourd’hui. Il ne peut s’appliquer à la période actuelle ni à ceux qui vont partir. Je suis l’antithèse de ce récit non pas parce que j’ai eu de la chance mais parce que je me suis bien préparé et n’ait pas trop laissé la place au hasard. Les expériences de chaque personne diffèrent selon plusieurs paramètres. Ce qui est mauvais pour quelqu’un ne l’est pas forcément pour d’autres donc ne vous inspirez pas trop de ce qui est dit à droite à gauche. Faites-vous votre propre opinion et gérez votre destin comme vous l’entendez. Je n’attends pas de lire des feedbacks pour me dire que ce sera difficile ou pas, je ferai en sorte que ce soit moi qui en donne après m’être assuré d’avoir fait tous les efforts nécessaires pour une bonne intégration. Pour vous donner une idée, avant même que ce guide soit créé j’avais contacté un algérien vivant à Winnipeg qui tenait une page Facebook sensée faire connaître le Manitoba aux algériens. Après quelques échanges il me brosse un tableau complètement négatif de la province et me fait comprendre qu’il ne fallait pas venir ici. Il s’appelait aussi Tarek. Résultat : j’y suis, ma femme et moi-même avons trouvé des boulots dans nos domaines respectifs, nos enfants sont épanouis, nous louons une super maison à St boniface et nous nous apprêtons même à en acheter une. Si je m’étais arrêté à ce que disait ce loser (désolé je m’emporte car je déteste ce genre de personnes négatives) je serai resté chez moi et j’aurais de gros regrets aujourd’hui. Maintenant est-ce que Winnipeg a des problèmes de sécurité ? Oui, dans certains quartiers, comme dans toutes les autres villes. Personnellement je ne me suis jamais senti mal ici bien au contraire. Est-ce qu’il y a de la discrimination à l’emploi ? Absolument pas, sauf dans le réseau francophone. Si vous voulez bosser faites-le en anglais. Les francophones sont assez protectionnistes et donnent la priorité à leur réseau. Si votre métier n’est pas réglementé et que vous n’avez pas peur de bosser en anglais vous n’aurez aucun mal à trouver un poste dans le même domaine. Mon dernier conseil est simple : SOYEZ POSITIFS. Tout dépendra de votre état d’esprit. Si vous venez pour perdre, vous perdrez, si vous venez pour gagner alors vous le ferez et on sera là pour vous aider. A plus
  38. 28 points
    salam alikom

    Procédures Manitoba : Le guide

    Salut les Amis J'ai eu le VISA pour la VE Date dépôt du dossier le : 28-11-2016 Visa sur le passeport le : 02-12-2016
  39. 28 points
    1/ Abonnement au tél : Garder le même numéro les premières années ne courrez pas derrière les offres des petites compagnies pour avoir une offre moins chère. Faites affaire avec une compagnie renommée Bell, Vidéotron, Rogers, fido ... Au fil des années vous pouvez avoir droit à des rabais plus qu'intéressants vu votre fidélité comme client. Si vous gardez le même numéro vous avez plus de chances de recevoir un appel après un nombre de mois voir un nombre d'années surtout si vous êtes en recherche d'emploi ou déjà dans un emploi pas dans le domaine. 2/ Abonnement au tél : Éviter les extras Ne pas demander l'afficheur, le répondeur, la conférence à trois, etc... Ce sont des frais récurrents qui pèsent lourds sur votre budget à la longue ... J'ajoute aussi Pour les fournisseurs de telecommunication: Qu'il est préférable de s'abonner a un combo (TV, Tel, Internet, Cell) ca donne des rabais, aussi a la facture électronique. - Ces derniers temps, quelques fournisseurs comme BELL, font des surfacturations, un ami a été victime, et en appelant, la facture s'est vu réduite de plus de 20% et lui ont proposé 2 mois gratuits de la TV pour le garder comme client. avec les nouvelles promotions. faut toujours vérifier le montant à payer et appeler si vous payer trop par rapport à vos connaissances et amis. 3/ Si vous allez régulièrement en afrique ou maghreb : opter pour le GSM chez Fido ou Rogers et choisissez des appareils tribande (1 900, 1 800 et 850 MHz) voire quadribande vous pouvez les utiliser aussi au Maroc en les débloquant pas cher à Derb ghallef ou Bab el Had 4/ transport : Garder vos reçus c'est déductible d'impôt vous avez droit à 15% pour ce que vous avez dépensé toute l'année. Un couple qui achète deux cartes Opus peut avoir un retour d'impôt d'environ 240$ ça fait des sous ... 5/ déclaration d'impôt : Gratuite en ligne ... Si vous êtes du genre "moi je fais tout moi même " les logiciels d'impôts sont d'excellents outils pour apprendre à déclarer surtout pour les nouveaux arrivants ... c'est archi simple et encore en ligne c'est gratuit lorsque votre revenu n'est pas grand du genre 20K$ à 30K$ https://secure.drtax.ca/impotexpert/loginpage.asp?browser=Firefox&bhcp=1 http://impotrapide.intuit.ca/logiciels-impot/logiciel-impot-enligne.jsp à s'en souvenir pour l'année prochaine J'ajoute concerant les déclarations d'impot: - Qu'il faut garder tous les reçus des frais médicaux, médicaments, frais dentaires, physio...etc. Il faut que le montant déboursé dépasse un certain montant pour avoir un remboursement. Pour les travailleurs, le montant cotisé par votre employeur est compabilisé, Si vous savez pas comment calculer, demandez conseil à un spécialiste. - Pour les étudiants, faites quand même votre déclaration même si vous ne travaillez pas, et vous ne payez pas d'impots. Il y a quelques retours concernant la TPS/TVQ auquel vous avez droit. les montants que vous payez pour études seront reportés plus tard et ca devient intéressant quand vous allez travailler. -Pour ceux qui ont déja étudié et qui travaillent actuellement, Déclarer vos frais d'études antérieurs pour avoir des déductions d'impots. Plusieurs omettent de le faire et perdent ainsi des montants importants. - Si vous faites des Dons (mosquée par exemple), demandez des reçus pour des fins d'impots, vous aurez probablement des retours jusqu'a 20% du montant. 6/ Méga-vente d'entrepôt de vêtements de grandes marques : surveillez les dates C'est un phénomène assez particulier à Montréal et environs. allez y aux entrepôts des grandes marques de vêtements et vous allez trouver des vêtements beaucoup moins cher pouvant baisser jursqu'à 70% voire 80% du prix de la boutique au centre ville La plupart des dates sont ici : http://www.montrealaubaines.ca Pour les nouveaux papas et mamans Entrepôt Ok Kids 270 Benjamin Hudon, Ville St-Laurent (Au coin de la 15 et metropolitaine) http://www.okkids.com/ Un vrai régal !!! 7/ Boxing day : l'avant et après Noel : Reporter vos achats fétiches à cette date Montréal revêt tout son charme à cette période et se met sur son 31.. En cette période c'est la folie des baisses de prix : Préparez vous en planifiant d'avance vos achats ... Toutefois, les produits de qualité surtout en électronique ou de marque ne baissent pas beaucoup mais certains oui N'hésitez pas à demander vous seriez ravi de votre exploit en achetant un produit parfois à moitié prix !!! 8/ Au secours quelqu'un pour garder mon enfant : Faites appel à la halte garderie http://www.formulaire.gouv.qc.ca/cgi/affiche_doc.cgi?dossier=4833 Vous êtes mal pris, un entretien, un RDV, etc... votre enfant ou vos enfants faut leur trouver quelqu'un pour les garder ! Vous appelez vos amis : ils sont tous occupés ! Appeler la halte-garderie toute proche de chez vous : faut la repérer d'avance au cas où ! Votre enfant sera en sécurité avec d'autres enfants et vous aurez l'esprit tranquille ! il doit surement y en avoir dans chaque quartier dans des organismes communautaires ! Bon ben si ce topic est accueilli positivement j'en rajouterai d'autres et faites de même vous aussi !
  40. 28 points
    yanni

    Processus fédéral Paris (algériens)

    -nous sommes sortie du bus direction l'embarquement pour le prochain vol, alors avec un sac à dos de 7 kg, un caba de 6 kg pour moi, un petit sac à dos et ma petite de 2 ans pour ma femme et le petit de 6 qui marché à côté nous avons fait 10 min pour arriver à la porte d'embarquement pour Montréal (avant que j’oubli, j'avais voulu prendre avec moi la poussette a l’embarquement a alger pour éviter de porter la petite, mais on m'a dit que si on la prend on devra la récupérer à casa car toutes nos valise partais directement à Montréal, j'ai bien fait de ne pas la prendre car sa m'aurais vraiment freiné) -arrivé devant la porte d'embarquement pour Montréal, déjà une fil à commencé à se former car ils allaient ouvrir les porte, nous nous somme mis directement derrière une dame avec une poussette qui été première sur la fil de la première classe (priorité pour famille avec enfants loool). Nous nous somme retrouvé donc à assis dans nos sièges (parmi les premier de la place eco) 30 min après notre débarquement du vol aller casa. Très facile et pas compliqué. -décolage à 18h45 arrivé 21h05 (heure montreal) hhhhhhh, alors pour les personnes qui stress dans l'avion, je vous signale que les vols long courriers vol à plus de 10 000m, aucune turbulence à l'horizon, mais je vous garantie pas de fermer l'oeil avec les cries et pleurs des enfants dont l'une d'entre elle et ma fille hhhhhh qui a fini par s'endormir vers 23h00 (heure alger), si non bien servis par la compagnie (coussins , couvertures, repas chaud (bref réchauffé lol), et une panoplie de filmes à voir) -à l'atterrissage c'est la ou être assis parmi les premières places est avantageux, car nous sommes sortie en premier (pas de bus), un agent nous a vue avec le bébé puis nous a dit de prendre une poussette de transition et de montrer dans l'ascenseur au 3 ème étage, un vrais soulagement pour nous qui narrations pas de pensée comment faire puisque ma fille été endormi. - devant la PAF pas beaucoup de monde, nous somme passé rapidement, présentation passeports +crp+un formulaire à remplir dans l'avion (carte de declaration) , on nous a demandé la somme d'argent que nous avons apporter qui a été inscrite par l'agent de la paf sur la carte de déclaration, puis il nous a indiqué le bureau de l'immigration n2 juste derrière lui. -21h15 dans le bureau de l'immigration il n'y avait personne, nous somme passé donc directement chez l'âge et cic qui nous demande les passeports, crp, csq, la carte de déclaration puis nous demande de signer les crp et nous remet quelque adresses du gouvernement, puis nous dirige vers le bureau du midi dans la même salle juste à côté pour nous remette des documents utile pour les première démarches.en aucun moment les attestations de retrait devise ou la capacité financière nous a été demandé(pourtant il n'y avait personne et qu'ils avaient le temps de le faire, donc quand il y a du monde ....) -21h45 direction pour récupérer les bagages que nous avons retrouvé en Bon état et entrain de nous attendre. pour la poussette elle est mise à part dans un endroit spéciale pour ça et non dans le tapis roulant des bagages. -j’avais toujours stressé en nous imaginons avec tous le bagages et les enfants tous seul avec ma femme a la,’aéroport de Montréal, encore plus en lisant sur le forum qu'on devrait les récupérer puis passer au bureau de l'immigration, alors de 1 on ne récupère le bagage qu'une fois tous terminé avec la paperasse et de 2 ils ont des chariots à l'image de la largeur de leur pays lol xxxl. J'ai pu caser 6 grandes valises plus 4 moyenne dans 2 chariots, un pour moi et l'autre pour ma femme, mon fils de 6 ans à poussé sa soeur comme un grand hhhhhhh -22h00 direction sorti pour rejoindre les amis venu nous accueillir Le voyage était fatigant mais c'est une étape à franchir comme pour les autre Je reste de temps en temps connecté pour vous apporter mon soutient Bon courage à tous et merci pour tous
  41. 28 points
    didine et jojo

    Fédéraux 2015

    Ahhhhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!!!!!!!! On vient de recevoir les RP !!!!!!!!!!!! Je suis trop trop méga heureuse !!!!!!!!!! En plus je m'y attendais pas, j'avais pas regardé sur le suivi hier ni aujourd'hui
  42. 27 points
    lyndouche

    Les fédéraux 2018-2019

    Les amis je vous donne une preuve que Cic à repris le boulot , juste à l'instant j'ouvre ma boite et suprise IVM .? Mes stats : DF 22 janvier AR 21 mars. Bon courage à tous , vivement que ça continue positivement.
  43. 27 points
    Hello les Glads, CSQ reçu ce matin. Juiniste MPQ. Bon courage à tous, votre tour arrive.
  44. 27 points
    Etape 1: L'arrivée Vendredi 27 Janvier 2017, il est 23h09 (heure de Montréal), l'avion atterrit à l'aéroport Pierre Trudeau. Température extérieure -3°C (c'était l'une des températures les plus clémentes que nous vivrons pendant deux mois), alors qu'on venait de quitter Abidjan à 33°C. Premier choc "thermique". Mes deux enfants, mon épouse et moi n'avions jamais quitté la chaleur de l'Afrique avant ce voyage. Les formalités administratives vont vite faites et cela est positif pour le moral. Quatre amis nous attendent à la sortie de l'aéroport avec deux voitures. Normal, la colonie de 4 personnes avait 8 valises de 23kg et 4 sacs d'environ 10kg chacune. Le premier contacte avec le froid, il faut sortir de l’aéroport pour rejoindre les voitures. Il est 00h15min, les voitures nous conduisent à notre domicile. On avait repris un bail pour 5 mois. Je n'ai pas voulu réserver un bail d'un an parce que je voulais avoir la possibilité de choisir le quartier qui nous conviendra, une fois à Montréal. Et, je vous dis que ç'a été une bonne idée. Nous déménageons en fin Juin. Etape 2: Les courses et documents administratifs Samedi 28 Avril, il est 10h. Un ami vient nous chercher pour l'achat des vêtements d'hiver. On fait le tour de quelques magasins et tout le monde est couvert. Les enfants trouvent que les bottes sont lourdes. Ils veulent qu'on les enlève. On se procure les cartes OPUS (carte de métro, bus et train urbain). Une carte vitale! Je pense que c'est la première des choses qu'il faut avoir quand tu décides de séjourner à Montréal. Ensuite, nous faisons nos abonnements cellulaires. Vers 17h, nous avons la tête lourde. Certainement les effets du décalage horaire et la fatigue du voyage. Le dimanche matin un autre ami vient me chercher pour une promenade à Montréal. Je l'ai appelé et j'ai souhaité qu'on fasse la promenade en bus et en métro pour comprendre le réseau de transport en commun. C'était important car je savais qu'en semaine il va falloir nous débrouiller tout seul. Il me fait télécharger les Applications utiles: météos et réseau de transport... On utilise à fond google map (ce qui n'est pas une habitude en Afrique). Le lundi 30 Janvier. Ils faut sortir avec la famille pour les NAS (Numéro d'Assurance Social) et la RAMQ (Régie Assurance Maladie du Quebec). Comme prévu, il fallait se débrouiller seul. La neige était tombée tous le week-end. Il faut braver environ 30 cm de neige, pour emprunter le bus, puis le métro. Les NAS sont vite faits. Pour la RAMQ, on est dans la file d'attente. Je suis le premier à passer et juste après mon enregistrement, le réseau informatique de la Régie a un soucis. Nous attendons, puis on nous prie de venir demain. Le mardi, tout le monde est enregistré pour la RAMQ. Nous ouvrons nos comptes bancaires à 200m de la maison. Etape 3: Ecoles - garderie - Cours d'intégration Il a été très facile d'inscrire notre fils de 5 ans à la maternelle de l'école du quartier et il a commencé les cours dès le 02 Février. Pour la garderie; un vrai casse tête. Pendant un mois et demi, nous avons attendu pour avoir une place. Nous nous sommes inscrit sur le site laplace0-5.com et aucune place. Nous avons compris au bout d'un mois qu'il fallait appeler constamment et nous rendre dans toutes les garderies du quartier et y laisser nos numéros. On voulait une garderie subventionnée, compte tenu de nos ressources financières. Et c'est cette méthode qui a payé. Une garderie qu'on avait pas choisi sur le site nous appelle pour une place. On paie en avance en attendant que la place soit libérée fin Mars. Enfin, le petit est en garderie. Le lundi 14 Février nous commençons les cours d'OBJECTIF INTEGRATION qui durent 5 jours. En gros on nous informe sur plein de chose que nous savons déjà sur immiger.com. L'avantage, ce sont les échanges avec des personnes qui sont là avant toi et avec les formateurs. J'ouvre une parenthèse sur l'école de mon fils. Le cadre est beau. L'école est équipée. Vraiment, rien à avoir avec son école en Côte d'Ivoire où il avait commencé l'année scolaire en première année du primaire (deux groupes de 70 élèves en double vacation, soit 140 élèves). Ici, il y a 17 élèves dans la classe en plein temps. A voir cette école, je savais que mon objectif numéro 1(les enfants) pourra être atteint. En revanche, L'intégration, n'est pas facile pour le petit. Le modèle pédagogique totalement différents. Ici, on enseigne pas, on laisse découvrir. Tolérance zéro pour la violence: c'est un peu exagéré pour les petits. Nous avons été convoqués trois fois à l'école pour violence envers ses amis. Deux fois pour des poussettes et une fois pour avoir tapé. Et à chaque fois, on nous dit qu'il a rendu son coup et donc les deux parents sont convoqués. En Côte d'Ivoire on aurait mis l'accent sur celui qui a donné le premier coup. Bref!!! On a tellement fait fort qu'on a fini par avoir peur. Mon fils qui est si bouillonnant a commencé à être introverti. Nous avons demandé à assister aux cours avec lui en classe pour comprendre le fonctionnement de la classe. Et je vous dit que ça été une bonne idée. Les choses n'ont pas considérablement évoluer, mais on comprend mieux ses problèmes. Etape 4: Recherche d'emploi (Côté cours) Après deux semaines de tourisme, on s'est rendu compte que nos économies en Franc CFA (La monnaie de la Côte d'Ivoire) s'épuisaient très vite. Il fallait des entrées de fonds afin de préserver nos économies pour les urgences. Nous sommes en hiver et toujours pas de garderie pour le plus petit. Donc un seul d'entre nous peut travailler. Mais nous décidons de chercher tous les deux pour plus de chance. Au début, on voulait des emplois pour lesquels nous sommes compétents. Très vite nous nous sommes heurter à la problématique de l'expérience canadienne. Nous sommes deux enseignants, mais nous ne pouvons pas enseigner dans un premier temps puis qu'il faut terminer la demande de permis que nous avons entamer avant notre arrivée. Deux semaines et pas d'emploi. On se rend à l'évidence qu'il faut chercher dans l'emploi général. Et vite, j'ai une première "jobbine". Je l'ai abandonné au premier jour (j'en parlerai dans le prochain post). Deux jours plus tard, une nouvelle "jobbine" que je quitte après un mois pour le même raison que la première. J'ai commencer un nouvel emploi depuis un mois et ça va de mieux en mieux. Mon épouse n'a toujours pas d'emploi. Elle en cherche toujours et se forme pour travailler dans les camps de loisirs. Elle est prof de sport et on pense qu'elle pourra se rapprocher de son domaine. Elle a eu quelques propositions, mais les horaires coïncident toujours avec mes horaires alors que nous devons accompagner les enfants à l'école et les reprendre le soir. Il faut pouvoir coordonner la gestion des enfants, l'emploi, le ménage et les démarches. En gros tout est différents que ce que nous avons vécu en Côte d'Ivoire. Nous nous efforçons de faire ressentir moins les changements par les enfants. L'hiver tend vers sa fin, les enfants sortent avec nous chaque week-end: parcs, bibliothèque, espace de divertissement, restos... Tout n'est pas rose, mais nous restons ferme sur nos objectifs. Je vous parle de la recherche d'emploi et des influences extérieures qui pouvaient faire tout basculer dans des moments de doute.
  45. 27 points
    abd2705_nb

    Nouveau-Brunswick

    Cela fait déjà plus de 3 mois que nous sommes ici ; c'est le moment pour moi de dresser le bilan des premiers 100 jours au Canada. Il faut dire que pour nous le pari est plutôt réussi : nos filles se sont plutôt bien intégrées à l'école et nous travaillons déjà tous les deux (CDI pour moi, CDD de 6 mois pour madame). Tout d'abord, il convient de souligner la simplicité des formalités administratives (obtention du NAS, Medicare, permis de conduire, etc.), normalement en appliquant les conseils que l'on a du vous donner pendant la VE vos n'aurez aucune difficulté. Ensuite, autre objectif atteint, la ville est calme et le sentiment d'insécurité quasiment absent. Sa taille est suffisante pour que l'on bénéficie de toutes les commodités mais reste à taille humaine. C'était pour nous une motivation non-négligeable, nous ne sommes absolument pas déçus. En revanche, il ne faut pas sous-estimer le coût de la vie. Presque tout y est plus cher qu'en France. Notre principal poste de dépense est la garderie des enfants (compter environ 100$ / semaine pour une garderie après-classe, 150$ minimum en journée pleine pour les petits - ici l'école ne démarre qu'à 5 ans - ou pendant les vacances). Avec plusieurs enfants, cela peut monter très vite. Les télécoms sont un autre poste de dépense important. Compter dans les 150$ pour un abonnement triple-play avec données illimités mais sans chaînes de télévision en option et 55$ TTC pour le moindre forfait mobile (à ce prix, pas de subvention pour l'appareil). Côté nourriture/épicerie, on s'en sort pour à peu près 1500$ / mois pour 4, en essayant d'acheter des produits de qualité (pas toujours évident mais pas impossible non plus), mais sans excès et en recherchant toujours les meilleurs prix. Ne pas oublier non plus l'électricité, le chauffage d'une maison en hiver peut dépasser facilement les 500$/mois. De l'autre côté, l'essence y est moins chère (entre 1$ et 1,10$ pour l'équivalent du SP95), de quoi rattraper un peu du surcoût de l'assurance (il y a des compagnies qui prennent en compte l'ancienneté en France, mais ça vous coûtera quand-même probablement plus cher). Et bien entendu les maisons sont vraiment, vraiment moins chères surtout si, comme nous, vous venez de la région Parisienne (attention toutefois aux taxes, une maison non-mitoyenne peut vous coûter plus de 4000$/an en taxe foncière). Pour les locations, compter 1200$ environ pour une maison mitoyenne de 3 chambres Pour ce qui est de l'emploi, nous en avons trouvé assez facilement (sans forcément être très regardants non plus - mon épouse est en CDD et nous gagnons un peu moins que sur Paris, mais ça nous nous y attendions). Je ne saurais dire si c'est par chance, parce qu'on a le bon profile (nous sommes tous les 2 dans l'IT, mais pas développeurs, qui est le profil en principe le plus recherché) ou parce qu'on a bien préparé notre coup. Attention, tout n'est pas facile pour autant, une fois l'emploi trouvé il faut ensuite absorber le choc culturel (et choc culturel il y a eu pour tous les deux, même si l'on avait déjà travaillés dans des boites anglo-saxones auparavant). A tout hasard, voici quelques astuces pour s'y préparer qui pourraient nous avoir aidé (j'emploie le conditionnel car je n'ai aucune prétention d'être expert dans la matière) : - améliorer son anglais, encore et encore. Il ne faut jamais oublier qu'il vous sera très difficile de trouver un emploi sans un très bon niveau d'anglais et vous serez limités à quelques niches (garderies francophones...). Il ne faut pas sous-estimer le niveau d'anglais nécessaire pour obtenir certains postes. Un exemple (pas fictif...) : être capable de soutenir un entretien d'embauche et conduire des réunions par téléphone, avec une qualité de son très moyenne et avec des interlocuteurs ayant différents accents en anglais (vous ne serez pas les seuls immigrés du Canada, hein !). - adapter son CV à la norme Canadienne. C'est un minimum, mais les sessions pre-départ (vous pouvez vous y inscrire une fois les brunes obtenues, il y a en anglais et en français) vous aiderons beaucoup en ce sens - le réseautage. Je ne pourrai pas donner des conseil pour le réseautage physique car je ne suis moi-même pas très doué, mais le réseautage virtuel est tout aussi important. Je vous conseille vivement de traduire en anglais votre profil LinkedIn et de le soigner tout particulièrement (photo, description détaillée de vos expériences, diplômes, nombre suffisant de contacts, etc.). Une bonne idée est de se connecter avec des personnes que vous avez connus lors de votre VE ou de suivre des boites locales : vous vous tiendrez au courant à peu de frais avec les évolutions du marché du travail local. Nous avons eu l'agréable surprise d'être contactés par des employeurs potentiels sans avoir besoin d'envoyer de CV et parfois avant que le poste soit publié. - suivre les annonces d'emploi : je l'ai fait pendant les 2 ans de la procédure d'immigration (des sites comme nbjobs regroupent tous les emplois disponibles dans la province). A moins d'avoir un profil exceptionnel, vous ne trouverez probablement pas d'emploi avant votre arrivée, mais vous saurez quelles sont les boîtes qui embauchent, les profils recherchées ou les certifications qui ont de la valeur sur le marché de travail - se perfectionner : nous avons profité de la durée de la procédure pour obtenir des certifications professionnelles dont nous avons remarqué qu'elles étaient appréciées par les recruteurs Voilà pour notre bilan des 100 jours, j'ai essayé de synthétiser, mais il y a tant à dire... bon courage à tous dans vos préparatifs.
  46. 27 points
    On rentre à la maison !!!!! On pense très fort à tous ceux qui attendent encore: ça va venir!!! Merci à tous les Glads pour ce partage et ce soutien pendant deux ans. Vous êtes tous gé-niaux! Une belle communauté internationale sans frontières. Une belle aventure humaine avec de supers rencontres car l'entraide n'est pas que virtuelle et derrière chaque clavier il y a une personne, une famille. Votre dévoué Caribou!
  47. 27 points
    celine.gov

    Nouveau-Brunswick

    CA Y EEEEEST !!!!! LE NB M'A ACCEPTÉÉEEEE !!! J'ai reçu un email du CIC comme quoi j'avais un nouveau message..... Et làààà en gros, le NB vous a choisi ! Vous acceptez ?? Baaaah chaiiiii poooo. J'me tâte !!!!! EVIDEMMENT QUE J'ACCEPTE !!!!!!!!!!!! [emoji23][emoji123]?[emoji23][emoji123]?[emoji23][emoji123]?
  48. 27 points
    Bonne nouvelle pour moi, "examens médicaux réussis" sur cléGC ??? !! Trop contente !!! J'espère que la "décision prise" sera aussi rapide. Je croise les doigts
  49. 27 points
    Davus

    Fédéraux 2015

    Bonjour Tout le monde, j ai le plaisir de vous annoncez que suite a mes 61 mois et 1 jour d attente, cette après midi j ai récupéré mes CRP et visa immigration apposé a mon passeport. Je souhaite de la réussite a vous tous.
  50. 27 points
    vilane

    Fédéraux 2015

    mes amis enfin décision prise aujourd’hui sur mon compte suivi CIC


  • Newsletter

    Want to keep up to date with all our latest news and information?

    Sign Up
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines